Interprétation des rêves?

Psychologie - Psychanalyse - Psychiatrie - Psychologie sociale - Pathologies psychiques
Avatar de l’utilisateur
Ben1306
Censor
Censor
Messages : 178
Inscription : sam. 28 janv. 2012, 10:57

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar Ben1306 » sam. 30 nov. 2013, 23:25

Et les rêves prémonitoires dans tout ça ?
Des fois j'arrive à en faire des semaines à l'avance.

Avatar de l’utilisateur
Ami
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : sam. 04 août 2012, 23:50
Localisation : Côte d'azur

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar Ami » lun. 09 déc. 2013, 22:59

Des rêves prémonitoires pourraient très bien nous venir de Dieu non :?: Comme un clin d’œil, un indice qu'Il nous laisserait ?
Ce topic soulève en moi des questions aussi! est-ce mal d'y croire seulement dans le cas où on attribuerait ces rêves à un "pouvoir magique" qu'on aurait ou bien a une entité autre que Dieu, ou bien est-ce mal à cause du fait de vouloir deviner l'avenir au lieu de faire confiance à Dieu et aux plans qu'il a pour nous? Si c'était pour la deuxième raison, ça voudrait dire qu'il ne faut pas chercher à prévoir la météo, pas chercher à connaître son futur par quelque moyen que ce soit (ça me semblerait un peu fou...).
Ou est-ce encore pour une toute autre raison? Je m'étais pas posé la question mais maintenant que j'ai découvert ce sujet, je m'interroge!
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire."

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar Jeremy43 » lun. 09 déc. 2013, 23:58

Bonsoir Ami,

Quand cela vient de Dieu, on le sait car Ses Paroles sont "gravées" en nous, Elles nous marquent.
Si c'était pour la deuxième raison, ça voudrait dire qu'il ne faut pas chercher à prévoir la météo, pas chercher à connaître son futur par quelque moyen que ce soit (ça me semblerait un peu fou...).
Vous soulevez un point très intéressant, Jésus dit en effet qu'aucun homme ne peut ajouter une minute à sa vie (je ne me souviens plus de la phrase exacte mais en substance ça veut dire ça), nous pouvons mourir n'importe quand. C'est une réalité, à quoi sert-il de se créer des soucis en voulant prévoir son avenir ? en voulant au final tout contrôler alors que nous ne pouvons en réalité rien contrôler.

Le sens profond de l'Evangile c'est l'abandon total à Dieu, il n'y a que comme cela que nous pouvons être heureux. Le pêché originel c'est le choix délibérer de nos ancêtres de vivre sans le Créateur, de prendre leurs décisions par eux même, c'est la plus terrible des choses d'avoir cette liberté car nous ne pouvons pas savoir ce qui est Bon. Jésus s'est incarné pour venir réparer cette séparation qui nous conduit à la mort.

Le fardeau de Jésus est léger, non pas parcequ'il est "agréable" (c'est une croix), mais parcequ'il nous décharge de tout ce qui n'a aucun sens.

Jésus nous a dit que pour entrer au Ciel nous devions redevenir comme des enfants, cela signifie que nous devons avoir une confiance aveugle et une dépendance totale à Dieu car Il est notre Père (vraiment notre Père).

Un enfant se soucie-t-il de savoir de quoi demain sera fait ? ce sont ses parents qui gèrent (et les parents qui déchargent leur responsabilité sur leurs enfants sont de très mauvais parents), avec Dieu nous devons agir de la même façon, c'est Lui qui s'occupe de tout.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 9978
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar Fée Violine » mar. 10 déc. 2013, 10:47

En effet, les questions d'Ami sont intéressantes.

Jeremy, vous avez raison pour l'abandon, mais à propos de prévoir la météo (par exemple) c'est autre chose. Jésus ne nous a pas dit d'être irresponsables. Il a dit que si on veut construire un bâtiment, il faut d'abord s'asseoir et calculer si on a assez d'argent pour finir les travaux. Je dois prévoir ce qui dépend de moi.
Pour reprendre l'exemple de la météo, si je pars en voyage en hiver, je dois auparavant m'informer de la météo, pour ne pas avoir d'accident ni rester bloquée en route par la neige. Sauf que connaître la météo relève de la science, pas du surnaturel !

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar Jeremy43 » mar. 10 déc. 2013, 19:34

Bonsoir,

Vous avez tout à fait raison, il ne faut pas être insensé. Mais en ce qui concerne la météo, c'est une source d'émerveillement de ne pas savoir le temps qu'il va faire demain ou dans une heure :) alors qu'aujourd'hui on veut savoir le temps qu'il va faire à 10 jours ou même à plusieurs mois.

Bonne soirée

seba15
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 475
Inscription : sam. 23 févr. 2013, 21:05

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar seba15 » mer. 11 déc. 2013, 14:15

Ça dépend quelle météo ils y a des dizaines des dicton "si il pleut à la saint médard il pleuvra quarante jour plus tard... " etc.. :-D
Pour le rêve il me semble qu'il y en a dans l'ancien testament quand joseph interprète les rèves du pharaon.
J'avais posé une question sur les rèves si ils étaient bon ou mauvais ? mais personne ne m'a répondu, donc la réponse à cette question m'intéresse.

Avatar de l’utilisateur
Ami
Censor
Censor
Messages : 195
Inscription : sam. 04 août 2012, 23:50
Localisation : Côte d'azur

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar Ami » jeu. 12 déc. 2013, 14:50

Ben quelque part (on y croit ou non), mais les rêves inspirés par Dieu, certaines idées que nous pourrons avoir qui nous viennent de Lui, etc, relèvent donc du "surnaturel", ça n'est pas quelque chose qui provienne de l'humain, de la Terre, etc. De même pour les miracles.

Je comprend bien le concept de l'abandon total qui nous conduit à l'acceptation de tout les événements, agréables ou pas, toutefois il me semblerait judicieux de gagner ce juste milieu-ci: l'abandon total, oui, mais que dans le cas ou nous n'avons aucun moyen de prévoir connu à ce jour. Se retrouver pris dans une tempête ou bien ne pas chercher à savoir comment contrôler une maladie et finir par en mourir serait... stupide! :zut: Dangereux!

Et inversement, accepter qu'il existe de nouveaux moyens de prévisions est primordial: nous ne vivrions plus avec notre temps, et nous serions simplement haineux et jaloux de ceux qui ont accepté cela et qui s'en servent, et n'en vivent que mieux.

Si donc on suit cette logique dans le cas d'un rêve "marquant" qui provient de Dieu: Super, on peut en tenir compte, c'est Dieu, tout va bien!
Le même rêve que l'on sent provenir uniquement de nous et de rien d'autre: Une faculté de notre cerveau/âme? Je suppose qu'on a donc le droit d'y accorder du crédit, c'est une faculté naturelle.
Encore le même rêve, mais qui nous aurait été inspiré par une entité autre? Démon? Proche défunt? [insérez une possibilité paranormale ici]: mais alors que doit-on en faire? Faire confiance à notre ressentit, qui nous dira si c'est une provenance "bénéfique", faire comme si de rien était tout en sachant que quelque chose a quand même été? Sur ce point là je suis perplexe :?:
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire."

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7995
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar Cinci » ven. 13 déc. 2013, 18:54

seba15,
J'avais posé une question sur les rèves si ils étaient bon ou mauvais ? mais personne ne m'a répondu, donc la réponse à cette question m'intéresse.
Le rêve correspond à un processus physiologique normal. Mais c'est toujours un objet de recherche en même temps. Ne sachant pas encore quelle est la fonction précise du rêve, il n'y a pas de certitude à ce sujet. Plusieurs espèces d'animaux manifestent une activité onirique également.

Dans ces conditions, s'il fallait évoquer des notions de bon ou mauvais, ici comme s'il fallait faire appel à une catégorie relevant de la morale : ce ne serait pas le genre de question qui fait beaucoup sens. Ce serait comme si demander si le fait de manger serait en soi un comportement vertueux ou non. Mais les nourrissons se nourrissent, les petits mammifères aussi, etc.

Plutôt

Si par «bon» vous pensez en réalité à l'utilité - est-ce que le fait de rêver est chose utile ou nuisible ? - alors il semblerait «quand même» que les rêves pourraient toujours être utiles.


Rêves d'école et d'examen

«... c'est avec un certain geste de protestation, et non sans remarquer que les choses du passé poursuivent beaucoup trop longtemps les hommes, que les adultes font état de rêves qui les remettent dans l'ambiance scolaire. Il arrive si fréquemment que le rêveur, après des dizaines d'années, se trouve à nouveau sur les bancs de l'école, tantôt avec ses camarades de jadis. Mais il s'y voit aussi comme adulte, au milieu de gens de son entourage; il s'agit encore pour lui de faire des devoirs. Ces devoirs ressemblent à des devoirs d'école, et pourtant manifestement ils n'en sont pas. Devant, sur l'estrade, se tient ce professeur particulièrement sévère de nos années de jeunesse; mais ce peut être aussi un homme qui ressemble à notre chef de bureau actuel, ou un ami, à moins que ce soit quelqu'un complètement inconnu. On traite un certain sujet; il s'agit surtout pour le rêveur de faire des réponses correctes, de subir à nouveau les examens.

D'après ce qui ressort d'un grand nombre de rêves, la période scolaire, regardée souvent comme sans grande portée, a profondémment marquée l'inconscient de la plupart des individus. Elle a quelque chose de constamment actuel.

Lorsque des rêves scolaires ou d'examens sont présentés au psychothérapeute pour être interpétés, celui-ci n'a pas de peine à persuader le rêveur que ces rêves se rapportent au présent, à sa situation actuelle; car, dans presque tous les cas, le rêve d'école est un symbole pour l'école de la vie du moment, dans laquelle on nous distribue des devoirs, par exemple celui consistant à liquider un conflit important dans un temps donné, à passer avec succès les différentes épreuves de notre existence. On nous interroge en rêve, mais la question est alors d'importance vitale, et le plus souvent, c'est le destin tout-puissant qui la pose. Il peut se faire que le professeur inconnu ait quelqu'un «à l'oeil» lorsqu'il se conduit mal. Ou bien il s'agit pour le rêveur de s'exprimer en une autre langue, par exemple celle du sentiment qu'il n'a jamais apprise, qui lui est par conséquent étrangère; car la situation peut commander de laisser parler le coeur.»

E. Aeppli, Les rêves, Paris, Petite bibliothèque Payot, 19_ (?), p.234

Une situation décrite ici qui ne serait pas sans rappeler les fameuses scènes oniriques du professeur Borg, dans un film non pas moins fameux du cinéaste Bergman. Le rêve peut se présenter comme une sonnette d'alarme qui tend à représenter symboliquement une certaine urgence, dont celle de ramener le sujet à la vie, aux exigences de la vie, de l'accomplissement personnel. Une nécéssaire prise de conscience sur ceci et cela. Dans le film de Bergman, c'était la prise de conscience par le professeur Borg qu'il était complètement mort émotionnellement parlant, coupé de la vie, égoïste à la fin. Le rêve représente l'urgence qu'il y aurait à changer de façon d'être.

Les rêves pourraient potentiellement s'avérer utiles et peut-être même sur différents plans.

A part ça, c'est sûr que des textes bibliques peuvent faire état à l'occasion d'un emploi par le divin de la fonction onirique présente chez les hommes.

Pas plus loin que chez Matthieu :

«... voici ce qu'il en fut de l'origine de Jésus Christ.
Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva
enceinte de par l'Esprit Saint avant qu'ils eussent
habité ensemble. Joseph, son époux, qui était un
homme juste et ne voulait pas la bafouer, résolut de
la répudier en cachette.

Comme il y réfléchissait, voici que l'Ange du Seigneur
lui apparut en songe et dit : «Joseph, fils de David,
ne crains pas de prendre avec toi Marie ton épouse;
car ce qui a été engendré en elle est de par l'Esprit
Saint. Elle enfantera un fils, et tu l'appeleras du nom
de Jésus; car c'est lui qui sauvera son peuple de ses
péchés.»

- Matthieu 1,18

Joseph incline à prendre la décision consciente de renvoyer Marie. Or, c'est par le biais du rêve que Dieu intervient pour l'inciter fortement à changer sa décision. L'effet du rêve chez Joseph est plus impressionnant que n'importe quel discours, calcul ou rumination personnelle.

____
Mary's Child Boy _ H. Belafonte
http://www.youtube.com/watch?v=wfdx2V5sAic

seba15
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 475
Inscription : sam. 23 févr. 2013, 21:05

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar seba15 » sam. 14 déc. 2013, 22:44

Quand on rêve de chute ou de mort, c'est pas terrible pourtant ça m'arrive assez souvent.
Qu'est-ce que ça peut vouloir dire ?
J'avais lu que ça pouvais parler plus de "changement" que de réellement mort.
D'ailleurs quand j'ai des sensation de chute mes sens réagissent comme si j'avais réellement l'impression d'avoir chuté physiquement. Alors que je dors à plat sur mon lit.

Avatar de l’utilisateur
La Chouia
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : lun. 13 janv. 2014, 23:52

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar La Chouia » dim. 19 janv. 2014, 11:36

Bonjour,

Dans le livre de la Genèse on peut trouver une allusion aux rêves et à leur interprétation :
sciscitatus est eos, dicens : Cur tristior est hodie solito facies vestra ?
Qui responderunt : Somnium vidimus, et non est qui interpretetur nobis. Dixitque ad eos Joseph : Numquid non Dei est interpretatio ? referte mihi quid videritis.
Il interrogea donc les officiers de Pharaon qui étaient avec lui en prison, dans la maison de son maître, et leur dit: " Pourquoi avez-vous le visage triste aujourd'hui? "
Ils lui dirent: " Nous avons eu un songe, et il n'y a personne ici pour l'expliquer. " Et Joseph leur dit: " N'est-ce pas à Dieu qu'appartiennent les interprétations? Racontez-moi, je vous prie, votre songe. "
La Genèse dans les chapitres 39 à 41 relate l'histoire de Joseph et de pharaon, et à deux reprises (en prison et au palais) il est question de l'interprétation des rêves par Joseph.

Pax Christi
NUNQUAM EXCIDET
Diliges Dominum Deum tuum ex toto corde tuo,
et in tota anima tua, et in tota mente tua.
Diliges proximum tuum sicut te ipsum.

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar Peccator » dim. 19 janv. 2014, 16:47

Je n'avais jamais fait le rapprochement, merci La Chouia.

Car en effet, comme l'avait rappelé Cinci, dans St Matthieu nous voyons Dieu parler à Joseph en songe.

Chapitre 1 :
20 Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;

Chapitre 2 :
13 Après leur départ, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »

Juste avant, d'ailleurs, Dieu parle aux rois mages en songe, là encore :
12 Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.



Le rapprochement entre les deux Josephs de la Bible est bien sûr évident, mais je n'avais jamais prêté attention à ce "détail" des rêves.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1326
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Une question sur les rêves

Message non lupar mike.adoo » mar. 21 janv. 2014, 19:21

La Genèse dans les chapitres 39 à 41 relate l'histoire de Joseph et de pharaon, et à deux reprises (en prison et au palais) il est question de l'interprétation des rêves par Joseph.
Bonsoir à tous . Pour mieux comprendre ces rêves ( rêves prémonitoires et rêves du Pharaon ) je vous suggère ce lien :http://catechisme-adulte.blogspot.fr/20 ... oires.html

Bonne lecture

valrau
Ædilis
Ædilis
Messages : 11
Inscription : jeu. 18 juil. 2013, 11:12

Rêve du diable

Message non lupar valrau » lun. 02 juin 2014, 10:29

bonjour à tous

je suis inquiète je rêve souvent du diable pas en forme physique mais je sais que c'est lui dans mon rêve je prie et je me réveille en priant et continue ma prière inconsciemment en étant tout éveillé je crois par peur qu'il m'attaque.
Avez vous déjà vécu cette situation? Quel message m'envoie t-on?
Merci de vos réponses ou témoignages.

Valrau

Belin
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1875
Inscription : lun. 16 juin 2008, 18:28

Re: rêve du diable

Message non lupar Belin » lun. 02 juin 2014, 16:10

Les rêves c'est notre cerveau qui fait le "nettoyage", le chrétien doit avoir peur d'une seule chose: de pécher, est ce que vos rêves vous poussent à commettre le péché une fois réveillé? si oui comment? sinon n'ayez plus peur!
Beaucoup ont peur du mal qu'ils peuvent subir, mais n'évoquent aucune crainte du péché qu'ils peuvent commettre. Face à un mal qu'on risque de subir, il est plus profitable pour notre salut de demander les grâces pour rester fort dans les périls à venir, plutôt que de demander à Dieu de nous épargner des périls en question.

valrau
Ædilis
Ædilis
Messages : 11
Inscription : jeu. 18 juil. 2013, 11:12

Re: rêve du diable

Message non lupar valrau » mar. 03 juin 2014, 12:06

Bonjour Kisito,

Merci de votre réponse.

Non mes rêves ne me poussent pas à pécher quand je me réveille. Maintenant je ne suis pas parfaite et peut être sans le vouloir je péche par mes paroles car la veille de ce rêve mes amis m'ont déçu par leur agissement et je les ai critiqué mais la personne avec qui j'étais pensait la même chose que moi donc ma critique était une vérité un fait . Je sais qu'on ne doit pas critiquer son prochain, alors est ce que j'ai péché?

C'est vrai j'ai peur du mal que je pourrais subir par rapport à la vie de mes enfants et de mon mari car le cousin de mon mari est mort dans un accident de voiture, j'ai peur de la maladie car ma mère est morte d'un cancer jeune, j'ai aussi peur pour le futur de mes enfants et Effectivement j'ai déjà demander à Dieu de nous protéger pour c'est chose là.

j'essaie de m'employer à ne pas faire de mal aux autres même si elles me font du mal. J'ai parfois des pensées et des rêves qui sont des péchés mais jamais je ne les ai pas commis.

Je prie pour demander le pardon de Dieu car je dois surement péché, déjà rien qu'étant chrétienne non pratiquante (je ne vais pas à l'église) mais j'essaie dêtre droite dans ma vie comme le voudrait le Seigneur.


Revenir vers « Psychologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités