La situation politique en Syrie

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

La situation politique en Syrie

Message non lu par jean_droit » ven. 01 juil. 2011, 11:24

Je ne pense pas que l'on doive souhaiter la maintien du régime actuel en Syrie.
Comme pour la Tunisie, comme pour l'Egypte ou la Lybie je pense qu'il doit être remplacé pour une simple raison : Il a trop duré, avec tous les problèmes inhérants à ces régimes interminables.
Mais cela ne veut absolument pas dire que ces régimes ont démérité comme le prétend la propagande incessante qui nous est asséné.
Ben Ali a été un bon dirigeant, Moubarak a été un bon dirigeant, Khadafi est un bon dirigeant.
Je ne connais pas le régime de Assad mais il est le garant d'une certaine paix et personne ne s'y trompe.
Quand on parle à bien des africains du président du Cameroun ils vous disent aussi qu'il a su maintenir la paix dans un pays très complexe. Et, toutes choses par ailleurs , cela leur suffit.
J'ai connu le régime de Salazar au Portugal. Je peux vous dire qu'il fut accueilli dans la joie, que dis-je, dans la liesse populaire et que, contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire, la majorité de la population le suivait encore en 1960. Puis tout s'est dégradé. Comment dire : le contrat moral entre le peuple et le régime s'est rompu.
C'est ce qui me semble se produire actuellement au Sénégal où on en apprend de belles tous les jours.
Dernière modification par jean_droit le ven. 01 juil. 2011, 11:31, modifié 1 fois.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Situation en Syrie

Message non lu par Charles » jeu. 01 déc. 2011, 13:30

"Mensonges et vérités sur la Syrie

(...)

Quatre mensonges de l’OTAN

1. Selon l’OTAN et ses alliés du Golfe, des manifestations de masse auraient lieu depuis huit mois en Syrie pour réclamer plus de libertés et le départ du président Bachar el-Assad.

C’est faux. Il y a bien eu, dans quelques villes des manifestations contre le président Bachar el-Assad à l’appel de prédicateurs saoudiens et égyptiens s’exprimant sur Al-Jazeera, mais elles n’ont rassemblé au total, au grand maximum, que 100 000 personnes. Elles ne réclamaient pas plus de libertés, mais l’instauration d’un régime islamique. Elles exigeaient le départ du président el-Assad, non pas à cause de sa politique, mais parce que ces manifestants se réclament d’un courant sectaire du sunnisme, le takfirisme, et accusent Bachar el-Assad d’être un hérétique (il est alaouite) usurpant le pouvoir dans un pays musulman qui, selon eux, ne peut être gouverné légitimement que par un sunnite de leur école théologique.

2. Selon l’OTAN et ses alliés du Golfe, le « régime » aurait répondu en dispersant les foules par des tirs à balles réelles, faisant au moins 3 500 morts depuis le début de l’année.

C’est faux. D’abord, il ne peut pas y avoir de répression de manifestations qui n’ont pas existé. Ensuite, dès le début des événements, les autorités ont compris que l’on cherchait à provoquer des affrontements confessionnels dans un pays où la laïcité est la colonne vertébrale de l’État depuis le VIIIe siècle. Le président Bachar el-Assad a donc interdit aux forces de sécurité, polices et armée, de faire usage d’armes à feu dans toute circonstance où des civils pourraient être blessés. Il s’agit d’empêcher que des blessés, voire des morts, de telle ou telle confession, soient instrumentés pour justifier une guerre de religion. Cette interdiction est respectée par les forces de sécurité au péril de leur vie, comme nous le verrons plus loin. Quant aux morts, ils sont moitié moins nombreux. La plupart ne sont pas des civils, mais des soldats et des policiers, ainsi que j’ai pu le constater en visitant des hôpitaux et morgues civils et militaires.

3. Après que nous ayons réussi à briser le mur du silence et à obtenir que de grands médias occidentaux rapportent la présence en Syrie d’escadrons de la mort venus de l’étranger, tendant des embuscades contre l’armée, et assassinant des civils au cœur des villes, l’OTAN et ses alliés du Golfe ont communiqué sur la présence d’une armée de déserteurs. Selon eux, des militaires (mais pas de policiers) qui auraient reçu l’ordre de tirer sur la foule se seraient rebellés. Ils auraient pris le maquis et constitué l’Armée syrienne libre, déjà forte de 1 500 hommes.

C’est faux. Les déserteurs ne sont que quelques dizaines, ayant fui en Turquie où ils sont encadrés par un officier du clan Rifaat el-Assad/Abdel Hakim Khaddam publiquement lié à la CIA. Il y a par contre de plus en plus d’insoumis, de jeunes gens qui refusent de faire leur service militaire, souvent plus sous la pression de leur famille que par décision personnelle. En effet, les militaires qui se trouvent pris dans une embuscade n’ont pas le droit de faire usage de leurs armes à feu pour se défendre si des civils se trouvent sur les lieux. Ils doivent donc faire le sacrifice de leur vie s’ils ne parviennent pas à fuir.

4. Selon l’OTAN et ses alliés du Golfe, le cycle révolution/répression aurait laissé la place à un début de « guerre civile ». 1,5 million de Syriens, pris au piège, souffriraient de la faim. Il conviendrait donc d’organiser des « couloirs humanitaires » pour acheminer une aide alimentaire et permettre aux civils qui le souhaitent de fuir les zones de combat.

C’est faux. Au regard du nombre et de la cruauté des attaques par les escadrons de la mort venus de l’étranger, les déplacements de population sont peu nombreux. La Syrie est autosuffisante en matière agricole et la production n’a pas baissé de manière significative. Par contre, la plupart des embuscades ayant lieu sur les grands axes routiers, ceux-ci sont fréquemment interrompus. En outre, lorsque des attaques ont lieu au centre des villes, les commerçants ferment immédiatement leurs boutiques. Il en résulte de graves problèmes de distribution, y compris en matière d’alimentation. Le fond du problème est ailleurs : les sanctions économiques ont provoqué un désastre. Alors que la Syrie avait au cours de la décennie une croissance de l’ordre de 5 % par an, elle ne peut plus vendre ses hydrocarbures en Europe occidentale tandis que son industrie touristique est sinistrée. Beaucoup de gens ont perdu leur emploi et leurs revenus. Ils font des économies sur tout. Le gouvernement les prend en charge et procède à des distributions gratuites de mazout (pour le chauffage) et de nourriture. Dans ces conditions, il conviendrait plutôt de dire que si le gouvernement el-Assad n’intervenait pas, 1,5 million de Syriens souffriraient de malnutrition du fait des sanctions occidentales.

En définitive, alors que nous n’en sommes au stade que de la guerre non conventionnelle, avec l’envoi de mercenaires et de forces spéciales pour déstabiliser le pays, la narration par l’OTAN et ses alliés du Golfe s’est déjà considérablement éloignée de la réalité. Ce fossé va se creuser de plus en plus.

Pour ce qui vous concerne, ami lecteur, vous n’avez aucune raison de me croire plus que l’OTAN, n’étant pas vous-même sur place. Vous avez cependant plusieurs éléments qui devraient vous mettre la puce à l’oreille.

Quatre évidences soigneusement cachées par l’OTAN

1. On pourrait croire que les imputations sur la prétendue répression et sur le nombre de victimes ont été soigneusement vérifiées. Pas du tout. Elles ne proviennent que d’une seule et même source : l’Observatoire syrien des Droits de l’homme, basé à Londres, dont les responsables requièrent l’anonymat. Que valent des accusations de cette gravité si elles ne sont pas recoupées et pourquoi des institutions comme le Haut-Commissariat des Droits de l’homme de l’ONU les reprennent-elles sans les vérifier ?

2. La Russie et la Chine ont opposé leur veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité ouvrant la voie à une intervention militaire internationale. Les responsables politiques de l’OTAN nous expliquent, désolés, que les Russes protègent leur base navale militaire de Tartous et que les Chinois feraient n’importe quoi pour racler quelques barils de pétrole. Devons-nous accepter l’idée manichéenne que Washington, Londres et Paris sont guidés par de bons sentiments tandis que Moscou et Pékin seraient essentiellement égoïstes et insensibles au martyre d’un peuple ? Comment ne pas remarquer que la Russie et la Chine ont bien moins d’intérêt à défendre la Syrie que les Occidentaux n’en ont à la détruire ?

3. Il y a une certaine étrangeté à observer la coalition des États soi-disant bien intentionnés. Comment ne pas remarquer que les deux principaux contributeurs de la Ligue arabe et promoteurs de la « démocratisation » de la Syrie, l’Arabie saoudite et le Qatar, sont des dictatures vassales des États-Unis et du Royaume-Uni ? Comment ne pas se demander si les Occidentaux —qui viennent de détruire successivement l’Afghanistan, l’Irak et la Libye, tuant plus de 1,2 million de personnes en dix ans et montrant le peu de cas qu’ils font de la vie humaine— sont bien crédibles en brandissant l’étendard humanitaire ?

4. Surtout, pour ne pas se laisser manipuler à propos des événements en Syrie, il convient de les replacer dans leur contexte. Pour l’OTAN et ses alliés du Golfe —dont les armées ont envahi le Yémen et le Bahrein pour y écraser les manifestations dans le sang—, la « révolution syrienne » est le prolongement du « printemps arabe » : les peuples de la région aspirent à la démocratie de marché et au confort de l’American Way of Life. Au contraire, pour les Russes et les Chinois, comme pour les Vénézuéliens ou les Sud-Africains, les événements de Syrie sont la continuation du « remodelage du Moyen-Orient élargi » annoncé par Washington qui a déjà fait 1,2 million de morts et que toute personne soucieuse de la vie humaine se doit d’arrêter. Ils se souviennent que le 15 septembre 2001, le président George W. Bush programma sept guerres. La préparation de l’attaque de la Syrie débuta officiellement le 12 décembre 2003 avec le vote du Syrian Accountability Act dans la foulée de la chute de Bagdad. Depuis ce jour, le président des États-Unis —aujourd’hui Barack Obama— a pour ordre du Congrès d’attaquer la Syrie et est dispensé de venir devant les assemblées pour ouvrir le feu. Dès lors, la question n’est pas de savoir si l’OTAN a trouvé une divine justification pour entrer en guerre, mais si la Syrie trouvera un moyen de se sortir de cette situation comme elle est parvenue à échapper à toutes les accusations diffamatoires et à tous les pièges précédents, tel que l’assassinat de Rafik Hariri ou le raid israélien contre une imaginaire centrale nucléaire militaire.

Des médias mainstream occidentaux témoignent

Au terme de cet article, je voudrais vous indiquer, ami lecteur, que le Réseau Voltaire a facilité un voyage de presse organisé à l’initiative du Centre catholique d’information des chrétiens d’Orient, dans le cadre de l’ouverture aux médias occidentaux annoncée par le président el-Assad à la Ligue arabe. Nous avons aidé des journalistes mainstream à voyager dans les zones de combat. Nos collègues ont d’abord mal vécu notre présence à leurs côtés, à la fois parce qu’ils avaient un a priori négatif à notre égard et parce qu’ils pensaient que nous cherchions à leur bourrer le crâne. Par la suite, ils ont pu constater que nous sommes des gens normaux et que le fait de choisir notre camp ne nous a pas fait renoncer à notre esprit critique. En définitive, bien qu’ils soient intimement persuadés de la bienveillance de l’OTAN et ne partagent pas notre engagement anti-impérialiste, ils ont vu et entendu la réalité. Avec honnêteté, ils ont restitué dans leurs reportages l’action des bandes armées qui terrorisent le pays. Certes, ils se sont abstenus de contredire ouvertement la version atlantique et ont essayé de concilier ce qu’ils avaient vu et entendu avec elle, ce qui les a parfois conduits à des contorsions autour du concept de « guerre civile » opposant l’armée syrienne à des mercenaires étrangers. Quoi qu’il en soit, les reportages de la Radio Télévision Belge (RTBF) ou de La Libre Belgique, pour ne citer qu’eux, montrent que, depuis huit mois, l’OTAN masque l’action des escadrons de la mort et impute mensongèrement leurs crimes aux autorités syriennes."

"Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.
Source : « Mensonges et vérités sur la Syrie », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 27 novembre 2011, http://www.voltairenet.org/a171972 "

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Situation en Syrie

Message non lu par Charles » ven. 02 déc. 2011, 20:17

[...] J'ai lu leurs déclarations, qui vont dans le sens contraire de celui de nos médias et de nos politiciens corrompus :

"Pour faire progresser la paix dans la région, une solution globale doit être trouvée. Celle-ci ne doit léser les intérêts d’aucune des parties en cause et être le fruit d’un compromis et non de choix unilatéraux imposés par la force. Celle-ci ne résout rien, pas plus que les solutions partielles ou unilatérales qui sont insuffisantes. Conscients des souffrances de toutes les populations, il faut procéder par une approche délibérément globale qui n’exclut personne de la recherche d’une solution négociée et qui tienne compte des aspirations et des intérêts légitimes des divers peuples concernés. Ainsi, la situation que connaît le Moyen-Orient depuis de nombreuses années vous a-t-elle conduit à accueillir un grand nombre de réfugiés, venant surtout d’Irak, et parmi eux de nombreux chrétiens. Je remercie vivement le peuple syrien de sa générosité." (Benoit XVI au nouvel ambassadeur Syrien près le Saint-Siège)

"Le pape Benoît XVI prie pour qu'il n'y ait plus d'effusion de sang en Syrie « Patrie des grandes religions » et des grandes « civilisations ». Après la prière mariale du Regina Caeli, qui remplace l'angélus dans le temps pascal, le pape a dit sa préoccupation pour la coexistence civile dans le pays en disant : « Ma pensée va aussi à la Syrie, où il est urgent de rétablir une coexistence basée sur la concorde et l'unité ». « Je demande à Dieu, a confié le pape, qu'il n'y ait pas de nouvelle effusion de sang dans cette Patrie des grandes religions et des grandes civilisations »." (Zenit)

"Il (le Patriarche des Maronites) a aussi partagé ses craintes devant trois dangers principaux : que les événements dégénèrent en « guerre civile » ; que les nations « s’effritent en mini-Etats confessionnels » dirigés par « des régimes plus durs » ; et que « les responsables du monde et de la communauté internationale aient à veiller sur l’établissement d’une paix juste et durable, sur la concorde et la sécurité » des pays du Moyen Orient. « Le Moyen Orient mérite de vivre en paix, a le droit de vivre dignement », a insisté le patriarche maronite en appelant les chrétiens à la prière par l’intercession de Notre-Dame du Liban, pour que soit vécue la devise patriarcale qu’il a choisie : « Communion et amour »." (Zenit sur Mgr Bechara Raï, Patriarche des Maronites)

"Si la situation empire en Syrie et qu’un régime plus dur que le régime actuel émerge, tel que le régime des Frères musulmans, les chrétiens dans ce pays paieront le prix, par des tueries ou l’exode. L’exemple de l’Irak est devant nous." (Mgr Bechara Raï, Patriarche des Maronites)

« La communauté internationale doit donner une deuxième chance au président syrien, Bachar al-Assad, pour qu'il poursuive son chantier de réformes en Syrie » (Grégoire III Laham, patriarche des greco-catholiques)

"Le Patriarche a souligné que l’Église orthodoxe en Syrie était la communauté religieuse la plus ancienne de ces territoires. Le Primat de l’Église orthodoxe russe a appelé à une résolution pacifique de tous les problèmes du peuple syrien par le dialogue. « En tant qu’hommes de foi, nous sommes convaincus que ceux qui sont impliqués dans le conflit doivent trouver en eux la force de cesser les hostilités », a-t-il déclaré, remarquant que contribuer au dialogue était le devoir de tous ceux qui sont attachés à la Syrie." (le patriarche Cyrille Ier )

"La Syrie doit résister, et résistera. Quatre-vingst pour cent de la population est derrière le gouvernement, comme le sont les chrétiens», a affirmé l’évêque. Mgr Audo a insisté sur le fait que, si Bachar Al-Assad était évincé, la Syrie subirait le problème qu’a connu l’Irak après Saddam Hussein, avec un recul massif de l’ordre et de la justice." « Nous ne voulons pas devenir comme l’Irak. Nous ne voulons pas d’insécurité et d’islamisation. Nous sommes sous la menace d’une arrivée au pouvoir des islamistes. La Syrie a pris une orientation séculière. Il y a la liberté. Nous avons beaucoup de choses positives dans notre pays ».(Mgr antoine Audo, évêque chaldéen d’Alep)

"Les événements que vit la Syrie depuis le mois de mars "servent les intérêts et les plans extérieurs visant à diviser la région", a annoncé le chef du Courant patriotique libre au Liban, Michel Aoun. "Je ne crois pas que "la communauté internationale qui soutient le recours à la violence en Syrie" cherche vraiment à défendre et à protéger les droits de l'homme, a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec une délégation de femmes syriennes." (Général Michel Aoun)

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Charles » sam. 03 déc. 2011, 0:50

Les Syriens, dans leur immense majorité*, ne souhaitent pas de guerre. Les responsables chrétiens, le Pape et les Patriarches des Eglises Orthodoxe et d'Orient, se déclarent tous contre l'agression de la Syrie. La Chine et la Russie mettent leur veto à une "légalisation" de l'agression.

Il n'y a que les dirigeants occidentaux et leurs médias ainsi que leurs nouveaux vassaux islamistes pour souhaiter la guerre, cela fait un parti de la guerre tout à fait minoritaire et accumulant les tares, respectivement, de la corruption, de la servilité et du fanatisme.

A l'heure où les Etats-Unis et l'Europe croulent sous les dettes et sont près de la faillite, ils ne pensent qu'à faire la guerre, qu'à tuer. La Grèce, endettée jusqu'au cou, vient d'acheter des frégates françaises pour 300 millions d'euros. Les Etats-Unis dépensent cette année 895 milliards de dollars pour leurs dépenses d'armement et de guerres dans le monde. L'Euro approche de sa fin mais on continue d'appeler à la guerre, on a fait des dizaines de milliers de morts en Libye, pour le résultat qu'on sait, et maintenant on veut attaquer la Syrie et l'Iran...

Face à ce déchaînement d'avidité et de violence, les responsables chrétiens et de grandes puissances mondiales disent qu'il faut arrêter le délire. C'est le chaos économique dans nos pays, le chômage, la corruption politique et morale, on y enseigne l'homosexualité dans les écoles, on y avorte en masse dans les hôpitaux, mais on veut encore répandre notre pourriture à l'étranger, déverser nos bombes sur des pays, des peuples qui ne nous ont rien demandé.

Avec notre Saint Père Benoit XVI, nous devons prier pour que la Syrie retrouve la paix intérieure et que cesse l'agression qui a déjà commencé : « Je demande à Dieu qu'il n'y ait pas de nouvelle effusion de sang dans cette Patrie des grandes religions et des grandes civilisations ». http://www.zenit.org/article-27913?l=french

Le Saint Père insiste sur la valeur de la Syrie et du peuple syrien : "Patrie des grandes religions et des grandes civilisations", pour rappeler à tous les va-t-en guerre qu'il y a là-bas des êtres humains, des personnes, et que les bombes produisent des massacres. Il est terrible d'en arriver là, d'avoir à rappeler la valeur des êtres humains à ceux qui ont perdu tout sens moral.

* http://www.youtube.com/watch?v=av1HHsQT24I
http://www.youtube.com/watch?v=o7xSiWrEzis

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Invité » lun. 05 déc. 2011, 15:36

Bonjour Charles,

il me semble que vous avez déformé l'actualité Syrienne... Il y avait pas d'émeutes ni d'insurrection armées, au tout début, il y a presque 9 mois (détail oublié dans votre analyse), c’était au début des manifestations pacifiques, sans armée [armes ?], libre pour répondre aux exécutions volontaires de manifestants pacifiques et non-armés, et surtout non violents.

Vous désirez nous faire croire que le régime Al Assad est le régime de Dieu sur terre ? Al Assad est un président qui a hérite comme un roi de la gouvernance d'un pays et c'est par la terreur qu'il a toujours tenu l'unité du pays... C'est pas un régime victime du terrorisme, comme la propagande de l’état le confirme, mais c'est un régime lui-même terroriste qui n'a cessé d'instrumentaliser le terrorisme y compris communiste pendant la guerre froide et les périodes qui ont suivi jusqu’à nos jours. Le régime, comme je le disais, a commencé une répression sanguinaire contre les manifestants pacifiques très peu nombreux au tout début à Deera, ensuite à Hama et vers d'autres villes et régions encore, avant de voir les premiers groupes militaires en défection armés opérer contre les forces du régime et en particulier les milices (qui ne respectent aucunes lois et qui jouissent d'une pleine impunité).

Non, j'ai beau rechercher, je vois pas comment vous pouvez détourner l'ordre chronologique des faits en Syrie pour donner un visage plus humain à un régime vraiment animal.

Amicalement
Dernière modification par Anne le mar. 06 déc. 2011, 2:53, modifié 1 fois.
Raison : Accents, accords, etc.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Charles » lun. 05 déc. 2011, 16:44

touriste a écrit :il me semble que vous avez déformé l'actualité Syrienne... Il y avait pas d'émeutes ni d'insurrection armées, au tout début, il y a presque 9 mois (détail oublié dans votre analyse), c’était au début des manifestations pacifiques, sans armée [armes ?], libre pour répondre aux exécutions volontaires de manifestants pacifiques et non-armés, et surtout non violents.
Et encore une fois, je ne fais pas ici d'analyse, je me contente d'apporter des informations contredisant le désir que vous avez de déclencher une guerre civile en Syrie. Enfin, pour être précis contredisant la volonté des Etats-Unis, de leurs alliés européens et de leurs nouveaux alliés islamistes, que vous semblez suivre tout à fait docilement.

Maintenant, l'implication américaine dans les révolutions colorées des pays de l'Est et dans le printemps islamiste des pays arabes est tout à fait connue. Votre discours s'adresse à des personnes peu informées, ce qui n'est pas mon cas. En conséquence, vous devez élevez le niveau de votre argumentaire pour me répondre, et trouver des justifications plus solides que la répétition mécanique des titres du Figaro et du journal de 20h de TF1, s'il en existe.

Autre chose, la Syrie est un pays souverain, reconnu par les Nations-Unies, défendu par le Pape, la Chine, la Russie et tous les responsables chrétiens des Eglises d'Orient. Quel intérêt avez-vous à voir des ingérences occidentales, un guerre civile, des morts et des destructions, et des islamistes prendre le pouvoir dans ce pays ? N'y a-t-il rien d'autre dans votre vie que la soif de destruction ? Mon ami, je prie pour que Dieu mette un désir de paix dans votre coeur.

Enfin, voici les aveux publics de militants "pacifiques" qui ont été diffusés à la télévision Syrienne, c'est très intéressant de voir comment le premier intervenant explique qu'il s'est fait blâmer de ne pas avoir eu le courage de tirer dans la foule :

http://www.youtube.com/watch?v=PabSq1Wv8wQ

Tout ce qui est dit ici est d'une banalité affligeante, ce sont des méthodes universelles de déstabilisation et d'action révolutionnaire, employées partout dans le monde et depuis des lustres, et les coulisses de votre "c'etait au debut des manifestation pacifique sans armée libre pour repondre au execution volontaire de manifestant pacifique et non-armé, et surtout non violent".

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Invité » lun. 05 déc. 2011, 17:50

Re bonjour Charles...

Je suis surpris que vous m'accusiez d’appeler à une guerre civile en Syrie, relisez-moi et citez-moi donc la phrase où j'aurais fait un tel appel; si vous êtes honnête ou alors je vous prie de reconsidérer vos accusations si faciles et qui n'ont aucune base. Ensuite, que voulez-vous nous dire, que les médias du monde sont des médias mensongers mais que les médias du régime Al Assad disent la vérité, rien que la vérité, toute la vérité ? Sérieusement c'est vers cette voie que vous vous lancez ? Vous êtes pleinement partisan et si vous n'êtes pas Syrien, je ne vois pas en quoi vous devriez à votre tour dire qu'il faut pas d'intervention étrangère en Syrie alors que des VRAIS Syriens, eux, le demandent clairement et même le manifestent. Comprenez-vous l'arabe ? Si oui je peux vous fournir des vidéos où des soldats témoignent juste après avoir fait défection de l'armée assadienne et eux affirment qu'on leur a ordonné de tirer pour tuer un ou deux manifestants, pour faire disperser les foules (ce qui rappelle que le régime assassine des manifestants non armés et non violents illégalement).

Vous êtes informé, voila le constat que vous vous faites, mais c'est pas vrai : vous n'apportez que les arguments du régime qu'il martèle non-stop sans jamais de preuve à l'appui. Vous êtes bien plus désinformé que vous ne vous l'avouez. Moi mes arguments ne sont pas que des paroles, ce sont le témoignage de syriens qui sont victimes tous les jours de ce régime que vous tentez de nous faire paraitre comme étant le royaume de Dieu sur terre, et pour cela vous n’hésitez pas à blanchir un criminel pour que votre orgueil soit satisfait, de vous réconforter, vous laissant croire être dans le vrai... Ah ! Mais oui, j'allais oublier tout le monde ment sauf le régime assadien, n'est-ce pas :)

Ou bien peut-être que vous tentez de nous faire croire que vous êtes anti-impérialiste et pour cela vous soutenez le régime Russe également; si [soutenir ?] le régime assassin d'Al Assad que pour des intérêts géostratégiques hégémoniques également... Vous aussi, vous êtes de ces soit-disant anti-impérialistes qui ne dénoncent que les ambitions empiriques de l'Occident mais nient volontairement, par malhonnêteté, les ambitions empiriques d'autre régions du monde également du genre, la Chine et la Russie. Êtes-vous un disciple du pseudo prophète Thierry Meyssan qui défend ses employeurs, et qui ne se gênent d'aucunes propagandes du moment que ça assouvit ses penchants crapuleux dont l'argent est le seul moteur de son travail ?
Dernière modification par Anne le mar. 06 déc. 2011, 3:04, modifié 1 fois.
Raison : Accents, accords, etc.

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Invité » lun. 05 déc. 2011, 18:06

C'est dommage Charles que pour vous croire absolument dans la vérité, vous refusiez de voir la criminalité et la bestialité de ce régime. Ce n'est pas une question d'opinion, c'est une question de meurtre d'innocents par le régime, ces crimes que vous innocentez selon vos propos, dans votre logique de lutte anti-impérialisme occidentale (soit disant).

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Invité » lun. 05 déc. 2011, 18:15

Charles a écrit :De plus, selon le droit européen, même si des soldats syriens sont amenés à tuer des émeutiers pour rétablir l'ordre, cela ne constitue pas une violation des Droits de l'Homme :

"Convention européenne de sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés fondamentales

"Titre I – Droits et libertés

Article 2 – Droit à la vie

1. Le droit de toute personne à la vie est protégé par la loi. La mort ne peut être infligée à quiconque intentionnellement, sauf en exécution d'une sentence capitale prononcée par un tribunal au cas où le délit est puni de cette peine par la loi.

2. La mort n'est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d'un recours à la force rendu absolument nécessaire :

a. pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale;
b. pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l'évasion d'une personne régulièrement détenue;
c. pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection."

"La mort n'est pas considérée comme infligée en violation [de la Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme] dans les cas où elle résulterait d'un recours à la force rendu absolument nécessaire pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection." C'est le droit européen et c'est même le droit français depuis que Sarkozy a fait ratifier le Traité de Lisbonne.

En conséquence, les pays membre de l'Union européenne et adhérant à la convention Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés fondamentales, ne sont pas fondés à reprocher à la Syrie de mettre en oeuvre des mesures qu'ils ont eux-mêmes prévues dans leur droit pour répondre à une situation insurrectionnelle.

Soit les pays européens amendent l'article 2 de leur Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme soit ils se taisent.

Et pour répondre à vos soi-disant arguments avec lesquels vous défendez l’indéfendable, voila ce que fait de la loi et des droits ce régime ... http://www.youtube.com/watch?v=Lags5Qutr-c, il emploie des milices civiles pour mater les manifestants non armés et non violents comme on le voit sur cette video.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Charles » lun. 05 déc. 2011, 19:51

touriste a écrit :Je suis surpris que vous m'accusiez d’appeler à une guerre civile en Syrie, relisez-moi et citez-moi donc la phrase où j'aurais fait un tel appel; si vous êtes honnête ou alors je vous prie de reconsidérer vos accusations si faciles et qui n'ont aucune base.
Si vous êtes contre la guerre civile et l'intervention de l'OTAN, alors nous sommes d'accord. Mais vous devriez clarifier votre discours, car une expression comme "régime terroriste" est employée de manière habituelle par les dirigeants et les médias américains pour désigner les pays qu'ils souhaitent envahir.
touriste a écrit :Ensuite, que voulez-vous nous dire, que les médias du monde sont des médias mensongers mais que les médias du régime Al Assad disent la vérité, rien que la vérité, toute la vérité ? Sérieusement c'est vers cette voie que vous vous lancez ? Vous êtes pleinement partisan et si vous n'êtes pas Syrien, je ne vois pas en quoi vous devriez à votre tour dire qu'il faut pas d'intervention étrangère en Syrie alors que des VRAIS Syriens, eux, le demandent clairement et même le manifestent. Comprenez-vous l'arabe ? Si oui je peux vous fournir des vidéos où des soldats témoignent juste après avoir fait défection de l'armée assadienne et eux affirment qu'on leur a ordonné de tirer pour tuer un ou deux manifestants, pour faire disperser les foules (ce qui rappelle que le régime assassine des manifestants non armés et non violents illégalement).

Vous êtes informé, voila le constat que vous vous faites, mais c'est pas vrai : vous n'apportez que les arguments du régime qu'il martèle non-stop sans jamais de preuve à l'appui. Vous êtes bien plus désinformé que vous ne vous l'avouez. Moi mes arguments ne sont pas que des paroles, ce sont le témoignage de syriens qui sont victimes tous les jours de ce régime que vous tentez de nous faire paraitre comme étant le royaume de Dieu sur terre, et pour cela vous n’hésitez pas à blanchir un criminel pour que votre orgueil soit satisfait, de vous réconforter, vous laissant croire être dans le vrai... Ah ! Mais oui, j'allais oublier tout le monde ment sauf le régime assadien, n'est-ce pas
Il n'y a aucune raison de dénigrer les médias des pays non membres de l'OTAN, la télévision syrienne, les médias russes, chinois, indépendants ont tout autant droit de citer que le Figaro par exemple qui appartient à un fabricant et marchand d'armes français.

Vous dites "les médias du monde" mais vous devez apprendre que l'OTAN et ses vassaux ne sont pas le monde. La Russie représente 140 millions d'habitants, la Chine 1,3 milliards d'habitants, l'Iran 74 millions, l'Inde 1,1 milliards, etc.

Mais oui, pour ce qui est des guerres voulues par l'OTAN, les dirigeants et médias occidentaux mentent continuellement et sans scrupules, allant même jusqu'à publier des rapports de services secrets bidonnés pour justifier la guerre en Irak par exemple : http://www.nytimes.com/2003/02/08/inter ... ner=GOOGLE

C'est un fait désormais bien connu qu'ils mentent pour justifier les guerres qu'ils ont décidées. Comment pourraient-ils faire autrement que mentir puisque ce sont des guerres d'agression, des guerres néo-coloniales qui ont lieu à des milliers de kilomètres de leurs frontières ?

Quant à votre expression "vrais syriens" elle est tout bonnement risible. En quoi vos amis seraient-ils plus syriens, que les hommes, femmes, enfants, jeunes, vieux qu'on voit ici manifester par centaines de milliers leur amour pour leur pays : http://www.youtube.com/watch?v=9w6dpTEMi-s ?
touriste a écrit :Ou bien peut-être que vous tentez de nous faire croire que vous êtes anti-impérialiste et pour cela vous soutenez le régime Russe également; si [soutenir ?] le régime assassin d'Al Assad que pour des intérêts géostratégiques hégémoniques également... Vous aussi, vous êtes de ces soit-disant anti-impérialistes qui ne dénoncent que les ambitions empiriques de l'Occident mais nient volontairement, par malhonnêteté, les ambitions empiriques d'autre régions du monde également du genre, la Chine et la Russie. Êtes-vous un disciple du pseudo prophète Thierry Meyssan qui défend ses employeurs, et qui ne se gênent d'aucunes propagandes du moment que ça assouvit ses penchants crapuleux dont l'argent est le seul moteur de son travail ?
Je suis pour un monde multipolaire et contre la démesure guerrière des Etats-Unis qui sont aujourd'hui le pays le plus armé et le plus belliqueux au monde, en un mot le principal facteur de déstabilisation et de guerres dans le monde.

La liste des agressions militaires, déstabilisations, guerres des Etats-Unis et de leurs vassaux n'en finit pas : Afghanistan, Irak, Liban, Gaza, Ossétie, Libye et bientôt la Syrie et l'Iran. Il y a moins de quinze jours, les Etats-Unis ont encore tué vingt-cinq soldats pakistanais à la frontière avec l'Afghanistan. C'est la guerre continuelle, les bombardements et la déstabilisation continuelle. C'en est arrivé au point que de grandes puissances asiatiques se sont regroupées dans l'Organisation de Coopération de Shangai pour répondre à l'hybris guerrière américaine : Chine, Russie, Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Ouzbékistan (Inde, Iran, Mongolie, Pakistan ont le statut d'observateurs).

Un monde multipolaire, cela signifie un monde où les pays ont le droit de ne pas être d'accord avec les Etats-Unis sans avoir à subir de renversement de régime ni de guerre néo-coloniale.

[***]

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Invité » lun. 05 déc. 2011, 20:34

Bonsoir Charles.
Il n'y a aucune raison de dénigrer les médias des pays non membres de l'OTAN, la télévision syrienne, les médias russes, chinois, indépendants ont tout autant droit de citer que le Figaro par exemple qui appartient à un fabricant et marchand d'armes français.


Quand vous mettez l'OTAN en opposition à la Russie, sincèrement, cet argument est risible. (Mais je vais pas faire comme vous, me contenter de dire que c'est risible sans expliquer en quoi ça l'est) c'est risible car d'abord il y a le Le conseil OTAN-Russie (COR), mettre la Russie en opposition de l'OTAN démontre vraiment votre méconnaissance réelle de la géostratégie actuelle dans le monde. La Russie se donne une image de façade en se montrant opposée à l'OTAN alors que la Russie n'est en opposition que contre "certaines propositions de l'OTAN".
Vous dites "les médias du monde" mais vous devez apprendre que l'OTAN et ses vassaux ne sont pas le monde. La Russie représente 140 millions d'habitants, la Chine 1,3 milliards d'habitants, l'Iran 74 millions, l'Inde 1,1 milliards, etc.


Vous les citez comme médias indépendants en opposition avec les fabricants d'armes occidentaux, comme si les fabricants d'armes russes et chinois n'avaient pas investi dans les médias que vous citez comme indépendants ? C'est ça la désinformation, vous avez raison concernant les médias occidentaux et leurs liens avec les finances et surtout avec l'industrie de l'armement, mais vous avez tort quand, avec une certaine malhonnêteté intellectuelle, vous nous invitez à croire que ce n'est pas pareil en Russie et en Chine ou encore en Iran. A votre différence, je ne défends pas d'autres empires en accusant l'empire occidental, par contre ça ne vous étouffe pas de nous faire croire que le mal est exclusivement occidental (et je suis pas occidental personnellement).
Mais oui, pour ce qui est des guerres voulues par l'OTAN, les dirigeants et médias occidentaux mentent continuellement et sans scrupules, allant même jusqu'à publier des rapports de services secrets bidonnés pour justifier la guerre en Irak par exemple
Et quoi donc, encore une fois exclusivement l'Occident ? Pourtant si ce sont des arguments auxquels vous croyez, pourquoi vous le dénoncez pas avec la Tchetchenie et la Russie ou encore avec le Daguestan, ou encore avec la Géorgie où la Russie ne s'est pas gênée de faire de même pour justifier leurs guerres. Et que dire de la Chine au Tibet, ou encore avec les Ouïghours ou même avec leurs opposants politiques dont ils ne cessent d'inventer des histoires à dormir debout pour revendiquer leurs répression etc ... ? Je vous accuse d'être exclusivement porté en accusation contre l'Occident en n’hésitant pas pour cela à couvrir d'autre empires, ce qui démontre que dans votre anti-impérialisme l’honnêteté n'est pas de mise. Juste des arguments à partis pris en fermant les yeux sur le camp que vous considérez comme saint et vierge de tout soupçon.
C'est un fait désormais bien connu qu'ils mentent pour justifier les guerres qu'ils ont décidées. Comment pourraient-ils faire autrement que mentir puisque ce sont des guerres d'agression, des guerres néo-coloniales qui ont lieu à des milliers de kilomètres de leurs frontières ?
C'est un fait bien connu pour la Syrie aussi, la Russie, et la Chine également, ainsi que la plupart des états du monde entier mais, il me semble que les seuls critiquables pour vous sont ceux d'Occident et pas les autres.
Quant à votre expression "vrais syriens" elle est tout bonnement risible. En quoi vos amis seraient-ils plus syriens, que les hommes, femmes, enfants, jeunes, vieux qu'on voit ici manifester par centaines de milliers leur amour pour leur pays
Y a rien de risible dans mon expression, puisque je mettais pas les "vrais syriens en opposition avec d'autres syriens, mais en opposition avec vous qui n'a rien d'un syrien ni rien d'une personne qui communique avec les syriens.
Je suis pour un monde multipolaire et contre la démesure guerrière des Etats-Unis qui sont aujourd'hui le pays le plus armé et le plus belliqueux au monde, en un mot le principal facteur de déstabilisation et de guerres dans le monde.
Et voila, encore le masque ridicule d'un anti-impérialisme à géométrie variable, les USA sont les plus armés ? Et quoi des bombes nucléaires, la Chine en a un plus grand nombre ? Ou encore en soldats et en armement où la Chine, la Russie ou l'Inde les surpassent... Décidément, pour tenir votre position de principe vous n’hésitez pas a fermer les yeux sur la réalité militaire des pays que vous défendez dans votre anti-impérialisme primaire qui peine à voiler votre réel anti-américanisme.

Je suis contre la politique hégémonique occidentale, mais aussi contre tous les empires; je me défend de votre position qui consiste à croire qu’être anti-impérialisme c'est être anti-américain tout en étant pro-impérialisme russo-chinois.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1699
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Charles » lun. 05 déc. 2011, 21:28

touriste a écrit :Et pour répondre à vos soit-disant arguments avec lesquels vous défendez l'indefendable
Le droit européen et français est, paraît-il, le plus avancé en matière de Droits de l'Homme. L'extrait de la Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés fondamentales que j'ai cité est accessible à tous : http://conventions.coe.int/treaty/fr/tr ... ml/005.htm

"La mort n'est pas considérée comme infligée en violation [de la Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme] dans les cas où elle résulterait d'un recours à la force rendu absolument nécessaire pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection."

Ce n'est pas le droit d'une dictature ni d'un régime totalitaire mais celui de la France et de l'Union Européenne. Vous pouvez le contester, mais alors de quoi vous réclamez-vous, de la Charia, des fatwas d'imams salafistes ?
touriste a écrit : voila ce que fait de la loi et des droits ce régime ... http://www.youtube.com/watch?v=Lags5Qutr-c, il emploie des milices civiles pour mater les manifestants non armés et non violents comme on le voit sur cette video.
http://www.youtube.com/watch?v=GnNEylGXlxk

http://www.youtube.com/watch?v=u11oBo7tzPY

http://www.youtube.com/watch?v=7xuc3oISFmQ

http://www.youtube.com/watch?v=wQrXOg8LJ7o

On voit la même chose sur ces vidéos tournées en occident, des policiers matraquent des manifestants : qui oserait prendre ces violences policières pour la justification sérieuse d'une agression militaire contre ces pays (Grèce, Espagne, Etats-Unis...) ?

De plus, l'appel à des volontaires civils pour aider la police à maintenir l'ordre n'est pas un nouveauté, en 1926 en Angleterre, le gouvernement a fait appel à des volontaires civils pour contrer la grève générale déclenchée par les syndicats communistes qui avaient mis le pays dans une situation quasi insurrectionnelle. Winston Churchill participa activement à ce gouvernement et à la défense de l'ordre public.

On ne voit pas comment les pays occidentaux pourraient alléguer de pratiques qui sont les leurs pour justifier la déstabilisation et l'agression d'un autre Etat souverain.

Avatar de l’utilisateur
Petit Matthieu
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1544
Inscription : lun. 02 févr. 2009, 20:23
Conviction : catholique
Localisation : Paris

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Petit Matthieu » lun. 05 déc. 2011, 21:58

touriste a écrit :Êtes-vous un disciple du pseudo prophète Thierry Meyssan qui défend ses employeurs, et qui ne se gênent d'aucunes propagandes du moment que ça assouvit ses penchants crapuleux dont l'argent est le seul moteur de son travail ?
;)

Nous sommes au moins deux à ne porter aucun crédit aux intentions de cet homme.
Merci, Touriste, pour vos interventions qui permettent de révéler plus clairement le caractère disons bancal (le mot est faible) des arguments de Charles.
"Ce n’est que pour ton amour, pour ton amour seul, que les pauvres te pardonneront le pain que tu leur donnes."
Phrase finale de saint Vincent de Paul dans le film "Monsieur Vincent".

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Invité » lun. 05 déc. 2011, 22:04

touriste a écrit :
touriste a écrit :Et pour répondre à vos soi-disant arguments avec lesquels vous défendez l’indéfendable
Le droit européen et français est, paraît-il, le plus avancé en matière de Droits de l'Homme. L'extrait de la Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés fondamentales que j'ai cité est accessible à tous : http://conventions.coe.int/treaty/fr/tr ... ml/005.htm

"La mort n'est pas considérée comme infligée en violation [de la Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme] dans les cas où elle résulterait d'un recours à la force rendu absolument nécessaire pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection."

Ce n'est pas le droit d'une dictature ni d'un régime totalitaire mais celui de la France et de l'Union Européenne. Vous pouvez le contester, mais alors de quoi vous réclamez-vous, de la Charia, des fatwas d'imams salafistes ?
touriste a écrit :voila ce que fait de la loi et des droits ce régime ... http://www.youtube.com/watch?v=Lags5Qutr-c, il emploie des milices civiles pour mater les manifestants non armés et non violents comme on le voit sur cette vidéo.
http://www.youtube.com/watch?v=GnNEylGXlxk

http://www.youtube.com/watch?v=u11oBo7tzPY

http://www.youtube.com/watch?v=7xuc3oISFmQ

http://www.youtube.com/watch?v=wQrXOg8LJ7o

On voit la même chose sur ces vidéos tournées en occident, des policiers matraquent des manifestants : qui oserait prendre ces violences policières pour la justification sérieuse d'une agression militaire contre ces pays (Grèce, Espagne, Etats-Unis...) ?

De plus, l'appel à des volontaires civils pour aider la police à maintenir l'ordre n'est pas un nouveauté, en 1926 en Angleterre, le gouvernement a fait appel à des volontaires civils pour contrer la grève générale déclenchée par les syndicats communistes qui avaient mis le pays dans une situation quasi insurrectionnelle. Winston Churchill participa activement à ce gouvernement et à la défense de l'ordre public.

On ne voit pas comment les pays occidentaux pourraient alléguer de pratiques qui sont les leurs pour justifier la déstabilisation et l'agression d'un autre Etat souverain.

Je vais pas perdre mon temps indéfiniment a vous démontrer que votre position est boiteuse, car partisane et purement anti-occidentale politiquement .

Par contre vous vous trouvez pas risible pour justifier les milices du régimes syriens, vous comparez cela a la situation de l’Angleterre en 1926 ? Bon faut dire il y a près d'un siècle que cela s'est déroulé, et justifier ce qui se passe aujourd'hui par des événements qui se sont déroulés y a 1 siècle est contestable.

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Situation des chrétiens en Syrie

Message non lu par Invité » lun. 05 déc. 2011, 22:16

On ne voit pas comment les pays occidentaux pourraient alléguer de pratiques qui sont les leurs pour justifier la déstabilisation et l'agression d'un autre Etat souverain.
Cette position de principe de votre part est hypocrite et je vais vous expliquer pourquoi je dis cela... Quand vous dénoncez "des pratiques qui justifient des déstabilisations et des agressions contre des autres états souverains" vous avez raison, mais vous avez tort quand vous attribuez cela qu'à l'Occident politique, alors que le régime Syrien l'a fait au Liban ... Ou encore la Russie en Tchétchenie ou en Géorgie, ou au Daguestan ou encore plusieurs tentatives en Lituanie ... Où étiez-vous avec vos principes, si c’était réellement des principes pour vous, quand ces pays tels la Russie le font... ou encore la Chine ... Ah mais oui ! c'est vrai, ils sont pas occidentaux donc de leur part on est supposé l'accepter ?... C'est pas des principes que vous défendez.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités