Opposons-nous à la Commission contre les sectes !

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Message non lu par Boris » mar. 19 déc. 2006, 17:55

Qu'entendez-vous par "sectaire" ? quelle est la définition de ce terme ? (ne cherchez pas dans le rapport, elle n'y est pas !)
Dernière modification par Boris le mer. 20 déc. 2006, 11:21, modifié 1 fois.
UdP,
Boris

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » mer. 20 déc. 2006, 10:30

Bonjour Boris,
Sectaire comme partiale.
Cela fait un certain temps que sur certains sites je suis alerté par le caractère "partial" de la commission.
Il est quand même assez extraordinaire que l'Etat décide pour nous de nos croyances.
Il est assez extraordinaire que l'Etat décide de la façon dont nous devons élever nos enfants.
Oh, je sais rien n'est dit comme cela.
Je l'ai dit au début de ce fil : "Faisons attention".
Regardez le reportage de la télévision : On assimile les évangéliques à une secte.
Comme toujours rien n'est dit mais suggéré.
Tout cela n'est pas innocent.
Au moins les évangélistes sont une grande secte : Je crois 200.000.000 de personnes dans le monde !
A qui le tour ?
A nos écoles, à la transmission de la foi, à nos consciences, à notre liberté ?

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » mer. 20 déc. 2006, 10:39

Du Salon Beige :

.............

Rapport parlementaire : commentaire de Jeanne Smits
... dans Présent de demain (extrait):

C'est une affaire où il faut assurément faire preuve de lucidité mais aussi de prudence, car nous ne sommes pas là pour défendre les pratiques aberrantes et très marginales (comme celle de Tabitha's Place) qui semblent justifier l'atteinte aux libertés de ces parents. Mais il faut bien se rendre compte que dans la logique de la "laïcité républicaine" la profession de la foi catholique dans son intégralité est déjà considérée comme sectaire (voyez les poursuites contre Vanneste à propos de ses déclarations sur l'homosexualité).

C'est la religion laïque qui tente subrepticement de s'imposer ici comme seule acceptable dans l'enseignement : c'est une affaire à surveiller de très, très près.

Henri Védas

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 881
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Message non lu par Serge BS » mer. 20 déc. 2006, 18:49

1/- La définition de "secte" se retrouve dans le rapport Guyard auquel renvoie le dernier rapport dont il faut lire le sujet qui n'est pas de définir les sectes.

2/- Que vient-faire ici "le roi" ? Je crois que la Belgique a un Roi et que l'Opus Dei y est considérée comme secte ! Donc rien à voir !

3/- Qu'est-ce que le "salon beige" ? coordonnées ? Merci !

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Message non lu par Boris » mer. 20 déc. 2006, 18:54

Salon Beige : Blog d'information chrétien et laïc.

http://lesalonbeige.blogs.com/
UdP,
Boris

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 881
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Message non lu par Serge BS » mer. 20 déc. 2006, 19:32

Merci. Est-il lié à une quelconque tendance ou réellement catholique ? Quels sont ses principaux rédacteurs ou intervenants ? Dans tous les cas, je vais y faire un saut.

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Message non lu par Boris » mer. 20 déc. 2006, 19:37

Toutes les réponses sont sur leur site.

Pas de tendance particulière sinon légèrement tradi et à droite.

Ce sont des gens rigoureux qui n'hésitent pas à montrer les incohérences des discours d'une même personne.
UdP,
Boris

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 881
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Message non lu par Serge BS » mer. 20 déc. 2006, 19:39

Merci. Je vais lire...

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Message non lu par Boris » mer. 20 déc. 2006, 19:40

Pour le Roi, je vous renvoie à la plateforme politique de l'Alliance Royale.
UdP,
Boris

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1559
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Message non lu par FMD » mer. 20 déc. 2006, 20:04

[align=justify]Bonsoir SBS,
SBS a écrit :Je crois que la Belgique a un Roi et que l'Opus Dei y est considérée comme secte !
Il semblerait que la situation soit plus compliquée comme l'explique ce site affilié à l'Opus Dei:
M. Seminckx, directeur du Bureau d’Information de la Prélature de l’Opus Dei en Belgique a écrit :Le mercredi 30 avril 1997, une commission d’enquête du Parlement belge, composée de 11 députés appartenant à tous les partis représentés à la Chambre, a publié le rapport final du travail qu’elle avait commencé plus d’un an auparavant. Le but de la commission parlementaire était d’enquêter sur les sectes. Le rapport final, de 670 pages, comprenait un « tableau synoptique » ou liste de 189 groupes et institutions des plus variés. Parmi eux figuraient plusieurs institutions et mouvements de l’Eglise catholique, dont le Renouveau charismatique, la Prélature de l’Opus Dei, la Communauté de St Egide, Opus Christi Regis (« Het Werk ») et la Communauté d’Opstal (de la Compagnie de Jésus).

[...]

En outre, ce rapport a soulevé une volée de protestations dans divers milieux, tant en Belgique qu’à l’étranger. De façon générale, la presse nationale et internationale a commenté négativement le travail de la commission. Les plaintes portaient contre la méthodologie adoptée par la commission, qui sur la base, souvent, de témoignages unilatéraux, non vérifiés et fournis sans preuves, a stigmatisé toute une série de personnes et d’institutions, qu’elle a en outre injustement exposées à l’amalgame, en les rassemblant dans une liste, aux côtés d’organisations criminelles.

[...]

Devant ce tollé, le Parlement, à l’issue du débat sur le rapport, le mercredi 7 mai, a corrigé ces graves injustices en votant à une très large majorité une motion qui approuve les seules conclusions et recommandations du rapport, « telles que reprises dans la sixième partie (des pages 208 à 226) » et décide explicitement que « le tableau synoptique ne fait pas partie de ces conclusions ».

Ces conclusions et recommandations - les seuls éléments du rapport approuvés par la Chambre - portent sur divers moyens de lutte contre les sectes. Aucune institution catholique n’y est mentionnée.
[/align]

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 881
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Message non lu par Serge BS » mer. 20 déc. 2006, 21:31

"Ces conclusions et recommandations - les seuls éléments du rapport approuvés par la Chambre - portent sur divers moyens de lutte contre les sectes. Aucune institution catholique n’y est mentionnée."

Il en est donc de même que pour la version finale du rapport Guyard, rédigé dans un cadre républicain, même si l'Opus Dei n'a jamais figuré à ma connaissance dans ses diverses pré-moutures ! Je n'ai d'ailleurs pas mémoire, à relire les listes des pages 21 à 25, ainsi que les pages 29 à 31 du dit rapport Guyard/Gest, qu'un groupement reconnu par l'Église catholique figure dans les dites listes. Dans tous les cas, aucun des critères de définition reconnus par le rapport Guyard ou par la jurisprudence ne concernent l'Église catholique et ses émanations, et ce dans une République ! Par contre, on y a bien pensé en Belgique !

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Message non lu par Boris » jeu. 21 déc. 2006, 13:31

Ce point de vue (tout à fait laïque) dégonfle la baudruche du rapport parlementaire. On se doutait d’ailleurs de l’inconsistance des preuves, rien qu’en entendant le député Fenech ramer pour nous convaincre. L’idée que la scolarisation à domicile soit un péril national, par exemple, avait de quoi faire sourire. On souriait moins lorsque Fenech évoquait, avec une hostilité froide, les références « bibliques » de tel ou tel groupe… Tout cela paraissait cacher des intentions inexprimées, de la part des membres de la commission parlementaire. L’une de ces intentions doit être sociale. A l’époque des licenciements massifs et des délocalisations à tout va, détourner l’attention des Français vers « le danger des sectes » ressemble à une grosse bouffée d’opium du peuple !


> On s'étonnera d'autant plus d'avoir entendu la présentatrice de la chaîne parlementaire, interviewant Fenech (UMP) et son alter ego PS, suggérer qu'on aille "plus loin" (en s'en prenant à qui ?) et juger normal que l'on "montre du doigt" [sic] divers groupes. Sachant que Fenech n'en désigne aucun sinon Tabitha's Place, qui donc "montrait du doigt", sinon les médias ? Tout ça est malsain.


> Le même jour, à FR3, la présentatrice affirmait qu'une certaine affaire de non-présentation d'enfants était sans doute un enlèvement, puisque la mère et la tante - montrées du doigt - " appartenaient aux Légionnnaires du Christ, un groupe fondamentaliste chrétien reconnu par le Vatican". Indice relevé contre ces personnes : elles auraient exprimé de la piété envers "le crucifix". Les sectes sont partout ; et la plus grosse, c'est le Vatican.

P.P.
Tirer de l'excellent de Patrice de Plunkett http://plunkett.hautetfort.com/archive/ ... nable.html
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Etienne
Censor
Censor
Messages : 104
Inscription : dim. 10 sept. 2006, 18:42
Localisation : FRANCE

Diviser pour mieux régner

Message non lu par Etienne » ven. 29 déc. 2006, 14:13

Bonjour à tous,

La loi contre les sectes, est la continuation de la loi contre le voile qui est malheureusement une loi contre les religions, et non contre le voile exclusivement. Quel injustice que de confondre le voile et la croix. De mettre dans le même panier la chrétienneté, fondement de l'europe, et l'Islam. L'état se coupe la branche sur laquelle il se tient....
Si vous ajouter dans le même temps l'obligation de chanter la marseillaise et la laîcisation des fêtes de Noël dans les écoles, nous assistons à la mise en place des fondements d'une quasi-dictature de la pensée par un "terrorisme intellectuel" de politiques aux abois. Comme le dit Jean_Droit, ATTENTION.

C'est la préparation d'un formatage de la pensée pour nos enfants.(Mais je n'y croit guère)
"Aux armes citoyens, qu'un sang impur abreuve nos sillons", qu'est-ce donc sinon une incitation au meurtre et à la haine raciale? (quel sang est impur dîtes-moi?) Et je crois bien que c'est contraire aux droits de l'homme dont ce réclame nos politiques, toujours plus prompts à remettre en cause ce qui pourrait contester leur pouvoir plutôt que de rechercher la justice.

14-18, 39-40 n'ont pas suffit? Vont-ils de nouveau dans l'avenir faire de de nous des meurtriers pour la république?
Mais de qui se réclament-ils pour imposer une pensée unique? D'une idée, simplement d'une idée, et serions nous les enfants d'une idée? L'idéologie est notre père et notre mère, c'est bien connu... Soubressauts du communisme, marxisme?
Le texte de notre marseillaise est digne des sectes les plus meurtrières, 14-18, qu'est-ce donc sinon un suicide collectif et l'apologie du meurtre au nom de la nation?
Et maintenant, la république nous interdit d'exprimer par des signes ostensibles, notre Foi en publique.
Que se passerait-il si partout en France, les catholiques protestaient en portant leur croix à l'école, au travail?, que ferait l'état? Il reculerait c'est sûr, mais la Foi est-elle vivante en France?

Fraternellement.
(Mt 26.63-66)
Mais Jésus se taisait. Le Grand Prêtre lui dit:" Je t'adjure par le Dieu Vivant de nous dire si tu est le Christ, le Fils de Dieu. " Tu l'as dit, lui dit Jésus..."
Qu'en pensez vous?" Ils répondirent: " Il est passible de mort."

Avatar de l’utilisateur
Etienne
Censor
Censor
Messages : 104
Inscription : dim. 10 sept. 2006, 18:42
Localisation : FRANCE

Message non lu par Etienne » ven. 29 déc. 2006, 16:30

Bonjour à tous,

le rapport sur les sectes=> http://www.assemblee-nationale.fr/12/pd ... apport.pdf attaque surtout les témoins de jéhova et le prosélythisme, et les proposition faites en fin de rapport sont ambigües, comme les sanctions pénales prévues vu l'absence de définition du mot "secte" ou "sectaire", rendant possibles voir obligatoires les dérives.
Mr VANNESTE, page 201-203, explique les raisons pour lesquelles il ne votera pas cette loi, malgré sa participation à son élaboration, et comme on le comprend. Mais quelqu'un devinerait-il quel est l'enjeu réel de ce rapport? L'objectif est de lutter contre les sectes, et l'enjeu?
Si ce rapport vise le première définition du mot secte ici => http://fr.wikipedia.org/wiki/Secte , alors on a du souci à se faire. Mais si on doit être attaqué, ce sera sur la deuxième définition=>connotation négative, comme le prouve ce rapport ...

Fraternellement.
(Mt 26.63-66)
Mais Jésus se taisait. Le Grand Prêtre lui dit:" Je t'adjure par le Dieu Vivant de nous dire si tu est le Christ, le Fils de Dieu. " Tu l'as dit, lui dit Jésus..."
Qu'en pensez vous?" Ils répondirent: " Il est passible de mort."

Marc Beelen
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : mar. 27 sept. 2005, 16:50

Message non lu par Marc Beelen » jeu. 04 janv. 2007, 14:08

Bonjour Etienne,

Je ne pense pas que l'on puisse dissocier l'évolution religieuse (ou plutôt anti-religieuse) de la France de celle de la Belgique (en tout cas pas de la Wallonie) qui suis très fidèlement les traces de son mentor français. (Voir "Répression contre les sectes" http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?t=1133/). Les sectes ne sont qu'un prétexte, une étape dont l'enjeu réel est la suppression pure et simple de la religion - toutes les religions.

Toutes ces campagnes anti-sectes, ne sont que de la propagande afin de créer le climat social dans lequel il deviendra acceptable de supprimer les sectes pour ensuite pouvoir s'attaquer aux religions établies. La conférencière, Sylvie Vermeulen, disait à juste titre que "L'opinion publique se crée, s'entretient, se manipule en fonction des besoins du Pouvoir en place. Elle est contrôlée par la gigantesque industrie des relations publiques. Des milliards sont dépensés chaque année dans ce but."
Milliards qui proviennent des impôts que nous payons et qui financent des individus et des projets comme la Commission sur les sectes en France, ou le CIAOSN de Henri de Cordes en Belgique dont la seule tâche est de créer un environnement dans lequel il sera "acceptable" de détruire les croyances des autres. La démocratie est en bien mauvaise passe.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités