Découverte archéologique majeure

Anthropologie - Sociologie - Histoire - Géographie - Science politique
Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1790
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Découverte archéologique majeure

Message non lu par Altior » sam. 12 juil. 2008, 1:22

Une plaque dattant de la periode justement anterieure a la mission de Jesus Christ sur la terre vient d'etre decouverte et partiellement annalisee. L'importance et la nouveaute de cette decouverte est le fait qu'elle est une epreuve que les juifs (ou bien une partie d'eux) etaient en attente d'un Messiah qui viendra en etat humile, qui soufrrira et dont le sang sera versee, mais qui subira la resurection le trisoieme jour.
Voici la source:
http://www.catholicnewsagency.com/new.php?n=13168

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Decouverte archeologique majeure

Message non lu par Anne » ven. 08 août 2008, 3:50

La Biblical Archaeology Review présente la chose autrement dans leur article A new Dead Sea scroll.

Si certains désirent une traduction, je peux m'y essayer pour vous...
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Decouverte archeologique majeure

Message non lu par Christophe » ven. 08 août 2008, 7:20

AnneT a écrit :Si certains désirent une traduction, je peux m'y essayer pour vous...
Allez-y, Anne, je vous en prie ! :)
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Decouverte archeologique majeure

Message non lu par Anne » ven. 08 août 2008, 22:43

Voici mon essai de traduction de l'article de la BAR (il est plus court ;) ).
Un nouveau manuscript de la Mer Morte en pierre?

Est-ce qu'un "manuscript de la Mer Morte en pierre" apporte une lumière nouvelle sur les visions messianiques des premiers Juifs et Chrétiens?
C'est la question posée par un texte ancien intriguant, question débatue actuellement dans les journeaux, sites web et blogs.

Le texte, intitulé "Vision de Gabriel" par Ada Yardeni, érudite Israëlienne qui l'a publié la première, est écrit à l'encre sur de la pierre et date d'environ de la fin du Ie siècle av. JC et du début du Ie siècle ap. JC.

Le texte a d'abord attiré une vaste attention lors de la première publication de "Manuscrit de la Mer Morte en pierre" par Yardeni dans notre version imprimée de la Biblical Archaeology Review de janvier/février 2008 (Yardeni faisait remarquer que si le texte avait été écrit sur du cuir, elle aurait cru qu'il s'agissait d'un autre fragment de manuscrit de la Mer Morte).

La "Vision de Gabriel" consiste en 87 lignes, divisées en 2 colonnes. Le texte est écrit à la première personne, apparemment par quelqu'un nommé Gabriel, et contient plusieurs citations bibliques. Il s'agit d'un texte apocalyptique et il semble avoir été écrit par un tenant de la dynastie Davidique. Vous pouvez lire l'article de Yardeni paru dans la BAR en cliquant sur le lien ci-dessus et vous pouvez aussi voir sa transcription du texte Hébreux et sa traduction en anglais (les liens sont inclus sur le site).

Mais cette histoire prend maintenant une autre tournure. Un article majeur du New York Times (6 juillet 2008) décrit la recherche faite par Israel Knohl, expert en textes de l'Université Hébraïque, qui prétend que la "Vision de Gabriel" fournit de nouvelles et importantes informations au sujet des concepts de messie des premiers Juifs et Chrétiens. Un article plus complet décrivant la recherche de Knohl - par l'homme lui-même - sera publié dans le numéro de septembre/octobre 2008 de BAR.

Knohl étudie l'histoire du messianisme Juif et Chrétien et explore leurs similitudes et différences. La nouvelle pierre manuscrite de la Mer Morte ouvre un nouveau chapitre dans l'histoire de cette relation, selon Knohl.

Dans ce texte juif pré-Chrétien, il trouve des références à 2 concepts différents de messie - l'un, du Messie fils de David; et l'autre, le Messie fils de Joseph (Ephraïm). Le retour du messie de David impliquerait une victoire militaire. En effet, le messie Davidique instituera l'ère messianique par un "jour de combat". Il fera de ses ennemis un "marchepied". Le Messie fils de David est un messie triomphant. Ephraïm, ou le Messie fils de Joseph, est un genre de messie très différent et reflète un nouveau genre de messianisme.
Ce genre de messianisme implique la souffrance et la mort. Dans le nouveau Manuscrit de la Mer Morte de pierre, Knohl voit un messie qui a souffert, est mort et a été relevé.

Citant les Évangiles, Knohl démontre que Jésus lui-même rejette le concept du Messie fils de David militant.

Toujours sur la pierre manuscrite de la Mer Morte, un archange ordonne à quelqu'un de se relever d'entre les morts en 3 jours. Même si le texte est difficile, le contexte reflète clairement la mort et l'effusion de sang.

Surveillez la sortie de l'article complet de Knohl, "le Messie fils de Joseph: la Révélation de Gabriel et la Naissance d'un nouveau modèle de Messie" dans le numéro de BAR de septembre/octobre qui paraîtra à la mi-août. Il inclura le texte complet de la pierre manuscrite de la Mer Morte, plus les reconstructions du Professeur Knohl.
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Decouverte archeologique majeure

Message non lu par Christophe » ven. 08 août 2008, 23:28

Merci Anne ! :)
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Decouverte archeologique majeure

Message non lu par Anne » sam. 09 août 2008, 1:24

Et voici mon effort pour le premier article proposé par Altior.
Experts divisés sur l'interprétation de la tablette "L’Apocalypse (révélation) de Gabriel".

Jérusalem, 9 juillet 2008/01:14 (Catholic News Agency).

Une tablette aux accents messianiques qui daterait d'avant l'époque du Christ est devenue un sujet de débat dans les cercles archéologiques et bibliques.
Alors qu'un expert clame que la découverte pourrait "ébranler notre vision fondamentale de la Chrétienté", un professeur catholique d'Écritures suggère que la tablette est en fait une preuve de la probabilité historique de la foi Chrétienne.

La tablette de trois pieds de haut (environ 1 mètre) contient 87 lignes en Hébreu qui parlent d'un messie qui souffrira et se relèvera d'entre les morts après 3 jours. La tablette a probablement été trouvée près de la Mer Morte en Jordanie et a été qualifiée de "Manuscrit de la Mer Morte en pierre", selon l'International Herald-Tribune.

David Jeselohn, un collectionneur Suisse-Israëlien, a découvert et acheté la tablette il y a environ 10 ans d'un vendeur-antiquaire Jordanien.

"Je ne pouvais pas y comprendre grand-chose quand je l'ai eue" de dire Jeselsohn, supposé expert en antiquités. "Je n'avais pas réalisé combien elle était significative jusqu'à ce que je la montre à Ada Yardeni, qui se spécialise en écriture hébraïque, il y a quelques années. Elle a été estomaquée. "Vous possédez un manuscrit de la Mer Morte en pierre", m'a-t-elle dit."

Jeselsohn et Yardeni ont décrit la tablette dans un article spécialisé du trimestriel de langue hébraïque, Cathedra, portant sur l'étude de l'histoire et de l'archéologie d'Israël. Yardeni a daté le manuscrit au Ie siècle av. JC. Un examen chimique non-publié est réputé ne pas démentir l'authenticité de la tablette.

Israel Knohl, professeur d'Études Bibliques à l'Université Hébraïque de Jérusalem, a cité la tablette comme preuve de sa théorie qu'une croyance en un messie souffrant existait avant Jésus.

Une nouvelle vision de la Chrétienté?

"Ceci pourrait ébranler notre vision fondamentale de la Chrétienté" a-t-il dit au sujet de la tablette, dans une entrevue pour l'Internation Herald Tribune. "La résurrection après 3 jours devient un « motif » développé avant Jésus, ce qui est contraire à presque toutes les expertises. Ce qui arrive dans le nouveau testament a été adopté par Jésus et ses disciples en se basant sur une histoire messianique pré-existante."

Knohl affirme que le personnage messianique de la tablette pourrait être Simon, un homme qui, selon l'historien du premier siècle Josèphe, fut assassiné par un commandant d'armée Hérodienne. Knohl dit que les écrivains de la tablette, qu'il croit être des disciples de Simon, ont dépeint l'assassinat de Simon ou un messie souffrant, comme étant une étape nécessaire pour sauver la nation. Trois lignes de la tablette disent: 'En trois jours vous saurez que le mal sera vaincu par la justice", alors que d'autres lignes parlent de sang et d'assassinat comme étant des chemins menant à la justice.

Une ligne partiellement lisible sur la tablette commence aussi par les mots "Dans (en) 3 jours..." Selon l'interprétation du professeur Knohl, les mots obscurcis qui suivent peuvent se lire: "En (dans) trois jours tu vivras, moi, Gabriel, te le commande." La ligne suivante mentionne "un prince des princes".

Knohl amène l’argument que la tablette porte sur la mort d'un chef des Juifs qui sera ressuscité en 3 jours.

Knohl prétend de plus que la découverte d'une croyance plus large en un messie souffrant, mourant et ressuscitant a des implications sur la vision qu’ont les Chrétiens de la vie et de la mort de Jésus.

"Sa mission consiste à être mis à mort par les Romains pour souffrir afin que son sang soit le signe d'une rédemption à venir", de dire Knohl. "C'est le signe du fils de Joseph. C'est la vision consciente qu’a Jésus de lui-même. Ceci donne à la Dernière Cène une toute autre signification. Le sacrifice du sang n'est pas pour les péchés du monde mais pour apporter la rédemption à Israël."

Un autre expert qui a étudié la tablette, Moshe Bar-Asher, président de l'Académie Israélienne de Langue Hébraïque, affirme que l'interprétation de Knohl est incertaine.

"Il y a un problème'" de dire Bar-Asher. "Il manque des parties de texte à des endroits cruciaux. Je comprends la tendance de Knohl à y trouver des clés de l'ère pré-Chrétienne, mais dans une ou deux lignes cruciales du texte, il manque beaucoup de mots".

"On ne peut pas avoir les deux..."

Le Dr Timothy Gray, professeur d'Études Bibliques de l'Augustin Institute de Denver, a dit à CNA que les nouvelles au sujet de la tablette étaient "très fascinantes", affirmant que "tout semble pointer vers son authenticité".

Il dit que le texte semble grandement se baser sur le Livre de Daniel. Les experts savent, en s’appuyant sur les écrits de Josèphe, que plusieurs Juifs, immédiatement avant et après le temps de Jésus, "focusaient" sur le livre de Daniel en raison des prophéties qui y sont relatées ayant trait à un messie qui viendrait instituer un Royaume de Dieu.

"Un point focal de l'enseignement de Jésus était le Royaume de Dieu, et Jésus fait plusieurs allusions à Daniel. Ceci semble vraiment cohérent avec la vision de Jésus".

Gray dit que l'attente juive d'un messie mourant est démontrée dans les prophéties de Daniel, notant qu’au chapitre 9 Daniel mentionne un messie oint qui sera abattu et tué.

Selon Gray, une vision standard de l'exégèse biblique moderne maintient que les paroles de Jésus dans les Évangiles où Il prédit Sa Passion et Sa mort ne peuvent être authentiques puisque, d'après les experts, les Juifs n'avaient aucunement d'attentes au sujet d'un messie souffrant. Ces mêmes experts attribuent ces mêmes paroles de Jésus à des additions tardives faites par l'Église naissante.

Le contentieux minoritaire de Knohl selon lequel il existait une idéologie Juive de messie souffrant avant Jésus, affirme Gray, trouve un écho dans les travaux de l'expert biblique Catholique Brant Pitre.

"Les interprétations d'experts citées dans l'International Herald Tribune, dit Grey, étaient "très frappantes" de par leur insistance que toute évidence se doit de miner la Chrétienté."

"D'un côté, les experts affirment que l'absence d'une tradition Juive d'une idéologie d’un messie souffrant avant Jésus a été ajoutée par l'Église. Et lorsque vous leur montrez un document, un document antique, démontrant qu'ils interprétaient un prophète tel Daniel en attente d'un messie souffrant, alors les gens disent "Et bien, ça prouve que la Chrétienté ne peut être avérée".

"On ne peut pas avoir les deux", de dire Gray.

"Le fait est que les gens des médias modernes et les experts modernes utiliseront n'importe quelle évidence pour désapprouver la Chrétienté, même si elle illustre l'évidence de la foi Chrétienne. Et cette évidence-ci démontre la probabilité historique de la Chrétienté, du Jésus historique."

"Il n'y a aucune preuve d'un messie souffrant dans la tradition Juive, alors l'Église a tout inventé", de résumer Gray. "Maintenant nous avons trouvé une preuve, et nous découvrons que le portrait historique des Évangiles est plus probable qu'on ne le croyait, et on répond: "Et bien, vous voyez: ça prouve que la Chrétienté, c'est faux".

"La réaction inconstante des média et des experts à la découverte de "L'apocalypse (révélation) de Gabriel", pense Gray, était comparable à la description de Jésus en Lc 7 des "gens de cette génération" qui étaient comme les enfants au marché disant "Nous avons joué de la flûte pour vous, mais nous n'avons pas dansé. Nous avons chanté un chant funèbre, mais nous n'avons pas pleuré."
On dirait qu'il y a matière à débat, sans compter que ce M. Gray est très lucide dans son analyse de la réaction médiatique.

Quelles sont vos réactions, chers amis?
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7910
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Haute-Savoie

Re: Découverte archéologique majeure

Message non lu par Christophe » sam. 09 août 2008, 9:02

Je pense que ce Knohl est un charlatan qui se prend pour un nouveau Dan Brown... :roule:
« Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites. » (Matthieu 25, 40)

BenBornAgain
Censor
Censor
Messages : 107
Inscription : sam. 05 janv. 2008, 0:40
Localisation : Dans la lointaine Amérique
Contact :

Re: Découverte archéologique majeure

Message non lu par BenBornAgain » sam. 09 août 2008, 16:37

Cette découverte s'ajoute à de multiples éléments du judaisme antique (dans l'Ancien TEstament bien sur mais aussi dans plusieurs textes extra bibliques) qui montrent la très forte attente messianique au temps de Jésus. La description de la mort et de la resurrection du Messie fait écho à Os 6, 2 et montre une fois de plus combien Jésus accomplit toutes les prophéties.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Découverte archéologique majeure

Message non lu par Anne » dim. 10 août 2008, 6:13

Est-ce seulement moi ou si le prof K est vraiment dans les patates?

Il me semble que si ça avait été le fameux Simon, ce messie, Josèphe n'aurait pas manqué de le souligner en parlant de son assassinat... Ou ce bon vieux Jo trouvait que 2 résurrections en peu de temps ça faisait bizzz?
<:

Le pire c'est que, comme toujours, K semble trouver une large tribune pour divaguer! :sonne:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité