Propagande à l'école

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Thurar
Censor
Censor
Messages : 140
Inscription : dim. 19 janv. 2020, 13:59
Conviction : Catholique

Re: Propagande à l'école

Message non lu par Thurar » jeu. 15 oct. 2020, 20:22

Altior a écrit :
jeu. 15 oct. 2020, 19:30
Du point de vu théologique et moral, Suliko a tout à fait raison. Du point de vu politique, je donne raison à Gaudens. C'est parce que Dieu nous dit «que votre parole soit: Oui, oui; non, non. Ce qui est en plus de cela vient du Malin.». Et pourtant, le même Dieu, cité par le même Saint Évangeliste (et Apôtre) nous apprend à être «prudents comme les serpents, et simples comme les colombes.». Comme d'habitude, c'est le contexte différent qui génère cette apparente contradiction. Le deuxième enseignement met les mêmes chrétiens qui adhèrent au premier dans le contexte politique, car il est dit juste avant: Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Le cas des chrétiens dans le monde est, plus que jamais, le cas des brebis au milieu de loups. C'est le cas au travail, c'est souvent, malheureusement, le cas dans les familles, c'est surtout le cas dans la politique. Et la politique est, n'oublions pas, l'art du compromis. Si je raisonnais comme Suliko, le fait d'être royaliste serait un empêchement de voter pour les prochaines élections présidentielles. Mais il s'agit de la politique, alors il est légitime que je donne mon vote à Mme Lepen. Non parce que j'adhère à toutes ses idées républicaines et pro-abortionistes, loin de là, mais parce que je trouve qu'il s'agit du moindre mal.

Alors, pour être prudents comme les serpents, il faut toujours choisir la variante la moins éloignée de ce que Notre Seigneur et sa Sainte Épouse nous apprend. Pour être simples comme les colombes, il faut garder en esprit qu'on a choisi un mal face à un pire et qu'il ne faut pas que nous nous arrêtions là, car la vie, jusqu'à notre dernier soupir, ce cesse pas d'être une lutte.
Le moindre mal, ce ne serait pas de ne pas voter du tout, plutôt ?
Je vois mal Charles Maurras dire cela. Lui n'a pas manié ''l'art du compromis'', il a attaqué ses ennemis bille en tête, et il a fini en prison.
Les premiers martyrs chrétiens n'ont fait aucun compromis, ils ont assumé jusqu'au bout et n'ont rien lâché. (c'est sûr que s'ils avaient été plus diplomates, ils n'auraient pas fini dans la fosse aux lions... )

Cela me rappelle cette parabole du Christ, au sujet d'un chef d'armée qui s'aperçoit qu'il n'est pas assez fort pour combattre son ennemi, alors il envoie ses diplomates pour négocie avec lui. Pour moi, c'est exactement pareil. (et je ne dis pas que je suis mieux que vous, je suis un collabo aussi)

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4500
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Propagande à l'école

Message non lu par Kerniou » ven. 16 oct. 2020, 11:12

A la fin des années 60 et au début des années 70, il existait des maisons ou foyers maternels qui accueillaient les jeunes filles mineures, âgées de moins de 21 ans à l'époque ... Elles étaient alors accompagnées par des éducatrices- spécialisée et pouvaient y terminer leur grossesse et y rester un temps avec leur enfant après l'accouchement ...la prise en charge du bébé et le lien mère -enfant y étaient travaillés ...
Ces établissements n'étaient pas des hôtels- restaurants et demandaient à ces jeunes mères de respecter des horaires et des règles de vie ... par exemple, les visites de garçons, la nuit n'étaient pas autorisées ... Ce qui au nom de la sacro-sainte liberté sexuelle des mineures a choqué Simone de Beauvoir qui a organisé un barouf médiatique de grande ampleur ... ces établissements ont , alors,été victimes de visites nocturnes et d'agressions en bandes organisées jusqu'à leur fermeture ... Il en existait une dans mon quartier ... Ces jeunes mineures ont eu la liberté de se retrouver dehors nuit et jour avec un nourrisson et sont devenues des proies faciles pour les réseaux de prostitution ... de cela, madame de Beauvoir n'avait nullement conscience: ces jeunes filles étaient devenues libres ... de se faire exploiter par qui voulait en profiter ...
..
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 656
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Propagande à l'école

Message non lu par Gaudens » sam. 17 oct. 2020, 23:58

Merci Kerniou.
Comme beaucoup ici sans doute, j'ignorais cet épisode :quelle régression que celle-ci dont l'origine est à chercher dans cette ancêtre et inspiratrice du féminime militant qu'était Simone de Beauvoir !

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4500
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Propagande à l'école

Message non lu par Kerniou » il y a 5 minutes

Il est vrai que Simone de Beauvoir saisissait toutes les occasions de faire de la provoc ...
Mais à partir du moment où Jaques Chirac a été ministre de la santé, il a considéré que diminuer le budget de la Santé serait un élément décisif pour tout candidat à la Présidence de la République ... Il a considéré que le budget de la santé devait diminuer d'un tiers ...
Lorsqu'il est mort, de nombreux français le regrettaient "parce qu'il avait mené des politiques sociales " !!! ...Alors que c'est lui qui a instauré les restrictions de budget dans le secteur social et sanitaire ...
Ce n'est pas parce qu'il avait un bon contact avec la population qu'il menait des politiques sociales pour elle ...
Quant aux jeunes filles dont je parlais certains sont retournées dans leur famille qui les avaient rejetées, d'autres sont été hébergées dans des foyers pour adolescentes qui n'étaient ni prévus ni équipés pour accueillir des nourrissons; d'autres, en effet son tombées dans la prostitution...
Il m'est arrivé d'en voir attendre le client quand je passais en voiture dans le bois de Boulogne ...
La première fois, j'étais avec une collègue qui me raccompagnait en voiture, j'en aurais pleuré de déception et de pitié quand j'en ai reconnu une qui grelottait de froid ,en mini- mini jupe "la clope au bec" attendant qu'une voiture s'arrête ... Sa bonne éducation l'avait quittée ...
Pourtant j'avais pensé qu'elle s'en sortirait ... pourtant cette jeune fille portait un nom à particule, elle avait de l'éducation, de la culture, un langage élaboré ce qui tranchait avec les autre filles du foyer ... je suppose que sa famille n'avait pas accepté une grossesse hors mariage ... Je ne connais pas de jeunes prostituées qui soient allées d'elles mêmes, par choix délibéré "travailler"sur le trottoir ...
tout ceci nous emmène loin de la propagande à l'école mais nous rappelle combien la scolarité est déterminante dans le devenir de la jeunesse ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités