Masturbation chez l'adolescent ?

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar coeurderoy » mer. 10 mars 2010, 23:58

Ben machin tire sa révérence car oui, les vierges effarouchées, et autres amateurs d'un Dieu "menaçant" (sic) vengeur et grand surveillant général m'indisposent, c'est vrai, et Dieu merci les prêtres, religieuses et chrétiens que je croise savent vivre autrement leur liberté d'enfants de Dieu sans dégobiller à tout bout de champ des fragments de catéchisme mal digérés.
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1612
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar Laurent L. » jeu. 11 mars 2010, 0:48

Cher Griffon :) ,
Je suis désolé d'être aussi direct, et je vous prie de m'en excuser.
Je n'ai pas à vous en excuser, vous avez bien raison de vous exprimer directement !
Et, à mon humble avis, cher Laurent, il est vraiment criminel de faire croire à une âme quelle est en état de péché mortel quand elle ne l'est pas.
Oui. Je n'ai d'ailleurs pas dit : "une personne qui se masturbe est en état de péché mortel" (ce dont on ne peut jamais être certain pour qui que ce soit d'autre que nous-mêmes) mais que la masturbation est un acte à matière grave (premier critère du péché mortel). J'ai dit : "certaines circonstances (immaturité, addiction) peuvent atténuer la gravité du péché".

Une chose est certaine : on ne peut pas agir contre sa conscience. Si on est certain de ne pas être coupable d'un péché mortel, je ne vois pas pourquoi on ne communierait pas et le scrupule excessif est néfaste. Si on a conscience d'avoir commis un péché grave, on ne doit pas non plus agir contre sa conscience et communier sacramentellement.
Si la masturbation est un geste compulsif, ce n'est pas comme si elle était faite délibérément et en pleine conscience, poussée par la luxure. Là, c'est un péché mortel. Et nous ne sommes pas censés faire de la dissimulation à ce sujet. Je pense donc qu'il est tout aussi criminel de faire croire qu'un acte objectivement grave ne le serait pas.
1859 Le péché mortel requiert pleine connaissance et entier consentement. Il présuppose la connaissance du caractère peccamineux de l’acte, de son opposition à la Loi de Dieu. Il implique aussi un consentement suffisamment délibéré pour être un choix personnel. L’ignorance affectée et l’endurcissement du cœur (cf. Mc 3, 5-6 ; Lc 16, 19-31) ne diminuent pas, mais augmentent le caractère volontaire du péché.

1860 L’ignorance involontaire peut diminuer sinon excuser l’imputabilité d’une faute grave. Mais nul n’est censé ignorer les principes de la loi morale qui sont inscrits dans la conscience de tout homme. Les impulsions de la sensibilité, les passions peuvent également réduire le caractère volontaire et libre de la faute, de même que des pressions extérieures ou des troubles pathologiques. Le péché par malice, par choix délibéré du mal, est le plus grave.
Pour moi-même, n'étant plus un jeune adolescent soumis à des bouleversements hormonaux, si je me masturbe, je suis certain de commettre un péché mortel : 1) Matière grave : OK ; 2) pleine conscience : OK (je sais que la masturbation est une matière grave), 3) délibérément : OK (personne ne me force).
La vérité, c'est qu'il m'a fallu beaucoup de temps pour intégrer cela. A force d'entendre partout que la masturbation était quelque chose de normal, j'évitais de me remettre en question et je me cherchais des excuses plus qu'autre chose.
Venez à moi, vous tous qui peinez, qui êtes surchargés, et je vous donnerai le repos. Prenez sur vous mon joug et apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour vos âmes. Car mon joug est aisé et ma charge légère.”
En voici le commentaire de Saint Jérôme :
S. Jér. Comment peut-on dire que l’Évangile est un joug plus léger que la loi, alors qu’il punit la colère et la simple convoitise, tandis que la loi n’atteint que l’homicide et l’adultère ? C’est que la loi renferme un grand nombre de préceptes dont l’Apôtre déclare ouvertement l’accomplissement impossible. La loi exige les oeuvres ; l’Evangile demande surtout la volonté, et, n’eût-elle pas son effet, elle ne perd pas sa récompense. L’Evangile nous commande ce qui nous est possible, c’est-à-dire de ne pas nourrir de mauvais désirs, ce qui dépend de notre volonté ; la loi, qui n’atteint pas la volonté, punit seulement le fait pour vous détourner de l’adultère. Supposez qu’une vierge soit outragée dans une persécution, l’Évangile la recevra comme vierge, parce que sa volonté n’a pas consenti au péché, tandis que la loi la rejettera comme ayant perdu son honneur.
C'est d'ailleurs très intéressant, ce point. Jésus restreint la loi du Talion (on doit aimer ses ennemis), élargit l'adultère à l'impureté, nous dit que le chemin pour avoir accès au Royaume est étroit, qu'il est plus facile pour un chameau de passer par le chas d'une aiguille que pour un riche d'entrer dans le royaume des cieux, que nous devons porter notre croix, que celui qui cherche à conserver sa vie la perdra, que celui qui préfère ses parents et ses enfants au Christ n'est pas digne de Lui, que celui qui Le renie sans se repentir sera renié en retour par Jésus devant Son Père, que nous ne devons pas craindre de mourir en martyr, que nous devons être parfait comme le Père :exclamation: (idéal impossible, les "purs", comme dit Cœurderoy, ne peuvent pas l'être, c'est impossible!). Et pourtant, son fardeau est "léger" ! :s Cela ne signifie-t-il pas que Jésus accueillera toujours ceux qui se repentent par amour ? Que la grâce du Jésus, l'amour du Père et la communion de l'Esprit-Saint sont ce qui transforme la Croix en un fardeau léger ? :incertain:
“Malheur à vous aussi, maîtres de la Loi : vous faites porter aux gens des fardeaux impossibles, et vous, vous ne les touchez même pas du bout du doigt !
Citation délicate... Vous ne pouvez pas savoir si je ne mets pas un pratique ce que je dis. En outre, je ne crois pas qu'essayer de ne pas se masturber, de ne pas avoir des relations sexuelles hors mariage et de ne pas avoir recours à la contraception soit un "fardeau impossible". Nous péchons tous et Dieu nous pardonne toujours si nous le Lui demandons, quoi que nous fassions. D'où l'intérêt de se confesser.
S'il vous plait, veuillez prier pour moi,
Bien volontiers! Puis-je vous demander la même chose ?

J'ai sûrement beaucoup de choses à apprendre, j'ai peut-être dit beaucoup de bêtises, mais je les ai dites sincèrement. :oops: Pardon à ceux que j'ai pu blesser.
Dernière édition par Laurent L. le jeu. 11 mars 2010, 0:58, édité 1 fois.

papillon
Barbarus
Barbarus

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar papillon » jeu. 11 mars 2010, 6:13

C'est moi ou bien tout le monde n'a visiblement tellement rien à faire pendant le Carême, qu'on se jette sur un commentaire au hasard pour monter au créneau par principe ou débattre plus ou moins à vide pendant des heures ?
Bonjour ti'hamo,
non, je ne crois pas que nous n'ayons "rien à faire pendant le Carême".
Perso, j'ai travaillé aujourd'hui de 9h à 21h, ce qui ne m'a pas laissé le loisir, pendant la journée, d'ajouter quoi que ce soit à mon bref commentaire de ce matin. Et je ne suis sûrement pas la seule à travailler en ce monde.
Je ne crois pas non plus qu'on se soit jeté sur un commentaire au hasard pour débattre à vide. Comment pouvez-vous penser cela? Je ne comprends pas. Il ne s'agit pas ici, bon Dieu, de discuter de la meilleure façon de faire cuire une tarte aux pommes! Il s'agit d'aider un jeune garçon de 15 ans tourmenté par un problème de conscience et une peur malsaine de l'enfer. Vous trouvez qu'il y a matière à perdre son temps, piquer "au hasard" et écrire pour écrire? Vous croyez que nous avons fait cela?
Ce que je peux dire de ce que j'ai lu à mon retour du travail, c'est que j'endosse totalement tout ce qu'a écrit Coeurderoy, de même que les commentaires de Griffon et celui de Christophe. Que pourrais-je ajouter de plus? Seulement peut-être, que je trouve extrêmement triste que..."machin", comme vous dites (sic) lève les voiles.
Coeurderoy est un fleuron de ce forum, dans le peloton de tête des intervenants les plus inspirés et les plus inspirants. Combien de fois ai-je été personnellement nourrie de ses écrits empreints non seulement d'une foi profonde, ardente et sincère, mais aussi d'humilité, d'amour et de compassion pour les plus faibles.
Ceux qui me connaissent un peu le savent, que je ne pourrais vous décrire avec précision ce qu'est un parfait petit catho, et j'avoue qu'il m'arrive de ne plus avoir vraiment envie de le savoir. Mais je crois que ce qu'est Coeurderoy, c'est ça, être chrétien, d'abord et avant tout.
Comme l'a si bien écrit Griffon, le monde a besoin de gens comme lui, et j'aimerais ajouter que ce forum en a bien besoin, lui aussi.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3174
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar Griffon » jeu. 11 mars 2010, 8:42

Cher Laurent,

Je vous remercie de votre réponse, mesurée et charitable.
Et surtout, croyez en mes prières. Cela nous permettra d'échanger dans l'Esprit de Dieu qui nous éclairera.

Il y a beaucoup de choses dans votre post, et je ne pourrai pas faire court.
Je me limiterai aussi à (ce que je trouve) l'essentiel.

1) Le plus important, d'abord
“Malheur à vous aussi, maîtres de la Loi : vous faites porter aux gens des fardeaux impossibles, et vous, vous ne les touchez même pas du bout du doigt !
Citation délicate... Vous ne pouvez pas savoir si je ne mets pas un pratique ce que je dis. En outre, je ne crois pas qu'essayer de ne pas se masturber, de ne pas avoir des relations sexuelles hors mariage et de ne pas avoir recours à la contraception soit un "fardeau impossible".
Comprenez-vous bien la citation ?
Jésus n'accuse pas les pharisiens de ne pas payer la dîme, de ne pas faire l'aumône,... et tout et tout !
L'attitude des pharisiens vis-à-vis des petits conduit à les éloigner de Dieu. Il en altère l'image et les pousse au découragement en leur "fermant l'accès au Royaume".
Une matière vraiment grave, donc. C'est pourquoi, j'ai utilisé le mot de "criminel", car il ne s'agit pas moins que d'un coup porté à une âme.

Mais vous le savez, vous n'aviez pas conscience de la gravité, et vous n'avez aucun consentement au péché.

2) Le gouvernement des âmes
Papillon a cité plusieurs personnes qui ont réagi en atténuant la responsabilité de FrenchKilleR.
Où avez-vous lu qu'elles niaient la matière grave ?
Pour moi-même, n'étant plus un jeune adolescent soumis à des bouleversements hormonaux, si je me masturbe, je suis certain de commettre un péché mortel : 1) Matière grave : OK ; 2) pleine conscience : OK (je sais que la masturbation est une matière grave), 3) délibérément : OK (personne ne me force).
Même pour vous Laurent, je m'abstiendrais d'être si catégorique.
Soit vous êtes très avancé sur le chemin spirituel, et effectivement vous avez voulu "donner un coup de couteau dans votre histoire d'amour avec Dieu". Et alors, c'est "délibérément".
Soit, vous êtes encore au prise avec les tentations. Et Satan est puissant et convaincant ! Et la chair crie parfois. Et pris entre les 2 feux, on peut tomber.
Délibérément signifie qu'il y a une volonté de faire un acte contre Dieu ou tout au moins découragé, désespéré de Dieu.
Cela se manifeste entre autre par une répétition anormale. Donc, si vous tombiez, au lieu de vous éloigner de la source, courrez vous réfugier dans les bras du Sauveur !

Que le Seigneur vous bénisse,
Croyez en mes prières,

Griffon.


PS: Merci Papillon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
DA95
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 410
Inscription : sam. 08 août 2009, 11:44

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar DA95 » jeu. 11 mars 2010, 14:50

Bonjour à vous tous,

Poursuivant les propos de Griffons et Papillon :

Je lis ce fil et je m’attriste du témoignage que nous donnons.
Sur un sujet différent mais éthique également je vous invite à regarder l’attitude de Jésus.
Il ne condamne pas. Il reconnait le mal mais il laisse la place à la miséricorde.
La loi existe, d’ailleurs il l’accomplie et va plus loin que ce que nous aurions pu imaginer cf. Matthieu 6 et suivant. Mais il dit aussi « Va désormais ne pèche plus ».
Ne jugeons pas et nous ne serons pas jugés. Faisons attention aussi à la mesure du boisseau que nous utilisons. Cela ne nous empêche pas de mettre toute notre volonté à suivre les commandements.

Jn 8 4-11
« Ils disent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère. 5. Or, dans la Loi, Moïse nous a prescrit de lapider ces femmes-là. Toi donc, que dis-tu ? » 6. Ils disaient cela pour le mettre à l'épreuve, afin d'avoir matière à l'accuser. Mais Jésus, se baissant, se mit à écrire avec son doigt sur le sol. 7. Comme ils persistaient à l'interroger, il se redressa et leur dit : « Que celui d'entre vous qui est sans péché lui jette le premier une pierre ! » 8. Et se baissant de nouveau, il écrivait sur le sol. 9. Mais eux, entendant cela, s'en allèrent un à un, à commencer par les plus vieux ; et il fut laissé seul, avec la femme toujours là au milieu. 10. Alors, se redressant, Jésus lui dit : « Femme, où sont-ils ? Personne ne t'a condamnée ? » 11. Elle dit : « Personne, Seigneur. » Alors Jésus dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, désormais ne pèche plus. » »

Bien à vous,

Da95
"Amen, viens, Seigneur Jésus !" Ap 22,20

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2891
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar ti'hamo » jeu. 11 mars 2010, 14:53

Hm, ce que je veux dire, c'est que, l'essentiel n'a-t-il pas été dit, sous différente forme ?

. oui, il y a matière grave.
. non, ça n'est pas forcément "péché mortel", cela dépend des circonstances et de la volonté
. si on est adolescent, le fait est que cette tentation est forte et qu'on ne se maîtrise pas encore : ce péché n'est donc pas mortel.
. on risque l'Enfer, oui, en un sens, mais on le risque également sans se masturber, puisqu'on risque l'Enfer essentiellement en refusant l'amour de Dieu.

. le plus grand péché, finalement, dans ce cas, serait le découragement ou le désespoir.
. la solution est de se confesser régulièrement (et de communier après cette confession)
. ce qui est très important, c'est de garder la volonté de ne pas pécher (ça ne veut pas dire qu'on ne tombera pas)

. les écueils à éviter (par la prière) seraient :
> le découragement (ne plus chercher à lutter, ne plus se confesser)
> le dédouanement (se dire qu'en fait ce n'est pas grave et qu'il n'y a donc pas d'efforts à faire)


. Les messages précédents viennent éclairer cela et l'expliquer de façon très instructive : on voit bien qu'il y a, en quelque sorte, "obligation de moyens" et non de résultat : ce qui est bien, ce qu'il faut, c'est d'avoir la volonté de ne plus pécher, de faire des efforts (et de prier) avec la volonté d'abandonner ce mauvais penchant (qui pour l'instant n'est qu'un mauvais penchant) ; ce qu'il ne faut pas, c'est croire qu'on doit se rendre "pur" tout seul dans son coin avant de pouvoir se tenir devant Dieu.

. Finalement, la tentation du diable, là-dedans, est bien plus de se servir de ce mauvais penchant, pour détourner de Dieu (en susurrant "tu es trop pécheur, tu ne peux pas prier dans cet état" ou en donnant honte de confesser régulièrement la même faute : en fait, c'est là qu'est la tentation la plus dangereuse, et non sur le fait le plus visible).

. Donc : prier, se confesser, vouloir ne pas pécher.
. Et : s'efforcer également de regarder les autres points sur lesquels on pèche, et faire des efforts là aussi (voire là avant tout) : manquements à la charité, paresse, etc...





Je ne fais que résumer ce qu'on a dit dans toute la discussion.
Une fois que tout ceci a été dit, pas besoin de parasiter le fil avec des remarques qui n'ont rien à voir et semblent, à première vue, injustes.

En plus, il semblerait que la réaction à la réponse d'Angélique n'ait été le fait que d'une mauvaise compréhension de ce qu'elle voulait dire.
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar coeurderoy » jeu. 11 mars 2010, 18:07

Comme il est possible...que je me sois emporté injustement contre Angélique (de mauvais poil hier :oops: ), je lui présente mes excuses.Comme le dit ti'hamo la vraie tentation qui pourrait venir du démon est surtout celle du découragement (de l'orgueil aussi pour ceux qui pensent s'en sortir seuls "à la force du poignet"). Les maîtres spirituels font remarquer que certaines fautes contre la pureté permettent à certains de persévérer dans l'humilité et la patience envers eux-mêmes : le recours humble au confesseur permet aussi de relativiser "ne pas en faire une montagne". Car comme me la dit un jour un curé (tradi) pour les fautes de faiblesse charnelle, inutile d'y voir systématiquement le démon, notre penchant (concupiscence, fragilité) suffisent bien pour cela, en bien des cas. Le démon est bien plus décelable dans les milieux où le sexe mène à l'esclavagisme (prostitution, pornographie) et là, le lien avec l'argent, le pouvoir et ses séductions et facilités est vraiment patent. Quant aux fautes qui se commettent chaque jour à l'encontre du prochain par la médisance, l'indifférence, le mépris, la volonté de puissance...il serait bien que nous comprenions combien elles blessent la Charité lorsqu'elles sont faites de propos délibéré, et là, le diable se régale à mon avis...
Cordialement ;)
Dernière édition par coeurderoy le jeu. 11 mars 2010, 18:36, édité 1 fois.
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7852
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar Christophe » jeu. 11 mars 2010, 18:25

Merci ti'hamo et coeurderoy pour ces mots de la fin consensuels et inspirés. ;)
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar coeurderoy » jeu. 11 mars 2010, 20:15

Et franchement pas trop...réveillé hier (j'avais un peu zappé) l'âge sans doute, bref je comprends que ti'hamo ait tiqué...Angélique m'ayant par ailleurs présenté ses excuses par MP, j'avoue être plus que confus...
(bien confus tout ça ! bon soyez indulgents envers un futur petit vieux :cry: !)
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Sofijka
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 502
Inscription : dim. 11 mars 2007, 22:02

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar Sofijka » jeu. 11 mars 2010, 23:58

Puis-je me permettre de vous suggérer de ne plus aborder ce sujet ?
Où ? Ici ? Si vous voulez. Dans la vie, cela dépend. Si je rencontre quelqu'un qui a besoin de clairs éclaircissements parce qu'il est tourmenté de ne pas savoir ce qu'il fait au juste, ou si cette personne c'est moi, étant donné que je n'ai pas honte de parler de ça du moment que c'est pour comprendre, j'aborderai le sujet de nouveau.
Ou alors, il faut que vous le sachiez... un écoulement pendant le sommeil est "normal".
Il ne peut évidemment y avoir aucune faute étant donné l'inconscience de la personne.
Mais sous la douche, quelque soit la bonne raison que l'homme s'invente,... il s'agit bien de masturbation.

La pression physique peut être très importante, et portée à son paroxysme par les tentations de Satan qui pousse l'homme à garder son attention sur cette pression.
Aussi, surtout à l'adolescence, la faute est nettement moins lourde.
Chez les femmes, c'est le contraire : en arrivant à maturité, elles développent des désirs violents : au moment des règles, et au moment de l'ovulation. La douche (je parle du jet d'eau) est un moyen de se libérer en quelque secondes de ce qui peut être un fardeau toute la journée si on ne le fait pas.
Cependant, il s'agit réellement d'une mauvaise habitude qui peut avoir des répercussions sur la qualité des relations que l'homme aura avec une femme. A ce moment aussi, la pression augmentera, et pourtant, le plus "fair play" sera de ne pas regarder son nombril, mais son épouse et son plaisir à elle.
La mauvaise habitude, c'est possible, oui je crois aussi qu'on peut se défaire de cette habitude, effectivement. C'est vrai que quand on veut quelque chose, on peut l'obtenir.
Par contre les répercussions, je ne sais pas. Chez un homme, peut-être, peut-être qu'il devient alors égoïste. Chez la femme, c'est l'inverse : ça ne peut que la rapprocher de son mari puisqu'elle prend plus de bonheur à faire l'amour avec lui quand elle est épanouie et a du désir.
C'est moi ou bien tout le monde n'a visiblement tellement rien à faire pendant le Carême, qu'on se jette sur un commentaire au hasard pour monter au créneau par principe ou débattre plus ou moins à vide pendant des heures ? :siffle:
Hm, ce que je veux dire, c'est que, l'essentiel n'a-t-il pas été dit, sous différente forme ?
Euh, non. Je ne crois pas que nous soyons assez bêtes pour discuter pour rien. Par contre, poussés par le diable à parler de ça précisément pendant le carème, c'est possible.
Mon avis c'est que nous avons surtout besoin de savoir.
M'enfin on peut arrêter maintenant.
Pour habiter, tipi beaucoup mieux. Toujours propre, chaud en hiver, frais en été, facile à bouger. Homme moderne construit grosse maison, beaucoup d'argent dépensé, comme une grande cage, pas de soleil, jamais sortir. Toujours malade.
:hugh:
Chef Faucon Volant (1852-1931)[/i]

Avatar de l’utilisateur
DA95
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 410
Inscription : sam. 08 août 2009, 11:44

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar DA95 » ven. 12 mars 2010, 11:22

La douche (je parle du jet d'eau) est un moyen de se libérer en quelque secondes de ce qui peut être un fardeau toute la journée si on ne le fait pas.
La pratique du jet d'eau vous procure un plaisir? En fait c'est le jet d'eau et non vous directement qui procure la liberation. Mais c'est quand même vous qui dirigez le jet d'eau et qui décidez de le faire.

Je ne sait plus quel saint se roulait dans les orties pour calmer les ardeurs de la tentation. Je trouve qu'une longue course à pied calme également (ca pique moins :) ). Le fardeau que l'on soit homme ou femme a propos d'une tentation existe. La libération de ce fardeau que se soit pour l'homme par la main, que se soit pour la femme par un moyen par destination comme le jet d'eau, reste de l'ordre de la masturbation. Je parle de masturbation car l'action effectuée procure un plaisir éprouvé seul.

Bien à vous
"Amen, viens, Seigneur Jésus !" Ap 22,20

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2891
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar ti'hamo » ven. 12 mars 2010, 15:09

. Effectivement, la masturbation reste de la masturbation, quel que soit l'angle sous lequel on présente les choses.

. La masturbation, chez la femme, la porterait tout au contraire à plus d'amour de son mari ?
Ben... non : que ce soit chez l'homme ou la femme, la masturbation volontaire (donc, bon, là on ne parle plus du cas de "frenchkiller") revient bien à considérer que le but premier, le but visé, est de se "débarrasser d'une tension", ou de répondre à une tension, de répondre à un désir : auquel cas le "partenaire" n'est plus qu'un moyen parmi d'autres, une sorte d'équivalent de la main ou du jet de douche ; même si c'est le moyen qu'on préfère aux autres, et quand bien même on éprouverait pour lui de l'affection.

Dans ce cas, s'unir à son époux ne serait plus qu'une masturbation. D'où que l'on dise que se masturber et accepter la masturbation, aboutit à une vision de l'amour faussée, qui se traduit du coup en actes faux.
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

NAINA
Ædilis
Ædilis
Messages : 32
Inscription : mer. 10 mars 2010, 10:38

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar NAINA » sam. 13 mars 2010, 14:28

Bonjour,

Découvrant les différents sujets du forum, je me suis arrêtée sur celui-ci. Et sans vouloir donner raison à ti'Hamo, on n'a pas trop l'impression d'être sur un site chrétien là-dessus.

D'abord, il y a ceux qui montent sur leurs chevaux pour condamner à tout va, il y en a d'autres qui sortent de longues explications sur des catéchismes qu'ils ne maitrisent même pas, ou des convictions inaccessibles à un adolescent.

Le sujet , qui pourrait être le plus intéressant du site pour un visiteur pas très pratiquant, ne montre qu'agressivité et critique. Pardonnez-moi de le dire mais je n'y vois pas beaucoup de témoignage du Christ, chers chrétiens.

Quand Jésus allait vers les pécheurs, Il n'a pas accablé Marie Madeleine pour ses conquêtes par exemple, ou compté les recels des voleurs. Il n'a pas demandé à l'adultère si l'accusation contre elle était justifiée, Il ne l'a pas sermonné non plus. Même aux démoniaques Il ne leur a jamais demandé de se rendre compte de leurs méfaits, quand ils on retrouvé leur conscience

Alors, arrêtons d'accabler et de culpabiliser à fond cet ado, ou d'autres qui pourraient espérer trouver une solution à cette discussion.

C'est normal pour un adolescent de se masturber, il découvre l'évolution de son corps, il ne maîtrise pas encore ses hormones. Et qu'il soit déprimé ou pas, c'est avec l'Amour de Dieu qu'on peut l'en guérir, mais pas avec nos démonstrations magistrales.

Même les bébés se masturbent, en découvrant leurs corps. Je ne pense pas que Dieu va les inculper de péché véniel s'ils meurent petit. Par contre ceux qui les battent pour les en empêcher vont les forger dans la violence.

Si je peux donner mon avis, je pense que Jésus aime le masturbateur plus que le saint, comme Il a aimé Marie Madeleine et insisté pour qu'on ne l'oublie jamais dans les écritures.

Alors, il n'y a pas à avoir honte devant Dieu d'avoir les mains frénétiques. Au contraire, plus vous vous sentez aimé de Dieu dans cet état, plus facilement vous vous en sortirez. Plus vous vous culpabilisez, plus le démon fera en sorte que ça soit plus fort que vous.

Je suis limitée dans ma foi, je ne crois qu'à l'Amour de Dieu qui peut tout. C'est par notre pratique de la charité qu'on sera jugés à la fin de notre vie, et non pas par nos connaissances et nos pratiques des lois.

Jeune homme, certains fous que Jésus a libéré venaient à Lui tout nus, alors si votre nudité est plus fort que vous, laissez-Le tout simplement vous aimer. Quand vous sentirez son amour immense pour vous, vous serez libéré.

Car même si notre cœur nous condamne, Dieu ne nous condamne pas dit l'écriture. Quant aux autres qui vous condamnent parce qu'ils sont forts et saints, oubliez les, cherchez le regard de Jésus qui pardonne et qui aime quoi qu'il arrive.

Avatar de l’utilisateur
Sofijka
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 502
Inscription : dim. 11 mars 2007, 22:02

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar Sofijka » sam. 13 mars 2010, 15:51

La pratique du jet d'eau vous procure un plaisir? En fait c'est le jet d'eau et non vous directement qui procure la liberation. Mais c'est quand même vous qui dirigez le jet d'eau et qui décidez de le faire.
Oui oui, tout à fait, je le sais, je voulais juste souligner que parfois on est bien embêtée, et ça nous perturbe, comme quand on a faim : ça peut nous dérourner nos pensées, nous distraire de ce qu'on fait. Mais bon, je ne crois pas que ça arrive pas à beaucoup de femmes. En vieillissant aussi on se calme, heureusement.
Je précise aussi que dans mon cas, je ne ressens pas ce malaise si souvent, ce n'est pas systématique à chaque chamboulement interne. Heureusement.
Dans ce cas, s'unir à son époux ne serait plus qu'une masturbation. D'où que l'on dise que se masturber et accepter la masturbation, aboutit à une vision de l'amour faussée, qui se traduit du coup en actes faux.
Je ne crois pas qu'on parle de la même chose.
Chez les femmes tout est très différend. Il y a quelques femmes qu'on appelle précoces : elles auront toujours du plaisir avec leur mari, tout comme lui en aura à chaque fois (ne l'oublions pas) et même en même temps (je parle seulement d'union classique, pas de positions tordues) ca arrive quand on se connaît bien, et d'ailleurs là on peut parler d'explosion d'amour, ou de gerbe de lumière.
Il y a quelques femmes qui n'ont jamais de plaisir parce qu'elles ne l'ont jamais recherché : trop de honte, c'est tabou, c'est mal, il ne faut pas en parler. Résultat, seul le mari vit la gerbe de lumière. Sa femme la simule seulement, et tout le monde est content, tout le monde s'aime. Car l'essentiel dans ce cas pour cette femme-là est d'être heureuse avec son mari, en le rendant heureux.

Après, il y a les femmes qui apprennent à ressentir du désir, puis du plaisir, puis des orgasmes. Elles apprennent à se connaître au fil du temps. Elles sont peut-être majoritaires. Mais peu importe leur nombre, pourquoi ne pourraient-elles pas connaître ce que connaissent leur époux quand ils s'unissent ?
Il y a des hommes qui permettent eux-mêmes à leur épouse de connaître ce qu'ils connaissent. Mais au bout de combien de temps de mariage, quand eux pendant ce temps sont heureux tout plein depuis le début ?
C'est vrai que l'amour, le vrai, le grand, le beau, aide beaucoup. Justement je crois que c'est l'inverse, que c'est cet amour qui va faire qu'il n'y a pas besoin de masturbation. Mais il y a beaucoup d'hommes mariés qui n'arrivent plus, au bout d'un certain nombre d'années, à s'unir avec leurs femmes, parce qu'elles ne veulent plus. Bon, bien sûr je pense à des hommes qui me l'ont confié, et ils ne sont peut-être pas capables de ce grand et vrai amour. C'étaient des non-croyants, ils étaient même prêts à tromper leur épouse... quelle idée aussi de me raconter ça, d'ailleurs je ne veux plus de ça. Ca m'oblige toujours à donner des conseils et je ne suis pas sûre de donner de bons conseils... aussi depuis que j'ai changé de service, j'ai changé tout court : je ne parle plus de ça, je fais mon boulot, j'essaie de me montrer sympa et c'est tout. J'ai déjà la chance de ne pas aborder ce sujet avec mes amis.
Je serais bien embêtée cela dit si un jour une amie me confiait qu'elle n'a jamais de plaisir avec son mari. Je pourrais avoir quelques idées, mais voilà, si ça se trouve, c'est mal. Pour l'instant, je suis tranquille, ça n'arrive pas.

Enfin, je suis quand même sûre de 2 choses :
1) jamais, la frustration ne doit justifier l'infidélité : tout se surmonte, tout se considère, tout se prie, tout se soigne ;
2) le besoin, ou l'envie de se marturber (je ne parle même pas de plaisir car ça peut être quelque chose de vraiment ennuyeux) peut se maîtriser : je suis sûre que qui que nous soyons, nous pouvons tous devenir spirituels et parvenir à éteindre ce feu progressivement. Certains disent que moins on fait, moins on a envie. Je crois que c'est vrai. Le corps s'habitue, donc il faut s'abstenir le plus souvent possible. Mais il faut aussi occuper nos pensées à des choses spirituelles/intellectuelles : être curieux, s'intéresser à des choses (jardinage, cuisine, animaux), pratiquer un art, lire, faire du sport, marcher, ramasser des châtaignes ou des champignons... réfléchir à notre condition, discuter avec des personnes pleines de richesses, poster des messages dans un super forum comme celui-ci ! :-D

Je réfléchis beaucoup à ce forum, tellement j'y apprends de choses. Et donc je réfléchis beaucoup en ce moment à ce que disait ti'hamo à propos du carême. Le carême doit nous aider effectivement à nous éloigner des tentations, gourmandises, actes ou idées impures etc puisqu'il existe pour être respecté dans ce but.
Mais je pense que les discussions, c'est différent. Et selon vous ?

Waw j'écris des messages trop longs... :cry: j'espère que je ne vous ennuie pas. Dites-le moi, sinon.
Pour habiter, tipi beaucoup mieux. Toujours propre, chaud en hiver, frais en été, facile à bouger. Homme moderne construit grosse maison, beaucoup d'argent dépensé, comme une grande cage, pas de soleil, jamais sortir. Toujours malade.
:hugh:
Chef Faucon Volant (1852-1931)[/i]

FrenchKilleR
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : sam. 27 févr. 2010, 20:47

Re: Masturbation chez l'adolescent ?

Message non lupar FrenchKilleR » sam. 13 mars 2010, 18:16

Bonjour a tous !

Je suis allé voir un prêtre et je dois ( normalement ) me confesser demain.

Mais j'ai du mal a trouver la force de lui dire ce péché...

Bonne Soirée


Revenir vers « Morale et Éthique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit