Page 7 sur 7

Re: Simone Veil au Panthéon

Publié : mar. 28 mai 2019, 19:52
par la Samaritaine
zelie a écrit :
mar. 28 mai 2019, 9:20

Et au passage aussi, Samaritaine, comment pouvez-vous dire ici :
" je considère que l'acte est dramatique, que arrêter une vie en soi est grave, a bien des conséquences néfastes pour les femmes sur le plan psychique" (sous entendu la mère ou la femme liée à la personne concernée) et soutenir exactement le contraire sur le fil sur Vincent Lambert? Arrêter la vie de Vincent Lambert n'est pas grave et n'aura pas de conséquence sur ceux qui l'auront décidé? Zélie
Ici, nous parlons de Mme Veil et de l'avortement et non pas d'un cas particulier. J'ai beaucoup de compassion pour les femmes qui ont avorté ou qui se croient obligées de la faire, et j'ai compassion pour celles qui le vivent mal et aussi pour celles qui le vivent bien, peut-être un peu trop bien, je ne sais pas ce qui se passe au niveau inconscient. Je ne juge pas, je n'ai pas vécu de grossesse non désirée, mais je pense qu'alors les femmes passent par des moments bien durs.


En Christ,

Samaritaine

Re: Simone Veil au Panthéon

Publié : mer. 29 mai 2019, 15:57
par la Samaritaine
zelie a écrit :
mar. 28 mai 2019, 9:20
Et au passage aussi, Samaritaine, comment pouvez-vous dire ici :
mais que je considère que l'acte est dramatique, que arrêter une vie en soi est grave, a bien des conséquences néfastes pour les femmes sur le plan psychique
(sous entendu la mère ou la femme liée à la personne concernée) et soutenir exactement le contraire sur le fil sur Vincent Lambert? Arrêter la vie de Vincent Lambert n'est pas grave et n'aura pas de conséquence sur ceux qui l'auront décidé?
À la modération : puisque vous avez supprimé ma réponse à ce point-ci, pourquoi ne supprimez vous pas la question ici posée et débutant le hors sujet sur Vincent Lambert ???
[Petit malentendu? Votre réponse apparaît bien ci-dessus, elle n'a pas été supprimée. Quant à parler de hs, ne soyons pas trop rigide. Il n'y a pas de hs à proprement parler dans le sens où l'intervenante parle de votre position sur la vie, qu'il s'agisse de celle d'un foetus ou de celle d'un handicapé lourd et y voit une contradiction. Maintenant, oui, la conversation pourrait dévier, mais à ce stade...]