Le Livre de l'Agneau

Epistémologie - Logique - Écoles - Ontologie - Métaphysique - Philosophie politique
Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1178
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Une Ecriture me trouble

Message non lupar Olivier C » jeu. 03 janv. 2013, 11:40

@ Dam's : Oui bon, on a compris : nous avons notre foi, vous avez la vôtre. Mais je ne vois pas en quoi vos affaires concernent le christianisme.

Il suffisait simplement d'annoncer clairement votre intention de partager un livre d'inspiration gnostique, point (l'Église nous cache des choses, mais nous nous avons découvert la vérité, etc).
Ἐμοὶ γὰρ τὸ ζῆν Χριστὸς καὶ τὸ ἀποθανεῖν κέρδος. < christus.fr >

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8199
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Une Ecriture me trouble

Message non lupar Raistlin » jeu. 03 janv. 2013, 15:35

Que l'"Eglise" (je mets le mot église entre guillemets car c'est la vôtre et la mienne est autre) soit Directrice et/ou gardienne des mœurs je l'accepte volontiers car les mœurs sont les règles communes qui s'imposent à tous et qui nous permettent de vivre ensemble. Mais la foi ? N'est-ce pas affaire personnelle ? Quel serait l'intérêt d'une foi régie par des règles émises par telle ou telle institution ?
Vous avez une vision erronée de la foi. Vous semblez croire que la foi n’a rien d’objectif, qu’elle est à géométrie variable selon les humeurs de chacun. Grave erreur ! Car la foi porte sur certaines vérités. Par exemple, la Résurrection du Christ est une vérité de foi.

Le rôle de l’Église dans la foi ? Eh bien, comme cela a été le cas pour les apôtres, confirmer les fidèles dans leur foi, dénoncer les erreurs, définir, etc. Ainsi, face aux hérésies, l’Église, assistée de l’Esprit-Saint, a précisé la foi qu’elle avait reçue, pour ne pas que les fidèles croient à la légère et adhèrent à n’importe quelle sottise.

Donc oui, l’Église est garante de la foi. Car le Christ a confié aux apôtres la mission d’enseigner les nations, et plus particulièrement à saint Pierre de paître le troupeau et de fortifier ses frères dans la foi. Leurs successeurs font de même.

On en entend beaucoup stigmatiser le « dogmatisme » de l’Église. C’est une belle ânerie à mon avis. Car les dogmes permettent justement au fidèle de ne pas s’égarer dans l’erreur, et d’adhérer pleinement à la vérité. Les dogmes n’ont pas pour but de réduire la pensée, mais de la guider, comme les rives d’un fleuve permettent à l’eau de cheminer vers la mer. Refuser les dogmes, c’est purement et simplement refuser l’expression de la vérité qui ne dépend jamais de nos petits désirs.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1390
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Une Ecriture me trouble

Message non lupar françois67 » sam. 05 janv. 2013, 4:19


Que l'"Eglise" (je mets le mot église entre guillemets car c'est la vôtre et la mienne est autre) soit Directrice et/ou gardienne des mœurs je l'accepte volontiers car les mœurs sont les règles communes qui s'imposent à tous et qui nous permettent de vivre ensemble. Mais la foi ? N'est-ce pas affaire personnelle ? Quel serait l'intérêt d'une foi régie par des règles émises par telle ou telle institution ?
Bonjour,
avec un tel raisonnement, quel intérêt les scientifiques ont-ils à instituer, garder et régir/formaliser des découvertes, propriétés etc. puisque c'est une affaire personnelle que ce que chacun croit.
Or la théologie est un science, et l'Eglise s'apparente à la Royal Society par exemple.
Comme saint Paul se tuait à le dire toute sa vie, croire les faux docteurs comme lui-même les appelle, ceux qui enseignent des bêtises est un malheur pour la personne car elle y perd son Salut, cf. plein d'épîtres comme ceux à Tite, les 2 à Timothée etc.
Donc l'Eglise qui veut aider le plus de gens possibles à parvenir au Salut se veut de toujours les guider, leur enseigner ce qui est vrai et bon par conséquent pour eux. Car en effet, un médecin qui laisserait un malade essayer de soigner son rhume en prenant du cyanure serait vraiment très mauvais...
Bien à vous.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Suistoncoeur
Barbarus
Barbarus

Le Livre de l'Agneau

Message non lupar Suistoncoeur » dim. 16 juil. 2017, 5:50

Bonjour,

Je suis une personne qui n'a jamais vraiment vu d'intérêt dans la religion quelle qu'elle soit. Ce livre, je l'ai en ce moment devant moi, format papier et je le lis avec le plus d'attention que je peux. Il est très compliqué au départ car je suis dépourvue de toute connaissance concernant la Bible. La question était si le livre est véridique n'est-ce pas? Comment peut-on avoir une réponse fiable et neutre sur un forum catholique? Je vous le demande car je sais que vous connaissez la réponse. Le livre, un peu plus loin, dit aussi que vous n'êtes pas obligé d'y croire. Que l'oeuvre sert aussi à retrancher ceux qui ne mérite pas d'aller plus loin. Je crois qu'il parle de gens comme vous. Assez fermés d'esprit pour ne même pas donner la chance au livre par peur que vos convictions soient ébranlées au point d'une remise en question majeure et d'une perte de confort.

Bref la seule chose que j'ai à dire c'est d'essayer de le lire. Ça en vaut la peine.


Revenir vers « Philosophie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité