Les révolutions arabes

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Les révolutions arabes

Message non lu par jean_droit » sam. 15 janv. 2011, 11:38

Je vais tenter de parler quelque peu du sujet en essayant de ne pas trop suivre la "pensée unique".

Nature de cette révolution :
Je pense qu'il s'agit à 80 % d'une révolution à caractère économique et social et que, comme souvent, l'aspect politique est moins déterminant.
D'une certaine façon elle est la fille de "la crise" qui secoue autant nos pays occidentaux en accroissant le misère que les pays "du tiers monde". Il se peut que d'autres cas se présentent si l'on n'arrive pas à juguler cette crise.
Nature et bilan du régime de Ben Ali :
Dictature ? Je pense que oui même s'il faut comme toujours nuancer.
Ce qui me semble certain c'est que ce régime peu capable de se renouveler était devenu anachronique.
Mais le bilan est plutôt positif : Il suffit pour cela d'aller en Tunisie puis dans les autres pays du Mahgreb.
Les épouses :
Ce qui amusant, si l'on peut dire, c'est l'influence déterminante des épouses de ces présidents africains. Ce sont elles qui gèrent la fortune "familiale".
C'est le cas au Gabon, c'est le cas pour Gbagbo avec ses deux femmes, c'est le cas de Ouattara, c'est le cas de Ben Ali.
Qu'attendre de cette révolution :
Faisons attention, comme d'habitude, de ne pas raisonner selon nos à-priori et nos valeurs.
Sauf dans les milieux politisés je ne crois pas que ce qui intéresse le peuple ce soit vraiment la démocratie mais plutôt un régime fort qui prenne en compte les revendications sociales.
Ce qui me semble important c'est que les soubressauts soient aussi faibles que possibles.
La religion :
Bien sûr les commentateurs français essayent d'évacuer l'islamisme.
Mais il est là et n'attend que de pouvoir s'exprimer.
Mais "sale temps pour les chrétiens". Je n'en suis pas sûr mais Ben Ali était le garant d'une certaine liberté pour les chrétiens. Très relative.
En sera-t-il de même dans le futur. J'en doute quelque peu.
Dernière modification par jean_droit le jeu. 03 févr. 2011, 9:31, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Celte
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : ven. 14 janv. 2011, 16:50

Re: Le révolution tunisienne

Message non lu par Celte » dim. 16 janv. 2011, 14:05

Bonjour.

Je pense que cette révolution aboutira sur une prise de pouvoir de l'Islam dans ce pays. Tout comme en Irak à la chute de Saddam Hussein, la place étant libre, les talibans ont eu la possibilité de s'y installer.

Il ne faut pas, comme le disent nos politiques, s'imaginer qu'une démocratie s'installera en Tunisie.

Mais j'espère me tromper.

Avatar de l’utilisateur
Mistral
Censor
Censor
Messages : 158
Inscription : mar. 30 déc. 2008, 22:50
Localisation : Var

Re: Le révolution tunisienne

Message non lu par Mistral » dim. 16 janv. 2011, 16:55

Billet de qualité et sans langue de bois de Bernard Lugan (comme souvent), universitaire et spécialiste de l'Afrique, sur les événements en Tunisie :
http://bernardlugan.blogspot.com/

Extraits :
"Les journalistes français, encore émoustillés à la seule évocation de la « révolution des jasmins » cachent aux robots qui les lisent ou qui les écoutent que le pays est en quasi guerre civile, que les pillages y sont systématiques, que des voyous défoncent les portes des maisons pour piller et violer, que les honnêtes citoyens vivent dans la terreur et qu’ils doivent se former en milices pour défendre leurs biens et assurer la sécurité de leurs familles. Les mêmes nous disent doctement que le danger islamiste n’existe pas. De fait, les seuls leaders politiques qui s’expriment dans les médias français semblent être les responsables du parti communiste tunisien. Nous voilà donc rassurés…
(...)
Le prochain pays qui basculera sera l’Egypte et les conséquences seront alors incalculables. Le scénario est connu d’avance tant il est immuable : un président vieillissant, des émeutes populaires inévitables en raison de l’augmentation du prix des denrées alimentaires et de la suicidaire démographie, une forte réaction policière montée en épingle par les éternels donneurs de leçons et enfin le harcèlement du pouvoir par une campagne de la presse occidentale dirigée contre la famille Moubarak accusée d’enrichissement. Et la route sera ouverte pour une république islamique de plus ; tout cela au nom de l’impératif démocratique…"
"Au lieu de craindre ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l'âme, craignez Celui qui peut précipiter dans la Géhenne corps et âme." (Matthieu 10 - 28)

"Chercher Dieu, c'est la foi, le trouver c'est l'espérance, le connaître c'est l'amour, le sentir c'est la paix, le goûter c'est la joie, le posséder c'est l'ivresse." (Marthe Robin - Si le grain de blé ne meurt)

"Ceux qui sont conduits par le Saint-Esprit ont des idées justes. Voilà pourquoi il y a tant d'ignorants qui en savent plus long que les savants." (Saint Curé d'Ars)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La révolution tunisienne

Message non lu par jean_droit » dim. 16 janv. 2011, 20:54

Voilà qui change de l'infantilisme des journalistes reporteurs français :

http://fr.news.yahoo.com/69/20110116/tw ... caf_1.html
Rachid Ammar, homme fort de la Tunisie : « L'armée ne tire pas » (mis à jour)

(De Tunis) Sur le papier, Fouad Mebazaa est officiellement président par intérim. Mais l'ancien président de la Chambre des députés, 78 ans, est un homme à la santé chancelante, qui n'a ni autorité, ni envergure, ni ambition. Il ne voulait pas du pouvoir et n'a pas été préparé à l'exercer.

Le vrai homme fort n'est donc ni le Président, ni le chef du gouvernement, Mohamed Ghannouchi, un technocrate spécialiste des questions économiques et financières, mais Rachid Ammar, le chef d'état-major de l'armée de terre.

Avatar de l’utilisateur
philémon.siclone
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1825
Inscription : lun. 13 juil. 2009, 0:58
Localisation : Ciel-sur-Mer

Re: Le révolution tunisienne

Message non lu par philémon.siclone » dim. 16 janv. 2011, 21:18

Celte a écrit :Bonjour.

Je pense que cette révolution aboutira sur une prise de pouvoir de l'Islam dans ce pays. Tout comme en Irak à la chute de Saddam Hussein, la place étant libre, les talibans ont eu la possibilité de s'y installer.

Il ne faut pas, comme le disent nos politiques, s'imaginer qu'une démocratie s'installera en Tunisie.

Mais j'espère me tromper.
C'est trop tôt pour le dire, même si le camp démocrate est complètement inexistant. Les islamistes ne font pas encore beaucoup parler d'eux (enfin, à moins que nos médias ne nous disent pas tout). Et les oligarques "bénaliens" sont encore en place, tiennent notamment l'armée : un scénario à l'algérienne n'est pas à exclure. On fait croire que Ben Ali a été chassé par le peuple, mais c'est faux. Ceux qui, au gouvernement, contrôlaient l'armée (alors que la police était plutôt acquise au président), se sont retournés contre leur maître et l'ont obligé à partir. J'appelle ça une révolution de palais, un putsch, quoi. C'est exactement ce qui est arrivé à Ceaucescu (sauf que lui n'a pas eu la faveur de l'exil). Mais il n'y avait pas d'islamistes en Roumanie.
Anima nostra sicut passer erepta est de laqueo venantium
Laqueus contritus est, et nos liberati sumus

Notre âme s'est échappée comme un passerau du filet de l'oiseleur,
Le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Ps. 123

Avatar de l’utilisateur
Héloïse
Quæstor
Quæstor
Messages : 260
Inscription : mer. 18 févr. 2009, 10:47

Re: La révolution tunisienne

Message non lu par Héloïse » lun. 17 janv. 2011, 11:54

Ils l'ont obligé à partir ? mais les mains pleines alors... 1.5 tonnes d'or dans ses valises (dans celles de sa femme) et des détournements de fonds publics amorcés semble-t-il depuis plusieurs semaines. Le pays a été pillé par les fuyards d'après la presse de ce matin.

Avatar de l’utilisateur
Alex101
Censor
Censor
Messages : 102
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 9:50
Localisation : Alsace

Re: La révolution tunisienne

Message non lu par Alex101 » lun. 17 janv. 2011, 13:27

Bonjour a tous,
France Culture a fait sa matinale sur la situation tunisienne, avec comme invités des experts français du Maghreb, et des intellectuels tunisiens.
Peu croient à une dérive fondamentaliste du régime. Pour la bonne et simple raison que les tunisiens forment un peuple d'un haut niveau d'éducation, et qu'ils ont un socle historique commun vieux de près de trois siècles. La Tunisie est une véritable nation qui fait corps. Les fondamentalistes sont loin, mais très loin d'arriver à la tête de l'Etat tunisien.
La situation égyptienne est par contre très préoccupante... Moubarak ne tient plus grand chose, et pour le coup, un coup d'Etat est plus que possible.
Amitiés,
Olivier
"C'est le coeur qui sent Dieu, et non la raison."

Avatar de l’utilisateur
philémon.siclone
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1825
Inscription : lun. 13 juil. 2009, 0:58
Localisation : Ciel-sur-Mer

Re: La révolution tunisienne

Message non lu par philémon.siclone » lun. 17 janv. 2011, 18:56

Héloïse a écrit :Ils l'ont obligé à partir ? mais les mains pleines alors... 1.5 tonnes d'or dans ses valises (dans celles de sa femme) et des détournements de fonds publics amorcés semble-t-il depuis plusieurs semaines. Le pays a été pillé par les fuyards d'après la presse de ce matin.
Ces "fuyards" étaient nourris par le système Ben Ali, dont la grande idée était d'allier la pègre et la police pour réprimer les fondamentalistes musulmans. Ben Ali parti, ils se retrouvent livrés à eux-mêmes, et cherchent, en faisant régner l'insécurité et le désordre, à provoquer un sentiment de réaction conservatrice chez les classes moyennes, et obliger le gouvernement à négocier. Il faut savoir que la police est encore acquise à Ben Ali, et que les "putschistes" ont dû retourner l'armée contre le ministère de l'intérieur et le palais présidentiel. C'est un véritable coup d'Etat.
Anima nostra sicut passer erepta est de laqueo venantium
Laqueus contritus est, et nos liberati sumus

Notre âme s'est échappée comme un passerau du filet de l'oiseleur,
Le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Ps. 123

Avatar de l’utilisateur
philémon.siclone
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1825
Inscription : lun. 13 juil. 2009, 0:58
Localisation : Ciel-sur-Mer

Re: La révolution tunisienne

Message non lu par philémon.siclone » lun. 17 janv. 2011, 19:02

Alex101 a écrit :Bonjour a tous,
France Culture a fait sa matinale sur la situation tunisienne, avec comme invités des experts français du Maghreb, et des intellectuels tunisiens.
Peu croient à une dérive fondamentaliste du régime. Pour la bonne et simple raison que les tunisiens forment un peuple d'un haut niveau d'éducation, et qu'ils ont un socle historique commun vieux de près de trois siècles. La Tunisie est une véritable nation qui fait corps. Les fondamentalistes sont loin, mais très loin d'arriver à la tête de l'Etat tunisien.
La situation égyptienne est par contre très préoccupante... Moubarak ne tient plus grand chose, et pour le coup, un coup d'Etat est plus que possible.
Amitiés,
Olivier
On cherche à rassurer l'opinion... Mais le risque islamiste est bien réel. Tout le système Ben Ali était destiné à servir de rempart face au fondamentalisme. Ce n'est pas pour rien si, dans le projet d'instaurer la démocratie, pour l'instant le principal parti d'opposition islamiste, dont le dirigeant est encore en exil, est soigneusement maintenu à l'écart. Ils vont essayer de mettre en place un système à l'algérienne.

Tout le monde tremble de peur que le verrou tunisien saute, et que l'onde de choc se répande à tout le monde arabo-musulman, ce qui serait, en effet, catastrophique, parce qu'on basculerait alors clairement dans une confrontation Occident-Islam.
Anima nostra sicut passer erepta est de laqueo venantium
Laqueus contritus est, et nos liberati sumus

Notre âme s'est échappée comme un passerau du filet de l'oiseleur,
Le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Ps. 123

Avatar de l’utilisateur
Angelo
Censor
Censor
Messages : 115
Inscription : ven. 03 sept. 2010, 15:22
Localisation : Clermont-Ferrand

Re: La révolution tunisienne

Message non lu par Angelo » mar. 18 janv. 2011, 23:24

Il y a encore quelque chose à faire en ces moments là : prier pour tous ceux qui sont en Tunisie. Que le Seigneur nous aide à rétablir l'Ordre en ce monde.
†Ad majorem gloriam Dei†

Avatar de l’utilisateur
philémon.siclone
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1825
Inscription : lun. 13 juil. 2009, 0:58
Localisation : Ciel-sur-Mer

Re: La révolution tunisienne

Message non lu par philémon.siclone » mer. 19 janv. 2011, 2:31

le gyrovague a écrit :
philémon.siclone a écrit :
Malheureusement Philémon, la dépêche de l'A.F.P datée de ce jour (voir mon message précédent) prouve le contraire...
Le Monde daté d'aujourd'hui (et préparé hier), annonçait son retour imminent. Visiblement, l'interdiction de ce parti a été levée, sans qu'il ne soit appelé à participer au gouvernement. Mais les évènements ne vont pas en rester là. C'est pourquoi je disais que le risque islamiste était bien réel. Cependant, c'est encore le parti de Ben Ali qui a le pouvoir : ils ont lâché Ben Ali pour mieux se maintenir en place, c'est une véritable révolution de palais. Ben Ali n'a pas été chassé par la foule, mais par ses "amis", à commencer par l'armée. Comme en Algérie en 1991. Et ils feront tout pour empêcher les islamistes de prendre le pouvoir. L'ennui, pour eux, c'est qu'en réduisant les partisans de Ben Ali, miliciens et policiers, ils affaiblissent leur propre camp. Quand les islamistes vont passer à l'action, on risque d'avoir des surprises. La pire chose qui puisse arriver, pour les pays occidentaux, c'est que ça se généralise à tout le monde arabe : la conséquence serait une confrontation Occident-Islam. Dans ce contexte, comment se comporteraient les minorités musulmanes en France, par exemple ? Sans compter le au score de l'extrême droite aux élections... Donc, il feront tout pour éviter qu'un tel scénario se produise. MAM n'a pas proposé son aide pour rien, et à mon avis sa proposition tient toujours.
Anima nostra sicut passer erepta est de laqueo venantium
Laqueus contritus est, et nos liberati sumus

Notre âme s'est échappée comme un passerau du filet de l'oiseleur,
Le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Ps. 123

Avatar de l’utilisateur
Alex101
Censor
Censor
Messages : 102
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 9:50
Localisation : Alsace

Re: La révolution tunisienne

Message non lu par Alex101 » mer. 19 janv. 2011, 10:40

Bonjour le gyrovague,
Une des premieres discussions tenue lors de la formation du gouvernement provisoire tunisien fut de savoir ou non s'il fallait autoriser le parti extremiste fondamentaliste. Les nouveaux dirigeants ont repondu "oui", afin de mieux le combattre.
Faisons confiance aux tunisiens. Ils ont un haut niveau d'education, et la grande majorite d'entre-eux ne souhaitent pas meme que les fondamentalistes soient au gouvernement. Je rappelle que Ben Ali, apres son arrivee au pouvoir, avait autorise de nouveau les appels a la priere, avait remis en place de nombreux rites musulmans, et que la plupart des tunsiens etaient (et sont toujours) contre ce melange entre politique et pouvoir.
Une dictature vient de s'effondrer, il est normal d'assister au retour des extremes qui tentent de recuperer la situation. Pour ma part, je ne crois pas a cette poussee islamiste. Pendant qu'une poignee de fondamentalistes manifestaient a Tunis, des jeunes diplomes avident de democratie defilaient en masse dans d'autres villes du pays pour souhaiter plus de ministres de l'opposition dans le nouveau gouvernement.
Ce qui est par contre inquietant, c'est le vacillement de l'etat egyptien. Moubarak n'a rien d'un democrate, mais s'il tombe, il est evident que les fondamentalistes seront au pouvoir.
Bonne journee,
Olivier
"C'est le coeur qui sent Dieu, et non la raison."

Avatar de l’utilisateur
philémon.siclone
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1825
Inscription : lun. 13 juil. 2009, 0:58
Localisation : Ciel-sur-Mer

Re: La révolution tunisienne

Message non lu par philémon.siclone » sam. 22 janv. 2011, 20:59

Le Pen
1988 : 14 %
2007 : 10 %
Anima nostra sicut passer erepta est de laqueo venantium
Laqueus contritus est, et nos liberati sumus

Notre âme s'est échappée comme un passerau du filet de l'oiseleur,
Le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Ps. 123

Avatar de l’utilisateur
philémon.siclone
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1825
Inscription : lun. 13 juil. 2009, 0:58
Localisation : Ciel-sur-Mer

Re: La révolution tunisienne

Message non lu par philémon.siclone » sam. 22 janv. 2011, 22:54

L'extrême-droitisation qui, dit-on, se propage en Europe (en réaction à l'islamisation de notre société) est bien comparable à l'islamisation qui, dit-on, se propage dans les pays arabo-musulmans (en réaction à l'occidentalisation de leur société).
Anima nostra sicut passer erepta est de laqueo venantium
Laqueus contritus est, et nos liberati sumus

Notre âme s'est échappée comme un passerau du filet de l'oiseleur,
Le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Ps. 123

Avatar de l’utilisateur
philémon.siclone
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1825
Inscription : lun. 13 juil. 2009, 0:58
Localisation : Ciel-sur-Mer

Re: La révolution tunisienne

Message non lu par philémon.siclone » dim. 23 janv. 2011, 3:41

Les pourcentages, ça va ça vient. Soyons patients, et attendons de voir ce que les Tunisiens décident.
Anima nostra sicut passer erepta est de laqueo venantium
Laqueus contritus est, et nos liberati sumus

Notre âme s'est échappée comme un passerau du filet de l'oiseleur,
Le filet s'est rompu, et nous avons été délivrés.
Ps. 123

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités