Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Patrimoine - Cinéma - Médias - Photographie - Musique - Peinture - Architecture
Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1127
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par astre » mar. 20 mai 2014, 6:40

L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2941
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par Jean-Mic » mar. 20 mai 2014, 10:44

L'article laisse bien des zones d'ombre, mais la principale est la suivante :

S'IL S'AGIT D'UNE CHAPELLE COMMUNALE AFFECTÉE AU CULTE, comment se fait-il que le curé-affectataire ait donné son avis ? A-t-il été interrogé ? Sur la base de quel cahier des charges ?

La loi (de 1905) garantit le respect de l'affectation au culte et autorise d'autres usage que le culte que sous réserve qu'ils soient "compatibles avec l'affectation cultuelle". C'est la loi, et c'est le rôle conjoint du maire-propriétaire et du curé-affectataire de s'assurer de ce respect.

Évidemment, la pratique est un peu différente, et bon nombre de maires, de bonne foi (et donc ignorants) ou de mauvaise foi (et sachant pertinemment) "oublient" bien souvent de solliciter l'avis du curé-affectataire. C'est pourquoi certains diocèses ont mis en place des "conventions" ou des "protocoles" à co-signer par le maire, le curé et l'organisateur (ou l'artiste) rappelant les règles. C'est alors aux curés d'être vigilants ...

Il me semble que c'est de ce côté-là, celui de l'application de la loi de 1905, légiférant sur l'affectation cultuelle, que devrait chercher le juge. Si c'est le cas, l'avocat du plaignant me semble bien mal informé.


En revanche, S'IL S'AGIT D'UNE CHAPELLE PRIVÉE, canoniquement et juridiquement DÉSAFFECTÉE DU CULTE (ex.: une bien vendu à la Révolution), le propriétaire fait ce qu'il veut de son bien. Le mauvais goût n'est pas un délit. Dans ce cas-là, et dans ce cas-là seulement, les notions d'injure peut-être juridiquement recevable.

Jean-Mic

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par Peccator » mar. 20 mai 2014, 11:10

L'artiste ayant voulu conservé le secret sur ce qu'elle projettait de faire, même si le curé avait donné son accord pour qu'un spectacle de danse ait lieu dans ladite chapelle, il ne pouvait pas imaginer une telle chose.

Moi, ce qui me dérange, c'est cette défense un peu facile :
Et l'avocate de préciser que sa cliente « est de religion catholique ».
Je ne comprend pas comment on peut se dire catholique et ne pas hésiter à danser nue sur un autel, fut-il désaffecté au culte.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1127
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par astre » mar. 20 mai 2014, 11:21

Bonjour Peccator,
Peccator a écrit :Je ne comprend pas comment on peut se dire catholique et ne pas hésiter à danser nue sur un autel, fut-il désaffecté au culte.
J'avoue que je ne comprends pas non plus !

Je suis tout simplement écoeurée..........

Astre
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
MariaMagdala
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 498
Inscription : jeu. 22 sept. 2011, 20:10

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par MariaMagdala » mar. 20 mai 2014, 11:23

Peccator a écrit :Moi, ce qui me dérange, c'est cette défense un peu facile :
Citer:
Et l'avocate de préciser que sa cliente « est de religion catholique ».


Je ne comprend pas comment on peut se dire catholique et ne pas hésiter à danser nue sur un autel, fut-il désaffecté au culte.
Et surtout je ne vois pas ce que ca excuse???? Raison de plus d'etre honteuse! Je pense que c'était plus pour ne pas recevoir des accusations pour anticatholicisme...
" A celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré" (Mc 4,25)
" A celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir " (Lc 8,18)

James
Senator
Senator
Messages : 831
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par James » mar. 20 mai 2014, 12:10

L'art contemporain...

:-[

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1127
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par astre » mar. 20 mai 2014, 13:00

http://www.sudinfo.be/101-7/article/201 ... e-chapelle

"cette jeune femme d’une trentaine d’années participait à un spectacle autorisé par la paroisse. Toutefois, le contenu du spectacle n’était pas connu"

La paroisse a donné son consentement pour ce spectacle et ne connaissait pas le contenu ????

Comment peut on donner une autorisation dans ces conditions ?

Je suis sans mot......
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
Silica
Quæstor
Quæstor
Messages : 244
Inscription : jeu. 13 févr. 2014, 22:24

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par Silica » mar. 20 mai 2014, 13:12

Bonjour,

je ne contreviendrai pas au fait que ce spectacle vous choque en soi mais il pose quelques questions, je cite l'avocat :
Si l'on peut danser et se mettre nu dans les églises, il y a la transgression d'un interdit fondamental
Les articles linkés ne décrivent pas du tout le spectacle, on ne sait pas combien de temps il a duré ni si il comprenait d'autres danses, ce qu'il exprimait, de quoi cela avait l'air, etc...
La danse contemporaine utilise beaucoup la nudité du corps des danseurs/danseuses aujourd'hui, ce n'est peut-être pas un prétexte pour provoquer mais bien une démarche artistique cohérente et assez habituelle pour cette artiste. Mais impossible de le savoir avec les infos que nous donnent les articles.

La question est la suivante : pourquoi la nudité est-elle si choquante ? Pourquoi serait-elle aussitôt associée à quelque chose de malsain ou au sexe ?
Jesus sur sa croix est presque nu, pourtant il peuple toutes les églises et on admire la beauté de cette représentation horrifique (celle de la mort).
Pourquoi finalement une église serait-elle le dernier endroit où ce genre de spectacle peut se produire alors qu'Adam et Ève ont été créés nus, justement ?
J'ai lu sur se forum et regardé des vidéos où des curés affirmaient bien que l'Eglise n'avait rien contre le corps ni contre la sensualité (tout dépend de ce qu'on en fait). Peut-être les spectateurs se sont-ils braqués par principe alors que la performance était très belle et très talentueuse ? Si la paroisse avait donné son accord c'est qu'il ne s'agissait pas d'une démarche à la Femen.


Edit :
En effet, l'artiste a apparemment pour habitude de travailler avec le nu (voici une captation d'un spectacle de sa compagnie : http://vimeo.com/61308862).

Son site : http://www.ciedreamcatchers.net/#!a-propos/c21x3

La question est donc, comme vous le dites, de savoir sur les églises doivent pouvoir accueillir ou non des manifestations culturelles.
Dernière modification par Silica le mar. 20 mai 2014, 14:23, modifié 2 fois.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2941
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par Jean-Mic » mar. 20 mai 2014, 13:37

Peccator a écrit :L'artiste ayant voulu conservé le secret sur ce qu'elle projettait de faire, même si le curé avait donné son accord pour qu'un spectacle de danse ait lieu dans ladite chapelle, il ne pouvait pas imaginer une telle chose.
Le refus de dévoiler le contenu du projet est un motif juridiquement suffisant pour un veto de la part du curé-affectataire.

Jean-Mic

James
Senator
Senator
Messages : 831
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par James » mar. 20 mai 2014, 13:58

Ce fait divers est un exemple typique qui m'amène de plus en plus à penser qu'il est nécessaire de rappeler à la communauté les commandements de l’Église avec fermeté.

Si cette femme qui se dit catholique est de bonne foi (chose qui me parait discutable), il y a des enseignements de base qu'elle n'a pas du correctement intégrer. La primauté de la Loi de Dieu sur toute forme de pratique humaine, le respect du sacré et le principe de pudeur notamment.

Si par contre, elle baratine, elle ne doit pas être loin de mériter l'excommunication.

Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par Toto » mar. 20 mai 2014, 14:07

Je suis tout particulièrement d'accord avec Jean-Mic et astre.
Parce que, finalement, si on réfléchit bien deux minutes, le fait qu'une artiste contemporaine, prétendument catholique, trouve tout à fait normale de se dévêtir dans une église et de se mettre debout sur l'autel, j'ai envie de dire que c'est effectivement extrêmement choquant pour nous catholiques, mais dans le cadre actuel, absolument pas surprenant et il faut bien s'attendre, malheureusement, à de nouvelles provocations.
Le vrai problème, selon moi, est effectivement :
-qu'un prêtre autorise un spectacle dans une chapelle. Une chapelle n'est pas un lieu de spectacle ; je ne vois qu'une exception, c'est pour un concert de musique religieuse.
-Qui plus est, un spectacle d'art contemporain. Rien que le titre laisse présager la provocation
-Ce spectacle, nous apprend un article de Libération http://www.liberation.fr/societe/2014/0 ... es_1021231 était dans le cadre d'un festival. Pourquoi le prêtre ne s'est même pas renseigné en consultant le site du festival, en interrogeant pour savoir ce qui s'était passé ailleurs?
-Autre chose qui aurait dû mettre un minimum la puce à l'oreille : "Le spectacle avait ainsi conduit les organisateurs à redécorer la chapelle sur le thème de l’enfermement, avec des fils barbelés, un vrai-faux check point et une caméra de vidéosurveillance…" (cf. article de Libération).
Je pense qu'une fois de plus, l'Eglise a voulu faire "ouvert au monde", tolérante, solidaire, et patati et patata, et voilà ce qui lui arrive. Calvin, lui, ne s'est pas embêté quand il était à Genève, à propos des spectacles : tous furent interdits.

James
Senator
Senator
Messages : 831
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par James » mar. 20 mai 2014, 14:22

Vous avez bien raison, Toto, seulement tout ceci est du passé et on ne peut rien y changer.

Moi ce qui m'intéresse, c'est le présent : comment est-ce-que la communauté chrétienne locale va réagir face à cela? Est-ce-que l’évêque va se prononcer?

On parle dans les articles de plainte portée, mais il ne s'agit que de la justice des hommes. Que risque d'encourir cette soi-disant catholique au sein de l’Église?

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par Peccator » mar. 20 mai 2014, 14:29

Pour ma part ce n'est pas la nudité qui m'a choqué, mais le fait qu'elle ait dansé sur l'autel (nue ou habillée).
On se focalise sur l'accessoire, et on oublie l'essentiel...
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1127
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par astre » mar. 20 mai 2014, 15:28

Actuellement, on tolère tout, et le mot "RESPECT" n'existe plus dans le vocabulaire...

Je suis d'accord avec Peccator, nue ou pas, elle n'avait pas à danser sur l'autel !!!

L'autel est la table de Dieu, c'est un point de jonction entre Dieu et le monde... C'est un endroit qui n'est pas accessible à tous, seuls les prêtres ont le droit d'y accéder (logiquement !) avec des gestes de vénérations...

Je n'ai d'ailleurs jamais supporté que les Eglises pouvaient être un lieu de spectacle !!!
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2941
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Elle danse nue sur l'autel de la chapelle !

Message non lu par Jean-Mic » mar. 20 mai 2014, 17:16

  • Le spectacle avait ainsi conduit les organisateurs à redécorer la chapelle sur le thème de l’enfermement, avec des fils barbelés, un vrai-faux check point et une caméra de vidéosurveillance… Mais les 200 invités n’avaient pas tous goûté la «performance» de la danseuse – filmée et projetée sur les murs de l’édifice. Certains, qui avaient voulu quitter le spectacle avant la fin, s’étaient retrouvés bloqués par les cadenas posés sur les portes de la chapelle, pour rester dans le thème de la soirée, a rappelé le président, reprenant différents témoignages de spectateurs. Certains élus locaux, arrivés en retard, en avaient aussi fait les frais : eux n’avaient pas pu rentrer.
En plus, il y a un manquement grave aux règles de sécurité, ce qui en dit long sur "l'amateurisme" (je reste poli) des organisateurs.

Je suis assez d'accord avec Peccator, qu'au-delà de la nudité, c'est le fait de danser SUR l'autel qui est le plus choquant.
  • «Pour elle, c’était un objet de décor, et non cultuel, rétorque son avocate rennaise. Elle le voyait comme une simple table, un élément scénographique.» dixit l'avocate :-@
En revanche, pour la nudité, je serais un peu moins sévère. De tout temps, elle a eu sa place dans l'art, et elle est couramment utilisée dans les arts comme la danse. Mais, dans ce cas généralement, il s'agit d'une nudité "feinte", avec des collants et juste-a-corps couleur chair. Tout dépend de l'intention et du propos de l'artiste : à la limite, s'il y a évocation de la création et du jardin d'Eden, une telle nudité "feinte" n'est pas forcément déplacée ... Pourtant, je ne crois que ce soit de cela qu'il s'agisse dans le cas qui nous intéresse, et çà me renforcerait dans l'idée d'une fieffée ignorance de la part de l'artiste et des organisateurs !

Enfin, j'aimerais comprendre pourquoi la CEF (conférence des évêques de France), plaignante, n'exploite pas l'argument de l'affectation cultuelle définie dans la loi de 1905, et donc dans l'obligation de solliciter l'avis du curé-affectataire. Est-ce pour ne pas mettre celui-ci en porte-à-faux ? Si demande il y a eu, avec quelle vigilance a-t-il traité la demande qui lui a été faite ?

Jean-Mic

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités