Le système bancaire et les banques

Écoles et doctrines - Économie politique - Politique monétaire - Comptabilité nationale
Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Les banques espagnoles

Message non lupar Mac » mer. 20 juin 2012, 20:11

Ouhais et moi j'ai perdu 1 billion de dollar en regardant la video. :clap:

Mais quelqu'un a la réponse à leur question : "où trouver l'argent"

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12629
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Les banques espagnoles

Message non lupar etienne lorant » jeu. 21 juin 2012, 17:43

Hello Mac,

Aujourd'hui : L'Espagne va officialiser sa demande d'aide (L'Expansion.com avec AFP - publié le 20/06/2012 à 15:03)

Hier et avant hier, la demande n'était pas officielle, ce devait une demande virtuelle, une vision de l'esprit, un rêve, bien que le ministre assurait qu'il avait fait pression lui-même pour pouvoir poser une demande d'aide "virtuelle"...

Je crois que les mots dans la langue banquaise ne disent pas les mêmes choses que dans la langue française... mais il fallait sans doute aller trop vide pour jouer en bourse - çà je comprends mieux !

http://www.challenges.fr/europe/2012062 ... nques.html

Je me demande ce que dirait mon banquier si je lui empruntais huit mille euros pour changer de voiture en disant : je signerai l'emprunt la semaine prochaine !


.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Mac
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3992
Inscription : lun. 09 févr. 2009, 23:40
Localisation : la Réunion

Re: Les banques espagnoles

Message non lupar Mac » jeu. 21 juin 2012, 18:12

Hi brother of arm,

Merci pour les liens.
Si tu lui dis que tu empruntes huit mille euros pour les déposer dans sa banque tu auras peut être une chance :-D

Fraternellement en Notre Seigneur Jésus Christ.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12629
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Recapitaliser les banques, çà sert à quoi ?

Message non lupar etienne lorant » jeu. 06 sept. 2012, 18:35

Je retrouve R. Petrella avec cet humour qui ne l'empêche pas de "rentrer-dedans" le système !





L'interview date de novembre 2011.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12629
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Une banque reçoit du charbon pour passer l'hiver

Message non lupar etienne lorant » lun. 02 juin 2014, 10:59

Bayonne :1,8 t de charbon devant une banque
Par Lefigaro.fr avec Reuters


Le mouvement altermondialiste Bizi a déversé lundi matin 1,8 tonne de charbon devant la Société générale de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) pour protester contre le soutien de la banque à un projet jugé destructeur de l'environnement en Australie.

Deux camions ont déversé le charbon payé grâce à une souscription devant la direction régionale de la banque avant l'ouverture pendant qu'une dizaine de militants déployaient des banderoles et scandaient des slogans tels que "Société générale, fossoyeur du climat" et "Stop Alpha coal".

Leur cible est le projet "Alpha coal" dont Bizi et d'autres organisations comme les Amis de la Terre et Attac en France redoutent les dégâts.

Il s'agit d'un projet d'extraction de houille dans le bassin de Galilée, en Australie, qui devrait entraîner l'émission selon eux de 1,8 milliards de tonnes de CO2[/url], gaz responsable de l'effet de serre et du réchauffement climatique.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/ ... banque.php
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12629
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Une banque reçoit du charbon pour passer l'hiver

Message non lupar etienne lorant » lun. 02 juin 2014, 15:22

Obama lui aussi en campagne contre l'usage de charbon

arack Obama change de ton dans la lutte contre le changement climatique: dans l'impasse au Congrès, il met en place de nouvelles normes sur les émissions des centrales à charbon, énergie fossile la plus émettrice de gaz à effet de serre.

L'Agence de protection de l'environnement (EPA) devait dévoiler lundi ses propositions pour une réduction drastique des émissions de CO2 pour l'ensemble des centrales thermiques existantes, qui représentent 40% du total des émissions aux Etats-Unis.

Même si le gaz naturel monte en puissance, le charbon reste une composante centrale du paysage énergétique américain. Il est extrait dans 25 Etats, Wyoming en tête, suivi de la Virginie Occidentale, du Kentucky, de la Pennsylvanie et de l'Illinois.

Les centaines de centrales à charbon réparties sur le territoire fournissent environ 37% de l'électricité du pays, devant le gaz naturel (30%) et le nucléaire (19%).

Si le calendrier exact et l'ampleur des mesures ne sont pas encore connues, le principe est acquis: Washington fixera des objectifs de réduction d'émissions à chaque Etat américain en leur laissant ensuite une grande latitude sur la façon de les atteindre.

Selon le Wall Street Journal, l'EPA va proposer, pour les centrales existantes, une réduction de 30% des émissions de CO2 d'ici 2030 par rapport à 2005. Le quotidien, qui cite des sources proches du dossier, affirme que l'objectif chiffré pourra varier selon les Etats mais que la moyenne nationale sera de 30% à l'horizon 2030.

"Il y a, à travers le pays, de nombreuses centrales à charbon qui sont vieilles et inefficaces, les nouvelles normes auront un impact sur les arbitrages à venir en termes de fermetures", estime Kevin Kennedy, du World Resources Institute (WRI) à Washington.

Le climat est un dossier politiquement sensible aux Etats-Unis: les républicains, qui contrôlent une partie du Congrès, s'opposent à toute nouvelle loi, certains contestant la réalité du changement climatique, d'autres la responsabilité des activités humaines.

Paralysée au niveau législatif, la Maison Blanche a décidé d'agir au niveau règlementaire, par le biais de l'EPA, en s'appuyant sur la Loi sur la propreté de l'air (Clean Air Act), une approche décriée par certains industriels qui agitent le spectre de pertes massives d'emplois.

Cette initiative sur le charbon, qui vise à promouvoir les énergies renouvelables (solaire, éolien) et l'efficacité énergétique, s'inscrit dans le cadre d'un vaste plan climat, annoncé il y a an par Barack Obama. Il s'était engagé en 2009 à réduire, d'ici 2020, les émissions américaines de gaz à effet de serre de 17% par rapport à leur niveau de 2005.

http://www.lalibre.be/actu/internationa ... e650611acb
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

James
Senator
Senator
Messages : 752
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Crédit Lyonnais, une banque pas très catholique ?

Message non lupar James » dim. 06 juil. 2014, 19:54

Crédit Lyonnais, une banque pas très catholique ?


Un client trop catholique pour sa banque ? Le Crédit Lyonnais a exigé d'une marque de bijouterie qu'elle ôte son logo de son site Web. La raison : interdiction de "s'afficher" avec une entreprise chrétienne.

Comme quoi il ne suffit pas de changer de nom pour redorer son blason… Le Crédit Lyonnais, aujourd'hui rebaptisé LCL, semble avoir un sérieux problème avec la religion chrétienne : la Maison Laudate, notamment créateur de bijoux et médailles religieux, s'est récemment vu demander d'ôter toute référence à LCL, la charte déontologique de la banque ne lui permettant pas de soutenir une entreprise "chrétienne".

Depuis, la Maison Laudate a commencé à fermer ses comptes chez LCL. De nombreux clients font de même et l'affaire fait parler d'elle. Peut-on parler de discrimination pour motifs religieux ? Faut-il boycotter LCL ? Aleteia fait le point sur cette affaire avec Vianney d’Alançon, fondateur de Laudate, pour qui "cette affaire montre l'état d'esprit d'un certain nombre de grandes entreprises face à l'identité chrétienne."

Depuis quand votre entreprise existe-t-elle ?
Vianney d’Alançon : Laudate est une société qui existe depuis quatre ans. Je suis fidèle à LCL, je dispose d'autres comptes chez LCL, et ai toujours eu des relations plutôt bonnes avec mon conseiller clientèle. Dans ses statuts, Laudate a pour objet la bijouterie, la joaillerie et l'orfèvrerie, Nous ne faisons pas que des créations religieuses, nous proposons aussi des créations profanes. Dans l'ADN de l'entreprise, nous avons aussi décidé de soutenir des associations, de donner 5% de notre chiffre d'affaires à des oeuvres humanitaires. Aujourd'hui, LCL cause donc des soucis à une entreprise qui reverse une partie de son chiffre d'affaires à des oeuvres caritatives choisies par les clients. Ainsi, grâce à Laudate, des dizaines d'enfants sont soutenus et aidés via Enfants du Mekong !

Que s'est-il passé exactement ?
V. d’A. : Lundi dernier, j'avais rendez-vous avec mon conseiller clientèle. Il termine la conversation en m'informant que sa hiérarchie m'avait demandé de me préciser qu'il ne fallait pas utiliser le logo LCL pour Laudate. En effet, dans nos modalités de paiement, le logo LCL s'affiche au côté des modes de paiement. Il m'informe que LCL va retirer son logo car la charte de déontologie de l''établissement bancaire lui interdit de soutenir une entreprise chrétienne. Il ne faut donc pas que Laudate puisse apparaître comme étant en co-branding avec LCL. Je dois avouer que j'ai piqué une sainte colère ! Je lui ai dit que j'allais fermer mes comptes. J'ai fermé le premier compte jeudi dernier, car ce genre de choses ne se fait pas du jour au lendemain. Du coup, je lui ai demandé une confirmation écrite, et je lui ai envoyé un e-mail vendredi matin, afin qu'il me donne les éléments de cette charte de déontologie. Il m'a répondu que la personne qui était en charge de cela chez LCL était absente, et qu'il me les enverrait lundi. Voilà où j'en suis pour le moment...

Comment cette affaire LCL s'est-elle répandue sur le Net ?
V. d’A. : Mercredi soir, j'en ai discuté avec Michel Janva, du Salon Beige, qui a écrit un petit mot là-dessus. Cela a été repris sur les réseaux sociaux, puis c'est remonté jusqu'à Famille Chrétienne. Nous avons ensuite reçu de nombreux coups de téléphone, des messages, des e-mails de soutien. Cela a beaucoup bougé sur les réseaux sociaux, et nous avons aussi eu des retours d'agences qui ont remonté au siège des fermetures de comptes. Des diocèses et des congrégations ont également posé la question à LCL quant à l'existence de cet aspect anti-chrétien dans sa charte. Mais un peu partout en France, des personnes que nous ne connaissons pas ont acté la même chose, à savoir qu'il n'est pas autorisé d'associer l'image de LCL à une entreprise chrétienne. C'est clairement de la discrimination pour motifs religieux.
http://www.aleteia.org/fr/societe/artic ... 2097247232

Je pense que je vais aller fermer mon compte moi aussi... :-[

cantalou
Ædilis
Ædilis
Messages : 39
Inscription : dim. 06 juil. 2014, 2:54

Re: Crédit Lyonnais, une banque pas très catholique ?

Message non lupar cantalou » dim. 06 juil. 2014, 23:33

Il devrait exister des banques catholiques

Malheureusement, quand dépose de l'argent en banque, le plus souvent on spécule indirectement (les intérêts des comptes épargnes sont gagnés grâce aux spéculations des banques)

Si je ne m'abuse, la spéculation est interdite pour un catholique


Il existe une finance islamique, il devrait exister une finance catholique digne de ce nom

p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 439
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: Crédit Lyonnais, une banque pas très catholique ?

Message non lupar p.cristian » lun. 07 juil. 2014, 0:09

Bonjour,

Cela ne m'apparaît pas anormal pour une banque qui a un positionnement global de refuser d'apparaître en faveur d'une religion quelle qu'elle soit. Maintenant, on manque un peu d'information. Il est possible que le service de presse de LCL donne une réponse circonstanciée.

il est quand même assez fréquent de donner l'autorisation à un site d'utiliser le logo de la banque qui fournit le service dans le cadre du paiement sur internet, avec certaines conditions.

Ceci dit, les chartes de déontologie des banques que je connais consistent surtout à prévenir les conflits d'intérêt.
Ce qui intéresse une banque qui vous finance c'est plus la solvabilité de votre entreprise que la religion du public auquel elle s'adresse.
N.B. le P. de mon pseudo ne veut pas dire "père".

Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.

James
Senator
Senator
Messages : 752
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Crédit Lyonnais, une banque pas très catholique ?

Message non lupar James » lun. 07 juil. 2014, 0:33

Dans cette affaire, il ne s'agit pas d'un partenariat ou d'un soutien quelconque demandée par l'entreprise au LCL : simplement de faire apparaitre le logo de la banque pour désigner le système de paiement.

Je me demande si le LCL serait aussi tatillon s'il s'agissait du business du kasher ou du hallal (qui brassent des millions chaque année).

Avatar de l’utilisateur
Lys_Sul
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 502
Inscription : mar. 10 juin 2014, 22:45
Conviction : Catholique
Localisation : Divine Comédie

Re: Crédit Lyonnais, une banque pas très catholique ?

Message non lupar Lys_Sul » lun. 07 juil. 2014, 1:15

Il devrait exister des banques catholiques

Malheureusement, quand dépose de l'argent en banque, le plus souvent on spécule indirectement (les intérêts des comptes épargnes sont gagnés grâce aux spéculations des banques)

Si je ne m'abuse, la spéculation est interdite pour un catholique


Il existe une finance islamique, il devrait exister une finance catholique digne de ce nom

Il doit exister une ou des banques catholiques dans le monde, mais il faut des clients, sinon réfléchir à développer une banque pour laïque mais je doute que cela fonctionne, enfin faut voir.

Pour la spéculation : http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P86.HTM "2409 à lire"
L’esprit est à soi-même sa propre demeure ; il peut faire en soi un Ciel de l’Enfer, un Enfer du Ciel.

Livre I, Le Paradis perdu - John Milton

p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 439
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: Crédit Lyonnais, une banque pas très catholique ?

Message non lupar p.cristian » lun. 07 juil. 2014, 21:00

Dans cette affaire, il ne s'agit pas d'un partenariat ou d'un soutien quelconque demandée par l'entreprise au LCL : simplement de faire apparaitre le logo de la banque pour désigner le système de paiement.

Je me demande si le LCL serait aussi tatillon s'il s'agissait du business du kasher ou du hallal (qui brassent des millions chaque année).
Voici un exemple où LCL a clôturé unilatéralement un compte d'une association musulmane ayant pour but de réunir des dons afin de construire une mosquée sous le prétexte que trop de versement en liquide y circulaient.

http://www.ajib.fr/2013/04/lcl-association-musulmane/

Je ne pense pas du tout que ces affaires soient liées, mais je signale cette histoire pour dire que des problèmes avec une banque peuvent avoir lieu quelques soient les confessions.

Je suis curieux d'avoir la réponse officielle de LCL sur le sujet. Était-ce la taille du logo qui causait problème? Où le caractère religieux de l'entreprise comme le soutient le directeur de Laudate? Par ailleurs quelqu'un aurait-il copie de cette charte de déontologie?

Vu comme c'est parti, j'imagine que les chargés de com vont faire un mea culpa circonstancié frapper sur les doigts d'un coupable qui sera présenté comme ayant mal interprété la dite charte, mais rappeler les règles d'utilisation du logo propriété de LCL sur un site tiers.

La part des entreprises liées de près ou de loin à des religions n'est pas négligeable, ce serait très surprenant à un moment où il y a une crise de liquidités qu'une banque se tire des balles dans le pied.
Bref pas de quoi courir fermer ses comptes.
N.B. le P. de mon pseudo ne veut pas dire "père".

Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.

p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 439
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: Crédit Lyonnais, une banque pas très catholique ?

Message non lupar p.cristian » mer. 09 juil. 2014, 0:52

Bonjour,

Tiens le service de presse a répondu : http://www.famillechretienne.fr/societe ... ues-145525

Je pensais que le droit de réponse se devait d'être "à la même place et en mêmes caractères que l'article qui l'aura provoquée, et sans aucune intercalation.", alors qu'en l'occurence la réponse semble partielle... bon, peu importe.

Dans tous les cas, en ce qui me concerne, je trouve la réponse en deçà de l'indignation qu'a provoqué cette demande que je ne comprends pas.
N.B. le P. de mon pseudo ne veut pas dire "père".

Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.

LaurentVan
Censor
Censor
Messages : 124
Inscription : jeu. 09 mai 2013, 5:04

Re: Crédit Lyonnais, une banque pas très catholique ?

Message non lupar LaurentVan » mer. 09 juil. 2014, 11:15

COMMENT LE CREDIT LYONNAIS DEVINT SAGE.

JACQUES MARSEILLE-1992

"La prise de contrôle du Printemps par François Pinault, la croissance du groupe Bolloré, le dénouement des affaires VEV-Prouvost ou Maxwell... : derrière la plupart des grandes manoeuvres qui font bouger le paysage industriel et financier français, on retrouve le nom du Crédit lyonnais. Depuis que Jean-Yves Haberer en a pris les rênes, la vénérable maison du boulevard des Italiens affirme une vocation de banque à tout faire .

Cette attitude conquérante, qui tranche avec la politique passablement conservatrice suivie depuis des décennies par l'ensemble des grandes banques de dépôts, n'est pourtant pas sans précédent. Le Crédit lyonnais renoue en fait avec les ambitions de ses débuts.

L'événement qui allait briser cet élan, et pour longtemps, fut le krach de l'Union générale - il y a cent dix ans, le 30 janvier 1882.

Alors, depuis une trentaine d'années, le paysage bancaire s'était considérablement modifié. A la haute banque - les Vernes, Mirabaud, Mallet, Hottinguer ou autres Rothschild - étaient venus s'adjoindre des banques d'affaires et des établissements de dépôts, comme le CIC, la Société générale, le Crédit lyonnais, la Banque de Paris et des Pays-Bas, la Banque d'Indochine, mais aussi de multiples maisons - à l'instar de l'Union générale - alléchées par la spéculation et l'aventure industrielle.

En 1878, le fondateur de l'Union générale, Eugène Bontoux, qui vient d'être licencié de la compagnie des Rothschild, proclame son intention d'élever, face aux établissements financiers d' origine juive , une société rivale qui serait constituée de capitaux catholiques. On compte parmi les premiers actionnaires le cardinal Jacobini, secrétaire de Sa Sainteté , engagé pour la somme considérable de 335 649 francs. Et le souverain pontife se déclare très favorable à la constitution de banques qui viennent en aide à l'Eglise catholique, aujourd'hui presque totalement privée de ressources temporelles . Forte de ce soutien, l'Union se lance dans de vastes opérations notamment en Serbie. La fièvre de la spéculation est contagieuse, et le Crédit lyonnais se trouve à la pointe du mouvement. Il faut, proclame son président Henri Germain, que partout notre influence se fasse sentir, et que dans toutes les affaires nous soyons en mesure de jouer un rôle prépondérant. Nous devons être partout où il y a quelque chose à faire et partout, bien sûr, à la première place.

Fébrilement, la banque rachète des compagnies d'assurances, crée la Société lyonnaise des eaux et de l'éclairage, participe à des syndicats financiers en Afrique du Nord et en Egypte, bourre son portefeuille de titres.

Le 1er janvier 1882, on croit encore que les arbres peuvent monter jusqu'au ciel . Les Bourses de Paris et de Lyon ne désemplissent pas. Le Moniteur de Lyon écrit : On peut compter sur un mouvement de hausse dans la première quinzaine de janvier. Le 2 janvier, la débâcle commence. L'action de l'Union générale chute, passant de 3 040 francs le 5 janvier, à 1 500 francs le 19. Plusieurs agents de change lyonnais disparaissent. L'Union générale, probablement attaquée à la baisse par ses rivaux, dépose son bilan, et Eugène Bontoux est incarcéré.

La presse annonce la faillite imminente du Crédit lyonnais, qui voit s'effondrer la valeur de son portefeuille et dont les dépôts sont réduits de moitié.

Ce scandale inspirera L'Argent à Emile Zola et dictera aux dirigeants des grandes banques de dépôts, en particulier à ceux du Crédit lyonnais, une politique beaucoup moins audacieuse. Désormais, ils préféreront abandonner les affaires pour se cantonner aux opérations ordinaires de banque. Du moins jusqu'à une date récente... "

Professeur à l'université de Paris I-Sorbone

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite ... 29993.html

James
Senator
Senator
Messages : 752
Inscription : mar. 25 avr. 2006, 0:02
Conviction : Catholique

Re: Crédit Lyonnais, une banque pas très catholique ?

Message non lupar James » ven. 11 juil. 2014, 19:37

La réponse m'a l'air tout de même fortement emprunte de baratin...
Généralement, sur un site web, les partenaires apparaissent en bas de page ou sur une page particulière leur étant réservée.
Quelque fois, on peut les trouver dans la rubrique "à propos de nous".
Mais quelque soit la situation, c'est toujours avec la mention "partenaire" à côté, et jamais sur une interface de paiement!

N'importe qui ayant déjà acheté en ligne comprend que cet écran désigne simplement le système avec lequel il va régler la facture.
C'est d'ailleurs, bien souvent un nouvel onglet qui s'ouvre, épuré en publicités, avec une autre charte graphique et compagnie...

Alors certes, il n'y a pas de quoi descendre dans la rue pour manifester, mais c'est amplement suffisant pour moi pour ne plus avoir envie d'y placer mon argent.


Revenir vers « Économie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités