Page 2 sur 4

Re: Vocation huissier

Publié : lun. 25 mars 2013, 23:09
par PaxetBonum
Le prêtre pauvre, qui soutient les misérables, s'inscrit seul parfaitement dans la Loi de Dieu (et paradoxalement, des dieux de toutes les religions monothéistes, il y aurait fort à dire là-dessus...). Le reste est du bavardage, ou pire, de la poudre aux yeux pour secte.
Je le répète il y de bons et de mauvais riches, comme il y a de bons et des mauvais pauvres.

Re: Vocation huissier

Publié : mer. 27 mars 2013, 20:12
par glasnost
Il s'agit bel et bien de faire le mal, ne tergiversons pas, et de savoir si chacun doit obéir à la loi, hors sa conscience, comme l'ont fait les soldats allemands qui gazaient les juifs. Je crois que la désobéissance est un devoir face à la justice divine, différente de celle des hommes.
Je ne suis pas tout à fait d'accord et je trouve l'exemple que vous choisissez plutôt choquant.

J'ai l'impression que vous prenez le parti de la personne qui est expulsée. Mais que faites-vous alors des droits de l'autre partie ?

Je vais vous donner un exemple : je suis propriétaire d'un logement que j'ai mis en location. Depuis des mois, mon locataire ne paie pas son loyer, qui est pour moi une source de revenus. Il ne remplit pas sa part du contrat, donc j'ai recours à la justice humaine et celle-ci ordonne son expulsion. Tout cela est non seulement légal mais moral. C'est très regrettable pour cette personne mais ce n'est pas inique. Et rien ne m'empêche par ailleurs de l'aider à trouver un logement mieux adapté, ou de soutenir une de ces associations qui aident les personnes dans la précarité.

La justice divine ne fait pas fi de la justice humaine. Une conscience bien formée devrait savoir que l'obéissance aux lois humaines est une forme d'obéissance à Dieu. Sauf dans des cas extrêmes, cela va de soi. Mais il y a quand même une différence entre expulser quelqu'un et gazer des êtres humains !
Le mal est plus incidieux selon moi. Le mal n'est pas dans la décision de justice ou dans l'expulsion, il est dans le fait d'acheter un bien immobilier et spéculer sur un besoin primordial, le logement (oui, le terme spéculer est fort, mais il me semble juste dans son acception de "tirer un bénéfice d'un bien" et si on tient compte du marché de l'immobilier .. ). C'est le système qui est mauvais, pas les hommes. On doit juste s'adapter et être le plus humain possible. Ou alors le changer, et alors là bon courage ...

Re: Vocation huissier

Publié : ven. 29 mars 2013, 11:54
par patwag
En pensant de cette manière, vous faites abstraction d'une donnée fondamentale dans la notion de péché, et donc dans celle du bien et du mal: la responsabilité individuelle. Il est évidemment tres simple et pratique de se réfugier dans la loi laïque humaine, et d'y chercher une justification aux pires abus. Ce ne sont pas vos actes ou vos pensées relatifs à la loi de la société civile qui sont en cause (il y a autant de lois et de réglements que de pays, de civilisations...). Ce qui est en cause, c'est votre responsabilité en conscience (ah, que le terme est parlant...), devant la loi de Dieu. Ce qui vous sauvera, c'est la charité, pas la foi aveugle en la virginité de la vierge. La première est une qualité universelle, valable pour un zoulou ou un chinois, qui fait de celui qui l'applique un fils de Dieu. La seconde est un pur élément culturel, sans valeur humaine, "facile d'emploi". Mon cousin, selon les lois de Dieu, est condamné à l'enfer, en toute logique.

Re: Vocation huissier

Publié : ven. 29 mars 2013, 12:08
par Mac
....Mon cousin, selon les lois de Dieu, est condamné à l'enfer, en toute logique.
Enfin :!: "tout péché sera pardonné sauf le blasphème contre le Saint Esprit".
Après c'est sûr qu'en tant huissier c'est pas le métier où on pratique l'amour fraternel. Mais pourquoi il ne choisit pas infirmier c'est mieux pour les chrétiens, là on aide les malades.

Fraternellement en Jésus Christ. :coeur:
:ciao:

Re: Vocation huissier

Publié : ven. 29 mars 2013, 12:12
par Johnny

Le mal est plus incidieux selon moi. Le mal n'est pas dans la décision de justice ou dans l'expulsion, il est dans le fait d'acheter un bien immobilier et spéculer sur un besoin primordial, le logement (oui, le terme spéculer est fort, mais il me semble juste dans son acception de "tirer un bénéfice d'un bien" et si on tient compte du marché de l'immobilier .. ). C'est le système qui est mauvais, pas les hommes. On doit juste s'adapter et être le plus humain possible. Ou alors le changer, et alors là bon courage ...
Pour avoir des loyers bas, il faut beaucoup de logements, et pour cela beaucoup d'investisseurs.
Si vous allez aux Etats-Unis, vous pouvez vous loger pour pas cher, les propriétaires pleurent pour trouver des locataires....en Espagne aussi....

Sinon, on peut passer dans un système où c'est l’État seul qui construit : mais on arrive vite à une logique soviétique, qui ne s'est pas montrée très performante.

Il n'y a pas de solution miracle, mais il est clair qu'en France ce sont les lois, les réglementations et les élus qui bloquent la construction.

Re: Vocation huissier

Publié : dim. 31 mars 2013, 2:57
par Heydrickx
La problématique est difficile.
Je pense que la question à se poser, c'est qu'arrivera-t-il à l’huissier lorsqu'il se présentera devant Dieu ?
S'entendra-t-il dire « Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. » ? Sera-ce obligatoirement son accusation pour avoir été huissier ?

Je pense qu'il faut garder à l'esprit que, si un huissier n'expulse pas une famille, un autre le fera.
Si votre frère ne devient pas huissier, cela ne sauvera personne.
Maintenant, si votre frère devient huissier, et qu'il pratique son métier avec un maximum d'humanité, de charité. S'il applique la loi des hommes et la fait respecter, mais avec compassion. Si au lieu de jeter des personnes dehors et de les abandonner, il garde contact avec elles par exemple, cherche à les accompagner tant qu'elles sont dans le besoin.
Si au moins il les dirige un temps, les conseille... là où un autre les aurait abandonné à leur sort.
N'est-ce pas là les sauver d'une situation plus misérable ?
Je n'ai pas souvenir que le Christ nous ait demandé de transgresser les lois.
La vérité à mon sens, c'est que la position d'huissier est une position privilégiée pour être en contact avec les personnes dans le besoin.
Reste à voir comment cette fonction est vécue. Est-elle totalement incompatible avec la Charité chrétienne ? Peut-être pas...
Je n'ai pas assez de connaissance du métier pour répondre avec certitude. Mais je pense vraiment qu'un huissier peut vivre chrétiennement son métier. Fûsse-t-il amené à expulser des familles. "Expulser" peut ne pas vouloir dire "abandonner".
Peut-être, comme je l'ai dis plus haut. Peut-être même la fonction d'huissier est-elle une position privilégiée pour un chrétien.
Zachée était percepteur d'impôts. La Bible nous dit qu'il a rendu ce qu'il avait volé, et même plus. Elle ne dit pas qu'il a abandonné son métier.

Re: Vocation huissier

Publié : dim. 31 mars 2013, 13:57
par patwag
Non, je ne vous suis pas.
A nouveau, vous tentez de justifier l'injustifiable: "un autre le fera à ma place" et "faire le mal n'est pas faire le mal si on le fait charitablement". Ce n'est que la justification d'un système capitaliste favorisant la rente et la fortune au détriment du mérite, de la bonne volonté et de la misère. Vous niez toute responsabilité individuelle. Le soldat nazi gazant en pleine conscience des enfants pouvait également déclarer qu' "un autre le fera à sa place s'il ne le fait pas" et soutenir tres gentiment les pauvres gens en refermant eux sur la porte blindée. Si on ne trouvait personne pour expulser, il n'y aurait pas d'expulsion, il serait donc impossible de rentabiliser un bien mis en location, le marché se verrait sursaturé de biens immobiliers mis en vente, la chute des prix serait vertigineuse, et au final, chacun serait propriétaire de son logement à bon prix. C'est du libéralisme Keynesien, le seul qui soit en accord avec la morale chrétienne. Le même qui a déclaré qu'il fallait "euthanasier les rentiers". C'est quasiment la parole du Christ... et, visiblement, le credo du nouveau pape François.

Re: Vocation huissier

Publié : lun. 01 avr. 2013, 22:58
par françois67
Bonjour,
est-ce que vous critiqueriez Jésus qui chasse les marchands du Temple? On pourrait pourtant se dire: "oh le vilain, il leur enlève leur moyen de subsistance!".
En fait, être huissier en soi n'est ni bon ni mauvais, c'est l'usage qu'on en fait. Ainsi un couteau peut servir à faire et donner à manger aux miséreux, tout comme à commettre la violence. Mais posséder un couteau en soi demeure neutre. Prenons le métier de policier: stup en soi, faire des arrestations et exaspérer des conducteurs un peu innatentif à coups de PVs., cela peut paraître fort négatif. Pourtant, imaginons un policier qui décide d'agir selon votre vision déformée -je veux justement vous montrer que charité n'équivaut pas à laxisme, ce qui au contraire réhausse la grandiosité de celui qui la pratique, celle véritable- de la charité: il laissera les criminels faire la loi et terroriser et faire le mal aux honnêtes gens. Trouverez-vous cela profitable au Bien et charitable? De même décide-t'il de ne pas embêter les chauffards, ils ont déjà assez de frais avec leur voiture comme cela, ne les surchargeons pas d'amendes... Mais au final, son laisser-faire causera d'innombrables décès et vies brisées sur la route. Son apparente bienveillance aura-t'elle été profitable à la paix dans le monde, au service du Christ?
Cependant, ledit policier peut dans son nécessaire travail traiter humainement les détenus, ne pas devenir castrateur pour l'automobiliste, donner une amende au lieu de retirer le permis à quelqu'un qui a commis une fois une grosse idiotie mais qui disons perdrait son emploi s'il ne pouvait plus conduire etc.
Il sera ainsi un modèle de sainteté dans la place dans le Corps du Christ, dans la vocation à laquelle il aura été appelé, en se différenciant du flic qui accepte des pots-de-vins, qui traffique son radar pour flasher plus de gens, qui derrière la voiture ne se prive pas de quelques coups dans le ventre sans défenses du menotté...
J'espére que vous voyez où je veux en venir, tout n'est pas noir et blanc CQFD.
Et la même chose s'applique à l'huissier.
Bien à vous.

Re: Vocation huissier

Publié : mar. 02 avr. 2013, 8:30
par patwag
Alors, tout a une utilité dans la société, puisque vous rendez aussi utile l'Abbé Pierre que celui qui expulse un enfant à la rue. Et si tout est dans la manière, pourquoi toutes ces singeries qui aident à croire en Dieu ? Qui va au Paradis: un bon catholique qui garde son service en argenterie, dont il sait que la vente sauverait une centaine d'enfants africains, ou le laïque convaincu qui se sépare de ses biens pour passer son temps aux restos du coeur ? Votre raisonnement ne tient pas. Le policier fait un travail respectacle dés sa décision prise d'agir. Il protège l'intégrité des personnes, et non un système économique inique. Vous le savez pertinement, et vous mélangez tout à loisir. Le fait de passer une heure à la messe du dimanche ne vous protège en rien. Vous vous en doutez. Je vous le confirme. Le dernier des moines bouddhiste sera fils de Dieu bien avant un prêtre pédophile. L'homme est responsable de ses actes, c'est ce qui le différencie de l'animal. En vous placant consciemment en position de faire le mal, vous vous excluez de facto de ce qui fait la grandeur d'une vie: la pratique de la charité, qui, par ailleurs, est seule à nous rendre heureux sur cette terre. C'est un fait, pas une hypothèse.

Re: Vocation huissier

Publié : mar. 02 avr. 2013, 9:23
par Johnny
Alors, tout a une utilité dans la société, puisque vous rendez aussi utile l'Abbé Pierre que celui qui expulse un enfant à la rue.
C'est une question difficile.

Dans mon métier, je me pose la question : quelle est l'utilité sociale de celui-ci ?

Comme je ne suis ni prêtre, ni agriculteur, ni médecin , ni maçon, une analyse rapide serait de dire : finalement mon job n'a pas de valeur puisqu'il ne permet probablement que de produire des biens superflus. Mais d'un autre coté, cette production donne du travail et des revenus à des personnes, ce qui n'est pas un mal en soi. Donc pas évident, car chaque métier a une certaine utilité, puisqu'il y a une demande.

Donc l'appréciation de la valeur morale n'est pas d'abord de la responsabilité de celui qui exécute, mais essentiellement de celle du donneur d'ordre.
S'il n'y avait pas d'huissiers, la justice ne serait pas appliquée, ce qui serait souvent une autre injustice. Par contre, c'est celui qui active l'huissier à mauvais escient qui commet une injustice.

Après, l'exécutant se doit d'avoir une déontologie personnelle, et ne pas être une machine (par exemple, un CRS tapera moins fort sur la manif pour tous que sur des casseurs... ;) )

Re: Vocation huissier

Publié : mar. 02 avr. 2013, 9:43
par patwag
Cette conversation tourne en rond. Je suis parfaitement athée, vous commenciez à vous en douter. Ca ne risque pas de changer... Bon vent.

Re: Vocation huissier

Publié : mar. 02 avr. 2013, 21:13
par Heydrickx
Il n'est pas étonnant que cette conversation tourne en rond à partir du moment où l'interlocuteur principal cache aux autres un élément essentiel dans le problème : son absence de Foi.
Ce n'est qu'à présent que vous signalez être athée. Jusqu'à présent nous pensions raisonnablement que vous étiez croyant.
Je ne sais pas ce que vous êtes venu chercher ici. Certainement pas une réponse à votre question.
Que vouliez-vous prouver ?

Re: Vocation huissier

Publié : sam. 06 avr. 2013, 11:56
par patwag
Je voulais prouver que la religion, quelle qu'elle soit, n'est qu'un prétexte à trouver le pardon artificiel à des actes qui répugnent à l'humanité. Il est facile de se dire chrétien, de faire le mal sur cette terre, et de se faire ensuite absoudre par un rituel sectaire. J'ai trouvé ici 10 ou 20 tentatives de justifier l'injustifiable, par des gens se disant relever d'une religion dont les fondements principaux restent la recherche du bien et la charité. Or, dés qu'il s'agit de défendre des pratiques "criant vengeance au ciel", toutes sortes d'excuses illusoires sont rapidement trouvées pour promouvoir une société humaine bourrée de conventions, du respect des droits acquis et de la richesse, prête à laminer inexorablement ses propres principes fondateurs, et ses contemporains "laissés-pour-compte". Mais c'est vrai, il y a la confession... le pardon complet et généralisé qui lave ultra-blanc la pire des crapule. C'est l'invention la plus pratique de tous les temps: faites n'importe quoi, et après, allez vous confesser. Le paradis est à vous... Au fond de vous-même, vous y croyez vraiment ? Au fond de vous-même, vous n'avez pas peur ? Qui ira au paradis: vous, votre missel, votre argenterie et votre ipad, ou ce mineur bolivien inculte et athée qui meurt un peu plus chaque jour au fond du trou pour nourrir ses enfants ?

Re: Vocation huissier

Publié : sam. 06 avr. 2013, 12:17
par Suliko
Mais c'est vrai, il y a la confession... le pardon complet et généralisé qui lave ultra-blanc la pire des crapule. C'est l'invention la plus pratique de tous les temps: faites n'importe quoi, et après, allez vous confesser. Le paradis est à vous... Au fond de vous-même, vous y croyez vraiment ? Au fond de vous-même, vous n'avez pas peur ? Qui ira au paradis: vous, votre missel, votre argenterie et votre ipad, ou ce mineur bolivien inculte et athée qui meurt un peu plus chaque jour au fond du trou pour nourrir ses enfants ?
Il y a un "petit" détail que vous semblez avoir négligé : pour qu'une confession soit valable, il faut le repentir sincère de ses péchés. Sans contrition, pas de pardon...
Et d'ailleurs, c'est vous qui êtes peu charitable. Vous semblez penser que les plus grands des pécheurs n'ont pas le droit au pardon, qu'il existe certains hommes qui ne méritent pas le pardon de Dieu. Vous n'acceptez que les hommes parfaits, dans une société parfaite. C'est très beau dans la théorie, mais dans la pratique, comme vous le voyez, cela ne marche pas.

Re: Vocation huissier

Publié : sam. 06 avr. 2013, 12:23
par Aldous
Ce ne sont que des mauvais pauvres -et voleurs- si ils (Les locataires de la maison) se mettent à ne plus payer leur loyer alors qu'ils le peuvent (ce qui fait d'eux au passage que ce n'est pas des pauvres).
Vous n'avez pas tort dans votre analyse.
Mais là où ils deviennent de mauvais pauvres c'est si ils le sont vraiment mais usent de droits comme la trêve hivernale pour habiter un logement qu'ils ne peuvent payer au détriment du couple de petits retraités.
Je ne suis pas votre raisonnement PaxetBonum car ces pauvres que vous dites mauvais ne font qu'user d'un droit dont le couple de petits retraités peut aussi user (et de fait ne pas avoir le détriment d'être à la rue) .
Le paradis est à vous... Au fond de vous-même, vous y croyez vraiment ? Au fond de vous-même, vous n'avez pas peur ? Qui ira au paradis: vous, votre missel, votre argenterie et votre ipad, ou ce mineur bolivien inculte et athée qui meurt un peu plus chaque jour au fond du trou pour nourrir ses enfants ?
Croire au paradis, c'est croire au bonheur, vous n'y croyez pas vous au bonheur?
Il est facile de se dire chrétien, de faire le mal sur cette terre, et de se faire ensuite absoudre par un rituel sectaire.
C'est facile mais ce n'est pas l'attitude de tous les chrétiens. Et ceux qui verseraient dans cette attitude s'éloignent bien de ce qu'est être un chrétien (dont la caractéristique première est justement la volonté de se détourner du mal)...