Sur le Metal

Patrimoine - Cinéma - Médias - Photographie - Musique - Peinture - Architecture
Samuel-esperance
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : mar. 20 sept. 2016, 13:35
Conviction : Croyant

Re: Sur le Metal

Message non lupar Samuel-esperance » mer. 21 sept. 2016, 16:22

Dois je comprendre que même en offrant tout mon amour au Seigneur, il se pourrait qu'il me rejette parce que j'aime à apprécier des choses qui (pour certains) semble m'aiguiller sur la mauvaise voie ?
J'admet que beaucoup de choses à notre époque puisse choquer, comme vous le dite nous subissons un athéisme grandissant et je n'aurais jamais imaginer il y'a quelque mois en arrières que j'aurais pus me tourner vers Dieu.
Malgré le sarcasme que vous avez employer en me qualifiant de "Mr l'intelligent" je ne remet pas mon jugement en question, l'intelligence (toute aussi relative qu'elle soit) me permet de faire la part des choses et de ne pas me priver sous prétexte que Dieu puisse être décu, voir attristé...
Mais je doute fort pouvoir vous faire entendre raison et encore moins vous faire suivre mon raisonnement donc, si je vous déçois par mes propos, je vous invite à prier pour moi comme je le fait pour les nombreuse personnes qui n'ont pas l'ouverture d'esprit nécessaire pour prendre du recul façe à toute les horreurs que l'adversaire puisse mettre sur leur chemin.

Game of thrones est surement un très bon exemple mais n'ayant jamais regarder le moindre épisodes je ne me prononcerais pas.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2580
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Sur le Metal

Message non lupar AdoramusTe » mer. 21 sept. 2016, 16:40

Dois je comprendre que même en offrant tout mon amour au Seigneur, il se pourrait qu'il me rejette parce que j'aime à apprécier des choses qui (pour certains) semble m'aiguiller sur la mauvaise voie ?
Tout ne conduit pas à Dieu. Certaines choses nous entrainent dans le sens inverse. Ca peut même être des choses que l'on apprécie et qui nous semblent bonnes.
Malgré le sarcasme que vous avez employer en me qualifiant de "Mr l'intelligent" je ne remet pas mon jugement en question, l'intelligence (toute aussi relative qu'elle soit) me permet de faire la part des choses et de ne pas me priver sous prétexte que Dieu puisse être décu, voir attristé...
Pardon du sarcasme, pas très méchant quand même, mais en creux, c'est un peu moi qui passait pour moins intelligent car serais moins éclectique. Mais je connais le métal et donc je sais de quoi je parle.
Mais je doute fort pouvoir vous faire entendre raison et encore moins vous faire suivre mon raisonnement donc, si je vous déçois par mes propos, je vous invite à prier pour moi comme je le fait pour les nombreuse personnes qui n'ont pas l'ouverture d'esprit nécessaire pour prendre du recul façe à toute les horreurs que l'adversaire puisse mettre sur leur chemin.
Je ne suis pas en train de vous juger. Je donne mon avis sur la musique métal.
Vous êtes libre de ne pas tenir compte de mon avis, ou bien vous pouvez vous en servir pour alimenter votre réflexion.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3010
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Sur le Metal

Message non lupar Héraclius » mer. 21 sept. 2016, 17:02

La Sainte Eglise de Dieu ne dit rien sur les style de musique que ses fidèles doivent écouter. Ce genre de question est laissé à votre conscience.


Mon conseil est le même que celui que Fée Violine vous a donné un peu au-dessus. Saint Augustin disait "Aimes et fait ce que tu veux" ; ce qui veut dire qu'à partir du moment ou vous aimer véritablement Dieu de tout votre coeur, de toute votre âme et de toute votre force, le reste de votre vie va naturellement se réorganiser autour de cet Amour. Bref : commencez par rendre le culte divin, par vous instruire sur la sainte religion, par naître à la vie intérieure de l'âme ; croissez dans l'amour de Dieu et du prochain, et vous trouverez naturellement des réponses à ces questions.


AdoramusTe pointe le fait que le christianisme implique qu'en relation avec l'Absolu (Dieu) existe des valeur transcendantales, en particulier le Beau. Il existe une esthétique véritable et objective, une beauté réelle ; et la culture humaine a vocation à devenir théocentrique et donc à rayonner des transcendantaux comme le Beau, le Bien, le Vrai... Il a tout à fait raison. Maintenant vous avez le temps de vous poser ces questions. Priez pour obtenir une réponse, pour connaître et appliquer la volonté de Dieu. Mais rassurez-vous ; cette question reste quand même assez secondaire. Il y a plus important qui vous attend.
Deus illum exaltavit et donavit illi nomen super omne nomen ut in nomine Iesu omne genu flectat caelestium et terrestrium et infernorum.

"Seul l'Amour est digne de Foi" - Hans-Urs von Balthasar

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2580
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Sur le Metal

Message non lupar AdoramusTe » mer. 21 sept. 2016, 17:02

Dois je comprendre que même en offrant tout mon amour au Seigneur, il se pourrait qu'il me rejette parce que j'aime à apprécier des choses qui (pour certains) semble m'aiguiller sur la mauvaise voie ?
Pour parler de mon expérience personnelle, j'ai décidé de renoncer à pas mal de choses, tant sur le plan musical, que cinématographique et télévisuel, car je pense qu'elles sont une entrave à la vie spirituelle, donc qu'elles détournent de Dieu.
Je fais beaucoup de plus tri, certainement pas assez.
Il y a un nécessaire renoncement, mais pour un bien plus grand. Le seul qui compte !
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Samuel-esperance
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : mar. 20 sept. 2016, 13:35
Conviction : Croyant

Re: Sur le Metal

Message non lupar Samuel-esperance » jeu. 22 sept. 2016, 0:46

Merçi une fois encore de prendre le temps de me répondre et de débattre.
Il est vraie qu'au premier abord notre débat fut houleux, et si j'ai pu me montrer réfractaire quand à votre opinion sur vos loisirs personnel je m'en excuse sincèrement.
Je n'ai accepter Dieu que depuis quelque jours et je doute fort d’être en mesure de pouvoir camper sur des positions reposant encore sur un athéisme évanescent.
Mais tout ceci m'a fait comprendre que je ne me posait surement pas les bonnes questions, même si je prend plaisir à entendre que je n'ai nul besoin de renier certaine choses sous prétexte que j'ai accepter Dieu en mon cœur.
Tout ceci est encore nouveaux et il n'y a visiblement que le Seigneur qui puisse me donner les réponses que je cherche :oui:

Je me répète mais tout ceci est nouveau et soudain, j'ai quelquefois peur de tourner fou :rire:

Pathos
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 439
Inscription : dim. 17 avr. 2016, 19:32
Conviction : Catholique

Re: Sur le Metal

Message non lupar Pathos » jeu. 22 sept. 2016, 0:55

Un autre exemple dans le genre : on peut aimer regarder Game of Thrones tout en étant catholique.
Mais ce mélange de violence et de sexe explicite nous sera certainement nocif et nous attirera dans une autre direction que la vie spirituelle saine.
Là je vous rejoins 5 sur 5 ; et je suis furieux que mes 2 grands garçons de 16 et 15 ans aient regardé cette série à mon insu sur internet.

Avatar de l’utilisateur
Prokofiev
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : jeu. 01 sept. 2016, 13:11
Conviction : Catholique

Re: Sur le Metal

Message non lupar Prokofiev » jeu. 22 sept. 2016, 11:57

Très réfractaire à la musique Métal, j'ai un bon ami guitariste qui en est un fan depuis plus de 20 ans. Il a écrit, des années durant, de nombreuses chroniques sur des webzines metal.
C'est aujourd'hui un grand garçon de 45 ans, sain, équilibré, bon mari et bon père, certes peu porté sur la spiritualité mais pas athée, j'ai même été à la messe avec lui et son épouse.
Nous avons eu de franches discussions ensemble autour de ces goûts. Pour avoir parcouru avec lui des partitions de métal (oui, oui, c'est composé!) j'ai du reconnaître, à ma grande surprise l'extrême virtuosité de cette musique. Il y a incontestablement un travail d'une grande sophistication. Mais cette qualité n'apparaît que peu à l'oreille car précisément gâchée par ...le bruit justement.
Pour ce qui est des thèmes, des paroles morbides, voire sataniques il n'y voit qu'une tonalité, un style, une sorte de "papier peint" à ne pas trop prendre au pied de la lettre.
Là je diffère franchement avec lui, les mots ont un sens et on ne doit pas les utiliser à la légère. Tout le monde n'a pas son détachement et je pense à tous les jeunes un peu paumés et influençables.

sarthasiris
Barbarus
Barbarus

Re: Sur le Metal

Message non lupar sarthasiris » sam. 24 sept. 2016, 3:55

Je ne suis pas d'accord et je parle en connaissance de cause. Je mets de côté les paroles car la question est vite tranchée.
Mais les rythmes de batterie rapides et réguliers, les guitares saturées, ainsi que les façons de chanter ne peuvent que, pardonnez-moi l'expression, « taper sur le système » c.a.d. exciter le système nerveux.
Par conséquent, je ne pense pas que ce type de musique soit favorable à la condition physique, et par voie de conséquence à l'âme.
Ce n'est pas un type de musique qui « parle à l'âme ».

Il ne me viendrait plus à l'idée d'en écouter à nouveau tant elle capable de nuire à paix intérieure. La musique sacrée a un tout autre effet.
Désolé les jeunes ! :p
Certes, le metal ne parle pas à votre âme, mais il serait une erreur de prendre votre cas pour une généralité. Il existe une infinité de sous genres de metal, certains groupes sont mêmes uniquement mélodiques, comme le groupe Nightwish qui se sert d'une voix d'opéra soprano et c'est loin d'être un cas isolé. les clichés que vous vehiculez sont completement désuet. Jadis on reprochait au rock les mêmes choses, Elvis Presley était très mal vu.

Dans le groupe Megadeath, le bassiste actuel est aussi un pasteur, le groupe Korn possède aussi un bassiste étant un fervent catholique s'étant sortie de la toxicomanie avec sa foi. Je ne vais vous faire une liste, je pense que vous voyez où je veux en venir. Le metal -comme toutes musiques- est un don de Dieu, à ce titre il mérite autant de considération que n'importe quel autre genre d'art. Combien d'ados en quête d'identité ont pu trouver refuge et confiance en soi au travers de cette musique?

Je n'aborde en aucun cas la question des goûts personnels. On peut aimer tel ou tel type de musique, tel artiste pour un tas de raisons.
Mais objectivement, on peut admettre que ça ne va pas élever l'âme voire l'inverse.
Comme tout forme d'art véritable, la musique doit rendre gloire à Dieu. C'est ainsi que toute la musique occidentale s'est développée.
C'est bien pour cette raison qu'elle est objectivement au dessus des autres : elle est belle car elle rend objectivement gloire à Dieu.
Votre texte est tout sauf objectif, en fait. Et je me demande à quoi vous vous référez pour affirmer de telles choses avec autant de conviction.
Mais je connais le métal et donc je sais de quoi je parle.
Vous connaissez tellement bien le metal que vous l'avez mal orthographié. Il ne s'agit pas de métaux...

Je ne suis pas un expert mais je pense que si Dieu nous a créé à son image, le metal n'est pas moins de la musique que vos chansons dites "sacrées", que vous placez sur un piédestal en faisant preuve d'un elitisme ne mettant pas du tout en valeur la grandeur spirituelle de votre religion.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1476
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Sur le Metal

Message non lupar Trinité » dim. 25 sept. 2016, 1:00

Il y'a effectivement plusieurs manières d’interpréter le métal dans sa généralité. Mais il est vraie qu'avant toute chose, nous parlons bien de MUSIQUE !! Et j'insiste sur cet aspect. J'apprécierais tout autant un album de chant grégorien qu'un album de métal, aussi death, folk ou brutal soit-il. Je sais de quoi je parle, tout simplement parce que j'ai déjà plusieurs festival européens à mon actif et je le pratique également (chant et guitare).

Je pense que le métal est comme tout, il faut faire la part des choses et pourtant mon intérêt pour le métal m'a conduit dans les bas fond de celui-çi, le "brutal death" (ou "slam-death" pour les plus intimes) autant dire qu'il s'agit là d'une variante agressive au possible, bestial et atteignant sans mal les limites de l'audible et de la musique. Mais pourtant j'aime à l'écouter, sans pour autant préter grande attention aux paroles qui sont loin de prôner le respect d’autrui...

doute forL’éclectisme rend intelligent, et connaitre un milieu qui nous est chère nous permet de mieux aiguiller les égarées qui pourrais se perdre sur les sentiers dangereux de celui-ci. Je t que proscrire le métal en le stigmatisant soit la seul et unique solution.
Mais j'admets sans mal que se style puisse déplaire certes...pour ma part il s'agit des musique latino/mexicaine/samba et cie. que je tiens en horreur...comme quoi les gouts et les couleurs.
Bonjour mon cher Samuel-espérance!

Cher collègue (zicos)...et oui ,j'ai "bourlingué les cachetons de 1965 à 2000 ... en tant que bassiste chanteur...
J'ai pratiqué pas mal de style ,surtout ceux de l'époque héroique : variété française et anglo/saxonnes - rock - hard rock - rythme and blues
soul - bues - funk ect...
Cela,c'est pour la présentation.
Je n'ai jamais accroché sur "le metal" mais je suis d'accord avec ton message précédant ,la plupart des gens ne prêtent pas attention aux paroles ,mais elle existent néanmoins et ne sont pas toujours (c'est le moins que l'on puisse dire...) compatibles avec l'amour du Christ...
Je suis sur la même phase que toi,lorsque tu dis:
"L’éclectisme rend intelligent, et connaitre un milieu qui nous est chère nous permet de mieux aiguiller les égarés, qui pourraient se perdre sur les sentiers dangereux de celui-ci. "
Maintenant evidemment,ce n'est pas une musique de recueillement et de prière comme les chants "grégoriens" par exemple...
Mais la musique fait partie de la vie,et nous avons tous à cet égard une sensibilité différente.Il faut savoir néanmoins se poser les questions
sur le respect des textes .
Je suis revenu depuis peu également vers" Jésus " après une vie de galère et de "patachon"

Bienvenue à toi!

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3395
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Sur le Metal

Message non lupar Kerniou » dim. 25 sept. 2016, 17:56

Coucou, Trinité, contente de vous retrouver à mon retour de vacances .
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1476
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Sur le Metal

Message non lupar Trinité » dim. 25 sept. 2016, 23:10

Coucou, Trinité, contente de vous retrouver à mon retour de vacances .
Coucou "kerniou" moi aussi! j'espère quelles ont été bonnes (les vacances) et le reste aussi (devinette...) :D

Galileo Galilei
Barbarus
Barbarus

Re: Sur le Metal

Message non lupar Galileo Galilei » lun. 26 sept. 2016, 16:37

Code : Tout sélectionner

"L’éclectisme rend intelligent". Eh bien monsieur l'Intelligent, je ne crois pas que tous les styles de musique se valent et je hiérarchise. Et ce n'est pas de connaître le métal qui va rendre plus intelligent. Comme tout forme d'art véritable, la musique doit rendre gloire à Dieu. C'est ainsi que toute la musique occidentale s'est développée. C'est bien pour cette raison qu'elle est objectivement au dessus des autres : elle est belle car elle rend objectivement gloire à Dieu. Ainsi, il existe d'autres formes de musique, qui détachées de Dieu, sont intrinsèquement moins belles. Il en est ainsi que toutes les nouvelles formes apparues au XXè siècle, dans un monde d'athéisme croissant. Mais, il n'est pas question de proscrire quoi que ce soit.
WOWOWOWOWOwowowow, AdoramusTe minute papillon !

Premièrement, le fait que tu hiérarchise, et que tu penses que tout forme d'art véritable doit rendre gloire à dieu me rappelle une chose. La hiérarchie des genre picturaux, une hiérarchie composé comme ceci :
1. l'Histoire, (dont font partie la peinture religieuse, la peinture mythologique, la peinture de bataille)
2. le portrait,
3. la scène de genre,
3. le paysage,
4. la nature morte.
Une hiérarchie constitué en 1667 par André Félibien. félicitation tu as 350 ans de retard sur le reste du monde :clap: :clap: :clap:

Deuxièmement, pourquoi l'art en général à t-il évolué à partir du XXe siècle? (évolué car aucune régression n'est possible en art sauf si il est restreint par une institution qui régit ce qui doit ou ne doit pas être)

L'art ne sert absolument à rien. il est seulement une valeur ajoutée à la vie et une valeur inestimable car seul l'Homme peut la créer et la comprendre. A l'aide d'outils spécifiques au médium (instrument de musique, crayon, pinceau etc...) l'Homme peut créer des oeuvres esthétiques ou non, qui apaise ou dérange, qui montre ou fais ressentir et l'Homme à besoin de ça même si ce n'est pas vital.
Vu que son oeuvre n'est pas vitale, l'artiste à besoin d'un mécène ou d'acheteur pour pouvoir vivre. L'église à longtemps été une institution riche et prolifique tant politiquement, économiquement, culturellement, et sociologiquement. Grâce à son pouvoir elle a pu promouvoir et interdire certaine forme d'art et même interdire certains outils dans les médiums de l'art. Je pense notamment au "triton" utilisé fréquemment dans la musique metal, cet intervalle interdit à la fin du moyen âge, car jugé diabolique. Ils ont même surnommé cet intervalle de quarte augmentée "Diabolus In Musica". Ce qui est intéressant quand on pense que le chant grégorien, qui est le chant liturgique officiel de l'Église catholique utilise fréquemment cet intervalle. (je vous mets un exemple de ce qu'est un triton, mais attention le diable pourrait peut être sortir de vos port USB :diable: https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:5 ... #filelinks) mais bon je me perds...
A partir du XXe siecle l'église perd de son pouvoir sur le monde et les technologies changent. L'arrivée de la photographie bouleverse le monde pictural, et libérés de l'étreinte de l'église tant économiquement que culturellement, les artistes vont pouvoir expérimenter, tester et élever la peinture bien plus haut que l'Eglise aurait pu le faire. Avec l'arrivée de nouveaux instruments, d'une nouvelle façon de consommer la musique, et de nouvelles sonorités qui étaient jugée comme musicalement fausse et qui au final ne nous choque plus, car au final nos oreilles se sont parfaitement habituées. La musique a elle aussi pu évoluer sans que l'église puisse interférer.

Troisièmement, trois phrases m'ont beaucoup choqué "Comme tout forme d'art véritable, la musique doit rendre gloire à Dieu. C'est ainsi que toute la musique occidentale s'est développée.
C'est bien pour cette raison qu'elle est objectivement au dessus des autres"
Ca m'a choqué car ces phrases sont complètement intolérable et dénue de toute tolérance . Au dela du fait de hiérarchiser les genre artistique vous hiérarchisez les groupes ethniques qui ont composé ces oeuvres ! Que faites vous des musiques traditionnelles japonaises qui sont très liées au shintoïsme ou au bouddhisme ? Ou des musiques chamaniques ? Elles ne sont pas occidentales mais rendent gloire à leurs "dieux" ! Sont-elles elles aussi inférieures à la musique occidentale avant le XXe siècles par le seul fait que ce n'est pas la même religion que la votre ?

Quatrièmement, une musique n'est pas objectivement belle car elle rend gloire à dieu ! :rire: :rire: :rire: :rire:
je suis désolé, mais je suis obligé de rire, pardonnez-moi, mais si je prends une guitare et que je joue n'importe quoi en faisant des éloges à dieu, même avec toute la bonne volonté possible la musique ne sera pas belle.
Je vous demande de réfléchir sur "qu'est ce qui est beau" et "qu'est ce qui ne l'est pas" et par conséquent "qu'est-ce que la beauté". tout en essayant d'être le plus universelle possible. Car la phrase "une musique est belle car elle rend intrinsèquement gloire à dieu" est ridicule et un peu navrant je dois dire.

Pour finir je vous dirais que l'éclectisme ne rend pas forcement intelligent je suis accord avec toi sur ce point, mais en tout cas je pense qu'il rend tolérant et permet de prendre du recul ce que vous avez fort besoin je pense, car je vous trouve très extrémiste.
La musique metal n'est pas forcement mauvaise ou bonne, je pense plus que ce sont certains musiciens de ce genre qui sont mauvais ou à l'inverse qui sont très bons. Je pense aussi qu'il ne faut pas juger tout un groupe de personnes par votre simple appréhension de la chose. Je vous rappelle aussi que vous n'êtes pas votre dieu, vous ne savez pas ce qu'il pense (moi non plus d'ailleurs), mais serait il possible que vous vous trompiez en souhaitant parler à sa place.
je pense que votre religion est une religion de partage, d'amour, de compréhension et de paix et je ne pense pas que ce soit une bonne chose pour un chrétien de juger, d'interdire, de hiérarchiser les agissements et les oeuvres des autres tout en parlant à la place de son dieu en ne sachant même pas sa volonté sur ce sujet.

Athéiquement votre,
Galileo Galilei

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1476
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Sur le Metal

Message non lupar Trinité » mar. 27 sept. 2016, 11:50

Bonsoir Galileo Galilei,

Dans l'ensemble assez d'accord avec tout cela!
Maintenant ,en ce qui concerne l'évolution systématique de la musique je ne suis pas tellement convaincu!
Il y a eu beaucoup d'évolution dans la musique (disons moderne ...) a la fin de la guerre 40 avec le "jazz" "le blues" "soul" "rythme and blues "le rock"" hard rock" après le punk et metal je n'ai jamais accroché...mais c'est une question de goût...
Les premiers à utiliser "le Triton" ou quarte augmentée (quinte diminué) c'est :deep purple (smoke and the water)
Bof! c'est très dissonant et j'accroche pas trop! C'est exact que c'était utilisé dans les chants grégoriens du moyen age;
Pour moi je n'y trouve pas une connotation satanique ,simplement une dissonance qui ne me branche pas!
Perso ! je trouve que la musique est en régression,mais il s'agit d'un autre débat!

Avatar de l’utilisateur
Galilée
Censor
Censor
Messages : 91
Inscription : lun. 22 juin 2015, 22:01
Localisation : Corrèze

Re: Sur le Metal

Message non lupar Galilée » mar. 27 sept. 2016, 16:15

J'avais lu plusieurs trucs sur le sujet, notamment lorsqu'il est question de messages subliminaux.

Ce livre du prêtre JP Regimbal part dans tous les sens, assez inégal pour moi, mais c'est intéressant à lire :
http://occultismedanger.free.fr/403_cul ... gimbal.pdf
Fleuris là où Dieu t'a planté

saperlipopette
Censor
Censor
Messages : 174
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Re: Sur le Metal

Message non lupar saperlipopette » mer. 28 sept. 2016, 15:34

AdoramusTe a écrit:
saperlipopette a écrit :


C'est bien pour cette raison qu'elle est objectivement au dessus des autres : elle est belle car elle rend objectivement gloire à Dieu.



Donc "Jubilez, criez de joie" est plus beau qu'une sonate de Beethoven? Et "allons à la rencontre de notre ami Jésus" que la Symphonie fantastique?

Mais c'est par sa beauté que la musique rend gloire à Dieu. Ce qui n'est pas le cas de la médiocrité.
Vous semblez emmêler deux choses, disant à la fois:
-la musique est belle car elle rend gloire à Dieu
-c'est par sa beauté qu'elle rend gloire à Dieu, donc elle rend gloire à Dieu parce qu'elle est belle.
Une hiérarchie constitué en 1667 par André Félibien. félicitation tu as 350 ans de retard sur le reste du monde :clap: :clap: :clap:
Deuxièmement, pourquoi l'art en général à t-il évolué à partir du XXe siècle? (évolué car aucune régression n'est possible en art sauf si il est restreint par une institution qui régit ce qui doit ou ne doit pas être)
D'où vient cette théorie d'après laquelle le temps est facteur d'évolution ( en bien) des arts? Si j'entrais dans vote logique, je dirais que vous avez 300 ans de retard (l'idéologie du progrès venant des Lumières).
Je n'ai pas beaucoup de notions d'esthétique, mais il me paraît évident de ire que tout n'est pas également beau. Selon vous, un gribouillis sur une planche vaut autant que la Joconde. (avec une préférence pour le gribouillis si celui-ci a été peint après la Joconde, puisque l'art ne fait qu'évoluer :siffle: ).
Le progrès possible entre les époques est celui de la somme des connaissances. plus le temps passe, plus l'humanité acquiert de connaissances, parce les découvertes que l'on fait s'ajoute aux anciennes, etc.
Mais cela ne veut pas dire qu'un homme du XVe s, par exemple, est plus intelligent qu'un homme du IVe s avant JC, pour la bonne raison que l'homme du XVe ne connaît pas forcément toutes les découvertes de son temps plus celles des siècles passés. de plus, la supériorité n'est pas fonction de l'intelligence ou de la somme des connaissances. (J'entends par supériorité le fait qu'un homme soit meilleur qu'un autre)
Donc une œuvre d'art n'est pas plus belle parce qu'elle a été fait au XXIs! Et avoir 350 ans de retard sur le reste du monde ne veut pas dire être inférieur/ moins intelligent!

D'autre part, vous ne parlez d'évolution de l'art qu'à partir du XXe s!
(évolué car aucune régression n'est possible en art sauf si il est restreint par une institution qui régit ce qui doit ou ne doit pas être)
N'ayant pas de notion d'esthétisme, je ne sais pas si oui ou non aucune régression n'est possible en art, mais je ne vois pas pourquoi l'art régresserai si une institution la régit! Dans ce cas beaucoup d'œuvres de grands mouvements artistiques seraient inférieures à un gribouillage inspiré, formé sans restriction d'une institution! (par exemple le théatre classique farci de règle, dont personne ne songerait à nier la beauté)
L'art ne sert absolument à rien. il est seulement une valeur ajoutée à la vie et une valeur inestimable car seul l'Homme peut la créer et la comprendre.
A partir du XXe siecle l'église perd de son pouvoir sur le monde et les technologies changent. L'arrivée de la photographie bouleverse le monde pictural, et libérés de l'étreinte de l'église tant économiquement que culturellement, les artistes vont pouvoir expérimenter, tester et élever la peinture bien plus haut que l'Eglise aurait pu le faire. (...) La musique a elle aussi pu évoluer sans que l'église puisse interférer.

En reprenant ce que j'ai dit plus haut, je doute que "les artistes vont pouvoir élever la peinture bien plus haut que l'Eglise n'aurait pu le faire".

D'abord, depuis le XXe siècle, beaucoup de gens sont déboussolés sur l'art. il y a ceux qui dénigre Picasso, il y a ceux qui le porte aux nues, et il y a la majorité qui n'y comprend rien. Est-ce que pour vous cet incompréhension de l'art moderne est du à son évolution trop fulgurante pour les esprits barbares et vulgaires des humains ignorants?
Avec l'arrivée de nouveaux instruments, d'une nouvelle façon de consommer la musique, et de nouvelles sonorités qui étaient jugée comme musicalement fausse et qui au final ne nous choque plus, car au final nos oreilles se sont parfaitement habituées.
Enfin, ( mais là je cherche la petite bête :D ) on ne consomme pas de la musique, puisque vous -même disiez que la musique était inutile.
http://www.larousse.fr/dictionnaires/fr ... mmer/18432
je pense que votre religion est une religion de partage, d'amour, de compréhension et de paix
Ce sentiment vous honore, surtout quand on pense à tout ces gens persuadé que notre religion est un amas de superstition garnie d'obscurantisme intolérant.
Mais c'est surtout une religion qui réfute le relativisme, selon lequel tout se vaut. Mais de toute façon, vous n'êtes certainement pas relativiste, puisque vous semblez placer l'art créé après l'influence de l'Eglise comme plus évolué qu'un autre art.
La première valeur du christianisme n'est pas la liberté, et c'est ce qui lui vaut tant de problème. Il place au-dessus l'amour, la justice et la beauté. De nos jours, en art, il est très difficile de différencier la liberté, de la beauté, dans une œuvre. Les deux sont indépendantes. J'ai toujours trouvé logique de ne pas prendre comme critère de beauté la "liberté d'expression" d'une œuvre, et je pense que je ne suis pas la seule.

Cordialement,
Ad Majorem Dei Gloriam


Revenir vers « Arts & Culture »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités