Grands sites chrétiens d'ici et d'ailleurs

Patrimoine - Cinéma - Médias - Photographie - Musique - Peinture - Architecture
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12923
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Grands sites chrétiens d'ici et d'ailleurs

Message non lupar etienne lorant » mer. 05 juin 2013, 18:27

Et lors de travaux à la Préfecture de police !

C'est en effectuant des travaux à la Préfecure de Police de Paris au coeur de l'ïle Saint-Louis, 2 rue de Lutèce (nom antique de Paris) dans le IVème arrondissement de Paris que des ouvriers du bâtiment ont fait cette émouvante découverte : une église du 7ème siècle. Les vestiges mis à jour par les archéologues présentent un grand intérêt historique et devraient probablement donner des éléments sur le passé de la ville.

Interrogé par RTL, Xavier Peixoto, le responsable des fouilles a déclaré avoir mis à jour parmi les vestiges "des os de poulet, des poteries, des vases utilisés pour la cuisine ou pour la table, essentiellement des témoignages de la vie domestique des lutétiens". Des sépultures de moines ont également été découvertes.

Les travaux de la Préfecture de Police ne devraient pas s'arrêter pour autant et l'église devrait être recouverte d'une dalle de béton. Avant cette échéance, le chantier sera ouvert au public samedi et dimanche de 10h à 18h.

Hélas !
Spoiler!
Dernière édition par etienne lorant le mar. 11 juin 2013, 9:30, édité 1 fois.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
NihilEstInHomine
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : sam. 26 mai 2012, 9:24

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar NihilEstInHomine » mer. 05 juin 2013, 19:52

C'est vrai que c'est dommage.
Non, non, je suis sérieux, c'est vraiment dommage, je trouve ça joli les églises, bien plus que les commissariats ! En plus j'aime beaucoup le design de celles de cette période...
"Que crève le vieux monde !" Libertad

Avatar de l’utilisateur
Et.H
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : mer. 04 août 2010, 19:03

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar Et.H » jeu. 06 juin 2013, 14:48

C'est vrai que c'est dommage.
Non, non, je suis sérieux, c'est vraiment dommage, je trouve ça joli les églises, bien plus que les commissariats ! En plus j'aime beaucoup le design de celles de cette période...
Dommage ? Pourquoi ? Vous savez, c'est juste des ruines qui ont été trouvés...enfin des fondations et des tombes. Les archéologues vont fouiller, rédiger des rapports afin de capitaliser sur cette découverte et puis la vie va reprendre son cours...Je ne suis absolument pas choqué. C'est toujours comme ça en archéologie.

Vous connaissez le design des églises du 7ème siècle?? Vous êtes fortiche!
A part les basiliques romaines et quelques églises byzantines, il n'en reste pas beaucoup...D'ailleurs, on ne sait pas vraiment à quoi ressemblaient ces bâtiments en France. Nos églises anciennes sont beaucoup plus récentes.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12923
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar etienne lorant » jeu. 06 juin 2013, 15:48

Vous connaissez le design des églises du 7ème siècle?? Vous êtes fortiche!
A part les basiliques romaines et quelques églises byzantines, il n'en reste pas beaucoup...D'ailleurs, on ne sait pas vraiment à quoi ressemblaient ces bâtiments en France. Nos églises anciennes sont beaucoup plus récentes.
Voici une église qui remonte au 3ème siècle - c'est une des plus anciennes connue - elle est en Arménie:
Image
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Et.H
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 434
Inscription : mer. 04 août 2010, 19:03

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar Et.H » jeu. 06 juin 2013, 16:15

Bonjour Etienne

Mes propos concernaient les églises en France. Il est évident que les églises arméniennes étaient différentes de celles construites en Gaule.

La photo de l'église que vous avez mis montre un bâtiment qui n'est pas , à mon avis, du 3ème siècle. Peut être du 7ème siècle ? Est ce Sainte-Hripsimé ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte-Hripsim%C3%A9
http://en.wikipedia.org/wiki/Saint_Hripsime_Church

A Rome et dans d'autres parties de l'empire romain, les églises (tout au moins les grandes églises) étaient de type basilical (sans avoir la forme d'une croix)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12923
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar etienne lorant » jeu. 06 juin 2013, 18:14

Ayant entendu parler d'une église très ancienne, la plus ancienne, située en Iran, j'ai finalement (re)trouvé celle-ci :

Image

Saint-Thaddée en Azerbaïdjan occidental, qui aurait été construite par saint Jude en 66, soit une trentaine d'années après la crucifixion. .

N'est-ce pas émouvant ?

Je cherche des photos de l'intérieur de l'église.
Spoiler!
C'est extraordinaire : il faut aller sur Google earth et zoomer : cette église fait partie d'un monastère écarté de tout, en pleine montagne : époustouflant !

https://maps.google.be/maps?q=+Church+S ... 13&iwloc=A
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8037
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar Cinci » jeu. 06 juin 2013, 19:32

Il est impossible que ce bâtiment chrétien en Iran puisse dater de l'an 66. Il y a erreur sur la datation sur cette page de Wiki.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12923
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar etienne lorant » ven. 07 juin 2013, 11:18

Il est impossible que ce bâtiment chrétien en Iran puisse dater de l'an 66. Il y a erreur sur la datation sur cette page de Wiki.
Combien de temps faut-il pour construire une église ? Pas plus de temps qu'entre le moment de décider d'une construction et de la réaliser. S'il y a erreur, à vous de le démontrer. Mais cela n'enlève rien à la beauté du site.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12923
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar etienne lorant » ven. 07 juin 2013, 11:28

Saint-Thaddée (en persan : Ghareh Kelissâ) est un monastère arménien situé dans la province d’Azerbaïdjan de l’Ouest, à côté de Tchâldorân, à une vingtaine de kilomètres de Mâkou.

Le monastère de saint Thaddée est, selon certaines sources chrétiennes, l’une des premières églises fondées par les apôtres de Jésus Christ.

Selon la tradition arménienne, le monastère daterait de l’an 66 de l’ère chrétienne et aurait été érigé par Saint Thaddée en personne. Toujours selon la tradition, Simon et lui-même y auraient été enterrés après avoir été assassinés, comme nous l’avons évoqué, avec plus de 3500 personnes.

Vue intérieure de l'église :
Image
En 1329, l’église fut reconstruite sous sa forme actuelle, après qu’un tremblement de terre eut détruit sa structure en 1319. Au XIXe siècle, le prince qâdjâr ’Abbâs Mirzâ aida également à sa rénovation et à sa restauration.

Le monastère se situe à près de 2000 mètres d’altitude, sur de hauts plateaux arides et majestueux. Ce lieu, autrefois très fréquenté, est aujourd’hui souvent vide, mais pas abandonné. Depuis plus d’un demi-siècle, un pèlerinage en l’honneur de saint Thaddée est organisé. Chaque été, fin juillet, des milliers de chrétiens viennent y célébrer leur foi.

Le complexe monastique figure sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008, aux côtés des monastères Saint-Stepanos et de Sainte-Mère-de-Dieu de Dzordzor, situés dans la même région.

Le pèlerinage annuel de saint Thaddée

Chaque année, du 23 au 26 juillet, des pèlerins majoritairement arméniens viennent visiter le monastère de saint Thaddée pour commémorer son martyre. A cette occasion, des cérémonies spéciales ont lieu dans le monastère Ghara Kelissa. Parmi les pèlerins figurent un grand nombre d’Arméniens d’Iran mais aussi d’Arméniens venus des pays voisins.

Des pèlerins venus de Tabriz, d’Oroumieh, de Téhéran, d’Ispahan et d’autres villes iraniennes, s’y rendent souvent en famille. Des familles catholiques et des adeptes de l’église assyrienne participent aussi, bien qu’assez rarement, aux cérémonies du pèlerinage de saint Thaddée.

Le baptême des jeunes enfants est l’une des parties la plus importante des cérémonies. De nombreuses familles souhaitent que leurs enfants soient baptisés dans l’église, considérée comme l’une des plus anciennes de l’histoire du christianisme afin de, selon certaines croyances, recevoir plus de bénédictions du Ciel.

Les familles qui viennent en pèlerinage au monastère de saint Thaddée y demeurent souvent trois jours. Cependant, certaines venant de très loin préfèrent y rester un peu plus. Par contre, les familles qui viennent des villes plus proches pour faire le pèlerinage de Ghara Kelissa peuvent y rester une seule journée pour assister seulement aux cérémonies principales.

http://www.teheran.ir/spip.php?article1414
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8037
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar Cinci » ven. 07 juin 2013, 14:20

Faut voir :

  • « [...] le plus ancien est celui de Saint- Thaddeus. La légende voudrait que cet apôtre thaumaturge ait terminé sa vie en ce lieu et y soit enterré (Ier siècle) ; puis que saint Grégoire, père de l'église arménienne, y créa un lieu de culte (IVe siècle).

    Toutefois, aucun élément historique ou archéologique précis, aucune indication dans les bâtiments eux-mêmes ne confirment à ce jour ce récit fondateur.


    Les premières mentions confirment la présence d'un évêque chrétien arménien au VIIe siècle dans la vallée de Maku, puis, plus précisément, du monastère de Saint- Thaddeus lui-même, au Xe siècle, comme siège du diocèse. C'est également au VIIe siècle que fut fondé le monastère de Saint-Stepanos (1ère trace en 649), et une nouvelle église est construite au Xe siècle. Il apparaît comme un centre de la culture et de la foi chrétienne, dans une période d'indépendance et de développement de l'Arménie (885-1079). Saint-Thaddeus est alors l'un des sites majeurs de la spiritualité arménienne.

    Les différents conflits régionaux et invasions du Moyen Âge endommagent ensuite gravement ces deux monastères, à plusieurs reprises : celui de Saint-Stepanos lors des guerres entre les Seldjoukides et Byzance (XIe - XIIe siècles) et celui de Saint-Thaddeus lors des invasions mongoles (1231 et 1242). L'évêque Zachariah et sa puissante famille entreprennent en 1314 la construction d'un vaste ensemble monacal, un peu en amont de Saint-Thaddeus, sur la rivière Makuchay, à Dzordzor. Il prend la suite d'un édifice religieux plus modeste et plus ancien, dont les vestiges archéologiques vont du Xe au XIIe siècles et révèlent une influence byzantine. Saint-Thaddeus est détruit à la même époque par un tremblement de terre (1319). Sa reconstruction est immédiatement entreprise par Zachariah. Les deux ensembles monastiques sont achevés dans les années 1320 [...]»


La structure actuelle de Saint-Thaddeus date du XIIIe-XIVe siècle et non pas du Ier siècle.

  • Il prend la suite d'un édifice religieux plus modeste et plus ancien, dont les vestiges archéologiques vont du Xe au XIIe siècles.
[/size][/color]


C'est une légende locale qui voudrait qu'un des apôtres ait séjourné sur place. Dire ensuite (le ministère du tourisme en Iran ?) que l'apôtre aurait dû superviser des travaux de construction d'une «église» quelconque correspond à une affirmation gratuite.

Au départ, ma propre réaction d'incrédulité se basait sur l'état et comme sur le style de l'architecture du bâtiment lui-même. Et, en effet, le style de la construction date de l'époque médiévale.

p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 440
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar p.cristian » ven. 07 juin 2013, 22:44

Cette église n'apparaît pas dans la liste des plus vieilles églises sur wikipedia.
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_ol ... _buildings
Mais bon... c'est wikipedia... avec toutes les possibilités d'imprécision qui vont avec.
N.B. le P. de mon pseudo ne veut pas dire "père".

Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 751
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar Johnny » dim. 09 juin 2013, 17:30

Avec la petite voute centrale en ogive, ce n'est pas du premier siècle.
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8037
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar Cinci » lun. 10 juin 2013, 18:17

Oui c'est plutôt évident que le bâtiment présenté ne date pas du 1er siècle.

;)

Le voyage du saint apôtre sur place est un élément qui relève surtout de la légende, non pas de l'archéologie ou de l'histoire. C'est du même ordre que la présence de l'apôtre Jacques en Espagne à Compostelle, tiens. Il reste tout de même que les vieilles églises sont émouvantes.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12923
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Une église médiévale découverte à Paris

Message non lupar etienne lorant » lun. 10 juin 2013, 19:23

Le voyage du saint apôtre sur place est un élément qui relève surtout de la légende, non pas de l'archéologie ou de l'histoire. C'est du même ordre que la présence de l'apôtre Jacques en Espagne à Compostelle, tiens. Il reste tout de même que les vieilles églises sont émouvantes.
« Lettre apostolique de N.T.S.P. Léon XIII, confirmant l’identité des corps de Saint-Jacques-le-Majeur, et des SS. Athanase et Théodore ses disciples.
Deus Omnipotens
Traduction de l’abbé Camille Daux publiée en 1899 dans Sur les chemins de Compostelle, extraite des pages 299-306 de la réédition par Atlantica en 2006 (collection Autour de Compostelle)

Léon XIII,

Ci-dessous le texte intégral du document par lequel le pape Léon XIII reconnut en 1884 les restes de saint Jacques et de ses disciples, retrouvés en 1879 par l’archevêque de Compostelle.
Spoiler!
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12923
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Grands sites chrétiens du monde

Message non lupar etienne lorant » mar. 11 juin 2013, 9:45

En ce jour de la mémoire de saint Barnabbé, Apôtre

L'un des complexes architecturaux les plus importants d'Antioche est sans aucun doute la grande Basilique au Nord-ouest de la ville, à proximité des murs extérieurs. Francis Vyvyan Jago Arundell est le premier à avoir identifié ce bâtiment comme une basilique et publier son plan qui est devenu un guide pour les chercheurs ultérieurs. Mehmet Taşlıalan, directeur du Musée Yalvaç (1979-2002) identifie la grande basilique comme "l'Église de Saint Paul" par le biais d'un autel qui a été trouvé à la place de marché Yalvaç. La Basilique a été excavée première fois en 1924 par l'équipe de l'Université du Michigan, puis malheureusement laissée ensuite à l'abandon.

Image
Elle fut enterrée à nouveau pendant 80 ans jusqu'à ce que les fouilles reprennent, par Mehmet Taşlıalan directeur du Musée Yalvaç (1979-2002), qui a récemment effectué un sondage dans l'abside. Le bâtiment, de 70 m x 27 m, est orienté Est-ouest. Le narthex (ou antéglise ou l'avant-nef, est l'entrée de l'église, c'est un espace intermédiaire avant d'accéder à la nef intérieure) qui est de 27 m x 13 m est en appui contre les murs de défense.

Le plan du bâtiment reprend l'ensemble des spécifications d'une basilique, avec une abside, une grande nef au milieu et deux plus étroite sur les côtés. Le mur extérieur de l'abside est sur un plan heptagonal. La basilique montre des modifications de son plan d'origine au cours du temps. Les premières, peuvent-être de la fin du IVe siècle : L'abside et les nefs eurent leurs sols couverts de mosaïques et trois nouvelles entrées à la paroi Nord furent ajoutées, la centrale est de 4 m de large, lors de cette phase de travaux ; la cour sur le côté Nord date également de cette période. L'axe central de la basilique est différent de l'axe central de la mosaïque du sol, montrant des changements de structure.
Image
Autre vue des ruines de la basilique
La mosaïque, qui avait été mise au jour par David M.Robinson et l'Université du Michigan en 1924, est couverte aujourd'hui de près de 30 cm de terre. Cependant les photographies de l'époque montrent qu'elle représentait des motifs floraux géométriques dans des cadres rectangulaires. Dans la nef centrale au début de l'abside où devrait être un autel, une inscription en mosaïque a été mise au jour indiquant le nom de l'Évêque Optimus qui représentait Antioche au concile de Constantinople en 381.
Spoiler!
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )


Revenir vers « Arts & Culture »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités