Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)

Pour qui voteriez-vous en 2012?

Nicolas Sarkozy
2
15%
Marine Le Pen
6
46%
François Hollande
2
15%
François Bayrou
2
15%
Jean-Luc Mélenchon
1
8%
Eva Joly
0
Aucun vote
Nathalie Arthaud
0
Aucun vote
Nicolas Dupont-Aignan
0
Aucun vote
Philippe Poutou
0
Aucun vote
Dominique de Villepin
0
Aucun vote
Corinne Lepage
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 13

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5028
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

Message non lu par gerardh » jeu. 19 mai 2011, 12:41

____

Bonjour,

Personnellement je ne vote pas, car je considère que le chrétien est un citoyen du ciel.



________

Avatar de l’utilisateur
Frédo MB38
Quæstor
Quæstor
Messages : 379
Inscription : sam. 01 mai 2010, 23:10
Conviction : Protestant « évangélique historique »
Localisation : Roybon, Isère, France.
Contact :

Re: Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

Message non lu par Frédo MB38 » jeu. 19 mai 2011, 13:06

Ren' a écrit :
Frédo MB38 a écrit :Je me souviens de cette affaire, oui. Je ne pense pas que Mme Boutin soit infaillible à titre personnel, et ma question porte sur ses idées et le programme de son parti.
Que valent les idées et le programme, quand au final la seule ambition est de récupérer des voix cathos au profit de l'UMP qui a si bien sû détruire la France depuis 10 ans ?
Vous êtes mal informé. Mme Boutin a cru bon de distendre nettement les liens entre le PCD et l'UMP, au point de présenter un candidat et d'envisager une rupture pure et simple.
C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus (Apocalypse 14:12)

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

Message non lu par Ren' » jeu. 19 mai 2011, 13:31

Frédo MB38 a écrit :Vous êtes mal informé. Mme Boutin a cru bon de distendre nettement les liens entre le PCD et l'UMP
Face au naufrage actuel, tous les soutiens de l'UMP "distendent les liens" :saint:
(...Vous vous souvenez de la blague de F. Hollande pour les cantonales ?)
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

Avatar de l’utilisateur
Frédo MB38
Quæstor
Quæstor
Messages : 379
Inscription : sam. 01 mai 2010, 23:10
Conviction : Protestant « évangélique historique »
Localisation : Roybon, Isère, France.
Contact :

Re: Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

Message non lu par Frédo MB38 » jeu. 19 mai 2011, 13:49

Ren' a écrit :
Frédo MB38 a écrit :Vous êtes mal informé. Mme Boutin a cru bon de distendre nettement les liens entre le PCD et l'UMP
Face au naufrage actuel, tous les soutiens de l'UMP "distendent les liens" :saint:
(...Vous vous souvenez de la blague de F. Hollande pour les cantonales ?)
Non, je ne connais pas la blague de François Hollande. Ceci dit je maintiens que prétendre que la seule raison d'être du PCD est d'attirer les voies catho à l'UMP n'est pas une vanne très futée...
C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus (Apocalypse 14:12)

Avatar de l’utilisateur
Frédo MB38
Quæstor
Quæstor
Messages : 379
Inscription : sam. 01 mai 2010, 23:10
Conviction : Protestant « évangélique historique »
Localisation : Roybon, Isère, France.
Contact :

Re: Vote des catholiques français

Message non lu par Frédo MB38 » jeu. 19 mai 2011, 13:54

Non, pas sur le fond. Le salaire excessif de Mme Boutin lors d'une mission bidon et la vanne sur le PCD qui aurait pour seule fonction d'attirer les voix catholiques à l'UMP, selon vos réponses sur un autre fil, ne me disent pas pourquoi le programme politique du PCD ne suscite pas plus d'enthousiasme de la part des Chrétiens français.
C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus (Apocalypse 14:12)

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1793
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

Message non lu par cracboum » jeu. 19 mai 2011, 15:17

Ren' a écrit :
Frédo MB38 a écrit :Vous êtes mal informé. Mme Boutin a cru bon de distendre nettement les liens entre le PCD et l'UMP
Face au naufrage actuel, tous les soutiens de l'UMP "distendent les liens" :saint:
(...Vous vous souvenez de la blague de F. Hollande pour les cantonales ?)
Oui : il faut que la France se cantonne à un seul fromage avec une croûte rose.

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Vote des catholiques français

Message non lu par Ren' » jeu. 19 mai 2011, 17:22

Frédo MB38 a écrit :Non, pas sur le fond. Le salaire excessif de Mme Boutin lors d'une mission bidon et la vanne sur le PCD qui aurait pour seule fonction d'attirer les voix catholiques à l'UMP, selon vos réponses sur un autre fil, ne me disent pas pourquoi le programme politique du PCD ne suscite pas plus d'enthousiasme de la part des Chrétiens français.
C'est pourtant un premier élément de réponse : un parti ne se résume pas aux idées qu'il aligne sur le papier. Il y a aussi la réalité des choix faits par ses dirigeants (jeu des alliances, etc.)
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

Avatar de l’utilisateur
Ren'
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 441
Inscription : ven. 03 déc. 2010, 9:27
Localisation : France
Contact :

Re: Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

Message non lu par Ren' » jeu. 19 mai 2011, 17:37

Frédo MB38 a écrit :Non, je ne connais pas la blague de François Hollande. Ceci dit je maintiens que prétendre que la seule raison d'être du PCD est d'attirer les voies catho à l'UMP n'est pas une vanne très futée...
Pour ce qui est du "sketch" de F. Hollande, voici :

...Je n'apprécie pas particulièrement le PS, mais là, force m'a été de constater qu'au bureau de vote, je n'avais officiellement aucun candidat UMP...
Quant à ce que vous qualifiez de "vanne" de ma part, ce n'est pourtant qu'un constat : C. Boutin n'a quitté le navire UMP que lorsqu'elle l'a vu prendre l'eau. S'il refait flot, j'ai du mal à la voir rechigner à s'y réembarquer.
cracboum a écrit :Oui : il faut que la France se cantonne à un seul fromage avec une croûte rose.
La croûte risque surtout d'être brune, quand bien même certain voudrait faire passer ce brun pour du bleu marine... Crises financières, démission du politique, la porte est ouverte aux mafias populistes.
...S'il me manque l'amour, je suis un métal qui résonne, une cymbale retentissante (1 Cor XIII, 1)

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

Message non lu par françois67 » jeu. 19 mai 2011, 20:29

ti-coz a écrit :Et l'abstention ? Pourquoi n'est-elle pas prévue dans votre questionnaire ? Vous verrez, elle sera particulièrement forte, cette fois-ci...
Qui veut s'abstenir, qu'il vote Vador!
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1386
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

Message non lu par françois67 » jeu. 19 mai 2011, 20:31

Frédo MB38 a écrit :
Ren' a écrit : Que valent les idées et le programme, quand au final la seule ambition est de récupérer des voix cathos au profit de l'UMP qui a si bien sû détruire la France depuis 10 ans ?
Vous êtes mal informé. Mme Boutin a cru bon de distendre nettement les liens entre le PCD et l'UMP, au point de présenter un candidat et d'envisager une rupture pure et simple.
Ah bon, mea culpa!
Mais il y a un probléme: si je rajoutee quelquechose, ça va annuler toutes les voix et recommencer de zéro!
Je vais voir, je pense que je vais la mettre, mais ne suis pas sûr...
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
Estel
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 449
Inscription : ven. 05 nov. 2010, 16:57
Localisation : France

Re: Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

Message non lu par Estel » jeu. 19 mai 2011, 22:14

pourquoi Dark vador ?
je préfère Luke !
"Qui cherche trouve"
Luc 11,10

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1696
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Vote des catholiques français

Message non lu par archi » jeu. 19 mai 2011, 22:26

Laurent L. a écrit :Ainsi, si tous les candidats (par exemple, les deux candidats au second tour de l'élection présidentielle) proposent un programme contraire au droit naturel, l'abstention n'est pas un péché. Au contraire !
De manière générale, je ne vois pas franchement pourquoi l'abstention serait un péché.

Comme vous le dites, il se peut que tous les candidats soient inacceptables. Le "moindre mal" quand tous les candidats en lice proposent le même modèle (non-catholique) de société, ne se différenciant que par des points mineurs, je ne pense pas qu'on puisse sérieusement en choisir un sur ce facteur...

Il se peut aussi qu'on n'ait pas d'élément pour voter en faveur de l'un ou de l'autre candidat. Je me suis abstenu aux dernières cantonales tout simplement parce que je n'avais pas la moindre idée des compétences personnelles des divers candidats qui se présentaient chez moi. J'aurais voté si j'avais connu plus de choses sur eux. Prétendre voter en fonction de l'"inspiration du moment" ou de la bonne tête de tel ou tel serait profondément ridicule... et je pense que pour le coup ça serait peccamineux. Si je vote pour quelqu'un c'est que j'ai au moins une bonne raison de penser qu'il mérite d'être soutenu, ou bien qu'il sera meilleur ou moins pire que son adversaire.

Enfin, de nombreux gens s'abstiennent tout simplement parce qu'ils ne connaissent rien à la politique, ou qu'ils ne s'y intéressent guère... et alors? Est-ce que chacun doit vraiment avoir une idée sur tout? Chacun ses capacités, chacun sa vocation.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Vote des catholiques français

Message non lu par Pneumatis » ven. 20 mai 2011, 0:43

Bonjour,

J'ai suivi de loin ce fil de discussion, sur un sujet qui m'occupe pourtant maintenant depuis un bon moment, et m'a notamment conduit à rejoindre il y a deux ans le parti politique Solidarité - Liberté, Justice et Paix. Je vais peut-être enfoncer des portes ouvertes, mais je crois qu'il y a un véritable examen de conscience à faire concernant le fait de voter, et plus généralement de s'engager en politique. La question n'est pas tant : comment dois-je voter, mais en amont : comment puis-je servir au mieux le bien commun, et dans le cas précis de la politique, au niveau de la société à laquelle j'appartiens.

Cette question nous amène déjà à répondre à ceci :
archi a écrit :Enfin, de nombreux gens s'abstiennent tout simplement parce qu'ils ne connaissent rien à la politique, ou qu'ils ne s'y intéressent guère... et alors? Est-ce que chacun doit vraiment avoir une idée sur tout? Chacun ses capacités, chacun sa vocation.
Certes, mais la charité s'exerçant également dans le domaine de la politique, nous avons un devoir de nous former, afin d'être mieux à même de servir le bien commun. La solution dans le cas précis du "je n'y connais rien" n'est donc pas de se tenir à distance, mais l'urgence de se former pour s'investir et servir.

Ensuite, même si le service politique, et le devoir qu'il représente pour nous, est loin de se limiter au fait de voter, la question nous amène à nous interroger tout de même au moment d'une échéance électorale Et ce de manière différente selon les types d'élections (locales, nationales), et sur les "stratégies", que ce soit celle du moins pire ou de l'adhésion.

Sur une élection locale, par exemple, on peut éventuellement être amené à faire abstraction du parti politique d'adhésion d'un candidat pour ne prêter attention qu'à la compétence qu'on lui suppose pour administrer la circonscription qu'il prétend représenter. L'enjeu sur les compétences et les pouvoirs me semble assez capitale. Mais il ne faut pas perdre de vue que tout est lié : le plus manifeste est l'élection législative, pour laquelle le candidat se retrouvera une fois élu sur les bancs de l'assemblée à voter pour ou contre des projets de lois décisifs, voire à en soumettre lui-même, comme les lois de bioéthique par exemple. Si sont appartenance à un parti politique n'est pas déterminante, elle donne quand même, normalement, un aperçu de ses orientations idéologiques. Pour les autres élections locales, que ce soit les maires, les conseillers généraux (quoique c'en est terminé maintenant) ou régionaux, en dehors d'administrer localement une circonscription, avec souvent, il faut le reconnaitre, des pouvoirs limités et une marge d'appréciation qui relève fort peu d'une idéologie partisane particulière, les élus ont aussi la charge d'élire nos futurs sénateurs, c'est-à-dire l'autre grand (contre-)pouvoir législatif du pays.

Enfin, il y a l'élection présidentielle. Bien sur il est capital de connaitre l'orientation politique générale du candidat pour lequel on vote, mais il est surtout capital de connaitre sa capacité à gouverner. Nous sommes là dans l'exécutif. Il doit savoir bien s'entourer et avoir une personnalité qui inspire confiance : parce qu'il ne gouvernera rien du tout si les citoyens ont la nuque trop raide. Ce n'est pas un monarque, et il n'a pas tant de pouvoirs que ça. L'enjeu le plus fort, là où il est le seul maitre à bord, lui et son gouvernement, c'est dans les relations internationales. Aussi nous devons, je crois, nous demander s'ils aura à coeur de servir le bien commun dans le contexte de la mondialisation, c'est-à-dire finalement dans la collaboration avec les autres pays.

Reste que l'élection présidentielle, rejointe en cela par les autres grands rendez-vous électoraux, est l'occasion du débat d'idée, d'un sondage grandeur nature sur les opinions politiques, et l'intérêt des français pour la politique. Dans ce registre, il me semble capital de s'informer des idées, des programmes, tout comme de la doctrine sociale de l'Eglise, afin de pouvoir comparer. Et de voter en conséquence.

Cela peut sembler contradictoire avec ce que j'écris au paragraphe juste avant, mais c'est aussi pour ça que nous avons deux tours aux élections. Après maintenant un bon moment à creuser la question et à en débattre, j'ai tendance à considérer que le premier tour est celui de l'expression des idées, des projets, des programmes. Et le second est celui du choix des compétences, des personnes. Le lien entre les deux tours est d'ailleurs capital pour cette articulation : c'est le moment des alliances, et des débats. Au second tour, les candidats restants sont obligés de tenir compte du "sondage géant" qu'est le premier tour, surtout d'en tenir compte une fois qu'ils seront au pouvoir. Une fois élu, le président n'est pas le président que de ceux qui ont voté pour lui, mais le président de tous les français.

Voilà pourquoi non seulement il ne faut s'abstenir qu'en dernier recours, je pense (je dis ça, mais me suis abstenu aux dernières élections, qui pour moi furent les régionales), et surtout : s'abstenir engage une responsabilité forte. Si je suis dans l'incapacité de voter pour un candidat sans porter atteinte à ma conscience, alors j'ai un devoir de proposer une alternative, et donc éventuellement d'être moi-même candidat, ou de soutenir efficacement quelqu'un qui n'a pas pu l'être faute de soutien et pour qui j'aurai pu voter. On a aussi l'option : tenter de faire changer de programme des candidats existants, mais ça me semble plus hasardeux, là comme ça. Quoique c'est un axe d'évangélisation pour les chrétiens : évangéliser le monde politique c'est aussi prier pour la conversion de ceux qui s'y sont engagés.

Enfin, pour répondre à ça :
Frédo MB38 a écrit :
Ren' a écrit : J'ai déjà commencé à vous répondre, non ?
Non, pas sur le fond. Le salaire excessif de Mme Boutin lors d'une mission bidon et la vanne sur le PCD qui aurait pour seule fonction d'attirer les voix catholiques à l'UMP, selon vos réponses sur un autre fil, ne me disent pas pourquoi le programme politique du PCD ne suscite pas plus d'enthousiasme de la part des Chrétiens français.
Personnellement je n'ai pas grand chose à lui reprocher en tant que candidate à une élection présidentielle. Sa ligne de conduite est claire, c'est la Doctrine sociale de l'Eglise. Ca ne veut pas dire qu'elle en a une intelligence parfaite, et elle a montré qu'elle était capable de faire des erreurs de jugement, des belles même, des fois. Mais justement parce qu'elle s'est fixée une ligne de conduite qui la dépasse, elle est capable de faire amende honorable si vous lui montrez qu'elle a été contre la doctrine dont elle prétend s'inspirer. Ca aussi elle l'a montré plus d'une fois. Je crois profondément injuste, surtout pour des "disciples de la miséricorde" que nous sommes censés être, de continuer de tenir Christine Boutin pour celle qui a demandé la réouverture des maisons closes, ou ne voyait pas de problème à gagner 18000 euros par mois, dans la mesure où à chaque fois, comprenant son erreur, elle est revenu sur ses positions. Mais c'est vrai qu'elle a encore besoin d'être un peu plus "canalisée" sur ses prises de parole.

Pour des élections plus locales, en revanche, il ne s'agit plus seulement de Christine Boutin, mais de son parti politique. Là encore, je trouve qu'avoir un élu qui porte les idées du PCD c'est excellent a priori (sauf si c'est un incompétent notoire), mais pour l'élire, vous devez voter pour lui, et ce faisant grossir l'électorat de cette abomination politique, anti-démocratique et totalement relativiste, qu'est l'UMP. Moi, personnellement, ça me pose un problème de conscience. Et de confiance aussi d'ailleurs. J'ai l'impression d'y voir un compromis honteux sur les idéaux au profit du succès des carrières politiques. Je sais bien que c'est plus subtil que ça, qu'il y a en jeu le fait de peser de l'intérieur sur des évolutions politiques majeures, tout ça... mais tout de même. Autant vous dire que j'espère et attends donc avec impatience la dissociation du PCD d'avec l'UMP. Je crois, paradoxalement, qu'un des catalyseurs de cette dissociation sera le soutien grandissant que des chrétiens comme nous pourront apporter au PCD tout en refusant de soutenir l'UMP : pour montrer qu'un parti fidèle à la doctrine sociale de l'Eglise est capable d'exister en dehors de l'UMP. C'est d'ailleurs ce que nous tentons de montrer dans le parti Solidarité - Liberté, Justice et Paix.

Sinon, j'ai écrit un petit truc sur Christine Boutin et le PCD, assez récemment : http://pneumatis.over-blog.com/article- ... 43997.html
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1950
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

Message non lu par Pneumatis » ven. 20 mai 2011, 1:07

Ren' a écrit :Quant à ce que vous qualifiez de "vanne" de ma part, ce n'est pourtant qu'un constat : C. Boutin n'a quitté le navire UMP que lorsqu'elle l'a vu prendre l'eau. S'il refait flot, j'ai du mal à la voir rechigner à s'y réembarquer.
J'ai déjà répondu à la question sur Christine Boutin dans un autre fil de discussion (qu'il m'apparaitrait sensé de fusionner avec celui-ci : note aux modérateurs ;)[la fusion a été faite] ) mais je voudrais juste ajouter, pour vous répondre Ren' : si je suis moi-même sceptique sur certains jugements un peu à l'emporte-pièce de Christine Boutin, je crois que le bureau de son parti politique, comme elle-même, est désormais assez loin de cette descriptions de lâche ou d'opportuniste que vous en faites. Pour discuter de temps en temps avec eux, je crois que vous sondez là bien hâtivement les coeurs. En fait, il faut bien se rendre compte que c'est un peu compliqué : historiquement, ce qui me semble avoir été sa plus grossière erreur, le PCD a co-fondé l'UMP et s'est construit comme ça. Ca veut dire qu'il y a forcément une part non négligeable de ses adhérents historiques qui considèrent ça d'un bon oeil. Il y en a même, et c'est d'ailleurs le cas pour les deux seuls députés que compte le PCD dans ses rangs, qui sont plus des sympathisants de l'UMP que du PCD, de l'aveu même du bureau du PCD qui explique pourquoi on n'a pas vu ces députés lors des votes sur les lois de bioéthique, par exemple : ils n'ont du PCD que la carte, et après un retour d'expérience, le PCD réfléchi maintenant à les "remercier". Vous avez un nombre conséquent des adhérents qui se revendiquent de droite, et d'autres qui vous diront (comme dans la nouvelle plaquette officielle du PCD) qu'il n'est ni de droite ni de gauche, mais au-delà de ce clivage. Un autre exemple, celui d'une des cadres du PCD qui a démissionné de ses fonctions au PCD à grands renforts de communication presse, tout en restant adhérente au PCD, pour signifier qu'elle considère comme une erreur monumentale la prise de distance avec l'UMP. Pourtant, la majorité du conseil national est pour cette prise de distance.

Maintenant, vous comprenez que le PCD compte quand même un bon paquet d'adhérents, et qu'on ne chamboule pas tout du jour au lendemain. Et je dis ça, mais pourtant le parti est en train de connaitre des bouleversements rapides. Le dernier conseil national où fut décidé l'éloignement de l'UMP fut une grande étape pour le PCD, non pas parce que l'UMP prend l'eau, mais bien parce que la politique du gouvernement Sarkozy et plus globalement de l'UMP a passé les limites du tolérable pour la majorité des membres du PCD. Pour certain cette limite était dépassé depuis longtemps. Pour d'autre elle ne l'est pas encore, voire ne le sera jamais. L'important, c'est que pour décider de l'orientation globale du parti, il ne suffit pas de tourner un guidon à droite ou à gauche : il faut tenir compte de l'historique du parti pour bien comprendre. Hors c'est un parti qui est en pleine transformation, au moins depuis qu'il n'est plus le forum des républicains sociaux, et la transformation est un processus complexe qui ne peut pas nous autoriser à tout catégoriser en blanc ou noir, en droite ou gauche. Ce qu'il faut voir c'est la tendance de fond, et le dernier conseil national du PCD n'en est que la partie émergée, celle que laisse filtrer la presse.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Frédo MB38
Quæstor
Quæstor
Messages : 379
Inscription : sam. 01 mai 2010, 23:10
Conviction : Protestant « évangélique historique »
Localisation : Roybon, Isère, France.
Contact :

Re: Chrétiens, qui soutiendrez-vous en 2012 ?

Message non lu par Frédo MB38 » ven. 20 mai 2011, 6:16

gerardh a écrit :Personnellement je ne vote pas, car je considère que le chrétien est un citoyen du ciel.
Et pourtant il est écrit que les autorités qui existent ont été instituées de Dieu (Romains 13:1): c'est donc aussi le cas du bulletin de vote qui est mis à notre disposition. Ceci dit il est vrai que les Chrétiens ont toutes les raisons de montrer moins d'enthousiasme que les autres à s'investir dans les affaires de la cité terrestre. On voit d'ailleurs les catastrophes où mène une confusion entre les deux royaumes, de la Crucifixion à la Saint-Barthélémy et jusqu'à George W. Bush... Du coup je suis moi-même très partagé sur la question...
C'est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus (Apocalypse 14:12)

Verrouillé

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités