Referendum sur la Constitution de l'UE : Victoire du NON !

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Referendum sur la Constitution de l'UE : Victoire du NON !

Message non lu par Christophe » dim. 29 mai 2005, 22:00

Avec 54% de NON. Vos réactions ?
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
Francoise
Censor
Censor
Messages : 73
Inscription : lun. 07 mars 2005, 15:34
Localisation : France
Contact :

Message non lu par Francoise » dim. 29 mai 2005, 23:56

Bonjour à tous,

Tous les grands partis étaient pour le traité constitutionnel de l'Europe. Il me semble que contrairement à ce qui a été dit, ce vote exprime un certain désaveu vis à vis des hommes qui nous gouvernent en général, même ceux de l'Union.

Mais face à cet agacement vis àvis de la politique de la part de nos concitoyens, les dirigeants européens n'en peuvent plus de nous dire que grosso-modo c'est une catastrophe pour l'Europe.
Ah bon ! alors vous dirigez sans voir toutes les possibilités qui s'offrent à vous? Ne me dites pas que vous n'aviez pas prévu ce senario ! Ou alors vous êtes pire que si ça avait été moi au pouvoir ! En aucun cas le refus de cette constitution ne peut détruire l'Europe, au contraire elle ne peut que mieux assoir ses fondements. On ne construit rien de solide sur le sable. Allez revoir votre copie Messieurs !
Voilà encore ce sempiternel discours qui fait voter l'inverse de ce qu'ils veulent.

Les Français peuvent être fier de leur vote. Cette constitution n'était pas à la portée de la plupart des Français. Ce non est sage : on ne peut pas se prononcer sur un texte dont on ne mesure pas toute la portée ! Si vraiment le non devait passer à tout prix, alors il ne fallait pas nous demander notre avis et faire passer cette constitution par voie parlementaire. Notre Président a été pris à son propre piège. Malgrè son expérience exeptionnelle en politique, il s'est laissé avoir par son esprit démago.
Dernière modification par Francoise le mar. 31 mai 2005, 7:42, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
guelfo
Quæstor
Quæstor
Messages : 305
Inscription : mar. 01 mars 2005, 20:41

Message non lu par guelfo » lun. 30 mai 2005, 14:32

Ma réaction ?

Géééééééééééééééééééééééénial !

Amis français, merci ! :cool:
Deus lo volt

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Vote sanction ou vote de raison ?

Message non lu par Christophe » lun. 30 mai 2005, 20:28

[align=justify]Ami Guelfo, ce fut un plaisir... :cool:


Ce qui m'énerve un peu quand même, c'est lorsque notre nomenklatura nous affirme - très sûre d'elle - que le vote des français est un vote de protestation. Comment autrement, les français auraient-ils pu vouloir rejetter une si bonne Constitution qui consacre la perte de souveraineté de la France, l'apostasie de l'Occident et ouvre la voie à l'adhésion de la Turquie ? Si les français ont dit "non", ce ne peut certainement pas être - d'après nos grands analystes - à la question qui leur a été posée. Je n'ai donc pas l'impression que mon vote ait été bien compris, malgrè ce qu'ils affirment tous...
:roll:

N'empêche, bravo à tous ! :lol:


A bientôt
Christophe[/align]
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1559
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Confidences pour confidences...

Message non lu par FMD » lun. 30 mai 2005, 21:23

[align=justify]Bonsoir à tous,

Vivant dans une circonscription où le 'Oui' a réalisé plus de 80% des suffrages (si, si, ça existe) je dois avouer avoir pris un plaisir certain à écouter aujourd'hui les réactions catastrophées de mes 'voisins'. En effet d'après eux la France est désormais condamnée au feu éternel de la Géhenne pour avoir eu le culot de dire massivement 'Non' à l'Europe du fric et de la fornication, vous me pardonnerez d'ailleurs cette expression mais c'est tout ce que m'inspire cette logorrhée constitutionnelle de plusieurs centaines de pages que j'espère biodégradables. Revenons cependant sur certains propos dans l'air du temps...

À en croire les tenants du 'Oui', la position de la France au sein de l'Union Européenne est considérablement affaiblie suite à ce rejet. Fort bien, toutefois j'y vois là une contradiction que je n'hésiterai pas à qualifier d'ontologique: si l'influence de la France est effectivement réduite, comment expliquer la panique saisissant les technocrates bruxellois devant ce réveil du peuple français qui emboîtera le pas, souhaitons-le, à celui du peuple hollandais?

Des commentateurs plus habiles se sont par ailleurs livrés à un périlleux exercice consistant à tenter de nous faire croire que le rejet du Traité constitutionnel est une grande victoire pour les libéraux (selon l'acceptation médiatique du terme) et les atlantistes car la « conception française » de l'Europe qui inspirait selon eux ce Traité venait de mourir pour laisser désormais place au seul modèle anglo-saxon. Passons le fait qu'un certain nombre de tenants du 'Oui' sont de fervents admirateurs de ce modèle pour souligner encore une fois le manque de logique de ces propos honteusement alarmistes: si les français ont refusé la « fille de 1789 » pour reprendre l'expression de notre très cher Président, ils ne vont certainement pas faire du gringue à une future et hypothétique « fille de 1649 »!

Que Dieu bénisse la France et l'Europe,
Franck[/align]

zefdebruz
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : jeu. 05 mai 2005, 13:37
Localisation : France

Message non lu par zefdebruz » lun. 30 mai 2005, 23:00

Vox Populi, Vox Dei !
:lol:
Un grand danger moral a été écarté, une bataille est gagnée, mais la vigilance doit rester de mise pour la suite des évènements : il y aura d'autres Traités ( peut être pas constitutionnels :P )dans les années à venir qui tâcheront de confisquer l'expression des peuples.
Et n'oublions pas que les motifs de rejet de cette Constitution ne résultent pas d'une même lecture, d'une même analyse ,des mêmes valeurs que partage la majorité des membres de ce forum, le relèvement moral du Pays n'est pas encore en vue :sick: ...Mais patience... :unsure:
Pour l'instant savourons :cool: et rendons grâce à Dieu ;-) !
" Or c'est ici la vie éternelle, qu'ils te connaissent , Toi, le seul vrai Dieu et celui que Tu as envoyé, Jésus Christ" Jean 17,3

Khalil_Gibran
Censor
Censor
Messages : 52
Inscription : mer. 18 mai 2005, 20:32

Message non lu par Khalil_Gibran » mar. 31 mai 2005, 9:35

Là, d'un coup, j'ai moins honte d'être né français, en Suisse, nous allons voter aussi le mois prochain. NON à Schengen/Dublin, et surtout, NON au pacs avec le diable !!! :ranting:

madeleine
Civis
Civis
Messages : 8
Inscription : jeu. 14 avr. 2005, 10:54
Localisation : dijon

Message non lu par madeleine » mar. 31 mai 2005, 12:37

pour une fois que chez nous on votait dans le même sens que les français, ça a fait sensation!! Le problème est que si les français ont voté non, ce n'est surement pas pour les mêmes raisons...mais ça aboutit à la même chose, alors tant mieux!
Je crois que c'est bien la première fois que je remercie communistes, socialistes, écologistes et autres militants de gauche !!! :lol:
Quant au changement de gouvernement, je ne sais pas si c'était vraiment nécessaire...ce n'était qu'un référendum pour approuver ou non un traité qui n'a rien a voir avec le gouvernement français!(enfin, à ce qu'il me semble...)
quoiqu'il en soit, me voilà bien soulagée par cet engouement français!
madeleine

"Une démocratie sans valeurs se transforme facilement en un totalitarisme déclaré ou sournois comme le montre l'histoire."
J-PII

Avatar de l’utilisateur
guelfo
Quæstor
Quæstor
Messages : 305
Inscription : mar. 01 mars 2005, 20:41

Message non lu par guelfo » mar. 31 mai 2005, 17:59

Le centre libéral-social UMP-PS
Please ! :blink:

Honnis le libéralisme tant que tu veux mais fais-moi le plaisir de ne pas faire mine de le trouver à l'UMP, où il est encore plus haï qu'au PS (même si le pauvre Madelin est allé s'y égarer).
Deus lo volt

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Démocratie libérale et Néo-libéralisme

Message non lu par Christophe » mar. 31 mai 2005, 20:52

Bonsoir Guelfo
guelfo a écrit :Honnis le libéralisme tant que tu veux mais fais-moi le plaisir de ne pas faire mine de le trouver à l'UMP, où il est encore plus haï qu'au PS (même si le pauvre Madelin est allé s'y égarer).
L'idéologie de la révolution libérale est partagé par tout le prisme politique, depuis le PCF actuel au FN... c'est pourquoi nous parlons des libéraux-sociaux pour l'UMP et des sociaux-libéraux pour le PS...

Quant à ceux qui se nomment eux-même libéraux, ou qui sont ainsi nommés dans le sabire médiatique, nous préférons les évoquer sous le terme d'ultra-libéraux, ou de néo-libéraux.

Ne le prenez pas pour vous... ;-) Le libéralisme est une nébuleuse complexe et nous ne sommes pas davantage que vous satisfaits de l'ambiguïté attachée à tous les expressions qui contiennent le terme.

Amicalement
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

zefdebruz
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : jeu. 05 mai 2005, 13:37
Localisation : France

Message non lu par zefdebruz » mar. 31 mai 2005, 23:35

Il y a quand même quelque chose qui me turlupine : pourquoi le Président de la République a t-il proposé ce référendum à un moment où il était si aisé de faire accepter ce texte par la voie parlementaire ? Je ne suis même pas sûr que le bon peuple, habitué à se faire tondre sans bêler ,en aurait vraiment trouvé à redire, tout au plus une ou deux manifestation de rue pour "protester "contre le diktat bruxellois. Aurait-il joué avec le feu, s'est-il pris le pied dans le tapis ? Je reste perplexe lorqu'il s'agit de vieux renards aguerris de la chose politique...d'autant qu'à chacune de ses interventions ou à celles de son premier ministre il a contribué à faire avancer le NON.
N'est ce pas encore lui qui a ressorti l'histoire de la Directive Bokelstein à 3 mois du scrutin, alors que l'élaboration de cette directive remonte au sommet de Lisbonne qui a consacré la feuille de route de la politique économique menée par Bruxelles ?
N'est ce pas lui qui a relayé (organisé?), de manière un peu trop grossière ou téléphonée pour ne pas passer par de la démagogie à deux balles, la polémique sur les importations de textile chinois ?
Finalement, notre Président, qui est un grand maladroit, se débrouille très bien car voilà 30 ans qu'il hante les palais nationaux sans discontinuité, un record certainement au cours de la Ve République...
Alors, pour qui roule t-il ? Pour lui même, certes, mais encore ? Pas pour les technocrates bruxellois en tout cas.
En fait je crois qu'il aime vraiment la France et les français, mais qui embrasse trop mal étreint! :lol:
" Or c'est ici la vie éternelle, qu'ils te connaissent , Toi, le seul vrai Dieu et celui que Tu as envoyé, Jésus Christ" Jean 17,3

Avatar de l’utilisateur
guelfo
Quæstor
Quæstor
Messages : 305
Inscription : mar. 01 mars 2005, 20:41

Re: Démocratie libérale et Néo-libéralisme

Message non lu par guelfo » mer. 01 juin 2005, 13:45

Christophe a écrit :L'idéologie de la révolution libérale est partagé par tout le prisme politique, depuis le PCF actuel au FN... c'est pourquoi nous parlons des libéraux-sociaux pour l'UMP et des sociaux-libéraux pour le PS...
Nous ne devons pas vivre sur la même planète. :blink:
Deus lo volt

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 986
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Les catholiques pratiquants ont massivement voté oui (?)

Message non lu par VexillumRegis » mer. 01 juin 2005, 18:25

PARIS, 1 juin 2005 (AFP) - Les deux tiers des catholiques pratiquants ont voté oui (sondage)

[align=justify]Les deux tiers des catholiques pratiquants réguliers (66%) ont voté oui au référendum sur la Constitution européenne, contre 45% pour l'ensemble des votants, selon un sondage à paraître jeudi dans l'hebdomaire catholique La Vie.

Les catholiques dans leur ensemble ont été 48% à approuver la Constitution et la proportion de partisans du oui augmente avec la pratique religieuse: 44% des non pratiquants, 48% des pratiquants occasionnels, 66% des pratiquants réguliers.

Environ 42% des protestants et 44% des musulmans ont voté oui.

Selon ce sondage, 59% des votants ont pensé plutôt à la construction de l'Europe au moment de voter. La proportion est sensiblement la même chez les catholiques (59%) et chez les protestants (56%). Elle n'est que de 37% chez les musulmans.

Globalement, 36% des votants ont pensé plutôt aux problèmes nationaux, comme 36% des catholiques, 42% des protestants et 53% des musulmans.

Parmi les catholiques, les pratiquants réguliers sont les plus nombreux à avoir d'abord pensé à la construction de l'Europe: 73%, contre 55% des pratiquants occasionnels et 59% des non-pratiquants.

Après la victoire du non, 65% des votants souhaitent que la France demande la rédaction d'une nouvelle Constitution. 65% des catholiques, 66% des protestants mais seulement 43% des musulmans partagent ce souhait.

Environ 27% des votants souhaitent au contraire que l'Europe continue de fonctionner avec les traités actuels, un souhait partagé par 27% des catholiques, 27% des protestants et 53% des musulmans.

Ce sondage a été réalisé le 29 mai auprès d'un échantillon de 5.216 Français inscrits sur les listes électorales, interrogés en face à face à la sortie des bureaux de vote. Les juifs étaient trop peu nombreux dans l'échantillon pour être pris en compte, précise La Vie.

Le Conseil d'Eglises chrétiennes en France (Cecef), qui réunit catholiques, protestants et orthodoxes, avait eu une appréciation positive de la Constitution et appelé les chrétiens à relever "le défi de l'Europe" lors du référendum.[/align]

Avatar de l’utilisateur
guelfo
Quæstor
Quæstor
Messages : 305
Inscription : mar. 01 mars 2005, 20:41

Message non lu par guelfo » jeu. 02 juin 2005, 15:26

Il faut dire que l'Europe est un projet aux origines démocrates-chrétiennes.
Deus lo volt

zefdebruz
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : jeu. 05 mai 2005, 13:37
Localisation : France

Message non lu par zefdebruz » jeu. 02 juin 2005, 22:46

guelfo a écrit :Il faut dire que l'Europe est un projet aux origines démocrates-chrétiennes.
Ah bon, je pensais que l'Europe était au départ un projet Carolingien :)
" Or c'est ici la vie éternelle, qu'ils te connaissent , Toi, le seul vrai Dieu et celui que Tu as envoyé, Jésus Christ" Jean 17,3

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités