Comment arrêter la masturbation

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: comment arréter la masturbation

Message non lupar Peccator » ven. 04 avr. 2014, 12:53

Je veux dire quelqu'un peut se toucher une fois tout les quatre mois sans que ça fasse de lui une mauvaise personne, un mauvais fidèle.

Aucun péché ne fait de quelqu'un une mauvaise personne. Aucun péché ne peut annuler le fait que l'homme est enfant de Dieu, et que Dieu l'aime.
Mais le péché empêche l'homme d'aimer Dieu véritablement.

Je veux dire ça peut être un petit écart, on peut réfléchir à ce qui nous a pousser à le faire et passer à autre chose.
Je peux voler un croissant dans une grande surface (en le mangeant dans les rayons, sans payer). C'est un petit vol, ce n'est pas grand chose, et le magasin le prévoit dans ses comptes, de toute façon... Mais c'est quand même un vol.

Alors oui, je peux passer à autre chose. Mais je garde sur moi le fait que ce jour-là, j'ai commis un vol. Et le fait que somme toute, ce n'est pas très grave, n'est pas une raison de dire qu'il n'y a rien de mal à le faire.


Vous semblez oublier totalement que le péché a des conséquences. Nos actes ont une valeur, ils ne sont pas anodins !

Si je grille un feu rouge et que j'emboutis une voiture, mais sans faire de victimes, et que le conducteur est un type bien, il peut arriver que le gars me dise "c'est pas grave, c'est que de la tôle, ça peut arriver à tout le monde, je vous pardonne", il n'en reste pas moins qu'il va bien falloir réparer les voitures... Et pourtant, j'ai été pardonné, et le gars ne m'en veut pas !

Il en est de même avec nos péchés : certes, tous ne sont pas bien graves. Certes, on en est pardonné en allant se confesser. Mais bon, il faudra bien un jour réparer les conséquences du péché.

Si on veut éviter d'avoir trop de conséquences à réparer, mieux vaut éviter de pécher, autant qu'on en est capable.



Et n'oubliez pas que Jésus nous a donné une exigence très élevée : soyez saints comme le Père est saint. Difficile de mettre la barre plus haut, et pourtant, on ne peut pas se contenter de moins.


Je suis d'accord que les règles sont la pour nous guider, mais beaucoup trop de personnes s'en servent pour juger et condamner l'autre, c'est horrible! Seul Dieu peut juger de la sorte.
Bien sûr que c'est horrible. Mais attention que beaucoup de gens condamnent les actes, pas les personnes. Si un jour ma compagne me dit "aujourd'hui, j'ai embrassé un autre homme que toi", comme je l'aime, je la pardonnerai (enfin, j'espère, parce que mon amour humain est limité, j'en suis bien conscient). Mais je n'irai pas dire que l'acte est anodin et qu'il ne faut pas le condamner.
Et parfois je me sens seule dans ma manière de penser à un poitn que je me dit que je suis peut être dans le faux...
Lisez le Catéchisme de l'Eglise. Lisez les évangiles. Lisez les écrits des saints. Formez-vous. Mais n'oubliez pas que si vous pensez que ces gens sont plus petits dans la foi que vous, alors vous devez bien vous garder de les "scandaliser", de faire ou dire des choses qui risqueraient de les braquer, ce qui entraînerait un endurcissement du coeur (un coeur que vous estimez déjà bien dur !), et donc de les écarter de la foi.
N'oubliez pas que vous n'êtes pas leur pasteur. C'est votre curé qui a charge de leur âme, pas vous. Travaillez à nourrir votre propre foi, enrichissez-là par la rencontre avec les autres, mais n'essayez pas de corriger leurs erreurs : ce n'est pas votre responsabilité, et vous n'avez pas été formée pour cela. Témoignez de votre foi, agissez avec douceur, et quand vous n'y arrivez pas, taisez-vous, et priez pour eux.

Et puis remettez-vous en question aussi, parce qu'il ne faut jamais oublier que probablement ont-ils un peu raison aussi, et ont-ils vu des choses que vous n'avez pas encore vues. Il nous arrive à tous d'être dans le faux à certains moments. Nous avons tous besoin d'être fraternellement corrigés par nos frères. De très grands saints ont dit des erreurs, qu'il a fallu corriger.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
Blezno
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : mar. 28 janv. 2014, 0:43

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar Blezno » ven. 04 avr. 2014, 13:24

Je vous lis et comprends votre point de vue, tel que vous me l'expliquer. Donc la masturbation = péché. Mais je ne comprends toujours pas (désolée je suis un peu dure de tête, j'aime comprendre pour répondre au mieux que je le peux! haha)

Pourquoi la masturbation est un péché?

Je comprends le vol, le meurtre, l'adultère etc. Mais la masturbation?

Ne voyez surtout pas en mes mots des attaques sarcastiques ou autres (je radote) mais je désire sincèrement comprendre.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar Peccator » ven. 04 avr. 2014, 13:46

Blezno, ce n'est pas que ne je veuille pas vous répondre, mais si je vous répond par un raisonnement, cela ne vous donnera qu'une compréhension très partielle : celle de la cervelle, et pas celle du coeur.

Mieux vaut que vous demandiez à l'Esprit de vous ouvrir à cela dans la prière. Et alors, étudier le raisonnement rationnel, qui expliquera ce que dont vous commencez à avoir une idée, au lieu d'essayer de comprendre en profondeur ce qu'on vous a expliqué rationnellement.

C'est un peu comme si vous vouliez savoir ce qu'est un frigidaire, n'en ayant jamais vu : je peux vous expliquer comment ça fonctionne, vous faire un schéma de construction, vous expliquer les calculs thermodynamiques associés, tout ça (ne me demandez pas de le faire tout de suite : je peux faire un schéma, mais la thermodynamique, je n'ai pas pratiqué depuis plus de 15 ans, il faudra que je révise d'abord :-D ). Bref, vous expliquer rationnellement ce qu'est un frigidaire.

Ou alors, je peux vous dire d'aller voir ce qu'est un frigidaire, de l'ouvrir, de mettre la main dedans, de regarder derrière pour voir le moteur, les tuyaux de circulation du fluide caloporteur, sentir la chaleur qui se dégage derrière, et après, vous expliquer comment ça marche : et là, l'explication sera beaucoup plus facile à comprendre, parce que vous saurez, par votre corps, de quoi on parle.


Mais je veux bien vous guider un peu, dans la modeste mesure de mes moyens : comment priez-vous, d'ordinaire ? Afin que j'essaie de trouver quelque chose à vous proposer dans le cadre qui vous est familier.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Ric
Barbarus
Barbarus

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar Ric » ven. 04 avr. 2014, 14:16

Bonjour,

Dieu a disposé toute chose selon une fin: la sexualité a pour fin la procréation.

Détourner la sexualité de la fin voulue par Dieu, revient à s'opposer à la volonté divine, donc à offenser la Majesté divine.

sexologue-catholique
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : lun. 10 févr. 2014, 12:40

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar sexologue-catholique » ven. 04 avr. 2014, 14:17

bonjour Blezno,

vous avez bien raison de chercher à comprendre.
vous dites : "ne voir aucun mal à la masturbation tant que ce n'est pas excessif ?". Puis dans un autre message, vous dites, si je me masturbe tous les quatre mois, cela ne fait pas de moi une mauvaise personne.


Être disciple de Jésus est une question d'Etre, et non pas uniquement de FAIRE,
Dieu nous propose notre divinisation, devenir d'autres Christ, devenir dieu.
Jésus demande l'union de notre âme avec la sienne, le mariage de nous-même avec lui

Avant d'aller plus loin, puis-je vous poser deux questions :
-la masturbation n'est-elle pas autre chose qu'un acte de fornication commis par la pensée, par l'imagination ?
-Toute masturbatrice (puisque vous êtes une femme) ne réalise-t-elle pas une projection mentale de désir sexuel sur une autre personne ?

Avatar de l’utilisateur
Blezno
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : mar. 28 janv. 2014, 0:43

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar Blezno » ven. 04 avr. 2014, 14:52

@Peccator:

Quand je prie j'essaie le plus souvent d'aller dans une église car c'est un espace plus plaisible que chez moi, ne vivant pas seule. Je prie à genoux le plus souvent, et je Lui "parle". Je "parle" de ce qui me touche dans le monde, je prie pour les autres, c'est très rare que je prie pour moi, je trouve cela égoïste. Mais je ne peux vous le décrire autrement que vous dire que je Lui parle, ou à Marie, ou Jésus.

@Sexologue-catholique:

Permettez moi de vous corriger, je n'ai jamais dit que je ME masturbais et que cela faisait de MOI une mauvaise personne, bien qu'on ne va pas le nier qui n'a jamais eu de faiblesse. :roule:

Après je déteste le mot fornication, aux connotations plus que négatives, qui me fait penser que le sexe n'est que Mal, pur et simple, alors que justement il peut amener à la vie. Après je ne nierai pas que la masturbation, n'est qu'un acte sexuel, très personnel. Après je ne suis pas dans la tête des gens, mais je suppose que beaucoup font travailler leur imagination, d'autres se stimulent en regardant des images. J'ai su il y a peu que pour certains catholiques, la masturbation (masculine) est un péché car l'acte qui amène donc à une éjaculation (pardon si je choque) et serait donc un "gâchis", car cela ne mène pas qu'à la procréation. Mais toute relation sexuelle ne mène pas à la procréation, Dieu merci, car sinon je m'imagine pas ma vie plus tard si à chaque fois que je le fais je tombe enceinte! (une petite note d'humour ne tue personne). Je suis obligée d'écourter mes mots, je continuerais plus tard après avoir lu vos réponses sur ces petites paroles.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar Peccator » ven. 04 avr. 2014, 15:29

@Peccator:

Quand je prie j'essaie le plus souvent d'aller dans une église car c'est un espace plus plaisible que chez moi, ne vivant pas seule. Je prie à genoux le plus souvent, et je Lui "parle". Je "parle" de ce qui me touche dans le monde, je prie pour les autres, c'est très rare que je prie pour moi, je trouve cela égoïste. Mais je ne peux vous le décrire autrement que vous dire que je Lui parle, ou à Marie, ou Jésus.
C'est une excellente façon de prier.
Mais pour vous aider, c'est la situation la plus difficile, car votre prière étant très personnelle, je ne peux pas vous proposer grand-chose pour la "guider". Espérons que l'Esprit suggère à un membre du forum une bonne idée pour vous aider (et qu'Il ne tarde pas trop ;) ).

Est-ce qu'il vous arrive de prier le rosaire ? Ou de lire les Ecritures ?

Enfin, est-ce que vous allez vous confesser de temps en temps ? Si oui, avez-vous abordé ces questions avec votre confesseur ? Si non, peut-être devriez-vous aller voir un prêtre parler un peu avec lui du sacrement de confession : c'est un sacrement merveilleux, qui aide énormément à grandir dans la foi.


En attendant, je pense qu'il est nettement préférable de ne pas vous focaliser sur ces questions : le risque est grand que cela ne vous endurcisse. Nous savons tous que quand une opposition s'installe et qu'on essaie de forcer les choses, généralement les deux côtés se braquent, se radicalisent, et ça ne finit pas très bien... Beaucoup de gens ont fini par rejeter l'Eglise et la foi à cause de ces questions de compréhension de la sexualité dans l'ordre de l'amour.
Si ne pas comprendre vous amène à douter, mieux vaut de plus y songer, et approfondir votre relation à Dieu sur d'autres plans, afin de grandir dans l'Amour. Il saura bien vous ramener à ces questions le moment venu.

@Sexologue-catholique:
Après je déteste le mot fornication, aux connotations plus que négatives, qui me fait penser que le sexe n'est que Mal,
La fornication, ce n'est pas un synonyme du sexe. Le sexe est une chose belle et sainte. Il est béni de Dieu, qui passe par le sexe pour faire don de la vie. Comment le sexe pourrait-il être mauvais ?

La fornication, ce n'est pas le sexe, c'est un détournement du sexe, une amputation même pourrait-on dire. La fornication, c'est rechercher la satisfaction de la chair (ce qui n'est pas un problème en soi) au détriment du bien spirituel (et c'est là qu'est le problème). C'est le sexe privé de la vie spirituelle.
Très concrètement, c'est la volonté de prendre (du plaisir), mais sans le don de soi correspondant, ou avec un don très partiel. La masturbation, c'est sans aucun don. Les relations avec quelqu'un d'autre ont, heureusement, une dimension de don (généralement, on essaie d'être attentif à l'autre, d'être là pour lui donner du plaisir), mais ce n'est pas un don total de soi, et notamment c'est refus d'accueillir la fécondité.

Vous dites que le sexe ne peut pas être que mal, puisqu'il peut amener à la vie. Là, nous sommes d'accord ! Mais quand justement, on l'empêche, volontairement, de pouvoir donner la vie ? Que reste-t-il ?

J'ai su il y a peu que pour certains catholiques, la masturbation (masculine) est un péché car l'acte qui amène donc à une éjaculation (pardon si je choque) et serait donc un "gâchis", car cela ne mène pas qu'à la procréation.
Le problème n'est pas le gâchis. Le problème est que ce n'est pas un acte d'amour, ce n'est pas un don de soi. Ce n'est pas un acte qui ouvre à une relation dans un accueil et un don simultanés : c'est un acte replié sur lui-même, fermé à l'autre.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar Peccator » ven. 04 avr. 2014, 15:47

Être disciple de Jésus est une question d'Etre, et non pas uniquement de FAIRE,
Dieu nous propose notre divinisation, devenir d'autres Christ
S-C a entièrement raison : à se focaliser sur les règles, on passe à côté de l'essentiel, qui est ce qu'on est (et ce qu'on est appelé à être).

La question à vous poser, ce n'est pas est-ce que ce que je fais respecte ou non la règle, mais est-ce que, dans cet acte, je témoigne que je suis proche du Christ, ou pas.

En gros, pour chacun de nos gestes, il faudrait se demander : que ferait Jésus à ma place ? Nous sommes loin de le faire tout le temps, parce que nous sommes pécheurs. Mais l'objectif est celui-là.

Il y a un mot "technique" pour cela : cela s'appelle "être configuré au Christ". Configurer, con-figurer, cela signifie "avoir la même figure que". Cela signifie que quand les gens nous voient, ils voient le Christ. C'est un truc complètement fou !
Et pourtant, c'est le cadeau qui nous a été fait par notre baptême : avoir la possibilité d'être configuré au Christ.
Vous noterez que je dis "être configuré", et non pas "se configurer" : c'est Dieu qui le fait, pas nous. Mais nous avons un rôle à jouer dans l'opération : ne pas nous opposer à l'action de Dieu.


Si cela vous étonne (moi, ça m'étonne à chaque fois que j'y pense !), peut-être vous rappelez-vous cette lecture dans un dimanche un peu avant le carême : "vous êtes la lumière du monde" (et la lumière n'est pas faite pour être caché sous le boisseau mais mise sur le lampadaire). C'est complètement fou, ce que Jésus a dit ce jour-là : la lumière du monde, c'est Lui ! Et là, Il nous dit que c'est nous ! Si nous sommes lumière du monde, ce n'est pas parce que nous sommes des lumières, mais parce que nous rayonnons de la lumière du Christ : quand les gens nous regardent, ils voient Jésus.
Sauf si nous cachons cette lumière sous le boisseau, dans les ténèbres du péché...

C'est fou, n'est-ce pas ? N'est-ce pas magnifique ?


Alors je peux vous dire que ça, c'est possible dans une relation sexuelle dans le mariage (parce que le Christ est l'époux de l'Eglise, et que nous pouvons vivre cette même relation entre mari et femme). Mais en me masturbant, je ne vois pas comment cela pourrait être possible...
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8493
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: comment arréter la masturbation

Message non lupar PaxetBonum » ven. 04 avr. 2014, 18:06

Pour vous expliquer, je ne comprends pas pourquoi Dieu se soucierait, ou accorderait tant d'importance, à savoir si on se masturbe ou couche avec quelqu'un sans être forcément mariés, du moment qu'on lui est fidèle de coeur, qu'on croit en Lui.
Mais pourtant le Christ nous dit : "Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés."

Si le Père se soucie de nos cheveux pensez-vous qu'Il ne se soucie pas d'un acte de recherche de plaisir égoïste que nous pourrions commettre ?
Pourriez-vous me dire combien de cheveux ont poussés et sont tomber depuis votre naissance ?
Dieu le peut !
Dés lors vous imaginez qu'Il s'intéresse à tout ce qui nous touche.
Dieu commencera certainement par regarder ce qui nous conduit à cet enfermement sur soi.

Vous dites "du moment qu'on lui est fidèle de cœur"
Qu'est-ce que la fidélité de cœur à autrui ? Qu'est-ce que la fidélité amoureuse ?
C'est se rendre digne de l'autre, ne pas le tromper.
Dire à Dieu je vous aime et ne pas faire ce qu'il demande, c'est le tromper.
"Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour"
Dire que coucher avec quelqu'un sans être forcément mariés ce n'est pas important c'est jeter les 6ème et 9ème commandement et bien des enseignements du Christ : « Vous avez entendu qu’il a été dit : “ Tu ne commettras pas d’adultère ”. Eh bien ! moi je vous dis : Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son cœur, l’adultère avec elle »

Bref, la fidélité à Dieu c'est suivre ses enseignements, être fidèle à ses enseignements.
Pour ce qui est de coucher avec quelqu'un avec qui on est pas marié, je pense que vous comprenez aisément que cela contredit ces enseignements. Pour la masturbation c'est plus subtil : c'est un détournement d'un acte d'union à l'autre vers soi-même.
Dans les 2 cas une opposition à la volonté de Dieu, une infidélité à Dieu.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

sexologue-catholique
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : lun. 10 févr. 2014, 12:40

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar sexologue-catholique » sam. 05 avr. 2014, 11:08

bonjour Blezno,

suite de la réponse à votre objection qui était "il n'y a aucun mal dans le fait de se masturber tant que ce n'est pas excessif"
pour définir "excessif", vous avez donné l'exemple d'une fois tous les quatre mois.

La vie chrétienne est le mariage de notre âme avec Jésus,
pouvez vous dire que vous aimez votre mari, si tous les quatre mois vous allez coucher avec le voisin ?

acceptez vous l'idée que la masturbation est un désir d'acte sexuel avec une autre personne, or en vertu de la parole de Jésus disant que celui qui DONNE SON CONSENTEMENT AU DESIR de l'adultère est comme celui qui l'a commis en acte, celle qui se masturbe piétine l'union de son âme avec Jésus.

Le chrétien en état de grâce est un temple vivant de la divinité, Jésus est présent et vivant en nous comme dans un temple. Nous sommes membres de son corps.

si vous vous livrez à la fornication ou à l'adultère, vous forcez le Christ à fuir votre âme, car il ne peut pas poser de tels actes.
la masturbation est une fornication par la pensée, un adultère par la pensée.

amazigh chrétien
Censor
Censor
Messages : 56
Inscription : sam. 26 janv. 2013, 19:47

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar amazigh chrétien » sam. 05 avr. 2014, 18:13

La masturbation et le pornographie ont vraiment un effet de drogue:

l'homme qui a une dépendance à l'égard d'elles souffre toujours: s'ils les laissent, ils font mal. et s'il pratique la masturbation et regarde le porno il sens vraiment qu'ils ont un effet négatif.

Que dieu aide chaque personne qui a une dépendence à l'égard d'elles de débarasser de ces péchés.

sexologue-catholique
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : lun. 10 févr. 2014, 12:40

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar sexologue-catholique » dim. 06 avr. 2014, 11:23

bonjour Amazigh,

toute habitude ancrée n'est pas forcément une dépendance.

même les athées arrivent à redresser la barre (voir orroz.net
et les forums qui prennent la suite)
les catholiques disposent de moyens très puissants pour changer de vie.

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1302
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: comment arréter la masturbation

Message non lupar mike.adoo » dim. 06 avr. 2014, 18:59

je ne comprends pas pourquoi Dieu se soucierait, ou accorderait tant d'importance, à savoir si on se masturbe ou couche avec quelqu'un sans être forcément mariés, du moment qu'on lui est fidèle de coeur, qu'on croit en Lui.
Bonjour Blezno
Vous placez côte à côte deux concepts très différents . Se masturber n'est pas forcément glorieux mais cet acte n'implique que son auteur . Coucher avec quelqu'un " sans être forcément mariés " cela implique que l'on entraîne une tierce personne dans le péché . C'est autrement grave .

Avatar de l’utilisateur
Blezno
Ædilis
Ædilis
Messages : 16
Inscription : mar. 28 janv. 2014, 0:43

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar Blezno » mar. 08 avr. 2014, 11:43

Bonjour,

Pardon de mon temps de réponse, j'ai été clouée au lit par une mauvaise fièvre.

En vous lisant, je comprends tout à fait ce que vous voulez dire. Il y a eu tellement de réponse que je ne sais par où commencer!
Je suis tout à fait d'accord sur le fait que la masturbation, est un acte égoïste, car il n'implique que la personne qui le fait. Cependant je ne la condamne pas non plus, car bien que le temps perdu à ce plaisir éphémère aurait pu être mieux utilisé à une activité plus productive, cela peut arriver, nous sommes après tout humains, la faiblesse nous caractérise, et je trouve dommage de diaboliser et de culpabiliser quelqu'un pour cela. Du moment qu'on lui fait comprendre (sans se conduire de manière inquisitoriale) que c'est un acte égoïste qui au final ne sert à rien, à par 10 minutes de plaisir éphémère qui n'auront mener à rien.
Je ne suis pas la seule chrétienne à penser que les relations de couple n'ont comme finalité que la procréation. Tant que c'est un acte d'amour et fait dans un respect mutuel, il n'y a rien de mal dans l'acte.

Sexologue catholique, je n'avais pas définit excessif, pour moi excessif serait se masturber quotidiennement, une ou plusieurs fois. Là pour moi je pense que c'est plutôt excessif.

Peccator: Oui je possède le catéchisme de l'église catholique. Obligée de l'avoir, je possède beaucoup de livres autour des différentes croyances. Parfois je lis les des passages de la Bible que mon confesseur me donne à lire, afin d'y réfléchir. Je lui prends beaucoup la tête avec mes questions, je le fais sourire car je questionne beaucoup. J'ai besoin de réfléchir et encore plus sur la foi. Car c'est important pour moi et j'aime bien comprendre les choses. Et c'est intéressant car l'Homme a toujours eu dès le début une forte relation avec le divin. Je prie le chapelet oui, le plus souvent possible. Malheureusement mes études me demande beaucoup de mon temps mais j'essaie de toujours en avoir pour Lui.

Voilà mes amis, je crois que j'ai compris votre point de vue, je vous ai exprimé le mien, que vous le compreniez ou pas, l'acceptez ou pas, ne changera pas le mien. Mais je suis contente d'avoir appris néanmoins avec vous.

Je vous souhaite une agréable journée :ciao:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8493
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Comment arréter la masturbation

Message non lupar PaxetBonum » mar. 08 avr. 2014, 13:19

c'est un acte égoïste qui au final ne sert à rien, à par 10 minutes de plaisir éphémère qui n'auront mener à rien.
Ce n'est pas que cela.
Sauter à l'élastique d'un pont est un acte éphémère qui ne conduit à rien.
Regarder une série télévisuelle est un acte éphémère qui ne conduit à rien.
Se baigner dans un lac est un acte éphémère qui ne conduit à rien.
etc…

Mais tout cela n'est pas un péché ce qui est le cas de la masturbation.
La différence est énorme dans l'ordre de la grâce.
Les premiers actes ne conduisent à rien.
La masturbation conduit à se couper de Dieu.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités