Sensibilités politiques

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Avatar de l’utilisateur
Bartalin le fou
Ædilis
Ædilis
Messages : 42
Inscription : lun. 24 oct. 2005, 23:09
Localisation : Dans le Coeur Immaculé de Marie
Contact :

Message non lu par Bartalin le fou » ven. 08 sept. 2006, 12:11

Réponse : "tout pouvoir vient de Dieu".

Bartalin
"Il est vieux comme le diable, le monde qu'ils disent nouveau et qu'ils veulent fonder dans l'absence de Dieu... "

http://filsdechretiente.blogspot.com/

http://blogpourlavie.blogspot.com/

Christian
Senator
Senator
Messages : 977
Inscription : dim. 05 déc. 2004, 10:25
Localisation : Londres

Message non lu par Christian » ven. 08 sept. 2006, 12:39

Réponse : "tout pouvoir vient de Dieu".
Toute maladie aussi. Ce qui ne nous empêche pas, heureusement, de les combattre.

Cordialement
Christian

Avatar de l’utilisateur
Geronimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 342
Inscription : mer. 05 mai 2004, 1:58
Localisation : europe chrétienne

Message non lu par Geronimo » ven. 08 sept. 2006, 16:58

Monarchiste aussi :heart:

Je suis consterné de voir à quel point la démocratie entraine un nivellement de l'âme des peuples vers le bas.

Tout ce qui est de l'odre de l'âme, de l'intelligence, du culturel, du raffinnement, de la délicatesse est écrasé par le rouleau compresseur de la culure de masse qu'elle soit socialiste ou libérale.
On en est rendu à appeller culture du RAP, du madonna, du paris hilton...

Cette culture là ne risque pas de traverser les âges contrairement au feu d'artifice culturel de Louis XIV par exemple.

De toute manière la démocratie n'est en général qu'une vaste arnaque, dès qu'on est plus de 5 les magouilles commencent.
C'était déja le cas dans la démocratie grecque.

;-)

Avatar de l’utilisateur
Deo Gratias
Quæstor
Quæstor
Messages : 223
Inscription : ven. 01 sept. 2006, 13:04
Localisation : Normandie

Message non lu par Deo Gratias » ven. 08 sept. 2006, 18:19

Métazét a écrit :Bonsoir,

Je vois que plusieurs, ici, sont royalistes (ce qui est tout à fait leur droit bien entendu). Toutefois, pour ma part, j'ai quelques difficultés à comprendre, non pas tant quel serait l'intérêt, mais surtout quel serait le fondement d'une royauté, ce qui la légitimerait en droit. Je vais décomposer ma perplexité sous la forme de deux questions :

1°) Comment se ferait le choix du premier roi ?

Même si le principe d'une monarchie repose sur la descendance biologique, il faut bien un premier roi qui ne descend pas lui-même d'un roi. Comment le choisir ? On peut peut-être considérer que le problème ne se pose plus, puisqu'il y a déjà eu des rois dans le passé et que, si j'ose dire, le "mécanisme" est enclenché. Il n'y aurait plus qu'à placer sur le trône le descendant actuel d'un roi de jadis. Mais j'en viens à ma deuxième question :

2°) N'est-il pas profondément inégalitaire que certaines personnes soient destinées ou non à être rois, sur le simple fait d'un hasard de naissance, sans égard à leurs qualités intrinsèques et aux potentiels qu'ils auront réussi à développer au cours de leur vie ?

Admettons, par exemple, que je me sente la motivation de devenir roi, que j'ai toutes les qualités nécessaires pour le devenir, mais, problème, je ne suis pas descendant de roi. Par conséquent, je ne pourrai jamais devenir roi.

Admettons, à l'inverse, que je sois descendant de roi, mais désinteressé par la couronne, alcoolique, dépensier, inapte à régner, etc. Ben je serai quand même roi si ça s'trouve !

N'est-ce pas profondément illogique, en plus d'être inégalitaire ?

Pour ma part, j'avoue que je serais assez favorable à une certaine forme de noblesse, fondée sur le mérite, la bonne conduite, la qualité des valeurs morales, etc. et pourquoi pas à une royauté fondée sur le même principe. Mais une royauté qui serait fondée sur un droit du sang et dont le premier représentant serait quelque peu arbitraire (le premier roi méritait-il vraiment d'y être ? était-ce un "brave type", ou s'est-il imposé par la force et la roublardise ?), j'ai du mal à voir ce qui peut la justifier...

Merci par avance pour vos réponses.

Bien cordialement,

Mikaël
Cher ami,en France notre monarchie est fondées sur des lois,appelées "Lois Fondamentales",qui sont:
1)La primogéniture(l'ainé par rapport au cadet)
2) La masculinité(un homme plutot qu'une femme,car en France,le roi est appelé "evêque du dehors"...)
3) La catholicité(le roi doit être catholique)
4)l'indisponibilité(la couronne n'appartient meme pas au roi,c-a-d,qu'il ne peut abdiquer,changer l'ordre de succession...Dieu est seul maître de la couronne,par la naissance et la mort du prince)
Il y en a encore une ou deux,mais je ne rappelle plus lesquelles.
Tout ça pour vous dire cher ami,qu'on ne choisit pas son roi,tout comme on ne choisit pas son pape.L'Esprit-Saint dans un cas comme dans l'autre le choisit pour nous.
Alors effectivement,il pourrait y avoir un roi fou ou autre,mais à ce moment là;il y a ce que l'on appelle la régence.La couronne est confiée a un membre de la famille qui gouverne en lieu et place du roi.
Voilà succintement quelques informations sur la royauté en France.
J'espère avoir été clair.
Tout ça pour vous dire que je suis moi aussi royaliste depuis mes 15ans,cela fait trente ans maintenant.
C'est en approfondissant mon catholicisme,que je le suis devenu.Un catholique,en France,(en tout cas pour moi,)ne peut être républicain.
La république est née dans le sang et le meurtre,niant les droits de Dieu sur la société.La franc-maçonnerie a dirigé(et dirige encore) la France pendant prés de deux siècles,favorisant toutes les mauvaises lois que nous voyons aujourd'hui.
Quand je pense qu'il y a encore des catholiques,pour croire à la conversion du régime républicain...C'est dire.(cf;aussi le magistère depuis Pie VI jusqu'à Saint PieX)
Bien à vous!
CHRISTUS VINCIT!
CHRISTUS REGNAT!
CHRISTUS IMPERAT!

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Censor
Censor
Messages : 55
Inscription : mar. 04 avr. 2006, 15:22
Localisation : Arlon - Belgique

Message non lu par Bernard » lun. 18 sept. 2006, 16:39

Pendant longtemps en Belgique, nous avons eu la chance d'avoir une démocratie-chrétienne forte au niveau politique. Hélas, les conflits communautaires, la sécularisation de la société et la honte de l'étiquette chrétienne ont eu raison du PSC (Parti Social Chrétien). Il y a quelques années, dans la partie francophone du pays, le PSC a changé de nom pour devenir le cdH (centre démocrate Humaniste). Le C de PSC gênait pas mal de politiciens. Résultat, le nouveau cdh fut relégué dans l'oppostion au niveau fédéral et une liste dissidente, le cdf (Chrétiens démocrates francophones) a été créé. Au Nord du pays, les Flamands ont gardé le terme chrétien dans le nom du parti social chrétien (CD&V) et est aujourd'hui le premier parti de Flandre, devançant de peu l'extrême droite (Vlaams Belang) qui arrive en deuxième position.

A l'échelle européenne, je me sens proche du PPE (Parti populaire européen), qui reprend grosso modo l'ensemble des partis sociaux-chrétien dont l'imposante CDU en Allemagne et les sociaux-chrétiens du Luxembourg, au pouvoir sans discontinuer depuis de nombreuses années (je ne cite ici que deux pays frontaliers... Il y en a tant d'autres...)

Dommage qu'il n'existe pas d'équivalent chez vous en France

Fraternellement
Fluctuat nec mergitur

Avatar de l’utilisateur
Deo Gratias
Quæstor
Quæstor
Messages : 223
Inscription : ven. 01 sept. 2006, 13:04
Localisation : Normandie

Message non lu par Deo Gratias » lun. 30 oct. 2006, 12:14

J'ai fait le test et voilà ce que ça donne:

Vous vous situez plutôt à droite.

Aucun parti ne correspond exactement à vos opinions.
Cependant, les partis dont vous êtes le plus proche (dans l'ordre) :

1. l'UDF
mais vous êtes plus conservateur sur les questions liées à l'évolution des moeurs.

2. l'UMP (tendance centriste)


Le(s) parti(s) qui vien(nen)t ensuite :
3. le Forum des Républicains Sociaux (de Christine Boutin)
mais vous ne partagez pas toujours les mêmes opinions sur les questions liées à l'évolution des moeurs.


Pour le dernier point,j'ai mis:"qu'il soit pratiquant ou non,on ne doit pas négliger les valeurs morales de la region".Si j'avais mis le message :" la religion est primordiale et on ne doit pas le négliger",le FRS était en tete.
mais ça correspond bien à mes idées,si je devais participer à la vie républicaine.
CHRISTUS VINCIT!
CHRISTUS REGNAT!
CHRISTUS IMPERAT!

FMD
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1562
Inscription : mar. 27 avr. 2004, 22:25
Contact :

Message non lu par FMD » sam. 04 nov. 2006, 20:40

[align=justify]
Métazet a écrit :Pour ma part, j'avoue que je serais assez favorable à une certaine forme de noblesse, fondée sur le mérite, la bonne conduite, la qualité des valeurs morales, etc. et pourquoi pas à une royauté fondée sur le même principe.

Les lois de dévolution de la couronne étaient bien évidemment inégalitaires mais c'était le prix à payer pour conserver une certaine stabilité politique. Le système que vous appelez de vos voeux risquerait fort de se dévoyer à la manière du Saint Empire romain germanique dont l'Empereur, tout du moins à partir du 14ème siècle, n'était plus qu'un prince parmi bien d'autres cherchant désespérément à renforcer un pouvoir qui serait de toute façon défait à sa mort. Ainsi l'Allemagne dut attendre près d'un millénaire pour réaliser son unité alors que la France parvint dès le 12ème siècle à constituer une entité politique relativement homogène grâce au renforcement progressif des pouvoirs de la dynastie royale. Il va de soi qu'une telle concentration aurait été impossible sans continuité du pouvoir royal et donc sans filiation dynastique. La Prusse le comprit parfaitement et c'est à partir de cet instant que l'unité allemande devint une réalité.[/align]

Matth
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : mer. 15 nov. 2006, 22:31

Message non lu par Matth » jeu. 16 nov. 2006, 13:29

Pour ma part, je suis de la social-démocratie chrétienne. Membre du parti socialiste.
Matth, ex mormon, converti au protestantisme.

Avatar de l’utilisateur
Popeye
Le vrai marin
Le vrai marin
Messages : 713
Inscription : sam. 19 nov. 2005, 12:31

Message non lu par Popeye » jeu. 16 nov. 2006, 14:09


Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Message non lu par Boris » jeu. 16 nov. 2006, 15:24

Matth a écrit :Pour ma part, je suis de la social-démocratie chrétienne. Membre du parti socialiste.
Il y a tout de même un problème de fond dans ce que vous dites : christianisme et socialisme (PS en France) sont opposés :
- PS prône le mariage Homosexuel, alors que le Christ a dit lui-même que le mariage est l'union d'un Homme et d'une Femme
- le PS prône la recherche sur les cellules souches embryonaires et par conséquent le meurtre d'enfants à naître (car il ne s'agit pas de chiens ni de chats). Dieu, dans les 10 commandements, nous dit au 5e commandement : Tu ne tueras point (relire le Catéchisme de l'Eglise Catholique ou son abrégé).
- le PS prône l'avortement. Même problème que ci-dessus

...

Vous en voulez d'autres ? Il suffit de comparer le programe du PS avec le Catéchisme de l'Eglise Catholique pour se rendre compte des trop nombreuses divergences.

Mais rassurez-vous, c'est la même chose avec l'UMP car UMP et PS ont quasimen les mêmes programmes, au vocabulaire près :
- là ou le PS parle de mariage homosexuel, l'UMP parle d'union civile
...
UdP,
Boris

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8541
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » ven. 17 nov. 2006, 16:08

Bonjour Boris,
Malheureusement je suis d'accord avec toi : Le programme du Parti Socialiste est guère compatible avec la doctrine chrétienne.
Et pourtant nous devrions nous rejoindre sur les actions humanitaires et, sans doute, sur d'autres points.
Mais le programme de l'UMP est-il vraiment différent à partir du moment où l'on s'assoit sur les convictions pour faire plaisir à l'électeur et se donner un aspect "progressiste" ( mot qui, parait-il, vient de progrès ! ) ?
Je ne suis guère engagé politiquement mais il y a des limites que nous ne devons pas franchir.
Il est bien évident, par exemple, que je suis absolument contre le communisme athée.

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Message non lu par Boris » ven. 17 nov. 2006, 18:15

Il n'y a d'espoir que du coté droit, très à droite.

En effet, bien qu'ils soient censurés par les médias et autres organes de propagandes politiques, Philippe de Villier et tous les mouvement type Front National (MNR, Alsace d'abord, ...) sont les seuls à prôner des programes complètement conforment à la doctrine sociale de l'Eglise.

Et regardez le résultat : ils récupèrent dans leur électorat ceux qu'on aurait attendu à l'extrême gauche. Non seulement ils ont des intellectuels libres dans leur pensée (Bruno Gollnisch qui a déclaré que ce n'était pas à l'Etat de faire l'histoire par des lis mais aux historiens avant l'affaire des historiens qui ont signé un manifeste dans le même sens) et en plus ils ont le support de la France d'en bas.

Il faut arrêter avec cette image d'épinal (qui comme toute les images d'épinal est fausse) que l'extrême droite est nazie et j'en passe.

Aujourd'hui qui prône l'avortement et l'euthanasie ? Certainement pas l'extrême droite, mais au contraire le PS et l'UMP. Sauf que ce sont des pratiques dignes des Nazis dixite Jean-Paul II)
Et c'est comme cela surtout les points.
La gauche espagnole a prônée et pratiquée une régularisation des clandestins à touts de bras. Résultat : les canaries sont envahis. Dès lors, ils ont tout arrêté ! Et il n'ont plus de problème avec les clandestins. Que prônent le PS et l'UMP ? La régularisation à tours de bras !

L'affaire de Cachan : droite et gauche ont tout fait pour reloger les sans papiers clandestins. Et les SDF qui ont des papiers ? Rien !
Bel humanisme : si tu es de couleur pas de soucis, sinon aïe aïe aïe.

Discrimination : sous prétexte qu'elle est positive alors la discrimination est autorisée (voir imposée dans le cas de la parité homme/femme en politique).
Cela reste avant tout de la discrimination, donc du racisme ! Qui le pratique et le revendique ? PS et UMP ! (faits à l'appuit grâce aux lois stupides, à la nomination du préfet du Jura, ...)

Il faut ouvrir les yeux : ni le PS, ni l'UMP ne sont capables aujourd'hui de gouverner correctement et sainement le pays.

Polémique du téléthon : qui a fait passer la loi authorisant la recherche sur les cellules souches embryonnaires en février 2006 ? Et celle sur le DPI en 1999 ? UMP ou PS, ou les 2 ?

On continue ?
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Popeye
Le vrai marin
Le vrai marin
Messages : 713
Inscription : sam. 19 nov. 2005, 12:31

Message non lu par Popeye » sam. 18 nov. 2006, 11:56

guillaume a écrit : est-ce que le refus de la peine de mort fait partie de la doctrine sociale de l'église?
Non. L'Eglise admet le principe de la peine de mort, mais demande qu'elle ne soit appliquée que si on ne peut pas faire autrement. Voyez le Catéchisme de l'Eglise Catholique, n° 2267.

Je crois qu'il l'a critiqué. En a-t-il critiqué le principe ? Si oui, cette critique ne serait guère catholique. Mais comme le Catéchisme fut approuvé par Jean Paul II, je pense qu'il n'a pas critiqué le principe, mais les applications.

Muhler
Ædilis
Ædilis
Messages : 10
Inscription : jeu. 26 avr. 2007, 22:33

Message non lu par Muhler » ven. 27 avr. 2007, 9:31

je crois que l'espoir du retour d'un roi en France est totalement illusoire ... Malheureusement .... Car ce serait idéal, bien sûr! Beaucoup de pays européens sont des monarchies, et non moins (souvent plus) démocratiques que la France.

Mais en France, roi = contre la révolution, donc contre la république, donc ancien régime ... C'est incrusté dans nos cerveaux. Il n'y a pas un homme politique qui ne sorte le mot républicain pour avaliser n'importe quelle idée, bonne ou mauvaise, qui pourrait être tout à fait réalisable dans une monarchie ... C'est de la sémantique qu'il faudrait faire, avant de parler de retour du roi !

Le génréal De Gaulle est la seule personne qui aurait peut-être pu faire revenir un roi au pouvoir. Mais contrairement à certains espéraient, ce n'était pas du tout son souhait, et il était républicain (un vrai). Franco est arrivé à le faire, et ça a marché. En Roumanie et en Bulgarie, j'avais espéré qu'ils y seraient arrivés, mais les prétendants se sont prêtés à ces nouvelles républiques : pouvaient-ils d'ailleurs faire autrement ? Otto de Habsbourg avait, je crois, encore le titre de roi de Hongrie quand le communisme s'est effondré. Maissi je ne me trompe pas, il l'a abandonné pour pouvoir rester député européen. C'est dommage, car c'était une personnalité chrétienne, hors du commun, d'une érudition fantasttique, et d'une immense culture.

Donc, pour la France, ne rêvons pas ... ce n'est pas demain la veille qu'elle aura un roi ! Mais si bien sûr un "miracle" était en vue, alors cent fois oui ! Encore qu'on puisse se demander si, dans le cadre d'une Europe de plus en plus intégrée, cela changerait quoi que ce soit ...

Il me paraît plus important de soutenir tous ceux qui veulent maintenir une référence chrétienne dans l'organisation de l'Europe. Mr Chirac étant à la retraite, cela deviendra peut-être moins difficile ...

Avatar de l’utilisateur
L. Lawliet
Ædilis
Ædilis
Messages : 15
Inscription : mar. 24 avr. 2007, 21:28

Message non lu par L. Lawliet » ven. 27 avr. 2007, 9:48

Je n'ai pas fait de la monarchie mon domaine d'études, en revanche j'ai suffisamment tourné autour de Dante et de son époque pour pouvoir penser que la monarchie grignottait la papauté, et réciproquement. Bien sûr, les choses ne sont pas toutes noires ni toutes blanches - et Christophe rappelle "il y a plusieurs monarchie" ce qui, je dois dire, m'échappe - en fait, j'ai le conflit des guelfes et des gibelins en tête, voyez-vous. Les gibelins étant ceux qui étaient partisants de la suprématie de l'empereur germanique en Italie sur celle du pape. A ce propos, voir De monarchia de Dante.


Ceux qui voudront bien m'éclairer sur "les monarchies".
« Si on ne peut pas rire au paradis, je ne tiens pas à y aller. »

Martin Luther.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités