Second tour des élections présidentielles

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par françois67 » mar. 24 avr. 2012, 17:54

le gyrovague a écrit :2012 : "remake" de 1981 ? :(

"Dimanche 10 mai 1981, 20 heures. [...] François Mitterrand est élu président de la République. [...] Merci qui ? Merci Chirac, qui, ayant obtenu 18 % des voix au premier tour, avait ordonné en coulisses, via les réseaux de Charles Pasqua, de faire la peau de Giscard, [...] Le but de Chirac: faire place nette à droite pour reconfigurer celle-ci autour de lui et de son parti [...] Lamentable manoeuvre. Minable manoeuvre politicienne, accomplie sans aucun égard pour l’intérêt national et pour celui des Français, et qui va plonger la France dans quatorze années de « socialo-communisme » comme on disait à l’époque en une formule qui redevient cruellement d’actualité. [...]

Trois décennies plus tard, la tentation ressurgit de faire vivre à la France le « remake » de 1981. Pour les mêmes raisons. Sous les mêmes prétextes. Avec la même inconséquence. En pire. [...] L’un, directeur de la campagne du candidat qui a obtenu aussi 18 % (17,90 % pour être précis), affirme sur RMC qu’il votera blanc. L’autre, directeur « stratégique » de la même campagne, va sur Canal + asséner qu’il va « peut-être voter blanc ou revoter Marine Le Pen ». [...] Ceux qui avaient 12 ou 13 ans en 1981 – ou n’étaient même pas nés – croient que la gauche et la droite, c’est pareil, et que dès les prochaines législatives, par une levée en masse des électeurs contre la politique de la gauche – tiens! ce n’est donc pas pareil, finalement? –, ils vont rafler la mise. Foutaises. Non seulement ils ne vont rien rafler du tout, au contraire de 1986, en raison de la proximité du scrutin législatif avec la présidentielle et de leur refus de tout accord électoral, mais, François Hollande emportant l’Elysée, la gauche encore une fois socialocommuniste disposerait d’absolument tous les pouvoirs. [...]

Mais cette période cruciale pour l’avenir de la France, Jacques Bompard a su tout de suite définir les priorités: l’intérêt national passe avant tout. Puisse-t-il être entendu et son appel libérer la parole de ceux qui, ayant oeuvré pour le succès de Marine Le Pen, savent très bien que la droite sarkozyste et la gauche rose-rouge-verte, quels que soient les nombreux reproches que l’on puisse faire à la première, ce n’est vraiment pas la même chose."

l http://www.lesalonbeige.blogs.com/
Oh que cela est vrai! Et je lisais sur un tweet des Echos que l'immense majorité des sympathisants UMP était d'accord pour un accord avec le FN!
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
polomnic
Quæstor
Quæstor
Messages : 268
Inscription : jeu. 29 avr. 2004, 18:59

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par polomnic » mar. 24 avr. 2012, 20:14

le gyrovague a écrit :2012 : "remake" de 1981 ? :(

"Dimanche 10 mai 1981, 20 heures. [...] François Mitterrand est élu président de la République. [...] Merci qui ? Merci Chirac, qui, ayant obtenu 18 % des voix au premier tour, avait ordonné en coulisses, via les réseaux de Charles Pasqua, de faire la peau de Giscard, [...] Le but de Chirac: faire place nette à droite pour reconfigurer celle-ci autour de lui et de son parti [...] Lamentable manoeuvre. Minable manoeuvre politicienne, accomplie sans aucun égard pour l’intérêt national et pour celui des Français, et qui va plonger la France dans quatorze années de « socialo-communisme » comme on disait à l’époque en une formule qui redevient cruellement d’actualité. [...]

Trois décennies plus tard, la tentation ressurgit de faire vivre à la France le « remake » de 1981. Pour les mêmes raisons. Sous les mêmes prétextes. Avec la même inconséquence. En pire. [...] L’un, directeur de la campagne du candidat qui a obtenu aussi 18 % (17,90 % pour être précis), affirme sur RMC qu’il votera blanc. L’autre, directeur « stratégique » de la même campagne, va sur Canal + asséner qu’il va « peut-être voter blanc ou revoter Marine Le Pen ». [...] Ceux qui avaient 12 ou 13 ans en 1981 – ou n’étaient même pas nés – croient que la gauche et la droite, c’est pareil, et que dès les prochaines législatives, par une levée en masse des électeurs contre la politique de la gauche – tiens! ce n’est donc pas pareil, finalement? –, ils vont rafler la mise. Foutaises. Non seulement ils ne vont rien rafler du tout, au contraire de 1986, en raison de la proximité du scrutin législatif avec la présidentielle et de leur refus de tout accord électoral, mais, François Hollande emportant l’Elysée, la gauche encore une fois socialocommuniste disposerait d’absolument tous les pouvoirs. [...]

Mais cette période cruciale pour l’avenir de la France, Jacques Bompard a su tout de suite définir les priorités: l’intérêt national passe avant tout. Puisse-t-il être entendu et son appel libérer la parole de ceux qui, ayant oeuvré pour le succès de Marine Le Pen, savent très bien que la droite sarkozyste et la gauche rose-rouge-verte, quels que soient les nombreux reproches que l’on puisse faire à la première, ce n’est vraiment pas la même chose."

l http://www.lesalonbeige.blogs.com/
Giscard a tout même ouvert toutes les portes au monde décadent que nous connaissons aujourd'hui. IVG, Loi Pompidou-Giscard, regroupement familial au plus grand bénéfice de Bouygues et des associations "anti-racistes", l'Europe de Bruxelles, etc....

Personnellement, je ne donnerais jamais ma voix à cette fausse droite qui a sabordé progressivement tout ce qu'avait réussi à sauver le gaullisme.

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 748
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: Catholiques votez M. Sarkozy, par Franck Abed

Message non lu par Anonymus » mar. 24 avr. 2012, 23:28

Cgs a écrit :Il me semble que l'Eglise nous invite à deux choses :
:arrow: ne pas donner sa voix à un candidat qui soutient des actions contraires aux principes non négociables.
Vous pouvez donc écarter les deux candidats.
:arrow: en cas de non-choix (peste ou choléra), opter pour le moindre mal, quitte à voter blanc pour indiquer clairement le non-choix.
A la vue du bilan de l'un (5 ans en tant que président, et de nombreuses années en tant que ministre), mon choix est très rapidement fait.

Avatar de l’utilisateur
Cgs
Prætor
Prætor
Messages : 2722
Inscription : mar. 24 mars 2009, 14:20
Conviction : Catholique

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par Cgs » mer. 25 avr. 2012, 7:33

le gyrovague a écrit :
polomnic a écrit : Personnellement, je ne donnerais jamais ma voix à cette fausse droite qui a sabordé progressivement tout ce qu'avait réussi à sauver le gaullisme.
Je comprends et partage votre position, Polomnic, quant à la fausse droite mais je ne pense pas que de favoriser le retour au pouvoir du socialisme allié au communisme et à l'extrême-gauche (sachant qu'ils détiennent déjà presque toutes les régions, la présidence du Sénat et peut-être même celle de l'Assemblée Nationale en cas d'élection d'Hollande) en votant blanc ou en s'abstenant au second tour de la Présidentielle soit une attitude très responsable.
Bonjour,

Voter blanc est un choix cohérent. Dans la mesure où aucun candidat ne convient, il est légitime de n'accorder son vote à aucun d'entre eux. Le vote blanc favorise la victoire du candidat que l'on voudrait le moins ? Certes, c'est possible. Mais l'électeur peut très bien estimer que son vote n'a pas à considérer de stratégies politiques, en extrapolant sur le résultat. Il peut vouloir tout simplement s'exprimer, sans voter "contre" un candidat en faisant un choix par défaut. Au moins, son vote est cohérent avec ses convictions.
Vous pouvez donc écarter les deux candidats.
Plus exactement, on peut écarter les deux candidats, dont l'un, M. Hollande, a un programme beaucoup plus menaçant (sur l'avortement, l'euthanasie, le mariage) sur les fondamentaux que l'autre candidat, M. Sarkozy. Il appartient ensuite à chacun de savoir s'il vote pour un moindre mal, ou s'il exprime l'absence de choix par un vote blanc.
Cgs
Mes propos qui apparaissent en vert comme ceci indiquent que j'agis au nom de la modération du forum.

Avatar de l’utilisateur
papoter
Barbarus
Barbarus

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par papoter » mer. 25 avr. 2012, 9:47

En politique, on est un citoyen avant ses convictions religieuses. on vote pour le bien de son pays, pas de son Eglise.

Les deux leaders sont sur le même pied sur le plan religieux, c'est à dire nuls.

Mais, ils sont également aussi nuls l'un que l'autre pour diriger notre pays. Alors ? Conclusion ? Un vote blanc...

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par françois67 » mer. 25 avr. 2012, 10:43

Personnellement, je trouve cela simpliste sur les bords, non? En gros, pour vous c'est du pareil au même que l'un dilapide le trésor public sans réel projet que de dépenser alors que l'autre, certes avec une gestion pas toujours très efficace, essaye néanmoins avec un projet chiffré et pas absolument irréaliste de stabiliser les finances?
De même, sur le plan sociétal: pour vous c'est la même chose que l'un veuille promouvoir la famille homoparentale, quand l'autre, sans conviction je vous l'accorde, tente encore plus ou moins de conserver les valeurs...
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
polomnic
Quæstor
Quæstor
Messages : 268
Inscription : jeu. 29 avr. 2004, 18:59

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par polomnic » mer. 25 avr. 2012, 12:51

le gyrovague a écrit :
polomnic a écrit : Personnellement, je ne donnerais jamais ma voix à cette fausse droite qui a sabordé progressivement tout ce qu'avait réussi à sauver le gaullisme.
Je comprends et partage votre position, Polomnic, quant à la fausse droite mais je ne pense pas que de favoriser le retour au pouvoir du socialisme allié au communisme et à l'extrême-gauche (sachant qu'ils détiennent déjà presque toutes les régions, la présidence du Sénat et peut-être même celle de l'Assemblée Nationale en cas d'élection d'Hollande) en votant blanc ou en s'abstenant au second tour de la Présidentielle soit une attitude très responsable.
Je suis de plus en plus convaincu que le vote est une illusion. La volonté populaire n'a jamais infléchi les évènements, ce sont les évènements qui s'imposent à la volonté populaire, qui les traduit ensuite pas son vote.

En m'abstenant, je laisse faire la Providence, qui nous donnera le Président le plus à même de nous enseigner par ses erreurs nos fourvoiements démocratiques et notre absence d'humilité. Je crois que les peuples apprennent dans la douleur. Et bien soit.

De toute façon, avec la crise financière, énergétique et civilisationnelle dans laquelle nous sommes embarqués, cette élection me semble tout bonnement futile. C'est comme à la veille de la chute de l'Empire, croire que le choix du nouvel empereur sera déterminant, alors qu'il est déjà trop tard. Que les forces en jeu sont inarrêtables.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3065
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par AdoramusTe » mer. 25 avr. 2012, 12:54

polomnic a écrit : Je suis de plus en plus convaincu que le vote est une illusion. La volonté populaire n'a jamais infléchi les évènements, ce sont les évènements qui s'imposent à la volonté populaire, qui les traduit ensuite pas son vote.
Le problème de la France est qu'il n'y a pas d'élections à la proportionnelle. Par conséquent, les électeurs finissent par ne plus pouvoir influer sur les résultats.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
papoter
Barbarus
Barbarus

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par papoter » mer. 25 avr. 2012, 14:19

françois67 a écrit :
Personnellement, je trouve cela simpliste sur les bords, non? En gros, pour vous c'est du pareil au même...

Parfaitement, ne vous en déplaise, blanc bonnet et bonnet blanc ces deux là...

Avatar de l’utilisateur
Grégoire123
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : sam. 24 déc. 2011, 1:25

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par Grégoire123 » mer. 25 avr. 2012, 19:47

Beaucoup semblent réellement oublier qu'il y a eu la crise et que nous sommes encore dedans.
Beaucoup semblent oublier le sort de la Grèce, du Portugal, Espagne, Italie, et même l'Italie ont fermés les robinets.

Après considération de ces faits ont peut évaluer si oui ou non le gouvernement à été efficace.
C'est là, la vrai question.

Je comprend aussi qu'on ne prenne pas position (Vote Blanc ou Abstention)
Mais je pense qu'il faut ne pas être tiede, être froid ou chaud

Livre de l'Apocalypse chap : 3 v.15 "Je connais tes œuvres : tu n'es ni froid ni chaud : plût à Dieu que tu fusses froid ou chaud "


Il est toujours délicat de parler politique surtout sur un forum où les gens ici partagent de nombreux points communs.


Amicalement,

Grégoire

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 748
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par Anonymus » mer. 25 avr. 2012, 21:34

Cgs a écrit :Plus exactement, on peut écarter les deux candidats, dont l'un, M. Hollande, a un programme beaucoup plus menaçant (sur l'avortement, l'euthanasie, le mariage) sur les fondamentaux que l'autre candidat, M. Sarkozy. Il appartient ensuite à chacun de savoir s'il vote pour un moindre mal, ou s'il exprime l'absence de choix par un vote blanc.
C'est adopter une position de lobbyste, c'est-à-dire qu'on ne détermine son vote qu'à partir de certains point précis d'un programme. A mon sens, cette attitude serait envisageable si M. Sarkozy était un sincère opposant à l'avortement, euthanasie et défenseur de la famille. Ce n'est bien sûr pas la cas. A partir de ce constat, il y a aussi d'autres questions et un bilan pour le président-candidat à analyser.
Je suis de plus en plus convaincu que le vote est une illusion. La volonté populaire n'a jamais infléchi les évènements, ce sont les évènements qui s'imposent à la volonté populaire, qui les traduit ensuite pas son vote.
Pour ma part, je reste convaincue que l'élection de Thatcher et de Reagan a été un des grands tournants du dernier quart du XXe siècle.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9524
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 26 avr. 2012, 8:40

papoter a écrit :
françois67 a écrit :
Personnellement, je trouve cela simpliste sur les bords, non? En gros, pour vous c'est du pareil au même...

Parfaitement, ne vous en déplaise, blanc bonnet et bonnet blanc ces deux là...

Dans ce cas qui n'était pas blanc bonnet au premier tour ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1996
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par Théophane » jeu. 26 avr. 2012, 9:12

Plusieurs de mes amis ont voté pour Marine Le Pen au premier tour et voteront pour Nicolas Sarkozy au second. Même en considérant (ce qui n'est pas mon opinion) que le bilan du Président sortant n'est pas totalement positif, il me semble que voter pour lui est à la fois un moindre mal, et le seul choix désormais possible pour les catholiques. Voter Hollande, cela nous est impossible. S'abstenir, c'est ne pas faire obstacle à la décadence économique et morale de notre pays. Ceux qui hésitent doivent se questionner : voulons-nous l'euthanasie et le mariage homosexuel dans six mois ?
Personnellement, en tant qu'enseignant, je n'ai nullement envie d'expliquer à mes étudiants de première année que la différence de sexe n'est plus une condition de fond du mariage.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
papoter
Barbarus
Barbarus

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par papoter » jeu. 26 avr. 2012, 9:49

Théophane a écrit :Ceux qui hésitent doivent se questionner : voulons-nous l'euthanasie et le mariage homosexuel dans six mois ?

Certes, ce sont deux phénomènes importants sur le plan sociétal, mais ils ne doivent pas occulter le reste qui est essentiel, c'est à dire l'économique et le social, la santé, la dépendance, etc...

Avatar de l’utilisateur
Grégoire123
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : sam. 24 déc. 2011, 1:25

Re: Second tour des élections présidentielles

Message non lu par Grégoire123 » jeu. 26 avr. 2012, 12:10

Vu la Conjoncture s'abstenir c'est voter Hollande.

Je comprend qu'on puisse parfois voter blanc mais là entre les deux candidats c'est le jour et la nuit :siffle: :
il y a forcement un des deux qui nous inspire davantage confiance pour la France.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités