Retour sur le quinquennat de Sarkozy

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Avatar de l’utilisateur
Un gentil athée
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1308
Inscription : ven. 14 août 2009, 12:53
Conviction : Athéisme, agnosticisme, ignosticisme
Localisation : Lorraine profonde...
Contact :

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar Un gentil athée » sam. 04 févr. 2012, 19:32

Dans les points positifs de son bilan je retiens surtout l'amorçage d'un début de semblant d'autonomisation des universités et des établissements scolaires (mais il aurait fallu aussi instaurer le chèque éducation àmha, ça aurait permis de compenser la suppression de postes de fonctionnaires et ça aurait donc indirectement contribué à éviter la crise actuelle de l'éducation) ; le statut d'autoentrepreneur, qu'il a malheureusement bien vite amendé ; et - je vais pas me faire des amis - le droit de travailler le dimanche (il y a peut-être d'autres points positifs, mais ils ne me viennent pas à l'esprit). Gardez à l'esprit que ce n'est aucunement une obligation, juste un droit. Tout le monde n'est pas obligé d'être chrétien. Pour le reste, je suis assez d'accord, une fois n'est pas coutume, avec Charles :zut: J'ajouterais que la taxation des mutuelles est une grosse bêtise ! Ainsi que la loi condamnant la négation des génocides !... A vrai dire, je ne vois aucun candidat porteur d'espoir, mais les moins pires me semblent être Bayrou ou Boutin (du moins en apparence, car ce qu'a écrit Charles sur son compte ça fait réfléchir).
Sites pro-vie séculiers :
- http://www.godlessprolifers.org/
- http://secularprolife.org/
Mon blog : http://metazet.over-blog.com
Spoiler!
« Seigneur, prenez pitié du chrétien qui doute, de l'incrédule qui voudrait croire,
du forçat de la vie qui s'embarque seul, dans la nuit, sous un firmament
que n'éclairent plus les consolants fanaux du vieil espoir ! »
Joris-Karl HUYSMANS, A rebours

« L'amitié peut subsister entre des gens de différents sexes, exempte même de toute grossièreté.
Une femme cependant regarde toujours un homme comme un homme ;
et réciproquement un homme regarde une femme comme une femme.
Cette liaison n'est ni passion ni amitié pure : elle fait une classe à part. »
Jean de LA BRUYÈRE, Caractères, IV, Du cœur

Avatar de l’utilisateur
miel
Quæstor
Quæstor
Messages : 273
Inscription : mer. 28 déc. 2011, 22:47

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar miel » dim. 05 févr. 2012, 0:21

Charles a dit :

De toute façon, pour voter, il faut avoir au moins 18 ans. :p
Oui... je suis enfant ! Tant mieux !... quand je vois certains adultes je n'ai pas envie de grandir !

:p !

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1701
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar Charles » dim. 05 févr. 2012, 4:38

Cher miel
le seul qui répond avec politesse, car pour garder son sang froid face à autant de méchanceté parfois gratuite... il faut être bien éduqué.
On peut donc tromper, voler, ruiner les Français, violer leur volonté exprimée par référendum, massacrer Ivoiriens, Afghans, Libyens et maintenant Syriens, organiser des séditions, soutenir des terroristes, nommer un repris de justice ministre des Affaires étrangères, etc., accumuler un bilan extraordinairement négatif, si on le fait avec une cravate en observant les règles bourgeoises d'éducation et de politesse alors tout va bien ?

Je ne pense pas qu'une aussi profonde naïveté puisse être celle d'un adulte pleinement développé. Ou alors chez un adulte, on ne peut pas appeler ça de la naïveté.

Mon cher miel, vous refusiez d'admettre qu'Obama a promulgué, dans la nuit du 31 décembre, le NDAA 2012 autorisant la torture et la détention arbitraire des citoyens américains ... vous ne vous souvenez pas ? Apparemment, vous avez besoin de ne pas être informé. Je ne sais pas pourquoi, ça m'échappe. Il y a un vrai besoin d'aveuglement, chez les hommes, dont je n'arrive pas à comprendre le mécanisme. Une soif pour les mythes, les mensonges, faisant qu'il faut à tout prix sauver une fausse représentation du monde, à tout prix sauver l'erreur. C'est comme si les gens au fond n'aimaient pas le régime démocratique dans lequel ils vivent et ses devoirs. C'est peut-être ça... La pesanteur du devoir qu'à le citoyen de s'informer pour pouvoir voter librement. Je ne sais pas... peut-être... C'est une chose que je pourrais comprendre, à la limite, pour la population qui n'a pas fait d'études supérieures, mais pour "l'élite", qui a des diplômes d'université, d'écoles de commerce ou d'ingénieurs, là vraiment je cale... J'aurais éventuellement une hypothèse, mais au bout du compte inconcevable. Donc, je cale. Vous êtes un mystère... :)

C.

proflycee
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : sam. 18 déc. 2010, 15:21
Localisation : angers

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar proflycee » dim. 05 févr. 2012, 17:53

Monsieur Charles,

Je trouve votre ton condescendant un rien déplacé:
L'élection présidentielle se passant en deux temps, je préfére dans ma grande naïveté un président, qui malgré ses défauts, est plus proche de ma vision chrétienne du monde.
Que se serait-il passé avec le PS au pouvoir (voir leur action au sénat)?
Vous parlez d'endettement , savez-vous où nous aurait mené la politique du dit parti?
Vous parlez de moral, demandez à l'ancien directeur de Marianne ce qu'il pense du dit parti?
Vous osez parler des massacres post coloniaux: au nom des soldats (dont mes fils) qui furent sur ces théâtres d'opérations j'espére que vous êtes conscient de vos propos.

Au premier tour, nous aurons le choix pour faire part de nos convictions, et je ne m'en priverai pas (tout comme vous), mais j'aurai en tête (étant adulte et n'étant pas aussi naîf que vous le pensez) le fait que seuls deux candidats seront au second tour.

Avatar de l’utilisateur
miel
Quæstor
Quæstor
Messages : 273
Inscription : mer. 28 déc. 2011, 22:47

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar miel » dim. 05 févr. 2012, 18:13

Bonjour Charles,

Comme vous y allez !

Je ne me place pour personne ni ne donne une opinion.
Je suis... et là peut-être les gens auront un peu de mépris à mon égard, de ce que l'on nomme avec gaieté à hue et à dia... de la France d'en bas...

C'est avec ce regard là... que je parle moi. Je vois que Mr. Sarkozy ou peut-être son staff a organisé des émissions télévisées... et sur ce il a quand même fait plus que les autres...
L'habit ne fait pas le moine et je le sais que trop bien... alors pour ce qui est de ses costards cravates avec les tons bourgeois qui vont avec... croyez moi que je ne m'y laisse pas prendre.


Je vois les critiques sur un président de la république d'un grand pays... faut il critiquer négativement pour être dans le ton... dans la wabe... dans le moove... comme on dit aujourd'hui ?

Si oui, alors il y en a des choses à raconter !
Sur effectivement Mr Sarkozy et ses gouvernements mais... pas que... pas que... aussi sur beaucoup d'autres contemporains !


Car oui... il y à ceux qui votent les lois et ceux qui exécutent... et je peux vous dire que j'ai beau être abasourdit je sais qu'une démocratie ne repose pas entièrement sur les épaules d'une seule personne.

Pourquoi... pourquoi... se chercher un coupable dont apparemment tous les malheurs du monde lui sont reprochés ? Peut-être que les personnes alentours ne sont pas mieux... et peut-être aussi que les gens qui tiennent de hauts-rangs se frottent les mains de voir comment les choses tournent... allez savoir...



Et détrompez vous... beaucoup de Français aiment bien la démocratie encore faut il que ça soit respecter par tous les citoyens, président de la république y compris.

papoter
Barbarus
Barbarus

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar papoter » dim. 05 févr. 2012, 18:35

... A vrai dire, je ne vois aucun candidat porteur d'espoir, mais les moins pires me semblent être Bayrou ou Boutin (du moins en apparence)
Vous n'êtes vraiment pas difficile ! Vous vous les imaginez diriger la France ?

Vous me rétorquerez qu'après le quinquennat qui se termine et qui est un échec dans la forme et le fond, il faut éviter de se montrer exigeant...

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1701
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar Charles » dim. 05 févr. 2012, 19:02

Je vois que Mr. Sarkozy ou peut-être son staff a organisé des émissions télévisées... et sur ce il a quand même fait plus que les autres...
Non, décidément, vous ne me ferez pas croire que vous êtes majeur... :mdr:
Je vois les critiques sur un président de la république d'un grand pays... faut il critiquer négativement pour être dans le ton...
Ben non, justement, c'est l'unanimité sur la guerre, du Figaro à l'Humanité, tout le monde veut la guerre. Il n'y a qu'au FN qu'on s'y oppose. Dans les médias et les partis politiques, c'est l'unanimité sur l'intérêt de la dette, sur le gender, sur le démantèlement de la souveraineté c'est-à-dire de la démocratie, sur l'immigration, la prostitution et la pornographie, etc.

Et la France n'est plus un grand pays. Elle ne ressemble plus à rien, elle est complètement entrée dans la post-modernité c'est-à-dire dans la fusion de toutes les différences formelles, et moins elle ressemble à quelque chose, plus elle fait les guerre et tue les citoyens d'autres pays. C'est ce qu'on appelle "le déclin", une fois qu'on y est arrivé.

Cordialement

Avatar de l’utilisateur
Un gentil athée
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1308
Inscription : ven. 14 août 2009, 12:53
Conviction : Athéisme, agnosticisme, ignosticisme
Localisation : Lorraine profonde...
Contact :

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar Un gentil athée » dim. 05 févr. 2012, 21:25

... A vrai dire, je ne vois aucun candidat porteur d'espoir, mais les moins pires me semblent être Bayrou ou Boutin (du moins en apparence)
Vous n'êtes vraiment pas difficile ! Vous vous les imaginez diriger la France ?

Vous me rétorquerez qu'après le quinquennat qui se termine et qui est un échec dans la forme et le fond, il faut éviter de se montrer exigeant...
J'ai bien dit que c'étaient les moins pires. Si j'étais pas difficile, je dirais que ce sont les meilleurs :>

Vous imaginez qui diriger la France, vous ?...

Moi j'aimerais bien ce monsieur, mais tant qu'il ne fera pas tomber son masque, ça va être difficile de placer mes espoirs en lui...
Sites pro-vie séculiers :
- http://www.godlessprolifers.org/
- http://secularprolife.org/
Mon blog : http://metazet.over-blog.com
Spoiler!
« Seigneur, prenez pitié du chrétien qui doute, de l'incrédule qui voudrait croire,
du forçat de la vie qui s'embarque seul, dans la nuit, sous un firmament
que n'éclairent plus les consolants fanaux du vieil espoir ! »
Joris-Karl HUYSMANS, A rebours

« L'amitié peut subsister entre des gens de différents sexes, exempte même de toute grossièreté.
Une femme cependant regarde toujours un homme comme un homme ;
et réciproquement un homme regarde une femme comme une femme.
Cette liaison n'est ni passion ni amitié pure : elle fait une classe à part. »
Jean de LA BRUYÈRE, Caractères, IV, Du cœur

Avatar de l’utilisateur
Amfortas
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 138
Inscription : lun. 27 déc. 2010, 19:44

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar Amfortas » dim. 05 févr. 2012, 23:07



Il y a un vrai besoin d'aveuglement, chez les hommes, dont je n'arrive pas à comprendre le mécanisme.
Parce que, comme disent les psychologues modernes, ils ne veulent pas sortir de leur zone de confort, et leur zone de confort c’est le régime en place, avec sa vraie fausse alternance, avec ses bonimenteurs attitrés, avec ses troublions habituels, etc... Dès lors que cela ronronne, qu’il n’y a pas de vague, le vulgaire se refusera à exercer ses facultés critiques, même si l’on sait qu’au final la grenouille mourra ébouillantée.

Le seul candidat à avoir posé les véritables enjeux politiques du moment est Carl Lang, affirmant à plusieurs reprises que les enjeux d’aujourd’hui sont des enjeux de civilisation, notre civilisation, la civilisation chrétienne, qui fait depuis des années l’objet d’un véritable travail de sape, et peu importe que l’équerre soit à droite et le compas à gauche ou inversement... C’est bien simple, aujourd’hui tous les points non négociables édictés par le Saint Siège sont systématiquement bafoués par quasiment tous les partis dits « institutionnels » : attaques en règle sur le respect de la vie, sur la famille, sur l’éducation., avec des conséquences catastrophiques, comme la perte du caractère sacré de la vie, l’atomisation de la société, et l’abêtissement des masses.

Tout cela est objectivement constatable et corrélable à la chute de la civilisation, oui mais seulement voilà qui va faire le constat ? Quasiment personne, parce que reconnaître ce constat c’est déjà se poser la question de l’engagement dans un combat pour la civilisation, alors que la foule scande « Panem et circences » et ne veut surtout pas en entendre parler.

Mais pour paraphraser Churchill, certainement un fin connaisseur de l’opinion publique: « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre. »
Un Tel verra comme feu Celui qu'il n'a pas connu comme lumière (St Grégoire Le Théologien)

papoter
Barbarus
Barbarus

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar papoter » lun. 06 févr. 2012, 10:44


Moi j'aimerais bien ce monsieur, mais tant qu'il ne fera pas tomber son masque, ça va être difficile de placer mes espoirs en lui...

Dans votre cas mieux vaut l'abstention ou le vote blanc.... :(

Avatar de l’utilisateur
Geronimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 343
Inscription : mer. 05 mai 2004, 1:58
Localisation : europe chrétienne

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar Geronimo » mar. 07 févr. 2012, 18:02

Le Salonbeige avait fait un petit inventaire des "réalisations" de Sarkozy en matière de morale et de politique familliale, je vous en donne un extrait : http://lesalonbeige.blogs.com

1. Respect de la vie
• 
Remboursement à 65% de la nouvelle pilule abortive EllaOne, dite du surlendemain ainsi que la pilule abortive dite "de troisième génération".
• Le ministre de la santé, Roselyne Bachelot, a soutenu publiquement l'avortement comme un bien (une priorité !) et l'installation de salles de shoot.
• Revalorisation du forfait IVG.
• Le projet de loi bioéthique, qui sera présenté bientôt au Parlement, a non seulement l'inconvénient de ne pas revenir sur la recherche embryonnaire, mais il aggrave la situation en matière d'eugénisme (recherche de l'enfant parfait par le DPI, extermination des trisomiques avant la naissance).
• signature d'un arrêté concernant le dépistage de la trisomie 21, contraignant les médecins et les sages-femmes à proposer le dépistage à toutes les femmes enceintes
• Roselyne Bachelot a demandé à la direction des hôpitaux de Paris (AP-HP) d'"améliorer l'organisation de ses centres d'orthogénie et garantir l'accessibilité à l'IVG".
• Des négociations sont en cours pour rembourser le patch et l’anneau contraceptifs.
• Militantisme gouvernemental sur la contraception.
• Projets ayant échoué pour le moment : légalisation de l'euthanasie (mais la loi actuelle permet l'euthanasie en arrêtant l'alimentation du malade) alors que Nadine Morano y est favorable, l’expérimentation de la pratique de l’IVG médicamenteuse par les sages-femmes (annulée par le Conseil constitutionnel), échec du projet de loi devant autoriser la délivrance de pilules contraceptives sans ordonnance."
• Aspects positifs : le gouvernement a doublé le budget de recherche sur les cellules souches issues du cordon ombilical, création d'une allocation journalière de 49 euros limitée à trois semaines qui permet à un proche d'accompagner à domicile une personne en fin de vie, possibilité d'inscrire sur les registres d'état civil les enfants nés sans vie.

2. Respect de la famille
• 
Commençons par souligner l'absence de ministère dédié à la famille, alors qu'elle est le noyau de la société. Aujourd'hui, la famille n'est soutenue (comme la corde soutient le pendu) que par une secrétaire d'Etat.
• Division par trois des allocations familiales en valeur absolue depuis 1950.
• Suppression des majorations CAF à 11 et 16 ans depuis le 1er mai 2008 [perte de 600€ par famille].
• Eco-taxe ou malus écologique pour les familles depuis le 1er janvier 2008 [1.600€ pour un monospace 7 places].
• fin du droit au repos dominical.
• Suppression de l'avantage fiscal pour les nouveaux mariés.
• Fin programmée de la retraite à taux plein à 65 ans pour les femmes ayant élevé trois enfants.
• Simplification de la procédure de divorce, fragilisant encore plus la famille.
• dépsychiatrisation de la transsexualité en 2009.
• Le gouvernement laisse faire la propagande homosexualiste dans les écoles (accréditation de SOS homophobie), voire les encourage.
• Multiplication des campagnes contre l'homophobie.
• Le secrétaire d'Etat à la famille Nadine Morano s'est déclarée favorable à l'adoption par des homosexuels et réclame même un débat sur ce sujet.
• Multiplication des mesures pour que les mères fassent garder leurs enfants et non pour qu'elle puissent les garder elles-mêmes (même le dimanche !).
• Nicoas Sarkozy a estimé que les femmes qui gardent leurs enfants plutôt que de travailler, c'est du gâchis.
• Poursuite de l'alignement du Pacs sur le mariage. Sarkozy a même regretté l'opposition de la droite lors du vote de cette loi.
• Financement du lobby gay (comme Act up) par les ministères.
• La France a reconnu les mariages homosexuels contractés à l'étranger.
• Clause de l'européenne la plus favorisée, alignant le droit français sur le droit des États membres de l'Union européenne les plus progressistes dans chaque domaine du droit de la famille.
• Obligation de mise sur le marché du travail de 67% des femmes (processus de Lisbonne).
• La France, par la voix de Rama Yade, a soutenu à l'ONU en décembre 2008 un projet de déclaration pour demander “la dépénalisation de l'homosexualité dans le monde entier". Projet contesté alors par le Saint-Siège.
• Projets ayant échoué pour le moment : le contrat d'union civile pour les homosexuels, le tiers-parents (pour les mêmes), la légalisation des mères porteuses, la suppression de la carte famille nombreuse.

3. Respect de la liberté d'éducation des parents à l'égard de leurs enfants
• 
L'enseignement catholique (sous-contrat) est contraint par l'Etat à fermer des classes et ne peut pas répondre aux nombreuses demandes de parents souhaitant inscrire leurs enfants.
• L'école à la maison est toujours dans le viseur de la Milivudes. En 2009, Xavier Darcos a décidé de recenser tous les enfants qui bénéficient d'une instruction à domicile.
• Mise en place de conditions drastiques pour limiter le financement par les municipalités des écoles privées d'autres communes si leurs résidents ont choisi d'y scolariser leurs enfants.
• La carte scolaire n'a pas été abrogée, contrairement aux promesses.
• L'enseignement supérieur privé est contraint de passer des conventions.
• Restriction des programmes (Lettres, Histoire...) sans possibilité de liberté pour les établissements.
• Propagande sur la contraception en classe de 4e.
• Généralisation des distributeurs de préservatifs dans les lycées.
• Aspects positifs : le ministre de l'Education a reconnu la Fondation pour l'école en la reconnaissant d'utilité publique. Un décret du 16 avril 2009 a entériné un accord du 18 décembre 2008 portant sur "la reconnaissance des grades et diplômes dans l'enseignement supérieur" signé entre Paris et le Vatican, reconnaissance de la non-mixité, la réforme des programmes du primaire va dans le bon sens.
"Tant la concurrence au sens du LIBERALISME économique que la lutte des classes dans le sens marxiste sont contre nature et opposées à la conception chrétienne de la vie." Bienheureux Jean XXIII, encyclique Mater et Magistra n. 24

"Si les élections changeaient vraiment les choses, le vote serait interdit" Coluche
vive les sacrifices humains !
la droite a des idées
la droite sait aussi manifester

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1701
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Re: Retour sur le quinquennat de Sarkozy

Message non lupar Charles » dim. 19 févr. 2012, 12:04

On peut donc se demander le rapport qui existe entre la slogan de Sarkozy - "La France forte" et le bilan désastreux de son quinquennat...

Je n'arrive pas à saisir si "La France forte" évoque un bilan ou un programme. Si c'est un bilan, alors il faut parler de cynisme, et d'un cynisme exceptionnel, chez Sarkozy. Si c'est un programme, on se demande comme celui qui a autant affaibli la France pourrait bien lui apporter le moindre surcroît de force...

"la Cour des comptes s'intéresse à un épisode méconnu qui a coûté cher à la puissance publique. Nous sommes en 2004, Nicolas Sarkozy dirige le ministère de l'Économie. (...) Le 19 novembre 2004, il annonce dans un communiqué s'être mis d'accord avec le gouverneur de la Banque de France pour une "gestion plus active des réserves de change de l'État". Il s'agit en fait d'en finir avec la gestion de bon père de famille des réserves de change, grâce à la vente de 500 à 600 tonnes d'or sur les 3 000 tonnes détenues alors par la Banque de France. Le métal jaune, qui ne rapporte pas d'intérêts, doit être remplacé par un portefeuille en devises censé améliorer les rendements...

Sauf que l'opération est tout sauf une bonne affaire. Entre décembre 2004 et septembre 2009, la BDF se sépare d'un cinquième de son stock de métal fin (589 tonnes). Et empoche, en cumulé, un pactole de 4,67 milliards. Mais le cours de l'or, lui, continue de s'apprécier ! Depuis trois ans, il a pris 94 %. Au final, si le programme n'avait pas été exécuté, la valeur des réserves en or de la Banque de France aurait atteint 19,4 milliards d'euros à fin 2010, quand celle des réinvestissements en devises s'élevait à seulement 9,2 milliards d'euros !

Étonnant quand on sait que "le rythme de mise en oeuvre du programme de vente" devait dépendre du jugement du gouverneur de la BDF sur son opportunité, "en particulier au vu de l'évolution des cours observés sur le marché de l'or". Plusieurs pays, engagés dans des programmes similaires, ont d'ailleurs choisi d'y mettre fin plus tôt, comme la Belgique en 2005, le Portugal en 2006 et l'Espagne en 2007. Pas la France."

:arrow: http://www.lepoint.fr/economie/cour-des ... 657_28.php

Eh oui, Sarkozy ne cesse d'affaiblir la France. Mais si cet article a le mérite de rappeler ce scandale, mais il ne va pas jusqu'au bout, jusqu'aux motivations réelles de la vente de l'or de la nation française.


Revenir vers « Politique »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit