Les Réfugiés et le droit d'asile

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3228
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Accueil réfugiés

Message non lupar Héraclius » mer. 23 nov. 2016, 17:38

Je penserais que la remarque de Suliko touchant le libéralisme de gauche cible ceci : [...] Ce genre de pensum réflexif à la fois culpabilisant et honteux me semble bien daté de l'ère mitterandienne.
...et pourtant vous le trouvez sous la plume (le clavier ?) d'un catholique conservateur à moitié tradi de 19 ans. :p


Mon propos n'était pas de faire de cet angle de vue, de cette perspective "gauchiste", le seul angle possible et d'anathémiser joyeusement ceux qui ne pensent pas ainsi, comme le ferait certainement le "libéral de gauche" moyen. Mon intervention tenait d'avantage d'une exclammation lassée face à l'omniprésence triomphante de la perspective inverse sur ce fil.

Je ne dit pas qu'il faut embrasser totalement cette perspective-là et courir à la frontière en ouvrant grand les bras, le pin's "touche pas à on pote" à la boutonnière. Je pense juste que malgré la crasse de fausse naïveté libérale, de "bienpensance" (si l'on veut), qui recouvre ce point de vue et la façon dont il est ordinairement présenté, on retrouve quelque chose de vraiment intéréssant au fond de cette perspective.

Nietzche pensait que le socialisme, au sens large, était un rejeton dégénéré du Christianisme. Je crois qu'il a raison, et que cela nous indique que si l'on creuse un peu, on peut trouver des réflexes évangéliques au fond de la réthorique que certains appellent "immigrationniste".


En une phrase : je crois qu'il y a un véritable argument au fond de cette perspective-là, une profonde objection à la vision de droite des "frontières fortes". Je ne dit pas que cette dernière est pour autant mauvaise ou indéfendable d'un point de vue catholique ; par contre, je pense et dit que si on désire l'articuler rationnelement et chrétiennement, on se doit de considérer cette objection avec un profond respect et la traiter avec un grand sérieux. On ne peut pas balayer tout cela d'un revers de main. On ne peut pas se contenter de crier plus fort. Il faut traiter cette objection, et si on la rejette, le faire avec regret, en connaissance de cause.


Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8216
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Accueil réfugiés

Message non lupar Cinci » jeu. 24 nov. 2016, 0:41

Héraclius :
Je ne dit pas qu'il faut embrasser totalement cette perspective-là et courir à la frontière en ouvrant grand les bras, le pin's "touche pas à on pote" à la boutonnière.
Ah ah ah!

Je trouve l'Image amusante. La subversion de l'an 14 ...
Nietzche pensait que le socialisme, au sens large, était un rejeton dégénéré du Christianisme. Je crois qu'il a raison, et que cela nous indique que si l'on creuse un peu, on peut trouver des réflexes évangéliques au fond de la réthorique que certains appellent "immigrationniste".
,,, et comme les idées chrétiennes devenues folles de Chesterton. Oui, il pourrait toujours y avoir des similitudes apparentes et parfois même réelles. Il est assez rare qu'en se trompant l'on puisse se tromper soi-même en se basant sur des motifs totalement mauvais. Les gens veulent bien faire en règle générale.
Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime.
Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas,
qui n'espèrent pas et ne vous aiment pas.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12986
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Les Réfugiés et le droit d'asile

Message non lupar etienne lorant » lun. 12 juin 2017, 14:41

La très généreuse Union Européenne, après avoir accueilli les réfugiés de Syrie, va accueillir - sans visa - les réfugiés ukrainiens.



L’UE exempte les Ukrainiens de visa pour entrer dans l’espace Schengen
Très attendue à Kiev, la mesure a été retardée en raison des réserves de la France et de l’Allemagne

Peu au fait des arcanes institutionnels bruxellois, les Ukrainiens commençaient à s’impatienter : l’introduction très attendue et plusieurs fois reportée d’un régime sans visa pour leurs séjours dans l’espace Schengen est enfin entérinée, après son adoption par le Conseil de l’Union européenne, jeudi 11 mai. Reste désormais au Conseil ainsi qu’au Parlement à signer la mesure, mais cette étape très formelle devrait être franchie rapidement, probablement dans moins d’une semaine, rendant alors possible une entrée en vigueur dans les vingt jours qui suivent.

Autrement dit, à partir du mois de juin, ]45 millions d’Ukrainiens - en tout cas ceux disposant d’un passeport biométrique - pourront se rendre sans visa dans l’espace Schengen[/b][/b], pour un séjour d’une durée de 90 jours sur toute période de 180 jours, sans droit de travailler ou de résider dans les pays de la zone. L’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse sont également concernés, mais pas la

Grande-Bretagne et l’Irlande.
Dès le mois de décembre 2015, la Commission européenne avait constaté que l’Ukraine remplissait tous les critères requis. Parmi les conditions fixées par Bruxelles, le Parlement ukrainien avait notamment dû adopter une législation contre les discriminations au travail liées à l’orientation sexuelle. Début avril 2017, le Parlement européen avait voté la mesure par 521 votes pour, 75 contre et 36 abstentions.

Longues négociations
Mais, entre-temps, la validation par les différents Etats représentés au Conseil a traîné, principalement, selon une source bruxelloise, pour des « motifs politiques ». Selon cette source, Paris et Berlin ont particulièrement traîné des pieds, craignant la réaction de leurs opinions publiques, alors que les débats sur l’immigration sont déjà houleux en France et en Allemagne....


L’introduction de garanties a dès lors fait l’objet de longues négociations. Des « mesures d’exemption » permettent ainsi la réintroduction rapide des visas dans les cas exceptionnels, en cas de forte pression migratoire ou en cas de hausse sensible du nombre de ressortissants restant dans l’Union européenne (UE) après l’expiration de la durée autorisée de leur séjour sans visa. A la fin du mois de mars, une exemption de visa similaire était entrée en vigueur pour la Géorgie, avec les mêmes garanties. Le Kosovo et la Turquie espèrent également obtenir des dispenses pour leurs ressortissants.

Côté ukrainien, l’aboutissement de ce dossier est perçu comme une victoire politique majeure. Face à des partenaires européens réticents à évoquer de quelconques perspectives d’adhésion à l’UE, Kiev avait fait de la question des visas l’objectif principal de sa diplomatie européenne, après la signature de l’accord d’association en 2014. La mesure était aussi très attendue par la population ukrainienne, à la fois comme un signe d’amitié des Européens et également pour les facilités de voyage et de tourisme qu’elle implique.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... glgxqg4.99
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2142
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Les Réfugiés et le droit d'asile

Message non lupar Nanimo » ven. 13 juil. 2018, 22:30

Sur Rfi, émission Ici l'Europe. entrevue avec Filippo Grandi, actuellement patron du HCR. Sujet : les réfugiés et les bateaux en perdition en Méditerranée. On y parle de la Communauté de San Edigio, une communauté catholique en Italie qui se porte au secours des réfugiés. (Toutefois, Grandi n'aime pas le mot "crise" pour parler de la question migratoire telle qu'elle se pose actuellement.) :sonne:

http://www.rfi.fr/emission/20180713-ita ... ite-europe
Lest we boast
[couleur de la modératrice]


Revenir vers « Politique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités