Saint Schénoudi

Anthropologie - Sociologie - Histoire - Géographie - Science politique
JPCC
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : sam. 01 janv. 2011, 23:03

Saint Schénoudi

Message non lu par JPCC » mar. 26 avr. 2011, 13:29

Est-il vrai que Saint Schénoudi, fondateur du Couvent Blanc, barricada le temple païen de Panopolis empli de ses fidèles et y mit le feu? Cf. Actes de Saint Schénoudi

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Saint Schénoudi

Message non lu par Invité » jeu. 28 avr. 2011, 3:09

C'est ce que j'ai lu dans le texte copte. Mais comment mettre le feu à un temple construit en pierre? Peut-être aux objets, autels, barques et portes en bois.....Etait-ce suffisant pour brûler les gens? Ils pouvaient monter sur le toit et un toit de temple égyptien, c'est vaste. Facile d'échapper au feu. Surtout celui-là, il était particulièrement grand.

De toute façon, il a beaucoup perdu en incendiant ce temple. Bigre, le dieu Pan-Min, au coeur des Mystères les plus secrets de l'Ancienne Egypte, d'où émane la Sagesse d'Aménemopé dont on retrouve tout un passage dans la Bible, de même que le psaume 104, version de l'hymne d'Akhnaton.

Accessoirement, c'est à Panopolis que s'origine l'histoire de Dhûl-Nûn, le Jonas Arabe, et tout ce qui tourne autour du symbolisme de la lettre Nûn en Arabe. Ah, le point au coeur du demi-cercle......

Ah oui, Schénoudi battait aussi quelques-uns de ses moines comme plâtre....pour les faire parvenir au salut. Qui aime bien châtie bien.

Le couvant blanc, Deir El Abyad, est si magnifique avec ses pierres de remploi des temples égyptiens alentour et son Christ Pantocrator. Malheureusement, tellement triste avec sa voûte effondrée.

Il existe aussi un couvent rouge, Deir El Ahmar. Comme quoi, le symbolisme des couronnes rouge et blanche de l'Ancienne Egypte n'a pas été entièrement perdu.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8191
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Saint Schénoudi

Message non lu par Raistlin » jeu. 28 avr. 2011, 9:24

JPCC a écrit :Est-il vrai que Saint Schénoudi, fondateur du Couvent Blanc, barricada le temple païen de Panopolis empli de ses fidèles et y mit le feu? Cf. Actes de Saint Schénoudi
Saint inconnu au bataillon. Et les actes en question sont-ils fiables ?

Quoiqu'il en soit, ça n'a aucune espèce d'importance : ce genre d'actes n'est pas chrétien. Donc si ils sont avérés, c'est que c'est homme n'était pas un saint.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Saint Schénoudi

Message non lu par Invité » sam. 30 avr. 2011, 17:29

Ces actes retracent la vie de Saint Shénouti et appartiennent à la tradition copte. C'est un saint, au moins considéré comme tel l'église copte orthodoxe d'Egypte et d'Ethiopie. Le patriarche d'Alexandrie actuel porte du reste le nom de Shénouda III, forme contemporaine de Shénouti, que l'on trouve aussi écrite Chénoudi ou Chénouda.

Battre les moines était une pratique pour éliminer les ratiocinations du mental. Les mortifications peuvent jouer le même rôle.

Au sujet de l'incendie du temple de Panopolis, aujourd'hui Akhmîm, il faut souligner que le dieu Pan-Min est un dieu ityphallique, comme Shiva et son linga aux Indes, d'où la destruction de tout ce qui touche à cela par les Chrétiens. Ce pourrait être une des explications car sinon le Christianisme en Egypte intègre toutes les données qui peuvent l'être de la pensée métaphysique de l'ancienne Egypte. C'est une des raisons du monophysisme.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités