Metal et rock

Patrimoine - Cinéma - Médias - Photographie - Musique - Peinture - Architecture
Renaud
Quæstor
Quæstor
Messages : 231
Inscription : mar. 30 août 2005, 5:02

Message non lu par Renaud » jeu. 22 juin 2006, 15:34

À Mespheber,

De passage sur le forum j'y découvre des musiques qui, ici ou là, atteignent les oreilles. Mais de là à y regarder "quelque chose"? Est-ce que vous prenez de la marijuana pour tenir le coup? Ou bien ce serait un effet de la marijuana? Le LSD? C'est passé de mode?

Pourtant, Salvador Dali qui rêvait d'organiser une exposition de ses peintures commentée à la façon de l'arrivée du Tour de Fance, ou encore des corridas où les toreros seraient des curés spécialement courageux, disait: "Vous voyez ce que je peint? Pourtant je ne bois que de l'eau minérale!"

Deus inadjutorium
Renaud

Mespheber
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : mar. 09 mai 2006, 18:22
Localisation : Ailleurs.

Message non lu par Mespheber » jeu. 22 juin 2006, 15:39

Je ne vois pas à quoi vous faites allusion. Soyez plus explicite, je vous prie.
Memento mori!

Renaud
Quæstor
Quæstor
Messages : 231
Inscription : mar. 30 août 2005, 5:02

Message non lu par Renaud » jeu. 22 juin 2006, 16:26

À Mespheber,

Dans un de vos précédents messages il y a 8 liens qui donnent de la "musique" avec un "montage" audio-visuel, et cela m'a fait immédiatement pensé à des descriptions que j'avais lu faites par ceux qui avaient pris du LSD, cela fait penser plus ou moins à un "état"(?) après une prise de drogue, ce que personnellement je n'ai jamais fait, ni même un joint. Bien que je ne sois pas du tout un fan du surréalisme, les "loufoqueries" à la Dali étaient, au moins, bien plus créatives que ce 'bruit" et ces "images" qui donnent envie de fuir.
Ave-Maria

Mespheber
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : mar. 09 mai 2006, 18:22
Localisation : Ailleurs.

Message non lu par Mespheber » jeu. 22 juin 2006, 16:58

:lol: Je comprends mieux. Il va s'en dire que je ne suis pas ici pour vous faire aimer cette musique ni l'illustration qui lui ait souvent associé. je peux comprendre que ceux-ci ait pu bousculer vos neurones et m'en excuse. Cependant, je ne pouvais pas être malhonnête, n'est-ce pas? :oops:

Pour me faire pardonner, voici deux vidéos du groupe The Gathering (Hollande), Leaves (1995) et Monsters (2003).

Enfin, voici plusieurs morceaux du même groupe, Theatre of Tragedy (Norvège): Der Tanz der Schatten et Let You Down et le dernier album: Storm, histoire de mettre un peu de douceur mais montrer aussi comment un groupe peut évoluer. il semble que de nombreux groupes évoluent dans ce sens à un moment ou un autre, jusqu'à Mitch Harris du groupe Napalm Death (UK) qui est aussi le leader d'un groupe de musique électronique, Scorn.
Memento mori!

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Message non lu par Charles » jeu. 22 juin 2006, 20:30

Mespheber,

on n'a strictement aucun intérêt pour la musique commerciale dont vous faites ici la promotion.

Charles

Mespheber
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : mar. 09 mai 2006, 18:22
Localisation : Ailleurs.

Message non lu par Mespheber » jeu. 22 juin 2006, 20:34

Charles a écrit :on n'a strictement aucun intérêt pour la musique commerciale dont vous faites ici la promotion.
:blink: J'ignore qui est le "on", mais quelques usagers semblent me poser des questions et je leur réponds. Qu'entendez-vous par "musique commerciale"? Car la plupart des groupes que j'ai mentionné ne vivent pas de leur art et sont loin d'être formaté selon l'étiquette habituelle des formations à but commercial avoué. Je ne pense pas faire de promotion dans la mesure où je doute que peu d'entre vous apprécient ces groupes. Le cas échéant, j'en serais heureux mais ce n'est vraiment pas le but recherché. Ayant travaillé dans la presse musiclae, je sais ce qu'est la promotion et si c'était mon but, je n'aurais pas ciblé un forum où le public potentiel est infime.
Memento mori!

Avatar de l’utilisateur
zora
Censor
Censor
Messages : 119
Inscription : lun. 01 mai 2006, 22:43

Message non lu par zora » mar. 27 juin 2006, 1:16

Bonsoir à tous!

Personnellement je n’aime pas heavy métal, je le trouve trop assommant et aussi trop monotone avec une scénographie souvent exagérée et approchant du macabre. Mais après c’est une question de goûts personnels et après aujourd’hui c’est à la mode surtout parmi les jeunes. Je ne trouve non plus qu’il soit dangereux : il y a beaucoup de jeunes qui sont fans de ce genre musical sans aucune inclination vers satanisme, macabre ou tout simplement sans aucun sentiment de révolte contre la société.
Quant au caractère religieux, une recherche spirituelle sincère, les qualités humaines, une colère face à l'hypocrisie d'une société corrompue et se réclamant pourtant des valeurs chrétiennes, recherche d’amour, etc. etc. selon moi ça n’a pas trop de sens ! On peut faire tout ça d’une manière beaucoup plus constructive et moins choquante et provocante.
Et puis aujourd’hui existe trop d’abus de ces termes. Je ne pense pas ici seulement à la musique métal, mais aussi à tous autres choses : nouvelles ‘religions’ et philosophie de la vie, c’est une véritable épidémie!
Mais après je ne juge non plus ce genre de musique comme dangereux. Je crois qu’il y a peu de personnes ayant une véritable inclination vers satanisme ou les choses ouvertement macabres et ténébreuses. Selon moi les idéologies qui propagent des valeurs ‘positives’ mais mal comprises et exagérées sont beaucoup plus périlleuses !

cordialement
zora
Come with me, in the eternal life...

Larmorencourt
Quæstor
Quæstor
Messages : 205
Inscription : dim. 09 oct. 2005, 23:59

Message non lu par Larmorencourt » mar. 27 juin 2006, 13:35

Mespheber a écrit :
Charles a écrit :on n'a strictement aucun intérêt pour la musique commerciale dont vous faites ici la promotion.
:blink: J'ignore qui est le "on", mais quelques usagers semblent me poser des questions et je leur réponds. Qu'entendez-vous par "musique commerciale"? Car la plupart des groupes que j'ai mentionné ne vivent pas de leur art et sont loin d'être formaté selon l'étiquette habituelle des formations à but commercial avoué. Je ne pense pas faire de promotion dans la mesure où je doute que peu d'entre vous apprécient ces groupes. Le cas échéant, j'en serais heureux mais ce n'est vraiment pas le but recherché. Ayant travaillé dans la presse musiclae, je sais ce qu'est la promotion et si c'était mon but, je n'aurais pas ciblé un forum où le public potentiel est infime.
Je ne sais de quel groupe vous faites partie, mais s'il existe il devrait s'appeler le groupe des "harceleurs Metal".
Dernière modification par Larmorencourt le mar. 27 juin 2006, 13:40, modifié 1 fois.

Mespheber
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : mar. 09 mai 2006, 18:22
Localisation : Ailleurs.

Message non lu par Mespheber » mar. 27 juin 2006, 13:39

Larmorencourt a écrit :Faites vous partie du nouveau groupe "harceleur Metal"?
Développez votre question, je vous prie.
Memento mori!

Larmorencourt
Quæstor
Quæstor
Messages : 205
Inscription : dim. 09 oct. 2005, 23:59

Message non lu par Larmorencourt » mar. 27 juin 2006, 13:50

Mespheber a écrit :
Larmorencourt a écrit :Faites vous partie du nouveau groupe "harceleur Metal"?
Développez votre question, je vous prie.
Disons que je préfère encore le bruit d'une forge à ce qui est injustement qualifié de musique.

Mespheber
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : mar. 09 mai 2006, 18:22
Localisation : Ailleurs.

Message non lu par Mespheber » mar. 27 juin 2006, 15:40

Je pense avoir déjà précisé qu'il ne s'agissait pas ici de "convertir" ni de "convaincre" de la qualité musicale d'un genre qui est à l'appréciation de chacun. Pour ma part, le bruit d'une forge peut-être source d'inspiration et c'est d'ailleurs le cas de groupes qui produisent un genre appelé "industriel" depuis la lointaine époque d'Einstürzende Neubauten.

Le terme "harceleur", par contre m'interpelle et me semble déplacé. En effet, il n'y a qu'un sujet et je ne harcèle personne pour ma part. Libre à vous de participer au débat qui concerne, lui, les préjugés existants sur la culture métal et encore nourris par un récent reportage sur France 3, des plus ridicules mais témoignant malheureusement d'une volonté manifeste de faire du métal le bouc émissaire idéal aux problèmes bien plus vastes d'une société en transformation.
Memento mori!

Métazét
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 567
Inscription : mar. 27 juin 2006, 18:42
Localisation : Nancy (France)
Contact :

Message non lu par Métazét » ven. 30 juin 2006, 1:14

Bonjour (ou plutôt bonne nuit vu l'heure :oops: )

Je me permet de poster ce lien en rapport direct avec le thème de la discussion :

http://metazet.over-blog.com/article-2788061.html

Bien cordialement,

Mikaël
« La majorité des philosophes n'a pas de courage ; ils commencent par avaler les principes essentiels du code actuel : monogamie, structure familiale, continence, tabous corporels, restrictions concernant l'acte sexuel et la suite, puis ils chipotent sur les détails… jusqu'à des sottises telles que de savoir si la vue de la poitrine féminine est obscène ou non. » (Robert Heinlein, En terre étrangère)

Mespheber
Censor
Censor
Messages : 88
Inscription : mar. 09 mai 2006, 18:22
Localisation : Ailleurs.

Message non lu par Mespheber » ven. 30 juin 2006, 9:39

Quelques remarques sur ces articles, qui sont assez justes dans l'ensemble:
Une part importante de métalleux, et de gothics (de manière secondaire), mobilisent la figure de Satan.
Dans quelle proportion? Il est facile de mettre en avant le Black Metal pour occulter les autres genres, même s'il est razppelé plus loin:
Il faut préciser que les métalleux qui mobilisent un imaginaire satanique appartiennent en majorité au public metal extrême.
Behemoth (groupe polonais) est un monstre terrifiant de la mythologie hébraïque..
Pour être plus précis, il s'agit de l'hippopotame. De plus le groupe Christian Death, cité ici, n'a ja mais été sataniste mais s'oppose au pouvoir religieux. Dans ce sens:
Les métalleux et les gothics qui mobilisent un imaginaire satanique considèrent Satan comme le symbole du Non.
Cependant:
Il s'agit d'un signe de reconnaissance. Dans ce cas, afficher un symbole satanique n'augure aucunement de l'adhésion aux motivations précitées. Enfin, on constate qu'une part tout aussi significative de métalleux et de gothics n'affiche pas ces symboles.
En mobilisant une esthétique « sombre », les métalleux et les gothics tendent d'une manière qui peut apparaître paradoxale vers une pulsion de vie sous ses formes « dionysiaques ».
En termes plus simples: on aime faire la fête. :lol:
Il faut relever un paradoxe fondamental : beaucoup de satanistes construisent une pensée anti-religieuse alors même qu'ils sont religieux.
Le paradoxe n'est qu'apparent. Pour avoir discuter avec certains d'entre eux, ils ne sont pas tant opposés au concept de religion ni de pensée mystique qu'aux concepts traditionnels qui sont associés à l'Eglise.
Ces exactions, ces « dérives sataniques » sont le fait de trois types de population. Premièrement, elles sont perpétrées par des satanistes extrémistes, c'est-à-dire des personnes qui cultivent une haine quasi-pathologique envers le christianisme et qui développent une pensée fascisante et anti-égalitaire. Deuxièmement, elles sont perpétrées par des satanistes modérés qui présentent des facteurs de risque spécifiques (cf. infra). Troisièmement, elles peuvent être le fait de groupes de jeunes personnes (14-25 ans), parfois des métalleux (black métalleux), rarement des gothics, qui présentent également des facteurs de risque spécifiques et qui mobilisent un imaginaire satanique.
On oublie de préciser qu'il y a aussi des groupes extrêmistes rattachés à l'extrême-droite qui font de même. Généralement dans des cimetières juifs, et ils n'écoutent pas de métal. Au contraire! Ils se disent de bons chrétiens!

Concernant l'histoire du satanisme:
Dans les croyances chrétienne, islamique et hébraïque tardive, le diable est l'esprit suprême du mal qui règne depuis les temps immémoriaux sur un royaume d'esprits malins et qui s'oppose constamment à Dieu.
Dans le judaïsme, Satan fait partie du plan de Dieu, ainsi qu'il est montré dans le livre de Job. Il n'est pas opposé mais a une raison d'être: il est là pour donner le choix à l'homme. C'est l'homme, et l'homme seul qui s'oppose à Dieu par ses actions.
Sur ce point, le satanisme apparaît intrinsèquement comme un paradoxe. Louer une entité appelée Satan dans la Bible pour symboliser son antichristianisme revient à combattre des dogmes ennemis que l'on reconnaît et dont on se sert soi-même. Il n'est donc pas étonnant que les satanistes soient souvent des hérésiarques, des chrétiens inversés. Comme ils accusent et critiquent avec les armes du christianisme, ils ne peuvent s'en départir et proposer une véritable alternative autre que la négation et le refus. Précisément, Satan a toujours été identifié comme le symbole du Non. Les satanistes veulent incarner ce rôle d'adversaire et d'accusateur, cependant ils n'existeraient pas sans le christianisme. La croix de Saint Pierre ou croix chrétienne inversée est justement l'emblème de ce paradoxe. Figurant le déni de toute religion et en particulier du christianisme, elle n'est pourtant pas une création satanique mais belle et bien une création chrétienne. Elle fait référence à un passage de l'histoire de l'Eglise : le martyr de Saint Pierre. L'apôtre Pierre aurait demandé à être crucifié la tête en bas, s'estimant indigne du Christ
Il n'y a pas de paradoxe dans la mesure ou globalement il n'y a pas de satanisme. Il s'agit plutôt de singer les symboles du christianisme pour lui signifier un refus catégorique de "rentrer dans le rang". Pour donner un autre exemple, la coiffure des rastas éthiopiens vient de l'époque de l'esclavage: seuls les personnes en bonnesanté et propre étaient capturées pour être vendues. Ils portaient volontairement des cheveux hirsutes, sales pour rester libres. Cette coiffure est revenue à la mode lors de l'occupation italienne et de la résistance face à l'envahisseur blanc.

Cela dit, pourquoi appeler l'article: "Satanisme: état des lieux en France pous ensuite évoquer l'Eglise de Satan américaine?

Les commentaires des publications me semblent pertinents, même si je n'ai pas lu les textes originaux et l'article sur l'influence de la musique sur les comportements suicidaires rejoint les articles que j'avais édité sur le sujet du Jeu de Rôle, qui a été verouillé, allez savoir pourquoi... A l'heure actuelle, il semble qu'il y ait une tendance médiatique à chercher de nouveaux boucs émissaires pour expliquer une crise dans la société. Il est en général plus facile de mettre en cause une musique ou un loisir que de remettre en question l'éducation parentale ou institutionelle.
Memento mori!

Avatar de l’utilisateur
Etrigan
Senator
Senator
Messages : 852
Inscription : jeu. 09 févr. 2006, 13:21
Localisation : Pas loin de Paris, dans une ville protégée par une Sainte et des bois.
Contact :

Message non lu par Etrigan » lun. 03 juil. 2006, 16:26

Expérience personnelle : alors que j'allais mal dans ma vie, écouter Marilyn Manson m'a permis de tenir bon.

Ca en fera peut-être rire certains, mais c'est un fait : j'écoutais Manson pour écouter quelqu'un qui exprimait sa colère. Lorsqu'il hurlait, c'était moi qui hurlait. Lorsqu'il faisait de son corps une icône morbide, cela me pemettait d'exprimer mon pathos, ma souffrance. De fait, bien que je trouve insensé le mouvement satanique, je ne peux que remercier ce type d'avoir su exprimer ce que j'avais au fond de moi. Donc, ça sert à quelque chose le métal.

Et je confirme qu'il y a pléthore de groupes de métal qui ne sont pas sataniques : AC/DC, Scorpions, Metallica, Van Halen... ça en fait déjà pas mal. Et parfois, les plus sataniques ne sont pas ceux que l'on croit : Led Zeppelin (ouais, ouais, Starway to heaven, THE slow) était à fond dans le trip satanique, comme les Rolling Stones l'ont été pendant un moment. Citons aussi les Beach Boys proche de Charles Manson à un moment. Bref, gueuler dans un micro ne fais pas d'un artiste un être dangereux.

Et Charles, euhhhhh... à quoi bon ce genre d'intervention non constructive ?

Bref, je lis ce débat et les sujets avec intérêts. :)
« Le Verbe s’est incarné pour la Rédemption du Péché. Faudra-t-il que le Saint-Esprit s’incarne pour la rédemption de la sottise ? » Léon Bloy

Avatar de l’utilisateur
Eremos
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 230
Inscription : dim. 11 sept. 2005, 13:50
Localisation : Nantes

Message non lu par Eremos » mar. 04 juil. 2006, 21:54

Etrigan a écrit :comme les Rolling Stones l'ont été pendant un moment.
:blink: Vous pourriez développer ?

En Christ,
Eremos
NISI Dóminus ædificáverit domum, in vanum laboravérunt qui ædíficant eam.
(Liber Psalmorum, 126)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités