La folie

Psychologie - Psychanalyse - Psychiatrie - Psychologie sociale - Pathologies psychiques
Avatar de l’utilisateur
petit_chenille
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : lun. 05 nov. 2012, 17:10

La folie

Message non lupar petit_chenille » lun. 17 déc. 2012, 12:58

Bonjour a tous

je ne sais pas où poser cette question. je suis psychotique et il m'arrive d'avoir de mauvaises pensées, comme des pensées parasites dans ma tête, c'est souvent des moqueries ou des insultes vis a vis des choses malheureuses de ce monde , comme si ces pensées me disaient le pire qui soit.

Suis je responsable? est ce un peche? et aussi suis je responsable de mes pensées lorsque je délire? :sonne:
pardonnez moi si mes messages semblent étranges, je suis psychotique et il y a des choses que je dis ici que je ne peux dire à mon psychiatre car je pense, sachant qu'il est athée, il ne comprendrait pas, merci de votre tolerance, paix sur vous ;)

nijiad
Censor
Censor
Messages : 151
Inscription : ven. 21 sept. 2012, 14:24

Re: la "folie"

Message non lupar nijiad » lun. 17 déc. 2012, 20:12

Vous posez une question intéressante et je trouve admirable que vous ayez ce souci : d’autres, peut-être, auraient d’entrée de jeu imputé à leurs seuls troubles de santé ces pensées…

Le Catéchisme de l’Église dit que le péché « a été défini comme “une parole, un acte ou un désir contraires à la loi éternelle” », cf. Saint Augustin, Saint Thomas d’Aquin (CE 1849). Voilà un premier élément de réponse : vous parlez de pensées involontaires et que vous rejetez, le CE parle de parole, d’acte ou de désir. Distinction importante.

Autre élément, cette fois évoqué à propos du péché mortel : celui-ci « requiert pleine connaissance et entier consentement » (1859). Et à propos du consentement, le CE note aussi que « les impulsions de la sensibilité (…) peuvent réduire le caractère volontaire et libre de la faute, de même que des pressions extérieures ou des troubles pathologiques ». C’est important de mesurer ce jeu de la liberté.

Pour résumer, j’ai envie de vous dire ceci. Vous ne recherchez pas ces pensées, vous ne les maîtrisez pas et vous les rejetez : ce n’est certainement pas un péché délibéré. Si, en prenant conscience, vous vous y complaisiez, ce serait différent. Reste que ce genre de pensées, même tout à fait involontaire, est intrinsèquement mauvais, moi j’appelle ça la marque du péché originel. Peut-être pouvez-vous le reconnaître comme tel, sans tomber dans la culpabilisation ?

Je suis désolée, j’avais envie de vous faire une réponse chaleureuse, et je trouve tout ce discours très sec. Je crois que la maturité spirituelle, c’est justement d’être capable de reconnaître qu’en deçà des actes que nous posons plus ou moins délibérément, il y a en nous une espèce de connivence avec le mal, sur laquelle nous n’avons pas prise… et c’est là que nous devons nous confier à Dieu : c’est sa grâce qui nous sauve, même si de notre côté nous devons faire tout ce que nous pouvons pour ne pas pécher. :)

Avatar de l’utilisateur
petit_chenille
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : lun. 05 nov. 2012, 17:10

Re: la "folie"

Message non lupar petit_chenille » lun. 17 déc. 2012, 22:16

en fait c'est comme si je tout ce que je refoulais, tout ce que je considerais comme mal, remontait à la surface.
J'aurais aimé savoir ce que l'Eglise pense de la "folie" et la psychose.

Dans mes délires il m'est arrivé de penser des choses assez extremes (du moins pour moi) par exemple penser que quelqu'un qui m'est cher etait diabolique ou des choses comme ça. Grace a Dieu je n'ai jamais pensé faire du mal a quelqu'un, je me pose toujours en "victime" et me mets en repli sur moi-meme. Il m'est aussi arrivé d'avoir des délires mégalomaniaques mystiques (genre se prendre pour un dieu ou un genre de sous-dieu) des fois j'avoue que j'y prenais plaisir à ce mysticisme, c'était donc un désir donc un péché d'apres ce que vous dites, mais dans un sens j'etais aussi désireuse d'avoir ce que mon interprétation psychotique de la vie m'avait convaincue que je pouvais avoir. compliqué
C'est difficile a vivre. Alors je prends mes medicaments et j'essaye de ne pas trop y penser.

merci pour votre message.
pardonnez moi si mes messages semblent étranges, je suis psychotique et il y a des choses que je dis ici que je ne peux dire à mon psychiatre car je pense, sachant qu'il est athée, il ne comprendrait pas, merci de votre tolerance, paix sur vous ;)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13001
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: la "folie"

Message non lupar etienne lorant » lun. 17 déc. 2012, 23:06

Dans mes délires il m'est arrivé de penser des choses assez extremes (du moins pour moi) par exemple penser que quelqu'un qui m'est cher etait diabolique ou des choses comme ça. Grace a Dieu je n'ai jamais pensé faire du mal a quelqu'un, je me pose toujours en "victime" et me mets en repli sur moi-meme. Il m'est aussi arrivé d'avoir des délires mégalomaniaques mystiques (genre se prendre pour un dieu ou un genre de sous-dieu) des fois j'avoue que j'y prenais plaisir à ce mysticisme, c'était donc un désir donc un péché d'apres ce que vous dites, mais dans un sens j'etais aussi désireuse d'avoir ce que mon interprétation psychotique de la vie m'avait convaincue que je pouvais avoir. compliqué
C'est difficile a vivre. Alors je prends mes medicaments et j'essaye de ne pas trop y penser.

merci pour votre message.
Je ne vous crois pas coupable, car dans un délire, il arrive que nous allions très loin. Mais nous savons que c'est du délire. Je vous sens plutôt du côté de la souffrance ("Je prends mes medicaments et j'essaye de pas trop y penser") que du péché. Oh, Dieu est amour, dites-Lui que vous lui faîtes confiance, en dépit de toutes ces choses, et Il vous le rendra d'autant plus. Confiance ! Pourquoi la volonté nous paraît-elle si évidente, alors la confiance va tellement plus loin ?

En union de prière,

Etienne
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1326
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: la "folie"

Message non lupar mike.adoo » mar. 18 déc. 2012, 19:41


je suis psychotique et il m'arrive d'avoir de mauvaises pensées, comme des pensées parasites dans ma tête ...
Bonjour
Je ne suis pas psychotique mais , à moi aussi ," il m'arrive d'avoir de mauvaises pensées, comme des pensées parasites dans ma tête " C'est même un phénomène assez fréquent .
Ce problème a déjà été évoqué sur ce forum http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... ns%C3%A9es

Il arrive donc que des pensées inopportunes viennent s'inviter dans notre esprit comme autant de petits diables mal intentionnés .
Si vous leur accordez la moindre importance , ils vont élire domicile chez vous , trop contents de vous agacer ; si , au contraire , vous les ignorez , le jeu , pour eux , perdra tout intérêt et ils partiront d'eux-mêmes .

Bon courage

Avatar de l’utilisateur
petit_chenille
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : lun. 05 nov. 2012, 17:10

Re: la "folie"

Message non lupar petit_chenille » mer. 19 déc. 2012, 2:32

merci j'ai lu et ca m'a rassurée si c'est un phenomene frequent
je cherchais le terme mais "pensées blasphematoires" convient parfaitement, elle s'imposent aussi à moi lorsque je prie et que je lis la bible , je me suis retrouvée dans ce que j'ai lu sur le fil que vous m'avez indiqué. :exclamation:
pardonnez moi si mes messages semblent étranges, je suis psychotique et il y a des choses que je dis ici que je ne peux dire à mon psychiatre car je pense, sachant qu'il est athée, il ne comprendrait pas, merci de votre tolerance, paix sur vous ;)

Avatar de l’utilisateur
ti'hamo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2891
Inscription : sam. 17 mai 2008, 0:04

Re: la "folie"

Message non lupar ti'hamo » mer. 19 déc. 2012, 13:49

Oui, des pensées parasites, insultantes ou blasphématoires, cela arrive, notamment lors de la prière, justement. À partir du moment où elles sont spontanées et non recherchées, elles sont comme un sentiment : elles ne sont pas un péché, mais quelque chose qui se produit en nous.

Comme les sentiments : ressentir de la colère, de la jalousie, de l'envie, ... envers quelqu'un, ça n'est pas commettre le péché de colère, de jalousie ou d'envie. Accepter le sentiment, le conserver en soi, le nourrir et l'entretenir (en se disant par exemple "ah, mais oui, c'est bien vrai, pouquoi a-t-elle le droit d'avoir autant d'argent, c'est injuste, je suis sûr qu'elle l'a mal acquis en plus"),
voilà le péché.



Concernant les délires et la folie : question délicate. Le principe reste le même : tout ce qui est spontané et non volontaire, n'est pas un péché. Si par contre on se met à rechercher cet état parce qu'on apprécie les idées ou les sentiments qu'on a à ce moment, on tombe là dans le péché.

Ceci étant des considérations générales, en pratique tout se mêle : mouvement spontané involontaire, faiblesse, dépendance, volonté, péché... et il peut être difficile de faire la part des choses et de savoir de quoi au juste nous sommes responsables. Le mieux alors est de confier cela dans la prière ET dans la confession.
(mieux vaut confier, dans la confession, "j'ai eu telle pensée mauvaise, je n'aime pas cette pensée, je voudrais ne pas l'avoir eue, je ne sais même pas vraiment si j'en suis coupable", que de ne rien dire parce qu'on n'est pas sûr de savoir si c'est un péché : la confession, c'est bien plus qu'une liste de péché, c'est confier ses fautes et ses faiblesses à Dieu, en les reconnaissant pour ce qu'elles sont.)
“Il serait présomptueux de penser que ce que l'on sait soi-même n'est pas accessible à la majorité des autres hommes.”
[Konrad Lorenz]

Celui qui connaît vraiment les animaux est par là même capable de comprendre pleinement le caractère unique de l'homme.
[Konrad Lorenz]
Extrait de L'Agression

zelie
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 594
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45
Localisation : France

Re: la "folie"

Message non lupar zelie » mer. 19 déc. 2012, 19:08

Avez-vous pensé à vous en ouvrir à un prêtre?
Pour avoir un son de cloche différent de celui des médecins, puisque vous semblez, sur la base d'un constat de maladie, chercher à mieux vous positionner spirituellement. Un prêtre est tout à fait indiqué je trouve pour vous aider à poser et apaiser un tel positionnement.
Il se peut qu'il vous recommande un exercice spirituel apaisant, un cheminement accompagné, un sacrement, je ne sais, quelque chose qui vous aide à vous apaiser.

Pour ce qui est des délires, personne n'est coupable d'être malade, et votre maladie est quand même bien gênante. Aussi je pense que vous pouvez vous sentir en paix sur ce point, Dieu vous aime et comprend bien à quel point vous êtes tourmentée.

Qu'en ce temps de Noël, l'Amour vous tienne dans ses bras, pour que vous en ressentiez toute sa Paix et sa Bénédiction, et que ces grâces vous soient pérennes,

Zélie
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre

Avatar de l’utilisateur
petit_chenille
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : lun. 05 nov. 2012, 17:10

Re: la "folie"

Message non lupar petit_chenille » mer. 19 déc. 2012, 22:46

je vais en parler avec mon frere, qui se trouve être psychiatre et fait des études pour devenir diacre.
Il me conseillera surement, mais là je ne peux pas me rendre dans une paroisse pour l'instant pour diverses raisons, je le pourrai dans quelques mois. Il aurait été pratique pour moi que je puisse m'entretenir avec un prêtre par le net même si le contact n'est pas le même. J'ai parlé de ma foi à mes différents psychiatre, mais ils restent sans mot. Ils respectent mais le dialogue ne va pas plus loin. Mon frere est beaucoup plus ouvert mais je ne peux pas l'avoir comme psy! :)
pardonnez moi si mes messages semblent étranges, je suis psychotique et il y a des choses que je dis ici que je ne peux dire à mon psychiatre car je pense, sachant qu'il est athée, il ne comprendrait pas, merci de votre tolerance, paix sur vous ;)

Chipsy
Quæstor
Quæstor
Messages : 349
Inscription : mar. 09 oct. 2012, 17:51
Localisation : Paris

Re: la "folie"

Message non lupar Chipsy » dim. 23 déc. 2012, 11:22

Effectivement petit chenille, les médecins sont là pour soigner votre corps, et s'ils ne sont pas chrétiens, il ne peuvent pas vraiment comprendre ce que vous vivez spirituellement.
Soyez en paix concernant toutes ces pensées qui vous perturbent et qui relèvent de la maladie pour laquelle vous êtres traitée. Ne vous focalisez pas dessus, et vivez votre foi sans vous décourager !
Remettez chaque fois tout ce qui vous perturbe aux pieds de Jésus et déchargez vous sur lui de tous vos soucis.
Que le Seigneur vous bénisse Petite Chenille !

antoine75
Barbarus
Barbarus

La folie

Message non lupar antoine75 » lun. 22 oct. 2018, 19:30

Est-ce héréditaire ? Est-ce lié à l'environnement ? C'est facile de trouver une cause dans son environnement familial, scolaire, dans le travail, dans la société en général, mais n y a t-il pas quand même des facteurs pouvant faciliter la folie à se développer chez quelqu'un ? Accueillir ce n'est pas tester, ni rendre la vie impossible à quelqu'un...


Revenir vers « Psychologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit