Sur le goulag...

Anthropologie - Sociologie - Histoire - Géographie - Science politique
Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1701
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Sur le goulag...

Message non lupar Charles » sam. 06 sept. 2008, 0:36

C'est une des choses qui m'angoisse le plus : l'oubli dans lequel sont tombés les millions de victimes du totalitarisme socialiste.

Image

:arrow: http://www.youtube.com/watch?v=jOYIyNqR6lU

Par GoogleEarth, on peut voir les reste des camps au nord de Magadan, les mines à ciel ouvert à flanc de colline, les baraquements, les barbelés et miradors.

Avatar de l’utilisateur
Souricette
Senator
Senator
Messages : 841
Inscription : sam. 29 oct. 2005, 22:04
Localisation : Alpes-Maritimes
Contact :

Re: Sur le goulag...

Message non lupar Souricette » sam. 06 sept. 2008, 14:25

Un de mes oncles polonais a été déporté dans les goulags à l'âge de 16 ans, pendant la guerre, et n'est revenu que dans les années 60. Son père, parti travailler un matin, n'a jamais refait surface. Il semblerait qu'il ait été arrêté par la Gestapo. Le frère de cet oncle a milité pour faire reconnaître les crimes communistes au même titre que les crimes nazis. Les Américains lui ont répondu : vous comprenez, nosu, nosu avons du recul. Vous, en Pologne, vous êtes trop près du théâtre des événements, vous n'avez donc pas de recul et n'êtes pas objectif. :siffle:
En croyant à des fleurs, parfois on les fait naître.
(Edmond Rostand)

Benoit Douville
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : ven. 26 janv. 2007, 14:35

Re: Sur le goulag...

Message non lupar Benoit Douville » dim. 14 sept. 2008, 4:37

Effectivement dommage que le goulag sois tombé dans l'oublie, c'est 1,7 million de Polonais de la partie orientale annexé par les Soviétiques le 17 septembre 1939 qui ont été déportés dans les terribles camps de travail du goulag en Sibérie sans compter toutes les autres victimes de d'autres nationalité y compris les Soviétiques eux mêmes. Le nombre de victimes dépasse largement ceux qui ont péri dans les camps de concentration et d'extermination Nazi.

Salutations

Avatar de l’utilisateur
Souricette
Senator
Senator
Messages : 841
Inscription : sam. 29 oct. 2005, 22:04
Localisation : Alpes-Maritimes
Contact :

Re: Sur le goulag...

Message non lupar Souricette » dim. 14 sept. 2008, 12:40

Voici des chiffres concernant les victimes des Soviétiques, et qui encore ne concernent que la Pologne... Il faut y ajouter les victimes russes, plus les victimes de tous les autres pays.

VICTIMES DES SOVIETIQUES


1917-1920

On ne sait pas exactement combien de morts a fait le "Brasier" des Confins orientaux polonais depuis la Révolution russe de 1917 jusqu'à la victoire polonaise de 1920 : sans doute une ou deux centaines de milliers de Polonais de ces territoires occupés par les tsars lors des partages de la Pologne au XVIIIème siècle et partiellement repris par la IIème République Polonaise renaissante en 1918-1920.

1928-1938

Ensuite, selon les archives soviétiques, 800 000 Polonais ont été liquidés physiquement, de 1928 à 1938, pendant les purges de l' "Opération POW" et de l' "Opération polonaise du NKVD", étendues au parti communiste polonais. La liquidation de ce parti (KPP) déborda et atteignit 134 529 personnes qui n'étaient pas toutes du parti, mais avaient participé ou servi aux expériences socio-politiques des communistes sur les Polonais de la partie des Confins orientaux polonais laissés à la Russie par le traité polono-bolchevique de Riga en mars 1921, après la défaite de Moscou.

1939-1941

En septembre 1939, à la suite de la campagne germano-russe contre la Pologne et de la double occupation du pays, 5 274 000 Polonais des Confins orientaux de la République (39,96% de la population autochtone) se sont trouvés sous occupation soviétique. En dehors de chasses à l'homme, d'arrestations et d'internements ou de liquidations immédiates, Moscou a ordonné une opération d'enregistrement par le NKVD des "éléments socialement dangereux". Ces derniers ont été évalués à plus de trois millions. L'enregistrement a précédé les déportations, qui ont atteint 1 692 000 Polonais, mais pas les trois millions désignés par le Kremlin. Ces déportations qui ont repris dès l'entrée en 1944 de l'Armée rouge en Pologne orientale, ont encore frappé 49 600 soldats de la Résistance polonaise antinazie (A.K.) et 50 200 Polonais civils.

Il faut en outre prendre en compte, quand on manie les chiffres selon Moscou :

1. l'assassinat et la déportation de Polonais sans trace ni mention d'aucune sorte de "Polonais", sauf les témoignages et les rapports d'époque des victimes et des résistants chargés de l'observation et de la recherche;

2. le déguisement des crimes politiques et "antinationaux" de l'Etat-parti soviétique et de ses "organes" de répression - crimes considérés comme nécessaires à l' "internationalisme" prolétarien communiste au profit de Moscou - sous des appellations anodines, le plus souvent de droit commun, destinées à édulcorer les faits et à brouiller les pistes sur le moment et pour l'avenir;

3. le camouflage, par les autorités soviétiques, des Polonais liquidés sous la nationalité des autres autochtones des Confins orientaux de la République Polonaise occupée;

4. la dissimulation par des Polonais eux-mêmes, conscients de jouer leur vie, de leur nationalité polonaise, et leur propre camouflage sous la nationalité d'emprunt des autres autochtones de l'Est de leur Etat occupé et annexé par l'URSS.

On sait aujourd'hui que cette déportation a été organisée de concert par le NKVD et la Gestapo à Zakopane, dans les Tatras près de Cracovie, dans le cadre des réunions de "travail" et d' "échanges" en hiver 1939-1940. La Gestapo a autorisé ses collègues du NKVD à déporter 240 000 Polonais de Pologne occidentale, réfugiés devant l'avance allemande en Pologne orientale.

Le génocide perpétré par les Soviétiques en Pologne


Il a donc commencé en 1917 jusqu'à 1938, et il s'est poursuivi de 1939 à 1941, puis de 1942 à 1956, atteignant en près de quarante ans plus de deux millions et demi de personnes, dont peut-être quelques centaines de milliers de Polonais juifs ou d'origine juive, morts pour le "crime de nationalité" polonaise, y compris dans le cas de communistes et de socialistes polonais internationalistes, notamment entre 1934 et 1938 en URSS, ou pour leur patriotisme polonais antisoviétique ou anticommuniste. Des officiers polonais juifs (de religion juive) ou bien catholiques d'origine juive, morts à Katyn et en d'autres lieux de supplices en Union soviétique sont morts victimes du génocide polonais et non victimes du génocide juif ; comme du côté nazi, des époux chrétiens de Polonais juifs ou de juifs polonais sont parfois morts victimes du génocide juif et non du génocide polonais.

L'Allemagne nazie et l'Union soviétique ont été guidées toutes les deux par la haine de Dieu en l'homme, et c'est au nom de cette haine inhumaine qui se voulait surhumaine, qu'elles ont commis le génocide contre la civilisation judéo-chrétienne, contre les deux nations qui en portaient à la fois le flambeau et le fardeau.
En croyant à des fleurs, parfois on les fait naître.
(Edmond Rostand)

Jean Jacques
Censor
Censor
Messages : 130
Inscription : jeu. 14 août 2008, 9:27
Contact :

Re: Sur le goulag...

Message non lupar Jean Jacques » dim. 14 sept. 2008, 12:57

J'ai fait des recherche et j'ai trouvé que les gens suivaient plus aisément staline qu'hitler alors que c'était tous les deux des pourris.

C'est quand même bizarre.

Avatar de l’utilisateur
Souricette
Senator
Senator
Messages : 841
Inscription : sam. 29 oct. 2005, 22:04
Localisation : Alpes-Maritimes
Contact :

Re: Sur le goulag...

Message non lupar Souricette » dim. 14 sept. 2008, 15:49

Les Etats-Unis, durant la guerre, ont joué la carte de Staline contre Hitler, finançant l'armée rouge pour abattre le monstre nazi. Un monstre contre l'autre. En Europe centrale, ce qui a été considéré comme une victoire et une libération pour les Alliés ne l'a pas été pour ces pays-là. Là-bas, la guerre n'a cessé qu'en 1989.
En croyant à des fleurs, parfois on les fait naître.
(Edmond Rostand)

Jean Jacques
Censor
Censor
Messages : 130
Inscription : jeu. 14 août 2008, 9:27
Contact :

Re: Sur le goulag...

Message non lupar Jean Jacques » dim. 14 sept. 2008, 15:54

Est ce quelqu'un connait se rendez-vous entre Staline,Roosvelt et Churchil.Je ne me souviens plus de la date,mais je sais qu'il y avait un complot contre Hitler.Churchil a tellement été dégouté,qu'il n'a plus jamais voulu les revoir.

Benoit Douville
Censor
Censor
Messages : 78
Inscription : ven. 26 janv. 2007, 14:35

Re: Sur le goulag...

Message non lupar Benoit Douville » lun. 15 sept. 2008, 1:58

Il s'agit de la conférence de Yalta en Crimée qui à eu lieu du 4 au 11 février 1945.

Concernant cette fameuse réunion entre la Gestapo et le NKVD à Zakopane au début de la guerre, j'ai discuté avec certains historiens sur ce sujet et il semblerait que cette réunion n'a jamais eu lieu, sauf que j'ai des doutes, il faut poursuivre les recherches.

Salutations
Dernière édition par Benoit Douville le mar. 16 sept. 2008, 0:36, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Souricette
Senator
Senator
Messages : 841
Inscription : sam. 29 oct. 2005, 22:04
Localisation : Alpes-Maritimes
Contact :

Re: Sur le goulag...

Message non lupar Souricette » lun. 15 sept. 2008, 9:48

En tout cas, c'est à ce moment-là que l'Europe centrale (le fait qu'on parle d'Europe de l'Est est révélateur, vu que c'est plutôt nous qui sommes à l'Ouest et ces pays qui sont au centre) a été dépecée par des gens qui n'avaien rien à y voir, en dépit de toute cohérence historique ou culturelle, et sans tenir compte de ces pays et du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.
En croyant à des fleurs, parfois on les fait naître.
(Edmond Rostand)

Jean Jacques
Censor
Censor
Messages : 130
Inscription : jeu. 14 août 2008, 9:27
Contact :

Re: Sur le goulag...

Message non lupar Jean Jacques » lun. 15 sept. 2008, 10:55

Je me suis intéressé il y a déjà pas mal de temps à la deuxième guerre mondiale,et j'avoue avoir trouvé pas mal d'incohérence historique,en plus des complots divers contre Hitler.Je n'avance rien,mais je doute que cette guerre ai été si simple...


Revenir vers « Histoire »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités