Proposition d'impôt régulateur

Écoles et doctrines - Économie politique - Politique monétaire - Comptabilité nationale
pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1116
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Proposition d'impôt régulateur

Message non lu par pierrot2 » dim. 24 août 2014, 15:20

[Veuillez prendre note que ce sujet a émigré de la section "Présentation".]

Bonjour,
Je suis chrétien de sensibilité pacifiste...même la violence relative dont Jésus a fait preuve pour chasser les marchands du temple me semble une attaque dirigée contre son unique ennemi qui devait alors être à l' oeuvre pour détourner un lieu de prière de sa vocation première.Je suis donc un admirateur de Gandhi,"apotre de la non-violence",et de Jésus surtout ,alors même que celle-ci(la violence) semblait devoir être son seul recours avant l' arrestation ,et qu' Il a cependant empêchée en la personne de Pierre qui voulait le protéger de son épée.
En considérant la naissance de Jésus, avec la commune adoration de deux mondes, à l' improbable rencontre autour du berceau(roi-mages et bergers),je pense que ce Médiateur de nos deux horizons majeurs de provenance sociale a laissé par son absence matérielle un vide de mutuelle incompréhension entre ces deux humanités(celle d" enhaut" et celle d" enbas").C' est pourquoi je propose une idée sur le plan économique pour absorber un peu de ces fractures sociales, basée sur la valeur d' engagement, et que je copie-colle ci- dessous:
Bonjour, je me réessaye à exposer mon idée simple et éditée pour la deuxième fois , visant à canaliser la permanente surenchère à laquelle notre économie se livre. Le dernier épisode qui me vient à l' esprit étant les démélés entre la societé amazon et le monde des libraires; ceci illustre bien la relation délicate qui existe entre la pensée unique , basée sur la valeur "mérite" , par laquelle l' efficacité, la performance sont directement récompensées par le consommateur qui achète à bas coût un ouvrage livré par mini-hélico, et l' impuissance du monde politique qui s' épuise à légiférer à nouveau sur un microévénement de plus.

C' est pourquoi je propose de canaliser ce phénomène par un impot régulateur qui aurait une incidence sur tous ces microévénements que l' on ne saurait dénombrer. Pour ce faire, j' ai imaginé, (et c' est le coeur de mon idée), de calculer , par exemple, le capital immobilier moyen d' un échantillon de population, et de l' utiliser au dénominateur d' une fraction au nominateur de laquelle je mets le capital immobilier de chacun de ses membres.Cette fraction serait le reflet du rendement relatif en productivité de chacun...

Pour l' illustration chiffrée, voici 6 proprietaires ou non de biens immobilier: A,B,C,D,E,F, avec leur capitaux immobiliers individuels CA1=0;CB1=180M€;CC1=200M€;CD1=300M€;CE=400M€.CF1=2000M€.

Je compose CIM(Capital Immobilier Moyen)=(CA1+CB1+CC1+CD1+CE1+CF1)/6=513,3M€

Or, le nombre de maison par proprietaire, s' il on estime arbitrairement la valeur d' une maison à 200M€ sera de (0+0,9+1+1,5+2+10)/6=2,57, les chiffres de la parenthèses provenant des rapports 0/200,180/200,200/200,300/200,400/200,2000/200.

Je peux maintenant calculer les impots respectifs que chacun paierait,à l' aide d' une formule simple:

IA1=0

IB1 =200M(prix moyen d' une maison)/6x2,57x180M/513,3M€=30,04M€

IC1=200M/6x2,57x200M/513,3M=33,38M€

ID1=200M/6x2,57x300M/513,3M=50,07M€

IE1=200M/6x2,57x400M/513,3M=66,76M€

IF1=200M/6x2,57x2000M/513,3M=339,79M€

Somme des Impots=514M€

Après prélèvement, les capitaux immobiliers respectifs deviennent:

CA2=0-0=0

CB2=180M-30,04M=149,91M€

CC2=200M-33,38M=166,62M€

CD2=300M-50,07M=249,93M€

CE2=400M-66,76M=333,24M€

CF2=2000M-333,79M=1666,21M€

On constate après prélèvement que la hiérarchie des propriétaires reste la même. La logique du mérite reste donc intacte. Régulée par mon impot, elle renforce même la cohésion sociale puisque l' écart du niveau de vie se réduit à l' issue du prélèvement. Exemple: On passe pour les propriétaires D et E d' un écart de:

CE1-CD1=400M-300M=100M€ à un écart de

CE2-CD2=333,21M-249,93M€=83,31M€<100M€.

D' où un accroissement de la cohésion sociale, qui ne supprime pas mais encadre l' ascension sociale par le mérite.

Merci de l' attention que vous y porterez,et de vos réactions.fraternellement,pierrot2
Dernière modification par Anne le mer. 24 sept. 2014, 3:46, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par PaxetBonum » mar. 23 sept. 2014, 8:03

Bonjour Pierrot2,

Puisque vous évoquiez votre principe économique ailleurs, je suis venu le lire en détail.
Je dois dire ne pas comprendre votre raisonnement.
Vous présupposez que ceux qui possèdent un capital immobilier seraient capable de payer des impôts en rapport avec ce capital.
C'est faux. Beaucoup de grosses propriétés sont à l'heure actuelle lors de succession, revendues (à des étrangers) car précisément celui qui en hérite ne peut s'acquitter des droits de succession calculés sur votre principe.
On voit même des fils d'ouvriers modestes qui ne peuvent garder le petit appartement payé par leurs parents à la sueur de leur front.
Mesurer l'impôt à l'immobilier est à mon sens une erreur car tout le monde doit pouvoir se loger décemment.
L'ouvrier qui a 5 enfants et qui a acquis une propriété décente pour sa famille en travaillant très dur, se verrait avec votre système obligé de la revendre pour s'acquitter de l'impôt car il y a mis tout son capital.
Dans le même temps, M Riche qui gagne des millions d'euros par an en jouant en bourse et qui se contente dans sa vie de célibataire d'une belle propriété mais de taille modeste car il passe sont temps à voyager dans le monde pour tromper son ennui, se verrait bien peu imposé.
L'injustice me semble flagrante.
L'imposition sur le revenu me semble plus équitable car il ne prend pas en compte ce que vous faites de votre argent (immobilier, voyages, cocaïne…) mais du capital que vous recevez annuellement.
En découle aussi pour moi la nécessité de supprimer les droits de succession impôt inique appliqué au décès d'un proche.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1116
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par pierrot2 » mar. 23 sept. 2014, 10:31

Bonjour PaxetBonum, et merci de vos objections pertinentes.
Mon idée est imparfaite, il est vrai, pour ce que je ne l' ai pas développée jusqu' au bout, de peur de lasser le lecteur.Par ailleurs, elle appelle trés certainement à un débat sur les modalités du prélèvement qui, je vous rejoins, pourrait s' étaler dans la durée, comme un échéancier de remboursement de prêt, à plus ou moins long terme.
Il est particulièrement pertinent de ne renouveller cet impot qu' à chaque génération, pour que cela ait du sens.Un autre prélèvement pourrait être effectué annuellement, sur le revenu, pour renouveler cet engagement mutuel des societés d' en bas et d' en haut.

J' en viens à la redistribution, paragraphe, donc,que je n' avais pas développé pour ne pas lasser, mais qui permettrait aux plus faibles d' honorer cet impot.Cette redistribution est dans le prolongement de la logique d' engagement mutuel que je viens de mentionner:

Rappel:

Après prélèvement, on est passé d' un capital immobilier de:
CA1=0 à un capital immobilier après prélèvement de :CA1'=0
CB2=180M€ :CB2'=149,91M€
CC3=200M€ :CC3'=166,62M€
CD4=300M€ :CD4'=249,93M€
CE5=400M€ :CE5'=333,24M€
CF6=2000M€ :CF6'=1666,21M€

Affectons, pour le calcul de la redistribution,514M€/6=85,67M€ à A:
Calculons x tel que:
(x/85,67M€)+(x/149,91M€)+(x/166,62M€)+(x/249,93M€)+(x/333,24M€)+(x/1666,21M€)=514M€, soit la somme des prélèvements perçus.

On trouve x=16112853

alors, ReA=x/85,67M€=188,08M€
Reb=x/149,91M€=107,44M€
et ReC=96,70M€
ReD=64,47M€
ReE=48,35M€
ReF=9,67M€
avec la somme=514M€

En répartissant cette redistribution sur les capitaux immobiliers après prélèvement, le capital immobilier après redistribution devient:
CA3=188,08M€
CB3=257,4M€
CC3=263,32M€
CD3=314,4M€
CE3=381,59M€
CF3=1675,88M€

Ceci n' est néanmoins qu' une proposition ,qui me semble taillée sur mesure pour aller dans le sens du sermon de ce dernier dimanche, à propos de la justice du maître qui avait embauché les ouvriers.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par PaxetBonum » mar. 23 sept. 2014, 13:46

Persiste mon objection majeure : un bien immobilier n'a qu'une valeur virtuelle marchande.
Tant que vous l'habitez votre capital est de 0
Ce n'est qu'en le revendant que vous obtenez un certains capital
Dés lors pour payer votre impôt il faut mettre tout le monde à la rue dans un premier temps

A la fin des calculs plus personne ne peut racheter F…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1116
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par pierrot2 » mar. 23 sept. 2014, 14:40

Le problème que vous soulevez n' existe que pour A et B, qui, dès ma redistribution effectuée se trouvent crédités d' une somme non négligeable:Ainsi pour A, qui passe d' un endettement de 200M€, pour l' occupation de sa maison(qui reflète son actuelle situation dans notre économie actuelle, c' est à dire sans mon impot)à un endettement bien moindre:12M€, une fois cette redistribution effectuée.A a donc un gros avantage financier pour l' aider dans le remboursement de sa dette.Pour ces 12M€ restant à sa charge,je vous ai déjà écrit qu' il était possible d' échelonner sa dette avec un échéancier, comme ceux qui sont produits dans les remboursements bancaires.Et il n' est pas plus question de le mettre à la rue que cela n' est déjà le cas dans notre fonctionnement économique actuel, où vivre dans sa maison, qui n' est pas finie de payer, est monnaie courante.
A est bien le plus avantagé par cette redistribution de tous les autres propriétaires.
Pour aider A à payer cette dette, si ses revenus mensuels ne le lui permettent pas, on peut envisager de procèder, comme vous l' aviez évoqué, au prélèvement et à la redistribution d' un impot sur le revenu, basé sur les même principes de calculs qui lui assureraient donc des ressources mensuelles.

Je ne comprends pas votre remarque à propos de F:Il est clair que F ne peut être racheté, puisqu' il est le plus riche, et cela est encore plus vrai quand mon impot n' a pas été mis en vigueur.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par PaxetBonum » mar. 23 sept. 2014, 14:54

Je crois qu'il y a confusion de ma part.
Quand vous parlez de capital immobilier je pensais que vous évoquiez la valeur du logement que possède A, B ou C…
Il semble que vous parlez du capital à rembourser ?
Mais on ne peut pas imposer sur un capital à rembourser !
Ce n'est pas une somme possédée mais due.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1116
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par pierrot2 » mar. 23 sept. 2014, 15:17

Non, vous aviez bien compris:
Mais en fait, le prélèvement se trouve aussitôt épongé par la redistribution.C' est ainsi que A passera, dans les faits, d' un endettement de 200M€(issu de son emprunt immobilier auprès de la banque, pour pouvoir acheter sa maison à crédit)indirectement à un endettement de 11,92M€, en passant par le prélèvement de 0M€ pour mon impot et le versement réel de la redistribution de 188,08M€:
CA3=-200M€-0M€+188,08M€=-11,92M€,qui traduit l' endettement restant de A.
Dernière modification par pierrot2 le lun. 29 sept. 2014, 9:29, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par PaxetBonum » mar. 23 sept. 2014, 15:37

pierrot2 a écrit :Non, vous aviez bien compris:
Plaise à vous de supprimer de votre esprit la partie prélèvement,qui n' est qu' une opération mathématique intermédiaire virtuelle, et non un réel prélèvement.En effet, ce "prélèvement" se trouve aussitôt épongé par la redistribution.C' est ainsi que A passera, dans les faits, d' un endettement de 200M€(issu de son emprunt immobilier auprès de la banque, pour pouvoir acheter sa maison à crédit)directement à un endettement de 12M€, en passant par le prélèvement virtuel de 0M€ pour mon impot et le versement réel de la redistribution de 188M€.
Mais alors je ne comprends pas.
Concrètement F a un bien immobilier estimé à 2000M€.
Mais il est toujours en train de le rembourser (on peut imaginer qu'il l'a acheté hier, il doit encore l'intégralité de la somme.
Vous lui demandez de donner 339,79M€ (somme qu'il ne possède pas du tout) mais en redonnez 9,67 M€
Il doit quand même verser : 330,12M€ dont il n'a pas le moindre centime…
Bref pour payer cet impôt il doit vendre un bien qui n'étant pas à lui (il a un emprunt à rembourser) ne lui rapportera même pas le montant de votre impôt.
Que faire ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1116
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par pierrot2 » mar. 23 sept. 2014, 16:08

C' est parceque je ne vous ai pas fourni de récapitulatif complet des biens immobiliers de chacun, au départ:
A1 était endetté de 200M€ pour son emprunt,
B endetté de 20M€, car il avait déjà remboursé 180M€ sur sa maison de 200M€

En revanche, C était propriétaire de sa maison de 200M€,complètement payée
D propriétaire de 1,5 maisons pour 300M€, payés
E propriétaire de 2 maisons pour 400M€ payés
F propriétaire de 10maisons pour 2000M€, payés

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par PaxetBonum » mar. 23 sept. 2014, 16:22

pierrot2 a écrit :C' est parceque je ne vous ai pas fourni de récapitulatif complet des biens immobiliers de chacun, au départ:
A1 était endetté de 200M€ pour son emprunt,
B endetté de 20M€, car il avait déjà remboursé 180M€ sur sa maison de 200M€

En revanche, C était propriétaire de sa maison de 200M€,complètement payée
D propriétaire de 1,5 maisons pour 300M€, payés
E propriétaire de 2 maisons pour 400M€ payés
F propriétaire de 10maisons pour 2000M€, payés
Je ne trouve pas où cette information apparaît dans votre démonstration.
En tout cas, que se passe-t-il dans le cas d'un G qui n'a encore rien remboursé de la maison de 2000M€ qu'il vient d'acquérir ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1116
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par pierrot2 » mar. 23 sept. 2014, 16:54

Tout dépend si ce G est ou non d' accord pour joindre la communauté des propriétaires, et si la communauté veut bien l' accepter.
L' esprit d' engagement réciproque de ce groupe est une invitation à modérer son penchant pour la dépense, pour ne pas faire peser de trop lourdes charges sur le groupe; si ce G ne dispose pas d' un apport suffisant, il serait de bon ton de consulter un conseil de ce groupe qui déciderait , après que G ait infléchi ou décidé de ne pas infléchir ses désidérata, quelle suite donner à sa requête de faire partie du groupe.Je dis cela car la somme dont G se fait l' emprunteur ne se situe pas dans les normes financières habituelles d' accession à la propriété, pour le commun des mortels.Je pense donc qu' il y a là matière à négotiation:Intégrer une communauté dont les membres seraient rendus attentifs les uns aux autres est une chance, qu' il faudrait faire valoir pour amener G à de plus raisonnables dépenses. Cette boulimie dépensière pourrait peut-être être canalisée par la mutuelle attention du groupe.Ensuite viendraient les calculs..

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par PaxetBonum » mar. 23 sept. 2014, 17:59

pierrot2 a écrit : Cette boulimie dépensière pourrait peut-être être canalisée par la mutuelle attention du groupe.
On a vu le résultat avec la sécurité sociale… il faudra éduquer les consciences.

En fait je n'avais pas compris qu'il s'agissait d'un volontariat, je pensais qu'il s'agissait d'une forme d'impôt.
Mais alors je ne comprends pas CF3
Comment la valeur du bien immobilier de F a pu bouger puisque vous dites qu'il a déjà été payé…
Donc si on lui reverse 9,7 M€ et qu'il possède un bien totalement réglé de 200M€ alors il possède désormais 209,7 M€ et non pas 1675,88M€
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1116
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par pierrot2 » mar. 23 sept. 2014, 18:27

comme pour A, qui est passé indirectementd' un endettement réel de 200M€ à un endettement réel de 11,92M€, en passant par le prélèvement de 0M€, et la redistribution en sa faveur de 188,08M€, F ,lui, voit son Capital Immobilier( dont il est propriétaire et qu' il n' a plus à rembourser:Ce n' est pas lui qui est payé, comme vous l' écrivez, ce sont ses 10 maisons qu' il a déjà payées)de 2000M€(et non pas 200M€, comme vous l' écrivez) être imposé de 333,79M€(=(200M€/6)x2,57x(2000M€/513,3M€)), puis renfloué par la redistribution de 9,67M€, ce qui lui donne après tous calculs faits:2000M€-333,79M€+9,67M€=1675,88M€, de capital immobilier restant.
Dernière modification par pierrot2 le lun. 29 sept. 2014, 9:31, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9523
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Présentation de Pierrot2

Message non lu par PaxetBonum » mar. 23 sept. 2014, 19:17

pierrot2 a écrit :comme pour A, qui est passé d' un endettement réel de 200M€ à un endettement réel de 12M€, en passant par le prélèvement virtuel de 0M€, et la redistribution en sa faveur de 188M€, F ,lui, voit son Capital Immobilier( dont il est propriétaire et qu' il n' a plus à rembourser:Ce n' est pas lui qui est payé, comme vous l' écrivez, ce sont ses 10 maisons qu' il a déjà payées)de 2000M€(et non pas 200M€, comme vous l' écrivez) être imposé virtuellement de 333,79M€(=(200M€/6)x2,57x(2000M€/513,3M€)), puis renfloué par la redistribution de 9,67M€, ce qui lui donne après tous calculs faits:2000M€-333,79M€+9,67M€=1675,88M€, de capital immobilier restant.
Merci de cet éclaircissement j'avais mal compris.
Il en reste pas moins que F ne peut payer ces 333,79 - 9,67 M€ car il ne les possède que virtuellement (ses maisons sont estimées ce prix mais il n'a pas cet argent en poche).
Donc pour payer ces 324,12 M€ il devra vendre 2 maisons pour obtenir la somme.
Il se trouve donc amputer de 324,12 M€ correspondant à 2 maisons.
Son patrimoine a diminué nettement.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Lys_Sul
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 502
Inscription : mar. 10 juin 2014, 22:45
Conviction : Catholique
Localisation : Divine Comédie

Re: Proposition d'impôt régulateur

Message non lu par Lys_Sul » mer. 24 sept. 2014, 4:47

Laissez faire sivoupé ! :(
L’esprit est à soi-même sa propre demeure ; il peut faire en soi un Ciel de l’Enfer, un Enfer du Ciel.

Livre I, Le Paradis perdu - John Milton

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité