Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Écoles et doctrines - Économie politique - Politique monétaire - Comptabilité nationale
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par jean_droit » jeu. 27 janv. 2011, 16:03

Je ne sais si vous avez vu cette émission de télévision où l'on disait que le prix du blé avait augmenté de 98 % en un an.
Lors des manifestations les tunisiens montraient des baguettes de pain.
De même vous avez lu que le PIB par habitant avait diminué de 16 % l'année dernière en Tunisie. Crise mondiale oblige.
J'ai vu un reportage sur le Sénégal où une mère de famille disait qu'elle avait beaucoup de difficultés à nourir sa famille avec les 450 euros qu'elle recevait de France.
A cela il faut ajouter le prix de l'essence qui ne cesse de monter.
Et on commence à parler de manifestations de la faim comme il y a un an.
Sale temps pour les pays du tiers monde.

Avatar de l’utilisateur
Unsimplehomme
Quæstor
Quæstor
Messages : 266
Inscription : dim. 25 juil. 2010, 17:41

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par Unsimplehomme » jeu. 27 janv. 2011, 19:25

Je ne sais si vous avez vu cette émission de télévision où l'on disait que le prix du blé avait augmenté de 98 % en un an.
En effet la hausse des prix de la nourriture est un des principaux fléaux pour l'humanité actuellement. Et nous les riches on essaie de faire du carburant avec des produits commestibles, HONTEUX!
-Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement contre vous toute sorte d'infamie à cause de moi.
-Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux : c'est bien ainsi qu'on a persécuté les prophètes, vos devanciers.
(Mt 5:11et12)

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par marie du hellfest » ven. 28 janv. 2011, 14:57

Il ne faut pas tout mélanger.
La production de nourriture dans le monde est suffisante pour assurer sa subsistance. C'est la spéculation qui empêche les populations pauvres de pouvoir se l'offrir. Le gaspillage est proprement énorme. La honte, elle est là.
Et pour ce qui est des combustibles végétaux, c'est bien beau de leur tirer dessus mais il va bien falloir trouver une alternative au pétrole ; si ça peut participer à la recherche pour trouver une solution, ce n'est pas du gaspillage. L'idéal dans cette branche serait d'inventer des moteurs qui fonctionnent avec les déchets végétaux des productions, ainsi rien ne serait jeté et il n'y aurait pas de concurrence avec la nourriture.

Avatar de l’utilisateur
Unsimplehomme
Quæstor
Quæstor
Messages : 266
Inscription : dim. 25 juil. 2010, 17:41

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par Unsimplehomme » ven. 28 janv. 2011, 23:41

Il ne faut pas tout mélanger.
La production de nourriture dans le monde est suffisante pour assurer sa subsistance. C'est la spéculation qui empêche les populations pauvres de pouvoir se l'offrir. Le gaspillage est proprement énorme. La honte, elle est là.
Et pour ce qui est des combustibles végétaux, c'est bien beau de leur tirer dessus mais il va bien falloir trouver une alternative au pétrole ; si ça peut participer à la recherche pour trouver une solution, ce n'est pas du gaspillage. L'idéal dans cette branche serait d'inventer des moteurs qui fonctionnent avec les déchets végétaux des productions, ainsi rien ne serait jeté et il n'y aurait pas de concurrence avec la nourriture.
En effet! les moteurs Diesel peuvent tourner avec n'importe quoi comme huile. Et en effet, avec des détritus ont peu faire du carburant. Mais c'est pas de sa que je parles, je parles du fait que l'on met de l'éthanole produit à base de canne à sucre et de betterave dans l'essence. Pendant que des gens meurent de faim! Ou aussi que certains champs de maïs sont EXCLUSIVEMENT dédiés a la production de carburant! Une honte!
Alors non je mélange pas tout...
-Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement contre vous toute sorte d'infamie à cause de moi.
-Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux : c'est bien ainsi qu'on a persécuté les prophètes, vos devanciers.
(Mt 5:11et12)

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par marie du hellfest » sam. 29 janv. 2011, 1:44

Ce n'est pas qu'il manque de la nourriture, c'est qu'elle est détruite car les pauvres n'ont pas les moyens de la payer !

Je me répète, mais la production mondiale dédiée à la nourriture actuellement est suffisante pour nourrir l'ensemble de la population de cette terre. Je ne parle pas ici des cultures potentiellement consommables mais réservées à d'autres fins. Le fait est qu'il existe un gâchis énorme de cette nourriture afin de maintenir une spéculation, c'est le vrai problème. On préfère détruire consciemment une partie de la nourriture (plutôt que de la donner) pour augmenter les bénéfices alors que des personnes crèvent de faim. Mais la nourriture en elle-même ne manque pas !
Bien sûr, je parle de la quantité totale sur le globe, pas des variations en fonction des régions. Mais ça ne change rien, on aurait les moyens de la distribuer intelligemment, si on s'en donnait les moyens. Dans mes livres d'histoire de l'époque, il y avait des photos de stocks d'oranges invendus qu'on avait aspergés d'essence pour éviter que les gens ne viennent se servir, pendant la crise de 1929. Bin on en est là, à l'échelle planétaire.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4474
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par Kerniou » sam. 29 janv. 2011, 12:46

Certes il y a un énorme gaspillage des matières premières. La pénurie dont il est question s'accélère à la suite de catastrophes dans certains pays producteurs: Tchernobyl avec les radiations, incendies dans les plaines de Russies, innondations en Australie etc ... Ce qui profite aux céréaliers la Beauce dont les récoltes à venir sont déjà vendues à bon prix.
Le fait de récolter de l'huile de palme accroît la disparition des forêts et réduit la production des cultures vivrières dans les pays du tiers monde. L'utilisation massives de produits chimiques provoque l'appauvrissement et l'assèchement des sols.
Quant au renouvellement des énergies, un grand retard a été pris, tellement le manque de pétrole semblait inimaginable et les orientations de recherches se focalisent sur des orientations sélectives:Les voitures electriques alors que les piles sont extrèmement polluantes, peu de chose vers la géothermie par rapport aux ressources et fonction des avantages: pas de pollution, peu ou prou de conséquences sur l'environnement, créations d'emplois...
Pour l'énergie solaire, MMe Bachelot, souvenons-nous, avait préconisé de pas la gaspiller ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par Christophe » sam. 29 janv. 2011, 17:19

Vous pouvez regarder le documentaire « Main basse sur le riz » de Jean Crépu et Jean-Pierre Boris sur l'envolée des prix du riz en 2008. C'est exactement le même scénario qui se passe pour le blé actuellement. Comme l'écrit Marie, les biocarburants sont loin d'être les premiers responsables de ces crises ! C'est plutôt la spéculation (privée et publique) et l'imprévoyance de certains gouvernements qui ont abandonnés depuis longtemps toute politique agricole à visée d'autosuffisance (influencés en cela par la théorie de la division internationale du travail promue par l'OMC et la FAO pendant des décennie).
L'agriculture mondiale peut actuellement nourrir 12 milliards d'êtres humains. Nous sommes la moitié. La faim dans le monde n'est donc pas un problème de production mais de solvabilité…

In Christo
Christophe
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
polomnic
Quæstor
Quæstor
Messages : 268
Inscription : jeu. 29 avr. 2004, 18:59

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par polomnic » dim. 30 janv. 2011, 12:23

Christophe a écrit :Vous pouvez regarder le documentaire « Main basse sur le riz » de Jean Crépu et Jean-Pierre Boris sur l'envolée des prix du riz en 2008. C'est exactement le même scénario qui se passe pour le blé actuellement. Comme l'écrit Marie, les biocarburants sont loin d'être les premiers responsables de ces crises ! C'est plutôt la spéculation (privée et publique) et l'imprévoyance de certains gouvernements qui ont abandonnés depuis longtemps toute politique agricole à visée d'autosuffisance (influencés en cela par la théorie de la division internationale du travail promue par l'OMC et la FAO pendant des décennie).
L'agriculture mondiale peut actuellement nourrir 12 milliards d'êtres humains. Nous sommes la moitié. La faim dans le monde n'est donc pas un problème de production mais de solvabilité…

In Christo
Christophe
Histoire d'illustrer votre propos :


Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4474
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par Kerniou » dim. 30 janv. 2011, 12:58

SCANDALEUX !
Merci, Polomnic, pour ce document édifiant.
Mon argumentation,pour concrète quelle soit, reste bien naîve face aux pratiques des requins de la bourse.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par marie du hellfest » dim. 30 janv. 2011, 15:13

Merci à Polomnic et Christophe pour ces précisions bienvenues.
Je me souvenais vaguement de la situation globale mais plus de mes sources, avec ceci on touche beaucoup mieux le problème du doigt.

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 748
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par Anonymus » mar. 01 févr. 2011, 1:03

Bonjour,

cette source ne m'a pas l'air fiable.

Avatar de l’utilisateur
Et_ex_Patre
Censor
Censor
Messages : 124
Inscription : dim. 07 nov. 2010, 1:36
Localisation : Paris

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par Et_ex_Patre » mar. 01 févr. 2011, 1:16

Ce site a plus l'air d'un site de propagande conspirationniste qu'autre chose, je croirais volontiers à cette théorie si d'autres sources académiques l'appuient.

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 548
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par marie du hellfest » mar. 01 févr. 2011, 4:15

Bonsoir
Effectivement la nature même du site ne m'aide pas à donner du crédit à ces recherches, il faudrait que j'épluche les notes de l'article et que j'essaie de trouver des infos venant d'autres sources sur le sujet.

Même si cette théorie se vérifie, je trouve dommage qu'on perde une occasion de chercher des alternatives alors que les mentalités évoluent doucement, et qu'on continue à utiliser ce moyen qui présente tout de même de nombreux inconvénients écologiques (entre autres). Le fait que certaines réserves se reconstituent ne prouve pas non plus qu'elles soient inépuisables, et on n'a (pour l'instant) aucun moyen de prévoir l'évolution de tels stocks (continueront-ils à se remplir indéfiniment ?). Si les besoins mondiaux évoluent sur la base de pétrole inépuisable, il est possible qu'on se retrouve dans quelques décennies dans une situation encore plus critique que celle qui est prévue pour l'instant. D'ailleurs l'article parle de stocks potentiellement indéfinis ce qui est une erreur, même si ces stocks sont énormes par rapport à notre consommation actuelle, le pétrole prélevé n'est pas reconstitué, en tout cas pas au même rythme. Enfin, je n'aime pas cette idée d'exploiter sans trop se soucier des conséquences sous prétexte qu'il y a encore de grandes quantités : on ne connait pas les conséquences d'une telle exploitation de grande envergure dans la croûte. Il est dangereux de croire que de tels bouleversements sont sans danger pour nous et qu'il n'y aura pas d'effets irréversibles.

Enfin pour rester dans le sujet, on voit bien avec la nourriture qu'il n'y a même pas besoin d'avoir un manque réel pour que la spéculation pourrisse la vie de millions voire milliards de personnes. Donc j'avoue que cette problématique du pétrole me touche moins que celle de ceux qui font et défont la vie sur ce monde.
De mes études de géologie j'ai surtout retenu que l'être humain a créé à lui tout seul une crise géologique majeure, ce qui n'est pas non plus trop ébruité dans les médias. On est en train de passer dans la 5e ère (c'est quoi après le quaternaire ? le quinténaire ?). Je n'ai à peu près aucun doute sur le fait que la terre s'en remette. L'homme, lui, c'est moins sûr.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8539
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par jean_droit » mar. 08 févr. 2011, 9:20

Un article assez intéressant de slate.fr sur les besoins mondiaux croissants en produits agricoles.

Remarques personnelles :
Les révolutions en Tunisie et en Egypte ont des causes essentiellement économiques.
Mais je ne vois pas à court terme et à moyen terme une solution à ces problèmes.
Il se peut même que ces révolutions diminuent le niveau de vie des pays concernés.
En sens inverse si les états ne peuvent assurer un approvisionnement minimum à leurs populations elles risquent de se retourner contre eux sans vraiment de solutions alternatives.
Surtout que heureusement le niveau de vie augmente dans le monde ... mais pas pour tout le monde ?

http://www.slate.fr/story/33787/grande- ... taire-2011

Tout début de l'article :
La grande crise alimentaire de 2011
La consommation mondiale de céréales a doublé en quinze ans. Un rythme insoutenable.

Un milliard d'êtres humains a faim

Réguler l'agriculture mondiale

Qui nourrir et qui laisser mourir de faim?
En ce début d’année, le prix du blé a atteint un record historique au Royaume-Uni. Les émeutes de la faim se propagent à travers l’Algérie. La Russie importe des céréales pour nourrir son bétail dans l’attente des pâturages de printemps. L’Inde lutte contre une inflation alimentaire annuelle de 18%, qui suscite nombre de protestations. La Chine pourrait bientôt importer des quantités massives de blé et de maïs. Le gouvernement mexicain achète du maïs à terme pour éviter une hausse démesurée du prix de la tortilla. Le 5 janvier, l’Organisation Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a annoncé qu’en décembre 2010, l’indice des prix des produits alimentaires avait atteint un record.

Avatar de l’utilisateur
Et_ex_Patre
Censor
Censor
Messages : 124
Inscription : dim. 07 nov. 2010, 1:36
Localisation : Paris

Re: Le prix du blé et les difficultés du Tiers Monde

Message non lu par Et_ex_Patre » mar. 08 févr. 2011, 9:30

jean_droit a écrit :Les révolutions en Tunisie et en Egypte ont des causes essentiellement économiques.
Je ne suis pas forcément d'accord. Du moins se sont les évènements déclencheurs. Pour la Tunisie cela tient la route, mais pour l'Egypte je pense que nous n'avons pas assez de recul pour mesurer l'ampleur géopolitique. Dans le sens où les Frères Musulmans pilotent ceci avec finesse, et le contexte n'est qu'une excuse pour mettre le feu au poudre. Mais si vous voulez mon avis, tout ceci était préparé depuis de longues dates. Cela fait 10 ans qu'ils attendent ce moment.

Donc Tunisie oui, Algérie aussi (même si cela n'a pas eu la même ampleur) mais Egypte non, c'est beaucoup plus complexe.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités