Masturbation "de temps en temps" ?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par PaxetBonum » mar. 16 sept. 2014, 7:53

idéale dévotion a écrit : être heureux et c'est aussi profiter des bonnes choses qu'il nous a donné .
Être heureux c'est profiter des bonnes choses qu'Il a donné dans l'ordre dans lequel Il les a établies.
Manger est une bonne chose, la gourmandise est un péché
La sexualité a pour finalité la procréation, son détournement est un péché grave.
L'impureté est une corde par laquelle satan entraîne énormément d'âmes en enfer.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

idéale dévotion
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 28 août 2014, 23:45

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par idéale dévotion » dim. 21 sept. 2014, 23:58

Est ce qu'il y a un passage dans la bible qui condamne la masturbation ?

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par PaxetBonum » lun. 22 sept. 2014, 8:09

idéale dévotion a écrit :Est ce qu'il y a un passage dans la bible qui condamne la masturbation ?
Nommément non.
Mais clairement oui : l'impureté et l'impudicité est clairement condamné dés sa pensée même.
Les relations sexuelles sont proscrites hors mariage.
C'est un acte qui dévie la finalité du plaisir sexuel cela en fait un péché.
Comme la gourmandise dévie l'acte de manger pour le simple plaisir, c'est un péché.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

RalphLG
Censor
Censor
Messages : 67
Inscription : mer. 30 juil. 2014, 14:36
Conviction : œcuméniste

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par RalphLG » mer. 24 sept. 2014, 18:43

Concernant les cas nocturnes, je pense que Succube est moins responsable que notre environnement. Ce qui déclenche le flux est -à mon avis- l'accumulation d'images plus ou moins explicites mémorisées quotidiennement. Je n'irais pas jusqu'à conseiller de se crever les yeux, mais il faut reconnaitre qu'il est difficile de ne pas tomber sur des images suggestives, rien qu'en allumant la tv.

Avoir la vessie et/ou les intestins encombrés peut avoir des effets stimulateurs sur l'organisme (en tout cas, c'est vrai chez moi). La solution serait peut-être de se réveiller toutes les demies heures :incertain: .

Pour finir, je dirais que lorsque Tout sera dévoilé, nous risquons de ne pas être très fiers de ces moments d'égarements intimes...

Avatar de l’utilisateur
michel88
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : lun. 25 août 2014, 11:08
Conviction : Catholique du XXI siècle

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par michel88 » jeu. 23 oct. 2014, 14:44

En lisant ces réponses sur un sujet oh combien important pour un adolescent perdu, je me dis que ce forum est loin d'être joyeux, d'apporter du réconfort et de permettre de mieux aborder la religion catholique, qui, quand elle est expliquée avec amour et gentillesse, est si belle, si jolie, si parfaite ...

Tout d'abord, il est profondément inutile d'employer un langage aussi soutenu pour parler d'un sujet aussi commun et concernant la plupart des adolescents d'aujourd'hui.

Ensuite, je trouve qu'il est regrettable, de la part des membres de ce forum et particulièrement de ceux qui ont répondu à ce sujet-ci avec une profonde maladresse, d'aborder la masturbation comme ils le font. Au lieu d'être à l'écoute, de réconforter quelqu'un qui a tellement de mérite et de courage de parler ainsi de son "péché" (et qu'on ne félicite même pas pour cette raison là), on l'enfonce de plus en plus. Et, c'est à cause de gens comme vous, qu'il y a de plus en plus de suicides d'adolescents perdus et qui ont été "conseillés" de cette manière par des chrétiens aussi sûrs d'eux et illuminés.

Enfin, vous ne faites preuve d'aucune pédagogie, et c'est la condition nécessaire pour aborder la religion catholique avec un jeune.

Bref, je trouve votre réaction et vos réponses intolérables.
Soyez fier de ce que vous êtes !

Avatar de l’utilisateur
francismichel
Quæstor
Quæstor
Messages : 348
Inscription : sam. 28 juin 2014, 10:03
Conviction : Chrétien orthodoxe
Localisation : Orleans
Contact :

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par francismichel » jeu. 23 oct. 2014, 16:23

Bonjour Miche88,

vous avez raison d'être en colère contre les chrétiens......

Je crois, en effet, selon mon point de vue, que d'une manière générale sont trop mis en avant dans tous ces propos les aspects doctrinaux et moraux relatifs à ce sujet douloureux. Et il n'y a pas assez de de pédagogie et de pastorale.

Pour ma part, je vous témoigne m'être masturbé de manière frénétique très très longtemps, m'occasionnant beaucoup de souffrance. Puis progressivement, avec le Christ et Son Eglise, cette passion mauvaise a été vaincue.

Tout bon père spirituel, après vous êtes ouvert à lui de ce besoin de "plaisir solitaire", vous direz ceci, en premier lieu: Mon fils, ce n'est pas grave!!!!!!!!!!

La vie chrétienne n'est pas, de manière fondamentale, une question de vie morale bonne, mais de vie en Christ, de vie spirituelle, de vie selon les commandements du Christ.

La question n'est pas de savoir si tel acte mauvais est un péché selon la moralité. La question est de savoir si tel acte me permet de communier à la vie divine ou me coupe de la vie divine, de la vie avec le Christ, me coupe de la vie éternelle, dans l'aujourd'hui même.

Le plaisir solitaire coupe de la communion à la vie divine. Ce n'est donc pas une question morale, mais une question de vie ou de mort spirituelle, c'est à dire une question de vivre en Christ, greffé au Christ, ou séparé du Christ, loin du Christ.

Ce que le père spirituel, animé d'un amour bienveillant, sans jugement aucun, vous direz peut-être:

Nous puisons cet envie de "plaisir solitaire" dans l'amour de soi, de manière inconciente. Si l'être humain entre en lui-même, le plus souvent il découvrirez que nous sommes liés par le désir de faire plaisir à notre Moi. Notre liberté est esclave, est enchaînée par les liens de l'amour de nous-même.

Nous devons donc, progressivement nous ouvrir à l'amour de Dieu, se nourrir progressivement de l'amour que Dieu nous donne dans Ses sacrements, se confesser, avoir une vie d'Eglise, entrer dans un combat spirituel contre cette passion mauvaise, sans crispation, sans culpabilisation. Nous devons apprendre à ce renoncement à nous-mêmes, à "ce vieil homme" qui est en nous, pour que grandisse en nous la créature nouvelle qui est à la ressemblance du Christ.

Dieu vous aime, voit votre combat. Ne restez pas seul, ouvrez-vous à un prêtre, ayez une vie d'Eglise. Le Christ est venu pour vous, pour moi, pour nous tous qui sommes tous malades, d'un point de vue spirituel.

Greffé au Christ, le combat est déjà gagné contre Satan, contre toutes nos passions mauvaises!

Que Dieu vous bénisse et vous garde

En Christ

Francis
Saint Séraphin de Sarov : « Acquiers la paix intérieure (sauve ton âme, acquiers l'Esprit Saint), et alors des âmes par milliers trouveront auprès de toi le Salut ».

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 23 oct. 2014, 17:18

francismichel a écrit :
Tout bon père spirituel, après vous êtes ouvert à lui de ce besoin de "plaisir solitaire", vous direz ceci, en premier lieu: Mon fils, ce n'est pas grave!!!!!!!!!!
(…)
Le plaisir solitaire coupe de la communion à la vie divine. Ce n'est donc pas une question morale, mais une question de vie ou de mort spirituelle, c'est à dire une question de vivre en Christ, greffé au Christ, ou séparé du Christ, loin du Christ.
Cher FrancisMichel,

Votre intervention me surprend au plus haut degré.
A vous lire : le père spirituel va dire : 'ce n'est pas grave' à un acte qui provoque la 'mort spirituelle', nous sépare du Christ…
Comment prétendre que ce n'est pas grave ???
Il vaudrait mieux se couper la main que d'aller dans la géhenne nous conseille le Christ.

Donc c'est grave, très grave.
Spirituellement car c'est un péché qui nous coupe de Dieu.
Moralement car c'est un vice qui peut devenir addictif et détruire socialement.

Dire "pédagogiquement" à une jeune qui a pris conscience de son péché, qui fait l'effort d'en parler, de se confesser, que ce n'est pas grave est en plus d'être une contre-vérité, contre-productif.
Ce jeune aura entendu le prêtre ou son frère, lui dire : "Va et pèche autant que tu veux, c'est pas grave"
Il faudra répondre de son salut.

Ce jeune qui a compris que c'était grave, doit au contraire être félicité d'en avoir pris conscience, félicité de vouloir se corriger.
Aidé dans un combat long et pénible, décourageant souvent.
Il ne se bat pas contre des moulins mais contre des démons qui tromperont ses sens pour perdre l'âme par la chair.
On lui doit la Vérité car c'est dans cette Lumière qu'il cheminera vers le Christ qui Lui seul peut l'aider à vaincre ce péché.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
francismichel
Quæstor
Quæstor
Messages : 348
Inscription : sam. 28 juin 2014, 10:03
Conviction : Chrétien orthodoxe
Localisation : Orleans
Contact :

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par francismichel » jeu. 23 oct. 2014, 21:08

Bonsoir,

D'une manière générale, comme l'a fait remarqué à juste raison Michel88, on ne peut pas s'adresser à un jeune homme, qui est confronté à une tyrannie sexuelle, à des pulsions sexuelles, qui est début de son chemin spirituel, qui est peu armé, peu instruit dans le combat spirituel, peu instruit dans ce qui se passe en eux-mêmes, comme beaucoup de jeunes et nombre de chrétiens aujourd'hui, comme on s'adresse à quelqu'un qui aurait une plus grande connaissance et maturité spirituelles.

Le combat spirituel contre les passions mauvaises, cela s'apprend normalement dans l'Eglise.

Ce jeune homme a besoin d'abord de réconfort, de compassion, et ensuite d'être instruit dans le "comment" dire non au plaisir solitaire. Mais certainement pas d'être culpabilisé ou condamné.

Le combat contre ce type de passion mauvaise, je suis bien placé pour en parler, peut être très long et douloureux. Cela peut devenir une addiction comme l'alcool et la drogue. Pour moi, je l'ai vécu ainsi.

Mon père spirituel ne m'a jamais dit "c'est grave" ou culpabilisé ou condamné à chacune des mes rechutes. Après ma confession, il me donnait l'absolution et je repartais simplement au combat.....

Il me disait : "Tes péchés sont pardonnés, sont effacés, voici un nouveau jour qui se lève ! Il était plein d'amour bienveillant, et de patience envers moi. il voyait mon combat et priait pour moi.

En Christ

Francis
Saint Séraphin de Sarov : « Acquiers la paix intérieure (sauve ton âme, acquiers l'Esprit Saint), et alors des âmes par milliers trouveront auprès de toi le Salut ».

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par PaxetBonum » ven. 24 oct. 2014, 8:06

francismichel a écrit : Mon père spirituel ne m'a jamais dit "c'est grave" ou culpabilisé ou condamné à chacune des mes rechutes. Après ma confession, il me donnait l'absolution et je repartais simplement au combat.....
Bonjour,

Mais il y a un gouffre entre ne pas dire 'c'est grave' et dire 'ce n'est pas grave' !
Un gouffre qui peut plonger dans l'enfer de l'addiction comme vous le rappelez et en enfer tout court.

Je pense vraiment que si ce jeune vient chercher secours c'est qu'il a compris le danger.
Lui dire ce n'est pas grave ou même ne pas apporter d'attention à cela dans sa confession, c'est comme négliger ce qui l'inquiète.
C'est quelque part lui manquer de respect dans cette conscience qu'il a pris de son mal.
Se serait un médecin qui diagnostic un cancer mais pour ne pas alarmer le patient lui ment en lui disant 'c'est pas grave tout va bien aller' au lieu de répondre aux légitimes tourments, questions et demandes de soins du patient.

Il m'est donc avis de lui dire que c'est grave.
Mais que au-delà de cette gravité il a pris conscience de ce mal qui ronge, et qu'avec les secours du Christ Sauveur et avec la fermeté et la patience il sortira vainqueur d'un combat qui peut s'avérer douloureux et long.
C'est un devoir de Vérité.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

idéale dévotion
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 28 août 2014, 23:45

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par idéale dévotion » sam. 25 oct. 2014, 19:09

Eh oui je rejoint Francis Michel à 100 % et merci à lui pour son message éclairant .

[***]
Donc merci encore à Francis Michel d'éclairer ma lanterne sur un sujet au combien délicat .
Dernière modification par Nanimo le dim. 26 oct. 2014, 13:42, modifié 2 fois.
Raison : Passage supprimé. Vous n'êtes pas sur un forum politique, mais catholique; vous devez vous soumettre aux positions de l'Église catholique en matière de morale.

Avatar de l’utilisateur
francismichel
Quæstor
Quæstor
Messages : 348
Inscription : sam. 28 juin 2014, 10:03
Conviction : Chrétien orthodoxe
Localisation : Orleans
Contact :

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par francismichel » sam. 25 oct. 2014, 19:42

Bonsoir,

je terminerais en rajoutant que, après ma confession et après avoir reçu l'absolution, mon prêtre confesseur et père spirituel me suggérait de lire et de méditer tel ou tel passage de l'Ecriture Sainte.

Par ailleurs, j'approfondissais la vie spirituelle (orthodoxe), dans le cadre de l'Eglise et par la lecture des pères spirituels, je m'instruisais notamment du combat spirituel.

Je crois pouvoir dire que dans mon cas personnel, de masturbation devenue maladive, cela a pris au moins dix ans pour m'en libérer. Après des centaines de chutes et de relèvements, j'avais appris progressivement à opposer la prière de Jésus, et à résister, à la pensée (et désir) de masturbation qui se présentait en moi.

Lorsque je chutais, je ressentais une déception et une certaine culpabilité en moi-même, mais je ne désespérais pas. Je repartais quelques temps après en confession, et ensuite je repartais de l'avant.

Mon prêtre, lui, ne m'a jamais tenu un propos ni moralisateur et culpabilisant. il voyait ma détresse, mon combat, ma conscience du péché (en tant que perte de la communion avec Dieu), et mon souhait de guérir, de me laisser guérir par le Christ en me présentant devant Lui à la confession.

Tous les jours nous sommes sujets à des mauvaises pensées, et nous avons sans cesse à nous y opposer par la prière, et confesser celles qui sont tenaces et récurrentes, notamment les nocturnes.

Que Dieu vous bénisse

En Christ

Francis
Saint Séraphin de Sarov : « Acquiers la paix intérieure (sauve ton âme, acquiers l'Esprit Saint), et alors des âmes par milliers trouveront auprès de toi le Salut ».

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par Jeremy43 » sam. 25 oct. 2014, 20:00

Bonsoir,

Ce qui aide également pour combattre ces mauvaises passions, en plus de la prière (du coeur en particulier), ce sont les pénitences : manger moins, dormir sur le sol, se réveiller de bonne heure, douche froide etc... et la psalmodie.

Avatar de l’utilisateur
Buonavventura
Censor
Censor
Messages : 119
Inscription : lun. 28 août 2006, 19:57
Localisation : Ile de France

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par Buonavventura » dim. 26 oct. 2014, 7:54

Jojowolf, l’Église est une mère accueillante, soyez confiant dans la miséricorde de Dieu qui connait nos cœurs.
Le combat que vous avez engagé est un beau combat qui va vous ouvrir à la Tempérance, une vertu qui vous rendra fort face à notre modernité bien peu tempérante justement et vous prépare à faire don de votre sexualité à votre épouse ou à l’Église en toute liberté et maîtrise.
Ne vous désespérez pas ni de vous même ni de la miséricorde de Dieu, chaque rechute sera l'occasion de renouveler votre Foi et à force vous trouverez l'équilibre qui va vous permettre de dépasser ces pulsions, le chemin peut être long comme nous le témoignons tous ici mais soyez en joie car de combats en combats vous avancez vers le Christ.
N'hésitez surtout pas à vous confesser, les prêtres savent la part dans tout cela : des hormones, de la société pornographique etc ...

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par PaxetBonum » dim. 26 oct. 2014, 10:58

idéale dévotion a écrit :Eh oui je rejoint Francis Michel à 100 % et merci à lui pour son message éclairant .

[***]
Sauf erreur je ne pense qu'à aucun moment FrancisMichel ne défende la masturbation, l'homosexualité, les couples divorcés…
Si Dieu est Dieu, si Jésus est Dieu, il ne peut ni se tromper ni nous tromper.
Son enseignement est véridique et le travestir pour s'adapter à une époque serait une trahison de la part de l'Eglise.
Ne pas condamner le péché de peur d'effrayer le pécheur n'est pas salutaire, c'est comme lui dire 'crois et pèche autant que tu voudras le péché n'est pas grave'
Autant lui accrocher une meule au cou et le jeter dans le fleuve…
La condamnation du péché doit être ferme et sans appel.
Le pécheur lui étant capable de conversion pourra ainsi trouver le Chemin de salut, de Paix et de Joie.
Comme le dis FrancisMichel : une culpabilité légitime car on a offensé Dieu, mais pas de désespoir car tout est possible par Dieu.

Les gens qui se tournent vers le bouddhisme sont comme ceux qui veulent supprimer l'orthographe du français pour qu'il n'y ait plus de fautes d'orthographes. Ils cherchent la voie qui répond sans trop de contraintes à leur vie qu'ils n'ont pas trop envie de bousculer.
Mais la porte est étroite et les élus peu nombreux…
La conversion est un bouleversement profond intérieur qui appelle à la sainteté.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Masturbation "de temps en temps" ?

Message non lu par PaxetBonum » dim. 26 oct. 2014, 14:04

Merci témoin pour ce témoignage franc et courageux.
Et vous avez raison de souligner qu'à l'ombre de la Croix la masturbation n'est jamais anodine dans le flot de perversité sur lequel elle vogue, un crime en engendrant un autre.
Il n'y a que le père du mensonge pour faire croire que ce n'est pas un péché aliénant.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité