La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH)

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
mc
Quæstor
Quæstor
Messages : 349
Inscription : lun. 31 mai 2004, 8:07

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH)

Message non lu par mc » mer. 21 mars 2007, 13:59

Arrêt inique de la CEDH rendu contre la Pologne

Effrayant... mais logique comme le post concernant le gynécide des petites indiennes et chinoises à naître...
C'est la logique des féministes pro-morts Margaretsangeristes avec leur clique d'Anti-Dieu. Le pseudo droit de tuer prime maintenant sur le droit fondamental de vivre! C'est la logique de tout ceux qui ne méritent plus d'être appelés juifs ou chrétiens parce qu'ils ne le sont plus comme A.Hitler ne l'était plus, car il préfèrent à Dieu, le viol du Décalogue, de la Torah, de la Sainte Bible et de l' enseignement fidèle de l'Eglise, en pratiquant des néo-sacrifices 'légaux' sur l'autel de MOLOCH, idole du confort égoïste, de la luxure et autres abominations!


--------------------------------------------------------------------------------

http://www.chretiente.info/spip.php?pag ... Avortement : la CEDH condamne la Pologne !

20 mars 2007


Dans un arrêt rendu aujourd'hui, la Cour européenne des droits de l'homme a condamné la Pologne pour avoir strictement appliqué la loi en matière d'avortement et octroie réparation à une mère pour avoir accouché !

La femme qui souffrait d'une forte myopie s'est trouvée enceinte pour la 3e fois et, inquiète des conséquences que l'accouchement pourrait avoir sur sa santé, elle décida de consulter ses médecins. La loi polonaise autorise l'avortement à condition qu'il existe «une menace pour la vie ou la santé de la femme (...) attestée (...) par un médecin spécialisé dans la branche de la médecine dont relève le problème de santé qui touche cette femme».

3 ophtalmologues, et non pas un seul, ont examiné la requérante et ont tous conclu qu'il existait un risque, mais pas de certitude, que la rétine se décolle à cause de la grossesse. Alors elle obtint un certificat médical favorable à l'avortement auprès d'un médecin généraliste. Or un médecin généraliste n'est pas un spécialiste, et le gynécologue refusa de pratiquer l'avortement au motif que seul un spécialiste en ophtalmologie pouvait décider si une interruption de grossesse était médicalement conseillée.

Quelques mois après l'accouchement, la vue de la requérante se dégrada et l'intéressée intenta une action pénale contre le gynécologue. La Cour conclu «qu'il n'y avait pas de lien de causalité entre les actions [du gynécologue] et la détérioration de la vue de la requérante». Décision que vient de contester la CEDH. L'un des 7 juges de la CEDH conteste ce dernier jugement :

"Je considère que la décision prise par la Cour en l'occurrence favorise l'«avortement à la demande» […] Aujourd'hui, la Cour a décidé qu'un être humain était né à la suite d'une violation de la Convention européenne des Droits de l'Homme. Selon ce raisonnement, il existe un enfant polonais, âgé actuellement de six ans, dont le droit de naître va à l'encontre de la Convention. […] Je n'aurais jamais pensé que la Convention aille si loin, et je trouve cela effrayant."

Michel Janva (merci à JS)

mc
Quæstor
Quæstor
Messages : 349
Inscription : lun. 31 mai 2004, 8:07

Message non lu par mc » mer. 21 mars 2007, 14:09

Mgr PIAT, évêque de Port-Louis sur l'Ile Maurice, connu pour ses prises de position courageuses à propos de l'avortement, a affirmé avec force que l'Etat ne peut rester neutre et ne peut se prémunir du respect du pluralisme quand il s'agit de défendre le droit des plus faibles :

" L'Etat ne peut invoquer le respect de la liberté de conscience des citoyens pour renoncer à son devoir de protéger les droits des plus faibles. Par exemple, si quelqu'un, au nom de la liberté de conscience, revendique le droit d'avoir des relations sexuelles avec des enfants, l'Etat a le devoir d'intervenir pour protéger les enfants ; il doit empêcher que des enfants soient abusés par des adultes.

De même, si quelqu'un, au nom de la liberté de conscience, veut se faire avorter et revendique le droit d'avoir accès à un avortement médicalisé, l'Etat a le devoir d'intervenir pour protéger le droit à la vie de l'enfant qui vit déjà dans le sein de sa mère. Il doit empêcher que cet enfant soit torturé ou abusé. De plus, l'Etat a aussi le devoir de donner à la femme en détresse les moyens, le soutien dont elle a besoin pour respecter la vie qu'elle porte en elle".,

mc
Quæstor
Quæstor
Messages : 349
Inscription : lun. 31 mai 2004, 8:07

Message non lu par mc » mer. 21 mars 2007, 15:16


elisseievna
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : ven. 08 oct. 2004, 3:08

Message non lu par elisseievna » mer. 21 mars 2007, 15:17

J'ai lu une interview de cette femme, desespérée de risquer de perdre la vue, et qui l'a en effet quasi perdu aujourd'hui et qui n'arrive plus à gagner sa vie et celle de son enfant !!!

Est ce que c'est sacrifier à Moloch de demander à ce qu'on ne vous rende pas aveugle ?!
Est ce que c'est sacrifier à Moloch de vouloir pouvoir nourrir et voir l'enfant qu'on met au monde ?!

Peut etre que le probleme était ailleurs, peut etre qu'avec d'autres soins medicaux elle aurait pu garder sa vue et l'enfant aussi, la question est plutot là, pas dans des delires sur le "Reich".
Roublev, peintre de genie, chretien ou pas.

Avatar de l’utilisateur
giorgino
Barbarus
Barbarus

Message non lu par giorgino » mer. 21 mars 2007, 16:38

A mon avis le pb est effectivement plutot là que dans délires lyriques au style un peu pompier

mc
Quæstor
Quæstor
Messages : 349
Inscription : lun. 31 mai 2004, 8:07

Message non lu par mc » mer. 21 mars 2007, 19:51

LA COUR A RETENU LE TÉMOIGNAGE DU MOUVEMENT POUR LE PLANNING FAMILIAL POLONAIS. Elle a déclaré que la loi polonaise ne prévoit aucune procédure objective pour déterminer si la plaignante pouvait prétendre à un avortement légal qui constitue, selon la CEDH, un droit constitutionnel dès lors que les conditions sont réunies.
http://leblogdejeannesmits.blogspot.com

Nya
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : dim. 11 mars 2007, 21:30

Message non lu par Nya » mer. 21 mars 2007, 23:04

elisseievna a écrit :J'ai lu une interview de cette femme, desespérée de risquer de perdre la vue, et qui l'a en effet quasi perdu aujourd'hui et qui n'arrive plus à gagner sa vie et celle de son enfant !!!

Est ce que c'est sacrifier à Moloch de demander à ce qu'on ne vous rende pas aveugle ?!
Déjà, peut-on être sûrs qu'elle ne serait pas devenue aveugle si elle avait avorté? Est-ce qu'on est sûrs que c'est vraiment à cause de la grossesse qu'elle a perdu la vue?
Et si c'était le cas, est-ce que perdre la vie c'est pas encore pire que perdre la vue?

Est ce que c'est sacrifier à Moloch de vouloir pouvoir nourrir et voir l'enfant qu'on met au monde ?!
Si elle avait avorté, elle ne pourrait pas le voir non-plus! Il me semble que c'est pire encore d'avoir un enfant mort, qu'un enfant qu'on ne peut regarder qu'avec les mains!
Peut etre que le probleme était ailleurs, peut etre qu'avec d'autres soins medicaux elle aurait pu garder sa vue et l'enfant aussi, la question est plutot là, pas dans des delires sur le "Reich".
Oui, sûrement que le problème est là! Pour une fois nous sommes d'accord!

Maintenant, je trouve quand-même cette histoire...terrible! Il y a là un pauvre enfant qui n'y est pour rien du tout et que "tout le monde" voudrait qu'il ait été avorté, y compris sa mère qui n'a pas compris qu'on aime de tout notre cœur, pas de tous nos yeux! Franchement, je ne sais vraiment pas comment je le vivrais si ma mère allait devant la cours des droits de l'homme demander réparation parce-que je suis née...je crois que je la détesterais si elle me faisait une horreur pareille!
Vraiment, ce pauvre gosse, je n'aimerais pas être lui! Le pauvre, vraiment!
Si y a quelqu'un qui est à plaindre, c'est vraiment lui, et pas sa mère qui n'a rien compris à son probléme! Elle veut peut-être qu'on avorte son fils rétroactivement? Sa va lui rendre sa vue sans doute de faire ainsi souffrir son fils (je ne crois pas cela possible de ne pas souffrir quand nos parents nous font une telle chose!)?
Elle n'arrive pas à surmonter son handicap alors elle cherche des responsables et elle fait payer son fils!
Ben vraiment, ça me fait mal au cœur pour lui! Vraiment, pauvre petit!

Nya
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : dim. 11 mars 2007, 21:30

Message non lu par Nya » mer. 21 mars 2007, 23:05

Et ça s'appelle Cour Européene des DROITS de l'homme!
Hé ben dis-donc! Dans quel monde vivons-nous, je me le demande!

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Message non lu par Christophe » mer. 21 mars 2007, 23:21

Sur le lien indiqué par mc, le diagnostic du gynécologue est clair : si la patiente avait accouché par césarienne, elle ne risquait rien... la question est : pourquoi ne l'a-t-elle pas fait (accoucher par césarienne) ? Tout le reste est littérature et propagande des avortistes...
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

elisseievna
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : ven. 08 oct. 2004, 3:08

Message non lu par elisseievna » jeu. 22 mars 2007, 7:56

Ben oui, ce n'est rien une césarienne ... :blink: :blink: :blink:
Roublev, peintre de genie, chretien ou pas.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Message non lu par Christophe » jeu. 22 mars 2007, 8:32

elisseievna a écrit :Ben oui, ce n'est rien une césarienne ... :blink: :blink: :blink:
Ce n'est pas pire qu'un accouchement "par les voies naturelles"... ou qu'un avortement chirurgical.
La césarienne est même, de l'expérience de certaines, bien moins éprouvante qu'un accouchement par les voies naturelles.

Mais d'où est-ce que vous sortez ? :blink: :blink: :blink:

La loi polonaise, Dieu merci, ne permet pas les avortements de complaisance mais autorise l'avortement quand la santé de la mère est menacée. Vous savez certainement que les césariennes sont pratiquées quand l'accouchement présente des risques pour la santé de la mère. Or, ici, ce n'est pas la grossesse, mais l'accouchement qui présentait des risques pour la santé de la mère. Rien ne justifiait donc un avortement au regard de la loi polonaise, mais tout justifiait un accouchement par césarienne.

Autre chose à ajouter pour justifier l'assassinat des enfants non-désirés au prétexte d'épargner les douleurs d'un accouchement ou d'une opération chirurgicale bénigne ?

Continuez donc à vous ficher du monde... au moins, chacun sait à quoi s'en tenir.
http://leblogdejeannesmits.blogspot.com/ a écrit :Quant à la jeune femme [...] elle a déclaré lors d'une conférence de presse que toute femme devrait avoir le choix de poursuivre ou non une grossesse.
On voit donc les motivations réelles de cette jeune femme : faire du militantisme "pro-choix". Cette femme - certainement manipulée par le Planning anti-familial polonais - a décidé de faire de son cas un combat, et la CEDH saute sur l'occasion de pouvoir "faire payer" à la Pologne récalcitrante sa législation pro-vie...
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

elisseievna
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : ven. 08 oct. 2004, 3:08

Message non lu par elisseievna » jeu. 22 mars 2007, 10:57

D'ou sortez vous vous ...

qu'une césarienne soit pratiquée quand l'enfant se présente mal ou quand on ne pouvait pas eviter la grossesse c'est une chose, mais l'imposer en interdisant l'avortement, c'est inacceptable !

d'autre part meme si je ne connais les détails de cette affaire, il est aberrant de penser que cette femme aurait perdu la vue ...uniquement pour "militer" !!!
vous imaginez une femme disant : ha non non je ne vais pas avoir de cesarienne, je vais perdre la vue et faire un proces ...????

si elle n'a pas pu éviter de perdre la vue, il y avait certainement un probleme qui rendait sa grossesse dangereuse, soit en soi, soit par manque de soins disponibles, ce qui met tout autant la responsabilité de l'Etat en cause.
Roublev, peintre de genie, chretien ou pas.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Message non lu par Christophe » jeu. 22 mars 2007, 11:13

elisseievna a écrit :D'ou sortez vous vous ...

qu'une césarienne soit pratiquée quand l'enfant se présente mal ou quand on ne pouvait pas eviter la grossesse c'est une chose, mais l'imposer en interdisant l'avortement, c'est inacceptable !
Personne n'a rien imposé, sinon les circonstances médicales. La meilleure preuve, c'est qu'aucune césarienne n'a été pratiquée. C'est vous qui planez à 200km au-dessus de la stratosphère... On ne va pas passer un enfant à la boucherie juste pour épargner à la mère une césarienne. Il faut arrêter de fumer les rideaux...
d'autre part meme si je ne connais les détails de cette affaire, il est aberrant de penser que cette femme aurait perdu la vue ...uniquement pour "militer" !!!
vous imaginez une femme disant : ha non non je ne vais pas avoir de cesarienne, je vais perdre la vue et faire un proces ...????
Je pense que c'est une erreur si cette femme n'a pas accouché par césarienne. J'ignore également les détails de l'affaire. Mais une fois l'erreur faite, la jeune femme a intenté une action en justice contre l'Etat polonais par militantisme.
si elle n'a pas pu éviter de perdre la vue, il y avait certainement un probleme qui rendait sa grossesse dangereuse, soit en soi, soit par manque de soins disponibles, ce qui met tout autant la responsabilité de l'Etat en cause.
Il y avait une solution : la césarienne. Pourquoi elle n'a pas été pratiquée, cela je l'ignore. D'après les médecins, sa grossesse n'était pas dangereuse, sinon elle aurait pu justifier un avortement légal.
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Message non lu par Christophe » jeu. 22 mars 2007, 11:20

elisseievna a écrit :qu'une césarienne soit pratiquée quand l'enfant se présente mal ou quand on ne pouvait pas eviter la grossesse c'est une chose, mais l'imposer en interdisant l'avortement, c'est inacceptable !
Dans la mesure où la césarienne - en particulier lorsqu'elle est planifiée - est une opération qui n'est pas plus pénible qu'un accouchement par les voies naturelles, votre raisonnement pourrait aussi bien conclure : "imposer un accouchement en interdisant l'avortement, c'est inacceptable". Les délires de ce genre ne sont pas consacrés par la loi polonaise, Dieu merci ! Alors les "positions inacceptables" et les droits opposables à la joie et à la bonne santé, gardez-les vous...
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

elisseievna
Senator
Senator
Messages : 689
Inscription : ven. 08 oct. 2004, 3:08

Message non lu par elisseievna » jeu. 22 mars 2007, 11:42

Une césarienne ce n'est pas un accouchement normal !!! c'est une intervention chirurgicale ...
Roublev, peintre de genie, chretien ou pas.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités