Les Réfugiés et le droit d'asile

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8743
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les Réfugiés et le droit d'asile

Message non lupar PaxetBonum » lun. 28 sept. 2015, 7:55

Vu l'argent que ces passeurs se font (parfois plusieurs milliers d'euros par réfugiés), ils ont d'autres moyens pour voyager...
Bonjour Axou,

Sachez que le prix que paye chaque clandestin au passeur, leur permettrait de voyager en 1ère classe en avion. Alors pourquoi prennent-ils le risque d'aller sur un bateau gonflable ? Parce que leur voyage est illégal… Il en va de même pour ce monsieur.

Mais en plus lui était passeur :

http://www.dailymail.co.uk/news/article ... glers.html
http://vk.com/video190796324_171184356? ... d0a9a51a4b
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

axou
Barbarus
Barbarus

Re: Les Réfugiés et le droit d'asile

Message non lupar axou » lun. 28 sept. 2015, 12:56

j'ai lu, qu'en est -il vraiment ? manipulation ou réalité, je ne sais pas, Cela change t-il quelque chose au destin du petit Aylan et toute sa famille qui espérait vivre en paix ? cela change t-il quelque chose à ce que vivent tous ces réfugiés qui fuient la guerre et risquent leur vie en Méditerranée ?

Pour moi ce n'est pas le sujet.

Bien à vous, Axou

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8743
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les Réfugiés et le droit d'asile

Message non lupar PaxetBonum » lun. 28 sept. 2015, 16:23


Pour moi ce n'est pas le sujet.
Je suis d'accord avec vous que cela n'enlève rien aux drames de ces populations déracinées.

Mais il y a un devoir de vérité. On nous a monté en épingles 2 cas "exemplaires" de réfugiés.
L'un s'avère être un passeur qui vivait en Turquie depuis 3 ans, l'autre un membre d'Al Qaida branche syrienne…
Silence total de nos "élites".

La vérité de ce conflit c'est que nous en sommes la source et que tout ceux qui immigre illégalement ne sont pas tous des réfugiés, loin de là.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8196
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les Réfugiés et le droit d'asile

Message non lupar Cinci » mer. 30 sept. 2015, 21:06

Bonjour Axou,

Merci pour la réponse. C'est gentil d'avoir pris le temps de développer le point de vue et livrer aussi votre sentiment par la même occasion. J'ai lu ce que vous avez écrit. Bien sûr je respecte ce que vous avez pu vivre, de même que les différentes facettes du drame des déracinés, ces différentes facettes du drame auxquelles vous pourriez être sensible. Il y a bien des choses que je peux comprendre.

Il n'empêche

Il y a un peu trop d'éléments qui m'ennuient par rapport à ce «phénomène d'époque» pour que je puisse recevoir tout ça dans les meilleures dispositions du monde.

Pour résumer l'affaire

Le facteur religieux est important pour expliquer ma réaction. C'est à dire - soyons honnête - que je déteste l'islam. Je hais cette religiosité profondément, viscéralement, intégralement. La chose m'est insupportable! Et il y a le facteur politique «globaliste» également. Je pense à ce courant de pensée progressiste qui nie carrément les identités nationales, qui refuse d'accorder le moindre droit aux peuples (droit collectif, droit de se défendre, droit de discriminer, etc.) L'idée de devoir collaborer idéologiquement avec des adversaires politiques ne me sourit-elle guère. J'appellerai adversaire idéologique aussi bien les amateurs de l'«Église en France» plutôt que de France soit dit en passant, tous les négateurs en esprit ( idéalistes ou religieux) du corps politique de la nation.

Il m'ennuie souverainement que l'Église puisse s'être assimilé la «préférence immigrée», que le discours consiste à vouloir recréer autant de nouvelles Yougoslavie qu'il serait possible de créer cf. inviter les musulmans en masse en France, pour travailler à l'inverse pour que des chrétiens demeurent au Moyen-Orient et soit comme autant de façon d'oeuvrer en vue du prochain massacre général de chrétiens.

Il m'ennuie formidablement que les évêques occidentaux puissent marcher dans la marotte des pouvoirs publics voulant faire de «Ouach» le seul vrai problème alors que l'islam ce serait très bien, les enfantsattention, l'islam véritable que le pape pourrait nous définir!

L'empire ottoman était «assez» musulman merci et ce sont les musulmans turcs qui ont massacré les Arméniens et les chrétiens de langue araméenne ou les Assyriens. Tout ceci avant même la moindre notion de terrorisme islamique, sans le concours des Arabes du pétrole, sans Ben Laden, sans la bande de l'État islamique, etc.


Faut voir

Ce qui m'incommode fortement ce n'est pas l'idée d'aider des pauvres, de venir en aide à d'authentiques réfugiés, des déplacés contre leur gré.

Le gros inconfort

Il me dérange que l'Église investisse comme autant d'effort en vue de venir en aide à des musulmans et comme elle ne l'a manifestement jamais faite pour des chrétiens. Quand cette aide doit revêtir en plus la forme d'un adoubement des politiques néo-libérales anglo-américaines (multi, contre les frontières, contre les États, la religion comme mode d'insertion civile plutôt que la citoyenneté, en faveur du voile, etc.)

Je n'oublie absolument pas comment l'Église s'opposait chez moi à ce que l'expression de la religiosité islamique soit balisée par la loi

L'Église catholique et le pape donnent dans la politique actuellement, et ce, bien qu'ils s'en défendent de le faire. L'Église donne dans la politique et dans des politiques qui ne me plaisent pas non plus. Tout le malaise est là. Pour moi, je vis exactement le même genre de malaise que d'autres catholiques auront dû vivre à une autre époque, dans un autre contexte. La posture politique des évêques constitue un frein pour moi. Maintenant, ce sont comme des Églises nationales réduites à rien (moribondes) et à qui on demandera d'oeuvrer en vue de l'installation de mosquées. Est-ce que des demandes de ce genre font partie du Nouveau Testament ?

axou
Barbarus
Barbarus

Re: Les Réfugiés et le droit d'asile

Message non lupar axou » dim. 04 oct. 2015, 19:01

Bonsoir cher Cinci !
Le facteur religieux est important pour expliquer ma réaction. C'est à dire - soyons honnête - que je déteste l'islam. Je hais cette religiosité profondément, viscéralement, intégralement. La chose m'est insupportable!
Bon, personnellement je n'ai pas une passion non plus pour l'Islam en ce sens que je trouve le Coran mortellement ennuyeux et légaliste (sans parler de la violence ), la vie du prophète tellement désordonnée qu'elle invalide sa nature même de prophète et que la mentalité règnant en Arabie Séoudite, gardienne des lieux saints, est à vomir.
Néammoins, comme toutes les personnes ayant vécu en pays arabe, la majorité des Musulmans que j'ai rencontré étaient accueillants, généreux, respecteux de ma propre croyance, je ne peux donc rejeter les fruits de l'Islam entièrement même si nous vivons à une époque ou l'intégrisme gangrène sévèrement la communauté.

Je pense que la majorité des personnes qui ont peur de l'afflux des réfugiés rejettent comme vous l'Islam, avec quelques raisons vu l'actualité de ces dernières décennies. je crois que cela doit être dit et entendu, les Politiques ne peuvent plus nier ce fait, ils doivent le prendre en compte comme ils doivent prendre en compte les risques d'intégrisation dans cette communauté. Nous ne sommes pas sensés faire de tri en accueillant des Réfugiés pour des rasions éthiques. Mais nous sommes en droit d'affirmer aux Musulmans qui arrivent sur notre sol une identité forte, dans le cas de la France, des mots forts sur la laicité ET nos racines chrétiennes, des mots clairs sur nos valeurs, nos proncipes, nos lois, nos moeurs et que les arrivants sont invités à s'y conformer. On leur offre la possibilité de pratiquer leur religion mais dans un cadre précis.
le problème, ce'st... que ce n'est pas facile, les politiques comme les intellectuels ne sont pas d'accord sur le sens même du mot laicité, sur l'importance à donner à nos racines chrétiennes et tout cela nous donne une identité molle pour les arrivants qui, eux, on,t une identité forte.
Raison de plus pour les Chrétiens de s'engager dans l'accueil des Réfugiés, ils sont sans doute les mieux placés pour le faire, pour ces raisons identitaires.

Quand je dis que nous ne sommes pas censés faire le tri des arrivants, nous devons cependant apporter (sur place ?) une aide particulière aux Chrétiens d'orient et Yézidis, victimes d'un vrai génocide.
Il m'ennuie formidablement que les évêques occidentaux puissent marcher dans la marotte des pouvoirs publics voulant faire de «Ouach» le seul vrai problème alors que l'islam ce serait très bien, les enfantsattention, l'islam véritable que le pape pourrait nous définir!
Les évêques font leur travail d'évêques, ils invitent à la charité chrétienne, à tendre la main, ils sont d'ailleurs de taille à organiser la chose, on n'est jamis si bien servis que par soi-même. Dans mon diocèse, une chargée de mission à l'accueil des réfugiés vient d'être nommée..
Cela peut être une belle communion d'action entre des mairies et des paroisses...

L'empire ottoman était «assez» musulman merci et ce sont les musulmans turcs qui ont massacré les Arméniens et les chrétiens de langue araméenne ou les Assyriens. Tout ceci avant même la moindre notion de terrorisme islamique, sans le concours des Arabes du pétrole, sans Ben Laden, sans la bande de l'État islamique, etc.
Yes ! si les Turcs ne reconnaissent pas le génocide arménien, c'est parce que ce sont des Musulmans qui ont massacré 2 millions de Chrétiens. Hors, dans la mentalité musulmane séculaire, cela n'existe pas : le Musulman est la victime, l'autre est le méchant. Il y aune impossibilité catastrophique à le repentance dans le Monde musulman. Cela viendra peut-être...
Mais il faudrait dire, nommer les chose..
Dans les Médias ou en politique, qui dit que le génocide arménien, ce sont des Musulmans qui ont massacré des chrétiens ? Il est temps de sortir de cette manipulation avec le concept pervers d'islamophobie qui a empêché pendant tant d'années de dire les choses en vérité, dans l'intérêt des Musulmans eux mêmes ! C'est la vérité qui libère.
Je n'oublie absolument pas comment l'Église s'opposait chez moi à ce que l'expression de la religiosité islamique soit balisée par la loi
Ils ont peut-être évolué depuis ? ;)

La posture politique des évêques constitue un frein pour moi. Maintenant, ce sont comme des Églises nationales réduites à rien (moribondes) et à qui on demandera d'oeuvrer en vue de l'installation de mosquées. Est-ce que des demandes de ce genre font partie du Nouveau Testament ?
je ne comprends rien à cette phrase !

bien à vous !

Axou

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8196
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les Réfugiés et le droit d'asile

Message non lupar Cinci » lun. 05 oct. 2015, 16:27

Axou,

En effet, ma dernière phrase représentait plus un brouillon d'idée qu'une phrase bien achevée.

Je dis qu'il n'est rien dans le Nouveau Testament pour forcer des évêques à adopter le comportement diplomatique coulant qu'ils affectent de prendre actuellement vis à vis l'islam. Il s'agit bien d'un choix. Et la ligne politique choisie du «tout en ouverture» représente pour moi un obstacle d'importance, un motif de découragement.

Il va rester des nuages qui ne seront pas dissipés.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8196
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Les Réfugiés et le droit d'asile

Message non lupar Cinci » lun. 05 oct. 2015, 19:21

Les évêques font leur travail d'évêques, ils invitent à la charité chrétienne, à tendre la main, ils sont d'ailleurs de taille à organiser la chose, on n'est jamais si bien servis que par soi-même.
Je ne suis pas d'accord.

Les évêques font «bien plus que leur travail d'évêque». Ils ne se contentent pas de vouloir faire la charité ou enseigner à leurs fidèles d'être charitables envers des étrangers. Ils font de la politique carrément.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8743
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Les Réfugiés et le droit d'asile

Message non lupar PaxetBonum » lun. 05 oct. 2015, 20:36

Mieux : ils financent désormais des mosquées avec les dons des fidèles comme Mr Gardès : 5000€ pour reconstruire la mosquée.
Si le temple du Grand Orient flambe combien donnera-t-il ?
Et pour la construction de la statue du temple satanique de Détroit a-t-il participé ?

Ce n'est pas de la politique c'est de l'apostasie par les actes.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12978
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Les Réfugiés et le droit d'asile

Message non lupar etienne lorant » mer. 07 oct. 2015, 10:14

La Hongrie presse l'UE à défendre sa frontière en Grèce

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, dont le pays voit transiter quotidiennement des milliers de migrants à destination de l'Allemagne, a appelé vendredi l'Union européenne à dépêcher des forces pour "défendre" sa frontière avec la Turquie en Grèce.

"Comme la Grèce ne peut manifestement pas défendre sa propre frontière (...) l'Europe doit avoir le droit de mobiliser des moyens humains, des gardes-frontières pour se rendre là-bas afin de défendre la frontière extérieure de la Grèce", a-t-il déclaré à la presse à Budapest.

"Si la Grèce n'est pas capable de le faire, nous devons nous en charger, sinon le problème est déplacé en Hongrie, en Autriche, en Allemagne", a ajouté le dirigeant hongrois, qui s'exprimait à l'issue d'une réunion avec le président du groupe conservateur au Parlement européen (PPE), Manfred Weber.

Question simple : les Grecs suivront-ils toujours les recommandations des autres pays de l'UE ?

http://www.lepoint.fr/monde/la-hongrie- ... 013_24.php
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12978
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

L'Allemagne et les réfugiés

Message non lupar etienne lorant » lun. 26 oct. 2015, 12:12

L'Europe s’essouffle sous l'afflux de réfugiés de plus en plus nombreux :


"Si nous ne prenons pas d'actions immédiates et concrètes sur le terrain dans les jours et semaines à venir, je pense que l'UE tout entière va commencer à s'effondrer", a averti gravement le Premier ministre slovène Miro Cerar, dont le petit pays a vu transiter plus de 60.000 migrants en dix jours.

"Si nous échouons, les forces nationalistes de droite auront beau jeu de dire que l'Europe a échoué", a renchéri le chancelier autrichien Werner Faymann.

Dans une déclaration commune, les participants se sont engagés à mettre en oeuvre dès lundi 17 mesures pour "restaurer l'ordre" aux frontières de l'Union européenne et "ralentir le flux incontrôlé de personnes", a expliqué M. Juncker.

Parmi celles-ci, figurent l'envoi de 400 policiers pour assister la Slovénie, débordée, l'enregistrement plus systématique des migrants aux frontières extérieures et des échanges quotidiens d'informations entre pays voisins.

Les dirigeants s'engagent aussi à "décourager le mouvement des réfugiés ou des migrants vers une frontière d'un autre pays de la région".

"Une politique consistant à laisser passer des réfugiés sans en informer un pays voisin n'est pas acceptable", souligne la déclaration finale.

- Police allemande 'noyée' -

Dans un contexte de tensions croissantes, les pays des Balkans craignent que les migrants ne s'installent chez eux.

"Des actions unilatérales pourraient déclencher une réaction en chaîne", préviennent les dirigeants européens dans leur communiqué commun.

Nouvelle zone de transit, la Slovénie est débordée depuis l'installation de clôtures antimigrants par la Hongrie. Elle a récemment menacé d'ériger à son tour une barrière si l'UE ne lui apporte pas un soutien suffisant.

Pour la seule journée de samedi, 11.500 migrants - un nouveau chiffre record quotidien - sont arrivés en Croatie.

"On veut aller en Allemagne ou en Suède", a expliqué une étudiante syrienne, Isra, qui venait de marcher jusqu'au village croate de Kljuc Brdovecki, près de la frontière slovène.

L'Allemagne a aussi fait face dimanche à un nouvel afflux massif de migrants en Bavière (sud), à la frontière avec l'Autriche, où la police dit être "noyée" face au nombre de réfugiés qui sont arrivés pendant le week-end.


http://www.la-croix.com/Actualite/Monde ... 26-1372794
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12978
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Les réfugiés et l'Union européenne

Message non lupar etienne lorant » jeu. 25 févr. 2016, 18:25

Tant dans les Balkans par où transitent les migrants que dans les pays où ils souhaitent s'installer, les mesures restrictives et dissuasives contre les réfugiés se sont multipliées en Europe depuis le début de l'année.

Plus d'un million de migrants sont entrés en Europe en 2015, provoquant la plus grande crise migratoire depuis la Seconde guerre mondiale. Depuis début janvier, plus de 110.000 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe en traversant la Méditerranée, selon l'Organisation internationale pour les migrants (OIM).

- Durcissement dans les Balkans -

- La MACEDOINE bloque depuis le 21 février le passage aux Afghans en route pour le nord de l'Europe, et exige des Syriens et Irakiens qu'ils disposent de papiers d'identité en plus du laissez-passer délivré dans les centres d'enregistrement grecs. Selon Athènes, ce durcissement des contrôles résulte d'une décision commune prise le 18 février à Zagreb par les polices des pays de la route des Balkans (Macédoine, Serbie, Croatie, Slovénie et Autriche).

- La SLOVENIE a commencé le 15 février à renforcer le filtrage des migrants à sa frontière en refusant l'entrée à ceux "qui ne sont pas menacés" ou sont "en provenance d'un pays sûr". Les autorités ont demandé au Parlement d'autoriser le déploiement de soldats à ses frontières.

- La CROATIE, qui a mis en place en novembre un premier filtrage des migrants en n'accueillant que ceux fuyant des pays en guerre, a décidé le 20 janvier de ne laisser passer désormais que les personnes demandant l'asile en Allemagne ou en Autriche.

- La TURQUIE, devenue l'un des principaux points de départ des migrants qui veulent s'installer dans l'UE, a resserré début février les conditions d'entrée sur son territoire des ressortissants irakiens. Désormais, seuls les détenteurs d'un visa ou d'un permis de séjour émis par un pays de l'espace Schengen, les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou l'Irlande pourront bénéficier d'une procédure d'entrée simplifiée. Tous les autres devront faire une demande de visa en bonne et due forme.

- Et dans les pays d'asile -

- En ALLEMAGNE, qui a accueilli 1,1 million de candidats à l'asile en 2015, le Bundestag a voté ce jeudi une limitation du rapprochement familial. Les migrants qui bénéficieront de la "protection subsidiaire" (cran en dessous du statut de réfugiés) devront attendre deux ans avant de faire venir leur famille.

Berlin a aussi verrouillé le droit d'asile pour les Marocains, les Algériens et les Tunisiens, dont les pays sont classés "sûrs".

Depuis le 1er janvier, l'Allemagne a réintroduit l'examen individuel des demandes, y compris pour les Syriens qui bénéficiaient jusqu'à présent d'un droit d'asile quasi-automatique.

- La BELGIQUE, le 23 février, a rétabli provisoirement les contrôles à sa frontière avec la France pour faire face à un éventuel afflux de migrants en provenance de la "Jungle" de Calais, vaste camp situé dans le nord de la France et qui doit être en partie démantelé.

- L'AUTRICHE a instauré le 19 février un strict quota journalier d'immigration, n'autorisant plus que 80 demandeurs d'asile par jour, et 3.200 en transit. Le pays a limité à 37.500 les demandes d'asile pour l'année 2016, après avoir enregistré 90.000 demandes l'an passé.

Vienne a décidé de placer six pays (Algérie, Maroc, Tunisie, Géorgie, Ghana et Mongolie), sur sa liste des "pays sûrs", durcissant ainsi les conditions d'asile pour leurs ressortissants.

- Au DANEMARK, une loi controversée permettant à la police de saisir les biens de valeur des migrant pour financer leur séjour est entrée en vigueur le 5 février. Elle prévoit d'autres mesures de restriction comme un délai d'attente de trois ans avant toute demande de regroupement familial.

- La SUEDE a annoncé fin janvier que près d'un demandeur d'asile sur deux seraient déboutés et expulsés, soit 80.000.

- La FINLANDE entend également expulser 20.000 des 32.000 demandeurs d'asile arrivés dans le pays en 2015, correspondant au taux habituel de rejet (soit 65%).

Ces mesures prises en Europe depuis le début de l'année s'ajoutent à celles déjà décidées dans les derniers mois de 2015 : six des 26 Etats membres de Schengen (Allemagne, Autriche, Suède, Danemark, Norvège et France) avaient déjà rétabli des contrôles provisoires aux frontières, sans les fermer pour autant.
© 2016 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés


- La MACEDOINE bloque depuis le 21 février le passage aux Afghans en route pour le nord de l'Europe, et exige des Syriens et Irakiens qu'ils disposent de papiers d'identité en plus du laissez-passer délivré dans les centres d'enregistrement grecs. Selon Athènes, ce durcissement des contrôles résulte d'une décision commune prise le 18 février à Zagreb par les polices des pays de la route des Balkans (Macédoine, Serbie, Croatie, Slovénie et Autriche).

- La SLOVENIE a commencé le 15 février à renforcer le filtrage des migrants à sa frontière en refusant l'entrée à ceux "qui ne sont pas menacés" ou sont "en provenance d'un pays sûr". Les autorités ont demandé au Parlement d'autoriser le déploiement de soldats à ses frontières.

- La CROATIE, qui a mis en place en novembre un premier filtrage des migrants en n'accueillant que ceux fuyant des pays en guerre, a décidé le 20 janvier de ne laisser passer désormais que les personnes demandant l'asile en Allemagne ou en Autriche.

- La TURQUIE, devenue l'un des principaux points de départ des migrants qui veulent s'installer dans l'UE, a resserré début février les conditions d'entrée sur son territoire des ressortissants irakiens. Désormais, seuls les détenteurs d'un visa ou d'un permis de séjour émis par un pays de l'espace Schengen, les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou l'Irlande pourront bénéficier d'une procédure d'entrée simplifiée. Tous les autres devront faire une demande de visa en bonne et due forme.

- Et dans les pays d'asile -

- En ALLEMAGNE, qui a accueilli 1,1 million de candidats à l'asile en 2015, le Bundestag a voté ce jeudi une limitation du rapprochement familial. Les migrants qui bénéficieront de la "protection subsidiaire" (cran en dessous du statut de réfugiés) devront attendre deux ans avant de faire venir leur famille.

Berlin a aussi verrouillé le droit d'asile pour les Marocains, les Algériens et les Tunisiens, dont les pays sont classés "sûrs".

Depuis le 1er janvier, l'Allemagne a réintroduit l'examen individuel des demandes, y compris pour les Syriens qui bénéficiaient jusqu'à présent d'un droit d'asile quasi-automatique.

- La BELGIQUE, le 23 février, a rétabli provisoirement les contrôles à sa frontière avec la France pour faire face à un éventuel afflux de migrants en provenance de la "Jungle" de Calais, vaste camp situé dans le nord de la France et qui doit être en partie démantelé.

- L'AUTRICHE a instauré le 19 février un strict quota journalier d'immigration, n'autorisant plus que 80 demandeurs d'asile par jour, et 3.200 en transit. Le pays a limité à 37.500 les demandes d'asile pour l'année 2016, après avoir enregistré 90.000 demandes l'an passé.

Vienne a décidé de placer six pays (Algérie, Maroc, Tunisie, Géorgie, Ghana et Mongolie), sur sa liste des "pays sûrs", durcissant ainsi les conditions d'asile pour leurs ressortissants.

- Au DANEMARK, une loi controversée permettant à la police de saisir les biens de valeur des migrant pour financer leur séjour est entrée en vigueur le 5 février. Elle prévoit d'autres mesures de restriction comme un délai d'attente de trois ans avant toute demande de regroupement familial.

- La SUEDE a annoncé fin janvier que près d'un demandeur d'asile sur deux seraient déboutés et expulsés, soit 80.000.

- La FINLANDE entend également expulser 20.000 des 32.000 demandeurs d'asile arrivés dans le pays en 2015, correspondant au taux habituel de rejet (soit 65%).

Ces mesures prises en Europe depuis le début de l'année s'ajoutent à celles déjà décidées dans les derniers mois de 2015 : six des 26 Etats membres de Schengen (Allemagne, Autriche, Suède, Danemark, Norvège et France) avaient déjà rétabli des contrôles provisoires aux frontières, sans les fermer pour autant.

© 2016 AFP.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3832
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Accueil réfugiés

Message non lupar Kerniou » lun. 24 oct. 2016, 9:55

Lu dans le Figaro:
"REPORTAGE - Créé en 1999, le Cada de Lagrasse accueille aujourd'hui des dizaines de nationalités qui se partagent les treize appartements construits dans un ancien couvent.

À Lagrasse Niché au cœur du massif des Corbières, préservé par ses remparts médiévaux et son imposante abbaye, l'un des plus beaux villages de France est aussi celui qui accueille proportionnellement l'un des plus grands nombres de demandeurs d'asile, 52 pour 600 habitants. Créé en 1999, le Cada (centre d'accueil de demandeurs d'asile) de Lagrasse, dans l'Aude, a longtemps accueilli des vagues de Kosovars et de Kurdes. Aujourd'hui, des dizaines de nationalités (syrienne, irakienne, congolaise, libyenne, tchétchène, algérienne, etc.) se partagent les treize appartements construits dans un ancien couvent, qui est aujourd'hui complet. Les nouveaux venus de Calais rejoindront les CAO (centre d'accueil et d'orientation) du département."

Lire la suite sur le site du journal
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Quæstor
Quæstor
Messages : 395
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Accueil réfugiés

Message non lupar Foxy » mar. 25 oct. 2016, 22:46

Bonsoir

Les Sœurs Orantes de l'Assomption à Bonnelles dans l'Essonne en ont accueillis aussi l'année dernière. Je ne sais pas ce qu"il en est actuellement par contre !

http://www.leparisien.fr/bonnelles-7883 ... 073541.php
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 440
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: Accueil réfugiés

Message non lupar p.cristian » mer. 26 oct. 2016, 9:11

Comment ont été accueillis la soixantaine de réfugiés à Croisilles?
Plutôt bien si j'en crois cet article
http://m.lindicateurdesflandres.fr/arra ... 2b0n186732

Plutôt mal si j'en crois celui là
http://mobile.nytimes.com/2016/10/26/wo ... rants.html


La xénophobie, la peur de perdre son identité sous l'afflux des réfugiés, toujours plus nombreux expliqueraient ces réactions adverses.
N.B. le P. de mon pseudo ne veut pas dire "père".

Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3832
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Accueil réfugiés

Message non lupar Kerniou » mer. 26 oct. 2016, 10:48

Si l'identité consiste à savoir d'où l'on vient et qui l'on est, la présence d'étrangers ne nous enlève rien.
Ni la couleur de la peau ni les langues étrangères ne sont contagieuses !
Je crains que pour notre sacro-saint confort, nous ne soyons prêts à renoncer et sacrifier nos valeurs chrétiennes d'accueil et de charité ...
Quelques communes de Côtes d'Armor se sont proposées pour accueillir des réfugiés. C'est bien le moins que puissent faire les bretons quand on mesure le nombre d'entre eux qui ont émigré et fait souche ailleurs, partout dans le monde.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.


Revenir vers « Politique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités