Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2179
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar Teano » mer. 12 sept. 2012, 13:59

Crayon est un beau mâle castré de 6 ans... ce serait plutôt un mariage trans-zoo-gérontophile...
Chacun ses petites perversions...

:mdr:
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 502
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar MariaMagdala » mer. 12 sept. 2012, 19:07

Crayon est un beau mâle castré de 6 ans... ce serait plutôt un mariage trans-zoo-gérontophile...
Chacun ses petites perversions...

:mdr:
:rire: :rire: :rire:
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)
[/color]

Avatar de l’utilisateur
Chinotar
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : ven. 29 juil. 2011, 11:43

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar Chinotar » dim. 30 sept. 2012, 21:47

Je ne pense pas que le constitution d'un ordre morale soit uniquement pour s'assurer une vie éternelle au Paradis. Pour un plaisir personnel comme vous dites... Mais simplement pour que notre monde ait des repères et soit vivable pour le plus grand nombre.
La moral rend le monde vivable pour le plus grand nombre ? La charia est une loi moral...

La recherche de son propre bonheur est incompatible avec le fait de frapper son professeur à cause du mauvaise note, à moins que vous considéreriez que de pouvoir aller à l'école n'est pas une chance.

Le respect d'une loi moral n'est absolument pas incompatible avec le fait de frapper sa professeur, si elle porte une jupe jugé impudique par exemple.

Je ne croit pas non plus que les gens qui frappe leur grand mère, viole des femmes et des animaux trouve le bonheur. Je pense que ces gens ne sont pas heureux. Il s'agit de gens torturé, mal dans leur peau, c'est le préjugé que j'ai. Après je n'en ai jamais rencontré ( ou bien j'en ai rencontré et je ne le sait pas ).

Par contre, je suis presque sûr que le gens qui ont envoyer des membres de leur famille subir des électrochocs afin de "soigner" leur homosexualité le faisaient pour la moral et non pour leur bonheur. Que les mères qui excisent leurs filles le font pour la moral, non pour leur plaisir personnel.

C'est la moral qui ouvre la porte a toute les dérives possible...

Vous dites qu'une société doit avoir des règles, je suis bien d'accord avec vous. Mais la loi n'est pas la moral.

Si vous arrivez à me convaincre que l'auto-mariage pourrait rendre les gens plus heureux, je serait ravie de militer avec vous, même si il me semble que l'onanisme est déjà un droit grandement reconnus et qu’excepté un groupe d'irréductibles croyant, le monde prône déjà ces vertus.

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3132
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar jeanbaptiste » dim. 30 sept. 2012, 23:58

C'est la moral qui ouvre la porte a toute les dérives possible...
Vous avez raison.

Une dérive se détermine par rapport à une norme, s'il n'y a pas de loi morale, il n'y a effectivement plus de dérive puisque ... tout est permis !
Par contre, je suis presque sûr que le gens qui ont envoyer des membres de leur famille subir des électrochocs afin de "soigner" leur homosexualité le faisaient pour la moral et non pour leur bonheur. Que les mères qui excisent leurs filles le font pour la moral, non pour leur plaisir personnel.
C'est là où vous vous trompez, il est fort probable que le bonheur de ces parents était de faire celui de leurs enfants et donc... de respecter les coutumes de leur époque, puisqu'il mettait l'espérance d'une vie bonne là-dedans.

Le principe du bonheur seul peut aussi conduire à tuer ses enfants parce qu'ils nous emmerdent un peu trop. Je n'invente rien, c'est ce qu'à fait une voisine de mes parents il y a quelques années.

Allons un peu plus loin. Vous savez, d'une certaine manière vous avez raison, vous avez chrétiennement raison : la loi ne fait pas le bonheur, et il faut chercher le bonheur. Il faut donc dépasser la Loi, c'est ce que dit Saint Paul, et que Saint Augustin résume en : aime et fait ce qui te plait.

Pour le chrétien il s'agit de vouloir faire la volonté de Dieu, par amour pour Dieu, et ainsi de se faire tout à tous. C'est ça l'amour, et il passe largement la Loi.

Voici un petit texte à méditer. Sincèrement, lisez-le attentivement, il dépasse largement toute cette discussion un peu stérile entre la "loi morale" d'un côté et le "bonheur individuel" de l'autre.
De fait, quand nous étions dans la chair, les passions pécheresses qui se servent de la Loi opéraient en nos membres afin que nous fructifiions pour la mort. 6 Mais à présent nous avons été dégagés de la Loi, étant morts à ce qui nous tenait prisonniers, de manière à servir dans la nouveauté de l'esprit et non plus dans la vétusté de la lettre.
7 Qu'est-ce à dire? Que la Loi est péché? Certes non! Seulement je n'ai connu le péché que par la Loi. Et, de fait, j'aurais ignoré la convoitise si la Loi n'avait dit: Tu ne convoiteras pas! 8 Mais, saisissant l'occasion, le péché par le moyen du précepte produisit en moi toute espèce de convoitise: car sans la Loi le péché n'est qu'un mort. 9 Ah! je vivais jadis sans la Loi; mais quand le précepte est survenu, le péché a pris vie 10 tandis que moi je suis mort, et il s'est trouvé que le précepte fait pour la vie me conduisit à la mort. 11 Car le péché saisit l'occasion et, utilisant le précepte, me séduisit et par son moyen me tua. 12 La Loi, elle, est donc sainte, et saint le précepte, et juste et bon. 13 Une chose bonne serait-elle donc devenue mort pour moi? Certes non! Mais c'est le péché, lui, qui, afin de paraître péché, se servit d'une chose bonne pour me procurer la mort, afin que le péché exerçât toute sa puissance de péché par le moyen du précepte.
14 En effet, nous savons que la Loi est spirituelle; mais moi je suis un être de chair, vendu au pouvoir du péché. 15 Vraiment ce que je fais je ne le comprends pas: car je ne fais pas ce que je veux, mais je fais ce que je hais. 16 Or si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais, d'accord avec la Loi, qu'elle est bonne; 17 en réalité ce n'est plus moi qui accomplis l'action, mais le péché qui habite en moi. 18 Car je sais que nul bien n'habite en moi, je veux dire dans ma chair; en effet, vouloir le bien est à ma portée, mais non pas l'accomplir: 19 puisque je ne fais pas le bien que je veux et commets le mal que je ne veux pas. 20 Or si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui accomplis l'action, mais le péché qui habite en moi. 21 Je trouve donc une loi s'imposant à moi, quand je veux faire le bien; le mal seul se présente à moi. 22 Car je me complais dans la loi de Dieu du point de vue de l'homme intérieur; 23 mais j'aperçois une autre loi dans mes membres qui lutte contre la loi de ma raison et m'enchaîne à la loi du péché qui est dans mes membres. 24 Malheureux homme que je suis! Qui me délivrera de ce corps qui me voue à la mort? 25 Grâces soient à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur!
C'est donc bien moi qui par la raison sers une loi de Dieu
et par la chair une loi de péché. (Romains (BJ) 7)

Avatar de l’utilisateur
cath1250
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : mar. 15 févr. 2011, 9:47
Localisation : belgique

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar cath1250 » lun. 01 oct. 2012, 8:01

La moral rend le monde vivable pour le plus grand nombre ? La charia est une loi moral... si on considère moral de pratiquer la lapidation, l'amputation, etc.... peut être faut il voir les choses avec un regard lucide. la morale ne découle pas d'un ensemble de textes légaux, la morale, ce sont des préceptes qui laissent à la Vie tout loisir de s'écouler sans entrave La recherche de son propre bonheur est incompatible avec le fait de frapper son professeur à cause du mauvaise note, à moins que vous considéreriez que de pouvoir aller à l'école n'est pas une chance. pourtant, le sadique prend plaisir à frapper, on pourrait alors envisager que la somme des ses plaisirs participe à son bonheur. après tout....;
Le respect d'une loi moral n'est absolument pas incompatible avec le fait de frapper sa professeur, si elle porte une jupe jugé impudique par exemple. comment peut on juger qu'une jupe est impudique? En voilà un drôle de jugement de valeur sur un vêtement donnant droit à l'exécution d'une sanction dans le chef de cette femme indécente aux yeux de celui qui n'a pas appris à maîtriser ses ardeurs.
Je ne croit pas non plus que les gens qui frappe leur grand mère, viole des femmes et des animaux trouve le bonheur. Je pense que ces gens ne sont pas heureux. Il s'agit de gens torturé, mal dans leur peau, c'est le préjugé que j'ai. Après je n'en ai jamais rencontré ( ou bien j'en ai rencontré et je ne le sait pas ). ces gens sont certes torturés et mal dans leur peau, car esclave de leurs émotions. sous principe de n'appliquer aucune morale, ils n'ont pas appris la frustration. Dès lors, quand on n'apprend pas dès la petite enfance, que notre bon plaisir doit être "balisé" par certaines règles, on laisse libre cours à toutes nos pulsions. Ces gens auraient effectivement été plus heureux si on leur avait appris, transmis plutôt certaines "règles de vie" en société.

Par contre, je suis presque sûr que le gens qui ont envoyer des membres de leur famille subir des électrochocs afin de "soigner" leur homosexualité le faisaient pour la moral et non pour leur bonheur. c'est le manque de connaissance et d'éducation qui mène à ces dérives. les gens croient bien faire. il faut s'interroger sur le sens profond d'une règle de soi disant morale.

C'est la moral qui ouvre la porte a toute les dérives possible... oui, quand l'être humain se pose en grand juge et invente des règles nouvelles pour le plaisir d'en inventer et prône le légalisme.

Vous dites qu'une société doit avoir des règles, je suis bien d'accord avec vous. Mais la loi n'est pas la moral. la loi existe et devra exister tant qu'il subsistera de la dureté dans le coeur des hommes. quand l'humain sera régénéré, vivant pleinement "aime ton prochain comme toi même", il n'y aura plus besoin des lois.

Si vous arrivez à me convaincre que l'auto-mariage pourrait rendre les gens plus heureux, je serait ravie de militer avec vous, même si il me semble que l'onanisme est déjà un droit grandement reconnus et qu’excepté un groupe d'irréductibles croyant, le monde prône déjà ces vertus oui, le monde prône ses vertus. mais quelles vertus? celles de se replier sur soi? l'amour, même physique, çà se partage. vous ne trouvez pas? rester seul, c'est s'ENFERmer sur soi, non? vous ne trouver pas que bizarrement notre monde pousse l'individu à l'ENFERmement?
vous envisagez la morale comme des règles qui seraient semblables à des infractions au code de la route. le mot péché doit vous irriter les oreilles. Pourtant, il ne veut rien dire d'autre que "rater sa cible". Et rater sa cible c'est quoi? c'est rater son bonheur. le bonheur il est là quand la Vie peut s'écouler librement.
Quand je parlerais les langues des hommes et celles des anges, si je n'ai pas l'amour je ne suis qu'une pièce de bronze qui résonne, qu'une cymbale qui retentit...
...L'amour est patient ; l'amour est plein de bonté. L'amour n'est point envieux ; il n'est pas présomptueux, il ne s'enfle pas d'orgueil. Il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'aigrit pas ; il ne soupçonne point le mal. Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il met sa joie dans la vérité. Il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout....

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7951
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar PaxetBonum » mar. 02 oct. 2012, 18:00

le mot péché doit vous irriter les oreilles. Pourtant, il ne veut rien dire d'autre que "rater sa cible".
Non.
Rater sa cible c'est viser cette cible mais la manquer.
Le péché c'est se tromper de cible… et parfois malheureusement l'atteindre…
Mais le Seigneur est Maître des ricochets et sait faire atteindre la cible de Vérité même quand on en vise une autre pour peu qu'on L'écoute un peu.
C'est tout le bonheur balistique que je vous souhaite.
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 502
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar MariaMagdala » ven. 05 oct. 2012, 10:16

Bonjour Chinotar
La moral rend le monde vivable pour le plus grand nombre ? La charia est une loi moral...
La charia est une Loi morale et à l'extrème est toujours préferable à une absence totale de morale.
La Loi du Talion, à sa création était un progrès pour les juifs, car elle permettait d'instaurer des niveaux de vengeance. "Oeil pour oeil, dent pour dent" et non pas "mort pour oeil, la maison du coupable incendiée pour dent".Il faut remettre les choses dans leurs contextes de création, même si maintenant, elles nous paraissent rétrograde.
La recherche de son propre bonheur est incompatible avec le fait de frapper son professeur à cause du mauvaise note, à moins que vous considéreriez que de pouvoir aller à l'école n'est pas une chance.
Non, pour moi l'école est une chance. Les evènements de violences continue de se produire régulièrement.... Au bon plaisir de l'aggresseur, quand il n'est pas d'accord avec les propos du profs.
Par contre, je suis presque sûr que le gens qui ont envoyer des membres de leur famille subir des électrochocs afin de "soigner" leur homosexualité le faisaient pour la moral et non pour leur bonheur. Que les mères qui excisent leurs filles le font pour la moral, non pour leur plaisir personnel.
Non, ils leur font subir ça pour leur bonheur. C'est un mal en soi (selon notre code moral), mais ces personnes la le font pour que leurs enfants trouvent le bonheur, qu'ils imaginent eux. Dans certains pays d'Afrique, une fille non excisée ne sera jamais mariée et sans mariage que deviendra-t-elle? Comment aider son fils homosexuel dans une société ou la "médecine" disait que l'homosexualité est une maladie et qu'elle est peut être soignée par des electrochocs.... Ne mélangez pas tout!
Vous dites qu'une société doit avoir des règles, je suis bien d'accord avec vous. Mais la loi n'est pas la moral.
Sur quoi batir des lois sans la morale???? Les lois suivront forcément l'ordre moral qui règne dans le pays. La legalisation du mariage homo ou même incestueux ou pédophile ne peut se faire que dans la perspective ou l'ordre moral dominant l'autorise ou pas dans une société donnée. N'oublions pas que dans certains pays, les homos sont condamnés a mort.....
Si vous arrivez à me convaincre que l'auto-mariage pourrait rendre les gens plus heureux, je serait ravie de militer avec vous, même si il me semble que l'onanisme est déjà un droit grandement reconnus et qu’excepté un groupe d'irréductibles croyant, le monde prône déjà ces vertus.
L'onanisme est un droit grandement reconnu dans la presse féminine bas de gamme (je suis aussi tombée sur des titres tels que "la pipe, ciment du couple" et il ne faisait pas l'apologie du tabagisme)) et des magazines masculins raccoleurs avec en couverture des femmes aux seins de plastiques. Ce que chacun fait sous sa couette, ne devrait concerné que la couverture en question et Dieu le jour ou la personne sera jugée (mais si vous n'y croyez pas, il n'y a pas de souci non?)

Pour le mariage, au sens laique du terme :

"Le mariage est défini traditionnellement comme l'« union légitime d'un homme et d'une femme » ou comme "l'acte par lequel l'homme et la femme se placent dans une situation juridique durable afin d'organiser leur vie commune et de préparer la création d'une famille".
Le mariage est l'acte officiel et solennel qui institue entre deux époux une communauté de patrimoine et de renommée appelée « famille » (ou foyer, feu, ménage) dont le but est de constituer de façon durable un cadre de vie commun aux parents et aux enfants pour leur éducation. Dans les sociétés traditionnelles, le mariage est l'alliance politique de deux familles ou de deux clans."

Dans une relation autosexuelle, la procréation est impossible. Donc l'idée de certains mariages sont completement aberrante. Il me semble un jour avoir vu un article, dans un magazine, sur une femme qui voulait épouser un arbre!!!!!!! Une suédoise ou je ne sais plus.
C'est une porte grande ouverte a toutes sortes de dérives, le sentiment amoureux ne doit pas tout autoriser! La morale, je me repète est la pour donner des lignes de conduite permettant au plus grand nombre d'être dans un monde vivable... Les lignes peuvent bouger, mais il ne faut pas perdre de vue le bon sens de base.
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)
[/color]

Avatar de l’utilisateur
Chinotar
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : ven. 29 juil. 2011, 11:43

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar Chinotar » ven. 26 oct. 2012, 19:01

La charia est une Loi morale et à l'extrème est toujours préferable à une absence totale de morale.
Sauf que la moral est quasiment absente de la loi française. Elle veut la liberté de chacun, sa protection, mais surement pas faire le "bien".

Si on suit vos propos donc, la charia serait préférable aux loi en vigueur actuellement en France. Cela explique la femme voilé sur votre profil :p .
Mais peut être vous vouliez juste dire " une loi moral est toujours préférable à une absence le loi", et là, oui c'est évident.

Vous vous demandiez ce que devient une société sans moral, c'est simple, regardez les sociétés où les gens sont soumis a une loi moral ( charia) et les société ou les gens sont soumis a une loi amoral (ici).
La morale, je me repète est la pour donner des lignes de conduite permettant au plus grand nombre d'être dans un monde vivable... Les lignes peuvent bouger, mais il ne faut pas perdre de vue le bon sens de base.
Une moral relative, étant là dans le but de rendre le monde viable et qui peut changer au cour du temps ... Il fallait me dire que vous étiez athée. :-D . Cette "moral" que vous décrivez, j'y adhère entièrement, mais il semble un peu abusif de l'appeler "moral".
Je suis ravie que vous pensiez que le "bien" et le "mal" viennent de la nécessite de vivre ensemble et non d'une entité supérieur, et donc qu'ils sont une création humaine et qu'il n'existent pas vraiment. Pardonnez ma méprise, j'avais cru que vous étiez chrétienne. :fleur:.

La moral, c'est le bien et le mal, des préceptes universel, invariant, supérieur a l'homme.

Vous dites que dans certains pays les mère excisent leur fille pour qu'elle puisse trouver un mari plus tard. Il s'agit donc bien d'une histoire de moral. Vous ne faites que de reculer le problème de la mère au mari. C'est le mari qui considère qu'il est plus "pur" d'avoir une femme excisée.

Enfin, là n'est pas le problème. Vous avez raison, on peut faire souffrir les autres en recherchant son plaisir personnel, mais c'est juste un mauvais calcul. L’élève qui frappe son professeur "rate son bonheur" comme il a été dit. Le problème n'est pas qu'il recherche uniquement son bonheur, le problème c'est qu'il fait quelque chose qui ne le rendra pas heureux.
vous envisagez la morale comme des règles qui seraient semblables à des infractions au code de la route. le mot péché doit vous irriter les oreilles. Pourtant, il ne veut rien dire d'autre que "rater sa cible". Et rater sa cible c'est quoi? c'est rater son bonheur.
Vous n'imaginer même pas à quel point le mot pêcher me rend triste pour la personne qui l'emploi avec sérieux.

Aussi athée que je suis, je sait que pécher ce n'est pas aller contre son bonheur, mais c'est aller "contre la volonté de Dieu". Et oui je perçois la morale comme une série de règles qui seraient semblable aux infractions du code de la route, les prêtres aussi on dirait, puisqu'il n'ont de cesse de rappeler à "une loi naturelle" qui serait universel, supérieur a l'homme, et invariante. Ce qui est clairement synonyme de "la moral".

Ce prêtre ici dit qu'il ne faut pas ouvrir le mariage aux couple de même sexe, car cela déboucherai sur la possibilité d'ouvrir le mariage aux couples incestueux.

Il ne dit pas " Les gens serait triste si..." Il dit clairement que cela va contre une loi supérieur. Et ce qui est le plus drôle, ( enfin drôle...faut rien exagérer), c'est que l'argumentaire, déjà bien faible, qu'ont les chrétiens contre le mariage ouvert aux couples homosexuels est réduit a 0 en ce qui concerne les couple incestueux.

Car un couple incestueux peut avoir un enfant, et il est injuste que ces parents et cet enfant ne bénéficient pas des protections que leur offre le mariage.

Au passage, si un jour les arbres ont le droit de vote, élèvent des enfant, payent des impôts etc etc ... il me parait évident qu'il leur faudra le droit à l'adoption et au mariage.

@jeanbaptiste

Je suis surpris par votre texte, dans le bon sens. Même si c'est une vision des choses étonnamment torturé.

Il s'agit d'un drôle de détour : il existe des préceptes qui ne serve a rien prés de Dieu, tout est déjà parfait là haut, et qui ne serve a rien ici, car la moral est accessible en faisant se qui nous plait, ( mais pourquoi ces préceptes alors ? )

Si on fait ce qui nous plait vraiment, on est en adéquation avec ces préceptes, mais si on les connait on risque de pécher par ... une sorte d'esprit de contradiction ?

La version " ya pas de Dieu, ya pas de précepte" arrive à la même conclusion : " il faut faire ce qui nous plait" plus rapidement.
Une dérive se détermine par rapport à une norme, s'il n'y a pas de loi morale, il n'y a effectivement plus de dérive puisque ... tout est permis !
Ecrire en bleu ou en noir est la norme. Ce n'est pas la norme d'écrire une lettre en rouge, est-ce pour autant immoral ?

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7951
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar PaxetBonum » ven. 26 oct. 2012, 20:49


Ce prêtre ici dit qu'il ne faut pas ouvrir le mariage aux couple de même sexe, car cela déboucherai sur la possibilité d'ouvrir le mariage aux couples incestueux.

Il ne dit pas " Les gens serait triste si..." Il dit clairement que cela va contre une loi supérieur. Et ce qui est le plus drôle, ( enfin drôle...faut rien exagérer), c'est que l'argumentaire, déjà bien faible, qu'ont les chrétiens contre le mariage ouvert aux couples homosexuels est réduit a 0 en ce qui concerne les couple incestueux.

Car un couple incestueux peut avoir un enfant, et il est injuste que ces parents et cet enfant ne bénéficient pas des protections que leur offre le mariage.
L'évêque ne dit pas cela.
Il dit que puisse que le mariage doit être accessible à tous ceux qui s'aiment, puisque c'est la condition nécessaire et suffisante, alors je peux demander une loi pour épouser plusieurs personnes que j'aimerai et qui m'aimeraient (polygamie, polyandrie, dénommée "polyamour" par ceux qui la réclame déjà) ou bien une loi pour épouser une petite fille de 6 ans que j'aime et qui m'aime, pourquoi pas la possibilité d'épouser un animal ? Un arbre ? Une pierre ?

L'amour de 2 personnes n'est pas la condition nécessaire et suffisante pour qu'il puisse y avoir mariage, c'est cela que nous disons.
Ce peut-être une des conditions mais elle n'est pas suffisante.

Votre démonstration pour le couple incestueux m'est incompréhensible…
Le fait que 2 personnes puissent avoir un enfant n'est pas non plus la condition nécessaire et suffisante pour qu'il puisse y avoir mariage.
Un homme peut avoir un enfant avec sa maîtresse… cela ne lui ouvre pas les portes du mariage pour autant…
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Chinotar
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : ven. 29 juil. 2011, 11:43

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar Chinotar » ven. 26 oct. 2012, 23:11

Je connais pourtant des hommes qui ont épousés leur maîtresse sans même lui faire d'enfant. Il suffit de divorcer de sa femme avant.

Si il s'agissait réellement d'une question, en effet. Oui en peut se demander clairement pourquoi pas autoriser les mariage polygame, et incestueux.

Le problème vient du fait que le prêtre pose une question rhétorique, pour lui c'est clairement plus un argument qu'une question. Comment considérer cette question comme un argument, si ce n'est en considérant qu'un mariage incestueux où polygame est mauvais par nature.

C'est vrai, le fait que deux personne puisse faire des enfants n'est pas une condition ni nécessaire ni suffisante pour pouvoir se marier, mais c'est une condition suffisante pour que les faibles arguments contre le mariage des couples de même sexes ne soit pas valable dans le cas d'un couple incestueux.

L’évêque à déjà bien peu d'arguments contre le mariage homosexuel, que lui reste t'il contre le mariage incestueux qui est entre un homme et une femme, où les termes père et mère n'ont aucune raison d'être supprimé, où le mariage peut bel et bien protéger un enfant etc etc.

Quand bien même il en aurait, il ne les expose pas. Soit il considère que le mariage incestueux est naturellement mauvais, soit ce qu'il dit n'a aucun sens.

Là encore vous avez raison, la deuxième solution n'est pas forcement à exclure.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7951
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar PaxetBonum » sam. 27 oct. 2012, 8:18

Je connais pourtant des hommes qui ont épousés leur maîtresse sans même lui faire d'enfant. Il suffit de divorcer de sa femme avant.
Le mariage étant pour nous indissoluble, il n'est pas marié à sa maîtresse, il est en situation d'adultère permanent.
Si il s'agissait réellement d'une question, en effet. Oui en peut se demander clairement pourquoi pas autoriser les mariage polygame, et incestueux.

Le problème vient du fait que le prêtre pose une question rhétorique, pour lui c'est clairement plus un argument qu'une question. Comment considérer cette question comme un argument, si ce n'est en considérant qu'un mariage incestueux où polygame est mauvais par nature.
Et bien vous verrez que les gens ne sont pas pour la polygamie, la polyandrie, la pédophilie, l'inceste, la zoophilie…
Bref, la conscience de l'homme n'est pas encore totalement abolie et il y a des choses que ce que vous nommiez loi naturelle condamne sans appel.
C'est vrai, le fait que deux personne puisse faire des enfants n'est pas une condition ni nécessaire ni suffisante pour pouvoir se marier, mais c'est une condition suffisante pour que les faibles arguments contre le mariage des couples de même sexes ne soit pas valable dans le cas d'un couple incestueux.
J'ai du mal à saisir votre phrase…
Vous parlez du mariage de couples homosexuels dans le cas d'un couple incestueux, donc une mère qui se marie avec sa fille, un père avec son fils.
Comment pourraient-ils avoir un enfant dans ce cadre ?
L’évêque à déjà bien peu d'arguments contre le mariage homosexuel, que lui reste t'il contre le mariage incestueux qui est entre un homme et une femme, où les termes père et mère n'ont aucune raison d'être supprimé, où le mariage peut bel et bien protéger un enfant etc etc.

Quand bien même il en aurait, il ne les expose pas. Soit il considère que le mariage incestueux est naturellement mauvais, soit ce qu'il dit n'a aucun sens.
.
L'évêque a des tas d'arguments que vous ne seriez pas prêt à recevoir car ils sont du domaine de la Foi universelle.
Ceci étant dit vous mettez en doute que le mariage incestueux puisse être naturellement mauvais ?
Le mariage incestueux est-il légal en France ? La pédophilie ?
Pourquoi ?
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 502
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar MariaMagdala » sam. 27 oct. 2012, 13:31

Sauf que la moral est quasiment absente de la loi française. Elle veut la liberté de chacun, sa protection, mais surement pas faire le "bien".

Si on suit vos propos donc, la charia serait préférable aux loi en vigueur actuellement en France. Cela explique la femme voilé sur votre profil .
Mais peut être vous vouliez juste dire " une loi moral est toujours préférable à une absence le loi", et là, oui c'est évident.
VOUS pensez que le moral est absente de la loi française, ne confondez pas. Les lois de ce pays sont fondées sur une morale : c'est MAL de violer, c'est MAL de tuer, c'est MAL de voler, c'est MAL de coucher avec un cadavre.... et il y a une punition qui suit. Si ce n'était que liberté, il n'y aurait pas de punition. C'est une morale laique, mais c'est une morale quand même.
Donc non, la charia n'est pas préférable aux loi en vigueur en France, je n'ai jamais dit ça et faire dire ça à mon discours révèle bien la hauteur de la discussion....
Une moral relative, étant là dans le but de rendre le monde viable et qui peut changer au cour du temps ... Il fallait me dire que vous étiez athée. . Cette "moral" que vous décrivez, j'y adhère entièrement, mais il semble un peu abusif de l'appeler "moral".
Je suis ravie que vous pensiez que le "bien" et le "mal" viennent de la nécessite de vivre ensemble et non d'une entité supérieur, et donc qu'ils sont une création humaine et qu'il n'existent pas vraiment. Pardonnez ma méprise, j'avais cru que vous étiez chrétienne. .

La moral, c'est le bien et le mal, des préceptes universel, invariant, supérieur a l'homme.
C'est la que vous ne comprenez pas mon propos. Je ne parle pas de MON code moral ou de celui que j'estime être celui qui devrait conduire le monde.
Mon code moral est chrétien, je suis chrétienne et c'est Dieu qui a donné des règles pour que notre monde soit vivable, que vous y croyez ou pas. Il donne des lignes directives pour que l'homme ne s'égare pas, avec une mise en lumière du bien et du mal, qui conduit le monde à la prospérité.Mais est-il respecté? C'est un autre débat. Mais tout le monde n'a pas ce code moral la et peut être qu'un jour, il n'y aura plus de chrétiens dans le monde, ni de musulmans, ni de bouddhistes etc... Et alors la, il y aura peut être un autre code moral, d'autres valeurs qui seront peut être à l'encontre de celles que l'on connait actuellement. Et alors peut être que Dieu se manifestera dans le monde et redonnera ses lois.
Je connais pourtant des hommes qui ont épousés leur maîtresse sans même lui faire d'enfant. Il suffit de divorcer de sa femme avant.

Si il s'agissait réellement d'une question, en effet. Oui en peut se demander clairement pourquoi pas autoriser les mariage polygame, et incestueux.
Une autre question alors... Pourquoi se marier s'il n'y a aucun engagement réel ou volonté d'avoir une famille??? Le mariage est une coutume qui a protéger la mère pendant la maternité et la jeunesse de ses enfants? Pourquoi vouloir singer des coutumes ancestrales pour des pratiques qui vont à l'encontre même de la nature? Quelle genre d'éducation une famille peut elle donner a ses enfants, si le père lorgne déjà sur sa petite fille, ou la mère qui éduque sexuellement son fils ou sa fille dès leurs plus jeune âge, histoire qu'ils soit rapidement apte quand elle sera lassé du père???? ça existe malheureusement déjà....
Mais on arrive à quoi comme monde, si ces choses-là ne sont pas condamnées????

Vous savez quels critères sont utilisés pour différencier l'espèces humaines, des grands singes préhistoriques par les archéologues?
Les tombes! Le fait que les premiers hommes aient enterrés leurs morts avec des systèmes de rituels et de croyances. C'est la naissance d'un code moral qui permets de différencier l'être humain de l'animal.
Vous prônez l'abolition de ses morales alors que c'est un élément constitutifs de notre espèce.... Je ne sais pas si il y a plus regressif....
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)
[/color]

elenos
Senator
Senator
Messages : 952
Inscription : mer. 22 août 2012, 14:10
Localisation : France

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar elenos » jeu. 08 nov. 2012, 16:25

J'ai lu (rapidement) ces évocations mêlant inceste, homoparentalité, mariage d'un homme avec deux femmes, etc... et même excision des filles ...il doit manquer d'autres aberrations sans doute. On peut en imaginer et en trouver en plus de l’avortement et de l’euthanasie ! j’ai déjà proposé aussi une réflexion " morale " (sic) et certains ont répondu avec intelligence et compassion. On peut le relire sous ce lien : http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 94&t=23436

Avatar de l’utilisateur
Chinotar
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : ven. 29 juil. 2011, 11:43

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar Chinotar » sam. 10 nov. 2012, 18:13

@Mariemagdala
VOUS pensez que le moral est absente de la loi française, ne confondez pas. Les lois de ce pays sont fondées sur une morale : c'est MAL de violer, c'est MAL de tuer, c'est MAL de voler, c'est MAL de coucher avec un cadavre.... et il y a une punition qui suit. Si ce n'était que liberté, il n'y aurait pas de punition. C'est une morale laïque, mais c'est une morale quand même.
La punition n'a rien a voir avec le fait qu'il s'agisse de moral ou pas. Quand il n'y a pas de punition la loi n'est pas respecté. Point.

Punir quelqu'un, quand ce n'est pas pour faire respecter la loi, cela s’appelle de la vengeance...

Enfin la loi ne punit pas le viol, le vol, et le meurtre parce que c'est mal. Elle le punit parce qu'il y a victime. Elle le punit parce que personne ne veut vivre dans une société ou lui est ses proches peuvent se faire voler, tuer ou violé sans craindre des représailles. Pour ce qui est du cadavre, la profanation est interdite, mais rien n’empêche qu'on découpe, qu'on brûle, qu'on momifie, etc etc etc..... le corps d'un mort à partir du moment où il y consentait de son vivant.

Notre désaccord vient du fait que vous pensez qu'il y a une moral laïque. Or la moral, ou loi naturel, c'est quelque chose d'exclusivement religieux. Croire en un bien et un mal supérieur à l'homme n'a pas de sens si il n'y a pas des Divinités capable d'avoir crées ce bien et ce mal.

Si une moral laïque peut exister, il s'agit d'une moral relative, faites par les hommes, et qui change avec le temps. Ce n'est évidement pas de cette moral, ou loi naturel, dont parle l'évêque. On ne peut rien défendre au nom d'une loi naturel relative, puisque qu'elle est voué a changer selon les besoins des hommes.

Vous me posez plusieurs questions.

Pourquoi se marier si il n'y a aucun engagement réel ou volonté d'avoir une famille ?

Il n'y a aucune raisons de se marier si il n'y à pas engagement réel ou volonté de fonder une famille.

Pourquoi vouloir singer des coutume ancestrales pour des pratique qui vont a l'encontre même de la nature ?

Personne ne veut singer des coutumes ancestrales. Et je ne sait pas ce que vous entendez par pratique allant à l'encontre de la nature. N'ayant jamais rencontrer de personnes ayant des pouvoirs Sur-naturel, je pense que toute les pratiques sont naturel, sinon elle ne pourrait être pratiqué. Peut être vouliez vous dire "pratique allant a l'encontre de la moral".

Quelle genre d'éducation une famille peut elle donner a ses enfants, si le père lorgne déjà sur sa petite fille, ou la mère qui éduque sexuellement son fils ou sa fille dès leurs plus jeune âge, histoire qu'ils soit rapidement apte quand elle sera lassé du père? Mais on arrive à quoi comme monde, si ces choses-là ne sont pas condamnées?

Si ces chose ne sont pas condamnées, on arrive à une société où beaucoup de monde souffre. C'est pourquoi la loi condamne le viol.

Enfin, je ne voit pas en quoi faire son deuil a quelque chose à voir avec la moral.

Je ne cherche même pas à vous convaincre qu'il n'y a pas de moral, Mariamagdala, juste qu'une société amoral et civilisé est tout à fait envisageable.

@ A paxelBonum

Je parlais d'un mariage incestueux entre un homme et une femme. Pas d'une mariage incestueux entre deux homme ou deux femmes.
Et bien vous verrez que les gens ne sont pas pour la polygamie, la polyandrie, la pédophilie, l'inceste, la zoophilie…
Bref, la conscience de l'homme n'est pas encore totalement abolie et il y a des choses que ce que vous nommiez loi naturelle condamne sans appel.
La psychanalyse dit que les enfants ont une vie sexuel, et je ne voit pas ou est le problème. Ce qui est condamner dans la pédophilie c'est le viol, avec circonstance aggravante car il s'agit d'un mineur.

De même pour la zoophilie, c'est la maltraitance de l'animal.

Si les enfants avaient la maturité nécessaire pour être majeur dés leur naissance, la pédophilie ne poserai aucun problème. Et si les animaux votaient, payaient des impôt, et travaillaient, le mariage zoophile devrait être permit.

Quand à la polygamie, ou la polyandrie, je ne pense pas que les gens aient de rancœur particulière contre des ménages a 3 ou a 4 tant que tout les protagonistes sont libres, ont les même droit et sont consentants.

Enfin si le mariage incestueux est interdit en France, c'est du fait que l'inceste est souvent apparenté au viol et que les couples incestueux sont trop peu nombreux pour faire valoir leurs droits.
Dernière édition par Chinotar le lun. 12 nov. 2012, 12:37, édité 1 fois.

patgauche
Ædilis
Ædilis
Messages : 34
Inscription : ven. 16 nov. 2012, 0:21

Re: Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?

Message non lupar patgauche » sam. 24 nov. 2012, 4:20

Et pourquoi pas légaliser l'inceste "s'ils s'aiment" ?
Comment peut-on aimer quand on détruit la dignité de l'autre? Comment peut-on aimer quand on est tombé si bas? Comment peut-on aimer quand on fait tant de mal?

L'amour ne fait point de mal à autrui! Il ne déshonore pas les siens, n'abuse pas les gens de sa famille et ne recherche point ses intérêts! Le vrai amour c'est beau et pur....

Derrière tout inceste se cache un drame ignoble et des souffrances horribles. Des cœurs meurtris criant en silence leur honte et leur déshonneur: J'ai mal, j'ai honte, je veux mourir... L'inceste c'est répugnant et inacceptable pour toute personne qui se respecte. C'est toujours triste de voir des choses décadentes...

Il est évident le gyrovague que vous n'avez pas d'enfants car sinon vous n'auriez pas dit de telles âneries! La Vérité c'est qu'on comparaîtra tous au tribunal de Dieu qui rendra à chacun selon ses œuvres. Or notre Père céleste qui nous aime d'un amour pur et véritable, désire qu'on se détourne du mal pour notre bien. Il nous appelle tous à faire le bien et à devenir saints et saintes afin de connaitre le vrai bonheur.

Il n'y a pas de bonheur possible dans l'inceste! Le seul bonheur durable, c'est aux pieds de Jésus qu'on le vit! Comme il est écrit: Heureux les cœurs purs car il verront Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice car le Royaume de Dieu est à eux... Un Royaume de justice et de paix ou il ne se fera plus aucun mal...


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 21 invités