Deux poids deux mesures

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13466
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Deux poids deux mesures

Message non lu par etienne lorant » sam. 26 juin 2010, 11:23

Depuis toujours, l'Eglise et les Papes se font taper sur les doigts au sujet de la contraception et du préservatif. Or, ce que l'on n'a JAMAIS dit, c'est que les musulmans à ce sujet sont quasi exactement dans la même "ligne" que l'Eglise catholique:

"Ce n'est tout de même pas une raison pour encourager l'usage du préservatif. L'Islam prône l'abstinence et la fidélité. Cependant devant le comportement de certains qui peut porter préjudice à la santé d'autrui, certains oulémas s'accordent à dire que l'usage du préservatif peut être considéré comme un moyen de freiner le propagation du Sida.

Mais la majorité des oulémas s'oppose fermement à cette hypothèse qui est contraire aux principes de l'Islam.

Personnellement je conseillerais nos concitoyens d'adopter un comportement responsable et de se conformer aux préceptes de notre religion, l'Islam."

extrait de cet article:

http://www.lanation.dj/news/2009/ln63/national5.htm


Et quand avez-vous entendu un journaliste "tendance" critiquer un Imam ?
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1465
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: Deux poids deux mesures

Message non lu par zélie » sam. 26 juin 2010, 13:04

A propos du préservatif, il faut quand même être cohérent jusqu'au bout. Pour préserver des maladies et empêcher la procréation, c'est toujours mieux que rien, certes. Mais ce n'est pas la panacée non plus.

Parce que tout est affaire de taille. Le latex est une matière qui se présente comme de l'emmental, un trou par ci, un trou par là, et on ne sait jamais, certaines bulles peuvent communiquer et former un canal. Or, les trous du préservatif peuvent atteindre 10à 100 fois la taille d'un virus, en particulier de celui du SIDA. Je ne me souviens pas de la taille des agents pathogènes des autres IST, mais il est fort possible que si certains virus sont complètement bloqués, d'autres en outre doivent pouvoir traverser un préservatif. Aussi , les études sérieuses (et récentes) n'accordent qu'entre 60 et 70 % d'efficacité du préservatif vis-à-vis du virus du SIDA (je 'ai pas les chiffres en tête pour les autres IST). C'est extrêmement préoccupant comme chiffres, si on pense à l’échelle d’un continent -l'Afrique, qui manque de moyens de soins ou de contraception autre que le préservatif-, parce qu’à chaque million de préservatifs utilisés, 300 000 nouveaux cas de SIDA peuvent potentiellement être créés. Aussi, que les différentes églises alertent à ce sujet, c’est une attitude responsable, et bien moins génocidaire que les slogans à la mode bichonnés par les médias, et issus d’associations humanitaires d’une irresponsabilité qui dépasse l’entendement.

A propos de l’effet contraceptif du préservatif, il en va de même. Je me souviens d’un temps, où enfant, le SIDA n’était pas encore découvert, et où le préservatif n’était pas à la mode, mais que les « grands » connaissaient quand même assez bien pour les remplir d’air ou d’eau lors des kermesses et se dépêcher d’aller les offrir aux bonnes sœurs en croyant leur faire prendre des vessies pour des lanternes. Jusqu’à la fin des années 80, les médecins avertissaient largement de la moindre efficacité du préservatif en terme de contraceptif, et prônaient l’abstinence et la fidélité, même à la télévision. On n’accordait qu’environ 70 % d’efficacité au préservatif, et même si en 30 ans la fiabilité a augmenté, elle n’est pas totale, loin s’en faut. Et de la même façon, à chaque million de préservatifs utilisés peut correspondre une centaine de millier de grossesses. Sur ce plan aussi, les différentes églises ont raison de ne pas encourager l’infidélité, l’utilisation du préservatif, etc…

On ne redira jamais assez que l’homme et la femme sont destinés à perpétrer leur espèce, donc à être parents, donc à être unis, donc à fonder une famille, donc à être fidèles ; on sait tous au fond de nous qu’agir sexuellement en comptant les conquêtes n’apporte rien in fine. C’est le message que veulent faire passer les religions, et sur le fond, on ne peut pas leur en vouloir de nous tirer vers le haut. Sur la forme, chacun sa culture, point.

Que les médias n’attaquent pas les imams, on sait pourquoi ; ils sont assez susceptibles pour déclarer des charias sur les têtes de tous ceux qui touchent à leurs platebandes, c’est ainsi que le veut la cohérence de leurs valeurs, que soit dit en passant on n’a pas à juger, car que je sache nous n’avons pas mandat de réformer les valeurs des autres avec nos propres valeurs. On attend qu’on nous respecte, mais les autres aussi attendent qu’on les respecte et qu’on arrête de les juger rétrogrades ou je ne sais quoi.

La peine de mort n’est pas le cas des autorités chrétiennes, tant mieux, ça prouve leurs valeurs aussi. Les médias les plus virulents, ou du moins ceux qui ont donné l’envoi sont d’origine occidentale, sont issus de la chrétienté ; on sait tous combien il est valorisant pour certains de faire voler en éclats ce qui a fait d’eux des êtres libres jusque dans leurs pensées. Qu’ils le fassent ; le silence et la patience du Vatican prouve encore une fois sa maturité et sa bienveillance en ne donnant pas veine aux tentatives de scandales des médias ; une religion que l’on peut critiquer violemment est une religion qui respecte jusque ses détracteurs, et c’est une religion qui de ce fait attire vraiment ceux qui la suivent. Soyons en heureux, d’avoir une religion qui colle aussi bien à nos valeurs morales qu’à nos valeurs spirituelles, et reconnaissons les mêmes droits à ceux qui pensent différemment de nous, mais qui sont tout aussi heureux de leur religion, de leur culture et de leurs valeurs. Et pour ce qui est des journalistes occidentaux, on ne critique jamais que ceux que l’on connait le mieux, et qu’on envie le plus.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités