Quelle différence entre homme et animal ?

Epistémologie - Logique - Écoles - Ontologie - Métaphysique - Philosophie politique
Aleksandra
Barbarus
Barbarus

Re: Les animaux dans l'au-delà ?

Message non lupar Aleksandra » ven. 17 août 2018, 22:20

Le mot animal signifie : animé d'une âme. L'usage des mots étant mal transmis de génération en génération on ne sait plus de quoi on parle.
Conclusion les bêtes et les humains sont des animaux animés d'une âme.
Toutefois aux vues de l'époque que nous vivons le fait que les humains ne se sentent plus être des animaux est révèlateur.

Bassmeg
Quæstor
Quæstor
Messages : 334
Inscription : mer. 12 sept. 2018, 22:53
Conviction : Catholique new wave

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar Bassmeg » mar. 18 sept. 2018, 23:49

Bonsoir a toutes et a tous.

Ce theme me passionne, je vais donc essayer de relancer le débat dont la question est " l humain est il un animal".

Bon. Je crois que d abord il faut redefinir les mots.
Pendant longtemps, le mot ANIMAL a désigné ce qui pouvait bouger.
Puis, on a dit que c etait seulement ce qui avait une ame
(probleme, personne ne sait dire si un chien, un cloporte ou ma grand mere dans le coma a une ame, sans faire appel a un argument d autorité)

Puis, on a dit que les animaux, c est l intégralité des etres vivants heterotrophes
(donc qui se nourissent de substances organiques, comme par exemple ma soeur, mes carottes et aussi le bonsai que j ai sur ma fenetre)

Puis, on a encore changé de définition.
On a exclu les plantes et les champignons de la définition du mot ANIMAL.
Ciao mycose, bonsai, bolet et laitue.

A ce moment la, on a commencé a reserver le mot ANIMAL a ceci:
un etre vivant heterotrophe (qui se nourrit de substances organiques, donc...)
Multicellulaire (donc une bacterie ou un virus ne sont pas des animaux. Bonsoir)

Ceci etant posé, on a maintenant deux choix.
Soit on utilise le mot animal dans sa vraie acceptation (c est a dire que Rox et roocky ainsi que pocahontas, le roi lion, benji la malice, la fourmi de base, sans oublier Koko (RIP) Toopac (rip), Nim, et tant d autres, tous sont des animaux, etant donné qu ils correspondent aux criteres de ce qu est un ANIMAL.

Soit on utilise le mot ANIMAL pour designer tous les animaux a l exception des humains,
ce qui est une position tres confortable a premiere vue, mais TERRIBLEMENT inconfortable dès que quelqu un arrive pour poser des questions génantes (j ai des exemples, si ca interesse des tenants de la theorie selon laquelle les hommes et les animaux sont deux choses differentes).


Ma position a moi, c est que je dois appeller tous les etres vivants heterotrophes multicellulaires ANIMAUX.
Et que parmi ces animaux, certains doivent etre appellé des mammiferes. Sans aucun doute, on sait les reconnaitre.
Et que parmi ces mammiferes, certains possedent des caracteristiques tellement communes qu on a pas d autre choix que de les designer sous le nom commun de singes.

et que parmi ces singes, on peut encore distinguer (parmi d autres) un petit groupe ayant des caracteristiques communes
(aptitude a la bipédie, a l activité manuelle, absence de queue, etc...)

qu on mettra encore dans une categorie plus resserée.
Je crois que ca s appelle les homininés ou les hominines, je sais plus.
Bref.

Dans tout ce que je viens de citer, il est question de categorie. De tiroir, dans des tiroirs, dans des tiroirs.
Un humain ne cesse jamais d etre un hominidé.
Il ne cesse jamais d etre un un homininé.
Il ne cesse jamais d etre un primate.
Il ne cesse jamais d etre un placentaire.
Il ne cesse jamais d etre un mammifere.
Il ne cesse jamais d etre un tétrapode.
Il ne cesse jamais d etre un eucaryote.

Il ne cesse jamais donc, d etre un animal, correspondant a tous les criteres.
Si maintenant, on veut a toute force pretendre que l espece humaine est differente des autres especes,
moi je veux bien.
J aimerais en etre convaincue.

la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar la Samaritaine » mer. 19 sept. 2018, 1:32

Ce qui fait le propre de l'humain, c'est la liberté et la responsabilité.
Le chat n'est pas responsable lorsqu'il joue avec la sourie avant de la tuer. Il le fait par instinct, ce n'est ni bien ni mal. Si un homme torture un animal avant de l'abattre pour s'amuser, c'est un criminel, il commet le mal. Au nom de la valeur de respect de la vie, il peut faire le choix de ne pas commettre ce mal et au nom de son sens des responsabilités, il peut se sentir responsable de faire régner la justice.

L'humain a des droits et des devoirs, l'animal n'a que des droits, surtout celui de pouvoir vivre dans un environnement sain et d'être resepcté. il n'a pas de devoirs, il n' a pas de responsabilités.

L'humain vit au nom des certaines valeurs, culturelles, personnelles, universelles, il garde l'instinct mais peut le dépasser au besoin et par choix.. L'animal ne vit pas au nom de ses valeurs, il vit par instinct. Il vit l'attachement, est capable de stratégie (les loups à la chasse), d'interactions riches ou se voient des jeux émotionnels forts (conflits de hiérarchie, jalousies, préférences amicales, inimitiés), de particularités "culturelles" selon les clans (orques), d'"hommage" aux morts (éléphants carressant les ossements de leurs ancêtres), certains peuvent donner leur vie pour ceux qu'ils aiment (cas de chien sortant leur maître des flammes avant de s'effondrer mort) mais on n'aura jamais rien à leur reprocher : ils ne peuvent pas commettre de péché, ils sont toujours dans leur droit, ils ne sont pas responsables des autres, ils vivent dans l'instant présent.

L'animal a un corps et une âme comme nous mais en plus, nous avons l'esprit, celui là même qui nous permet de recevoir l'Esprit, si nous consentons à cette grâce.

"A l'image et à la ressemblance de Dieu" : l'Humain, a le choix, l'Humain peut commettre le péché, l'Humain peut parler et donc se représenter par une pensée élaborée un sentiment. il ne se contente pas de vivre un sentiment comme les animaux, il le représente par des images, des mots, des créations artistiques, il invente, conceptualise.


Nous sommes des animaux mais des animaux humains. Les animaux sont nos frères, nous sommes tous des créatures de Dieu. mais nous sommes des frères différents, à nous seuls, par le don de la parole et de Sa parole, Dieu offre de devenir en Lui, avec Lui, par Lui co-créateurs de sa création. les animaux vivent librement dans le jardin de Dieu, glorifiant Dieu par leur joie simple d'exister. l'homme lui, a mission de cultiver le jardin, il travaille aux affaires de Dieu, il est RESPONSABLE de ce qui se passe dans ce jardin.


C'est pourquoi l'homme seul passera en jugement et il sera jugé sur l'Amour, cet Amour qu'il a pour mission de choisir et d'incarner, amour pour toute la création, cet amour pour lequel il peut prendre exemple sur la capacité d'aimer de nos frères animaux, eux qui nous offrent une amitié fidèle et inconditionnelle, amour pur et sans tâche.


Nous serons aussi jugés sur notre capacité à nous ouvrir à l'amour et au respect de nos frères animaux, à notre capacité à recevoir le don de Dieu et la Vie de Dieu par l'amour de nos frères animaux.


En Christ,


Samaritaine

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar Carolus » mer. 19 sept. 2018, 3:37

Bassmeg :

Si maintenant, on veut a toute force pretendre que l espece humaine est differente des autres especes,
moi je veux bien.
J aimerais en etre convaincue.
Lisons le paragraphe suivant, chère Bassmeg :
CEC 343 L’homme est le sommet de l’œuvre de la création. Le récit inspiré l’exprime en distinguant nettement la création de l’homme de celle des autres créatures (cf. Gn 1, 26).
Selon le paragraphe ci-dessus, il faut distinguer “ nettement la création de l’homme de celle des autres créatures “.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8377
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar Cinci » mer. 19 sept. 2018, 11:51

... mais bien sûr que l'homme est un animal. Mais ce n'est pas un animal comme les autres. Parce qu'il est spirituel par nature. Il est spirituel, c'est à dire qu'il dispose de la faculté d'intelliger, ou alors celle de parler, questionner, opérer de vrais choix, rechercher Dieu.

La fin dernière de l'Homme est de voir Dieu. Il s'agit d'être épouser par Dieu. Ce genre de choses (cf. faire un avec le Christ, comprendre Dieu, etc.) ne concerne pas les pucerons, les lombrics, les requins du Pacifique, les perruches domestiques, les poissons rouge, les dindons sauvages, les ours grizzly, etc.)

Jusqu'à preuve du contraire, il n'y a que l'homme qui soit d'une nature spirituelle parmi le règne animal. Autrement, il y aura les anges qui sont de nature spirituelle. Il y a Dieu. La différence c'est que les hommes sont au carrefour qui sépare deux mondes bien différents soit la création en tant que tel, soit ce qui domine la création. L'Homme représente une sorte de pièce charnière, une interface.

:)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4695
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar gerardh » mer. 19 sept. 2018, 12:05

_________

Bonjour,

Animal signifie "qui a la vie". C'est dans ce sens uniquement que la bête est dotée d'une âme.

Certainement pas l'âme immortelle qu'ont les humains.

Il y a une différence essentielle : nous lisons en Genèse 2, 7 au sujet de l'homme que Dieu "souffla dans ses narines une respiration de vie". cela n'est pas dit des animaux. A noter qu'en hébreu le mot ruah désigne aussi bien le souffle que le Saint Esprit.


_________

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8377
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar Cinci » mer. 19 sept. 2018, 15:41

Cant. de la Sagesse (Sg 9)

Moi-même, je vous inspirerai un langage et une sagesse auxquels tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance, ni contradiction (Luc 21,15)



Antienne 1 : Donne-moi la Sagesse, assise près de toi.

Antienne 2 : A ceux qui prient, le Père donne son Esprit.

Ancien Testament

Dieu de mes pères et Seigneur de tendresse,
par ta parole tu fis l'univers.
tu formas l'homme par ta Sagesse,
pour qu'il domine sur tes créatures,
qu'il gouverne le monde avec justice et sainteté,
qu'il rende, avec droiture, ses jugements.
Donne-moi la Sagesse.
assise près de toi.

Ne me retranche pas du nombre de tes fils :
je suis ton serviteur, le fils de ta servante,
un homme frêle, qui dure peu,
trop faible pour comprendre les préceptes et les lois.
Le plus accompli des enfants des hommes,
s'il lui manque la Sagesse que tu donnes,
sera compté pour rien.

Or la Sagesse est avec toi,
elle qui sait tes oeuvres;
elle était là quand tu fis l'univers,
elle connaît ce qui plaît à tes yeux,
ce qui est conforme à tes décrets.
Des cieux très saints, daigne l'envoyer,
fais-là descendre du trône de ta gloire.

Qu'elle travaille à mes côtés,
et m'apprenne ce qui te plaît.
Car elle sait tout, comprend tout,
guidera mes actes avec prudence,
me gardera par sa gloire.


13 Quel homme, en effet, peut connaître le conseil de Dieu, ou bien qui peut pénétrer ce que veut le Seigneur ?
14 Les pensées des hommes sont incertaines, et nos opinions sont hasardées.
15 Car le corps, sujet à la corruption, appesantit l'âme, et sa demeure terrestre accable l'esprit aux pensées multiples.
16 Nous avons peine à deviner ce qui est sur la terre, et nous trouvons avec difficulté ce qui est sous notre main : qui donc a pénétré ce qui est dans le ciel ?
17 Qui a connu votre volonté, si vous ne lui avez pas donné la Sagesse, et si vous n'avez pas envoyé d'en haut votre Esprit saint ?
18 Ainsi ont été rendues droites les voies de ceux qui sont sur la terre, et les hommes ont appris ce qui vous est agréable, et ils ont été sauvés par la Sagesse. »

Sagesse, chapitre 10

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar Carolus » mer. 19 sept. 2018, 18:52

CEC 221 En envoyant dans la plénitude des temps son Fils unique et l’Esprit d’Amour, Dieu révèle son secret le plus intime (cf. 1 Co 2, 7-16 ; Ep 3, 9-12) : Il est Lui-même éternellement échange d’amour : Père, Fils et Esprit Saint, et Il nous a destinés à y avoir part.
" En envoyant dans la plénitude des temps son Fils unique et l’Esprit d’Amour ", Dieu révèle son amour particulier pour les hommes et non pas pour les animaux.

Bassmeg
Quæstor
Quæstor
Messages : 334
Inscription : mer. 12 sept. 2018, 22:53
Conviction : Catholique new wave

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar Bassmeg » ven. 21 sept. 2018, 2:01

Bassmeg : Si maintenant, on veut a toute force pretendre que l espece humaine est differente des autres especes,
moi je veux bien. J aimerais en etre convaincue.
Lisons le paragraphe suivant, chère Bassmeg :
CEC 343 L’homme est le sommet de l’œuvre de la création. Le récit inspiré l’exprime en distinguant nettement la création de l’homme de celle des autres créatures (cf. Gn 1, 26).
Selon le paragraphe ci-dessus, il faut distinguer “ nettement la création de l’homme de celle des autres créatures “.
Certes mais la Bible est imprimée par des humains, traduites par des humains, et inspirée a des humains. Nous nous en faisons une gloire. Et notre Dieu est lui-même terriblement humain. Pour ce qui est de juger si nous valons mieux ou moins bien que les autres animaux, vous avouerez que la source est pour le moins partial, non?

Un Romain considere tout ce qui n est pas Romain comme barbare. A part le fait que la Bible proclame la distinction des humains sur les autres animaux, vous, personnellement, quel trait caracteristique trouvez vous dans les humains que vous ne trouvez pas chez les autres animaux?

Carolus
Barbarus
Barbarus

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar Carolus » ven. 21 sept. 2018, 2:25

Bassmeg :

Pour ce qui est de juger si nous valons mieux ou moins bien que les autres animaux, vous avouerez que la source est pour le moins partial, non?
Oui, Jésus lui-même est “ partial “, chère Bassmeg. :oui:

Il pose une question rhétorique très révélatrice aux disciples : “ Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ? “ (Mt 6, 26)

Jésus dit aux disciples qu’ils valent beaucoup plus que les animaux.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1209
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar prodigal » ven. 21 sept. 2018, 11:01

Bassmeg
vous, personnellement, quel trait caracteristique trouvez vous dans les humains que vous ne trouvez pas chez les autres animaux?
Ce n'est pas "personnel" à vrai dire, mais c'est ce que l'on a toujours dit et su : l'homme est le seul animal qui dispose du langage au sens strict. Les autres différences qu'on reconnaît parfois entre l'homme et l'animal (l'homme apprend au sein d'une culture, il est perfectible, il est capable d'énoncer des raisonnements construits, il est capable de se poser des questions morales, il peut décider en toute responsabilité, il peut contracter, il peut fabriquer des œuvres d'art, il peut adhérer à une religion, il se construit une représentation évolutive de son propre moi, et même, comme le dit Beaumarchais, il boit sans soif et veut faire l'amour en tous temps) ne sont que des conséquences de cette différence fondamentale.
Bien sûr, d'autres animaux communiquent, mais aucun ne le fait par l'intermédiaire du langage au sens strict.
Ce n'est donc pas tout à fait par hasard que l'Incarnation (Dieu s'est fait homme) concerne le logos, deuxième personne de la Trinité.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8377
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar Cinci » ven. 21 sept. 2018, 13:31

Bassmeg
Et notre Dieu est lui même terriblement humain.
Perspicace ... et l'on parlera de Jésus qui est un vrai homme. Quel dommage !

Pour ce qui est de juger si nous valons mieux ou moins bien que les autres animaux, vous avouerez que la source est pour le moins partial, non?
Les crocodiles du Nil sont sans doute moins partial. Il aurait fallu demander leur avis.

:-D

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1448
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar Xavi » mer. 17 oct. 2018, 11:39

Bonjour à tous,

Il n’est pas possible de considérer clairement ici la différence principale qui distingue un humain des animaux en ce qu’il a une double nature corporelle et spirituelle et qu’il est, de ce fait, une âme immortelle.

Le critère de l’amour est aussi difficile à cerner concrètement, indépendamment de sa réalité spirituelle.

En relisant les messages de ce fil, j’en ai retenu particulièrement deux observations que je souligne en gras.
Cracboum écrit :
Le marqueur du statut spirituel et donc éternel de l'âme est sa capacité d'abstraction : les abstractions ne nous viennent pas des sens puisqu'elles n'existent pas, ce critère confère à l'homme une différence de nature par rapport aux animaux.
La Samaritaine écrit :
Les animaux vivent librement dans le jardin de Dieu, glorifiant Dieu par leur joie simple d'exister.

ils vivent dans l'instant présent.
L'animal a un corps et une âme comme nous mais en plus, nous avons l'esprit, celui là même qui nous permet de recevoir l'Esprit, si nous consentons à cette grâce.


"A l'image et à la ressemblance de Dieu" : l'Humain, a le choix, … l'Humain peut parler et donc se représenter par une pensée élaborée un sentiment. Il ne se contente pas de vivre un sentiment comme les animaux, il le représente par des images, des mots, des créations artistiques, il invente, conceptualise.
La notion d’abstraction par rapport au présent me semble pertinente pour différencier l’humain de l’animal.

De beaucoup d’autres points de vue, les différences qui peuvent être constatées dans la réalité naturelle terrestre sont, en effet, de l’ordre de différences de mesures, de degrés. En plus et en moins.

Certains animaux ont un odorat, une ouïe ou une vue bien meilleure que nous.

Les animaux ont des affections parfois beaucoup plus profondes ou fidèles.

Ils ont une certaine capacité de langage en ce sens qu’ils sont capables d’émettre des sons pour s’exprimer et de comprendre, par un apprentissage, quel comportement leur est demandé par certains sons particuliers.

Leurs capacités techniques sont parfois plus affûtées.

Certains animaux sont capables d’imitations étonnantes comme ces éléphants capables de réaliser des dessins complexes après un apprentissage spécifique.

Certains animaux sont capables de comprendre la mort physique comme ces autres éléphants manifestant leur affection à un éléphant mort par des gestes funéraires lors desquels ils recouvrent son cadavre de branchages et expriment leur affection.

Certains animaux sont capables de trouver des solutions techniques pour un résultat à travers une chaîne complexe de liens de causalité.

Il me semble que, dans la réalité terrestre, il n’y a qu’un seul trait caractéristique de l’humain, c’est sa capacité d’abstraction du présent dans sa relation à un autre que lui-même.

L’humain est un être qui peut se percevoir en relation avec de l’absent dans la réalité naturelle présente à ses sens physiques.

Ainsi, il peut penser à un absent dans le lieu (dans l’espace) et au moment (dans le temps) où il se trouve et initier une communication avec cet absent.

Cela permet, notamment, de prier un être invisible, non perceptible dans la réalité naturelle, mais aussi de s’adresser à un être invisible dans la réalité naturelle du présent (dans le temps ou l’espace) par une communication dont cet absent pourra prendre connaissance en un autre lieu (de l’espace) et/ou à un autre moment (du temps futur). Par exemple, je peux penser à un ami qui se trouve dans un autre pays (ailleurs dans l’espace) et lui adresser une lettre qu’il pourra lire plus tard (à un autre moment dans le temps).

Si la prière ne peut guère faire l’objet de comparaisons objectives avec les animaux dès lors que nous n’avons pas accès à l’intérieur de leur être, la capacité d’abstraction du présent se manifeste, par contre, objectivement et de manière observable dans la réalité naturelle, par l’écriture qui permet d’inscrire dans un support mobile une communication dont un absent peut prendre connaissance à un autre endroit dans l’espace et à un autre moment dans le temps.

Certes, l’humain doit apprendre à écrire et l’écriture dépend de diverses capacités physiques pour pouvoir être pratiquée, dont il peut être privé par l’immaturité, des circonstances ou des dégradations de santé.

Mais, en deçà des critères spirituels qui transcendent la réalité concrète, la capacité mentale d’abstraction du présent nécessaire à l’écriture entre absents n’est-elle pas « la » caractéristique de l’humain dans la réalité naturelle ?

Y a-t-il vraiment un humain tel que nous sans cette aptitude intérieure fondamentale, cette sensibilité à l’absent ?

Cela rejoint d’ailleurs le critère distinctif habituel des historiens qui ne situent le début de l’histoire qu’au moment de l’apparition de l’écriture.

Peut-on qualifier d’humains « tels que nous », les homo sapiens de la préhistoire qui ont vécu pendant plus de cent mille ans sans pratiquer l’écriture alors même qu’ils savaient dessiner (comme le montrent, par exemple, les fresques magnifiques des grottes de Lascaux) et façonner des objets (comme, par exemple, des poteries).

Cette question en introduit une autre : comment se fait-il que pendant plus de cent mille ans, les homo sapiens ne semblent avoir jamais pratiqué l’écriture entre absents ?

Certes, on peut observer que les Sumériens, inventeurs de l’écriture durant le quatrième millénaire avant Jésus-Christ, y ont été incités par les besoins de comptabilité de leur commerce autant que d’organisation de leurs cités et qu’ils ont disposé, avec l’argile abondante dans leur région, d’un matériel particulièrement adéquat pour en faire des tablettes adaptées à l’écriture mobile entre absents. Mais, l’explication est-elle suffisante ?

La communication entre absents n’a-t-elle pas toujours été utile et nécessaire, même dans les forêts, les villages ou parmi les chasseurs-cueilleurs de la préhistoire ? N’y a-t-il pas toujours eu partout des matériaux, fusse la pierre ou le bois, qui auraient pu être utilisés pour des communications entre absents ?

Que s’est-il passé, durant le quatrième millénaire, pour faire accéder l’humanité à l’écriture ?

Bassmeg
Quæstor
Quæstor
Messages : 334
Inscription : mer. 12 sept. 2018, 22:53
Conviction : Catholique new wave

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar Bassmeg » mer. 17 oct. 2018, 16:10

Merci à tous et à toutes. Les réponses sont passionnantes, mais tombent souvent dans le cherry-picking (on choisit des faits qui soutiennent nos theses, en oubliant les faits qui l' invalident, ce qui est la méthode de Dambricourt, au passage...)

La derniere réponse évoquait le rapport des humains au temps comme caractere distinctif. Mais est ce vrai? J' en doute. Bien des humains vivent au jour le jour. Ils n' en sont pas moins humains. Bien des humains ne savent pas ce qu' est une semaine, un mois, un an. Ils sont pourtant humains, non?

Et, contre exemple, beaucoup d' animaux savent la notion du temps. A l' heure habituelle, un chien attend son maitre devant la porte. Les vaches attendent devant le portail du pré l'heure de la traite et en cas de retard du fermier, elles meuglent. Beaucoup d' animaux font des reserves de nourriture pour l' hiver. Ils prévoient les saisons. Selon le climat à venir, ils prennent des décisions longtemps à l' avance. Ils ne sont pas les robots guidés par l' instinct que prétendaient des savants il y a deux siecles et plus.

Alors qu' un enfant humain peut completement perdre la notion du temps. Un adulte aussi d' ailleurs. Plus souvent qu' à mon tour, je me suis oubliée dans la nature et faite surprendre par la nuit....

Ensuite, il est évoqué le langage. Mais plein d' animaux ont un langage (que nous ne comprenons pas). Et plein d' autres animaux ont peut être un langage que nous ne percevons meme pas. Qui sait ce que racontent les cétacés? Ce sont peut être des poésies, des sagas anciennes, et pourquoi pas des mythologies ou des religions, de la philosophie ou autre. QUI SAIT? Il y a peu, on ne savait meme pas ce qu' était un ultra son... Alors qu' elles les utilisent depuis des millions d' années… Pareil pour les éléphants. Ils communiquent par infra sons à des kilometres de distance. On ne le sait que depuis qu' on sait capter les infrasons... On n' a pas la moindre idée de ce qu' ils se racontent.
Peut etre qu' ils se donnent des nouvelles du petit dernier qui fait ses dents et de papy Rhombutro qui a passé la trompe à gauche et c' est bien triste... Ou peut etre qu' ils comparent leurs idées pour expliquer le faits que certaines étoiles sont RELATIVEMENT FIXES dans le ciel, mais que d' autres se déplacent d' une maniere étrange et que celles la, tiens, on n' a qu' à les appeller des planetes...

Qui peut nier ça? On ne sait juste pas ce qu' ils se disent.

La premiere fois que j' ai entendu du hongrois, j' ai juste entendu du BRUIT. On aurait vraiment dit des enfants qui faisaient du bruit sans aucune signification avec leurs bouches. On en est la question langage animal… Ce qui est drole, vu que les animaux, eux, sont parfois capables d' apprendre NOS langages… Après, je me suis penchée sur la langue hongroise. Aujourd'hui, je comprends un peu, sais à peu près me faire comprendre et surtout, au lieu d' entendre du bruit, j' entends des mots et des phrases, meme si je ne les comprends pas par manque de vocabulaire. J' arrive à savoir quel mot est le verbe, et quel mot est le nom. Et pendant ce temps là, un ami à moi continue à penser que les hongrois sont des gens betes et intrinséquements differents des humains, puisque quand ils font du bruit avec leur bouche, on n' y comprend rien, sous entendu, ça ne veut rien dire...

A mon avis, il serait plus précis et aviser de dire que les humains sont les seuls à pratiquer le langage humain (plutot que le langage tout court). De la meme maniere que les bélougas de la région d 'Ellesmere sont les seuls à parler le bélouga de la région d' Ellesmere.

Voila pourquoi, pour moi, le langage n' est pas un critere distinctif (de plus, bien des humains sont muets, ou mutiques, ou autistes. Mais ils sont quand meme humains)

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1209
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Quelle différence entre homme et animal ?

Message non lupar prodigal » mer. 17 oct. 2018, 17:58

Chère Bassmeg,

Vous pouvez exiger si vous le souhaitez qu'on parle de langage humain plutôt que de langage tout court. Mais puisque l'homme est seul capable de langage humain la différence entre l'homme et l'animal existe toujours. La question est de savoir si c'est une petite différence de rien du tout (comme celle entre avoir des cornes ou ne pas en avoir) ou une différence fondamentale.

Or c'est évidemment une différence fondamentale, en l'attente du jour hypothétique où un animal saura parler (jour qui, s'il arrive, sera l'un des jours les plus importants de l'histoire du monde!).

Entre autres, le langage (humain, si vous voulez) rend possible le perfectionnement culturel, la discussion morale et juridique (car si l'on peut concéder des droits à l'animal, il demeure incapable de les revendiquer!), la distinction entre soi et l'image de soi, et bien d'autres choses encore.

Je vous concède par ailleurs que les animaux ont la notion du temps (mais pas celle du calendrier, qui suppose le langage "humain") mais pas que le hongrois soit l'équivalent du beluga.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté


Revenir vers « Philosophie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot]