Homosexualité et psychiatrie

Psychologie - Psychanalyse - Psychiatrie - Psychologie sociale - Pathologies psychiques
gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 4641
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar gerardh » mer. 29 août 2018, 10:27

__________

Les propos du Pape ont engendré des polémiques malveillantes. Mais avait-il complètement tort ?

Sauf erreur on ne connaît pas exactement au niveau scientifique les sources de l'homosexualité. Sont-elles innées ou sont-elles acquises du fait de traumatismes supportés dans la jeunesse, ou un mix des deux ?

Dans le cas de traumatismes psychiques anciens, il n'est pas incohérent d'avoir recours à la psychiatrie. Ce ne sont pas alors des maladies mentales, mais des désordres, affectifs par exemple.

Car en toute hypothèse on ne pourra pas prétendre que l'homosexualité est une chose normale, malgré ce que pensent des associations bien-pensantes. Dieu nous créa mâles et femelles.

En tout état de cause il y a une différence entre être homosexuel et commettre le péché de chair homosexuel. Mais cela est aussi valable pour les péchés de chair hétéro-sexuels.

--

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3837
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar Kerniou » mer. 29 août 2018, 12:16

d'accord avec vous, Gérard. J'ai trouvé les propos du pape très sensés. C'est ce que j'aurais fait, en tant que mère si je m'étais trouvée dans cette situation.
Les gens ignorent tout de la pédo- psychiatrie.
L'apologie de l'homosexualité bat son plein mais on peut penser que le désordre affectif qui la sous-tend souvent doit être pris en compte.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1173
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar prodigal » mer. 29 août 2018, 12:39

Il entre beaucoup de mauvaise foi dans les réactions aux propos du pape François.
A la rigueur on peut être choqué si l'on considère que la psychiatrie d'une part ne s'occupe que de malades et d'autre part qu'elle ne les soigne que par des méthodes brutales et aliénantes, comme les électrochocs.
Mais c'est avoir une idée bien sombre de la psychiatrie, et je rejoins totalement Kerniou sur ce point.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1173
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar prodigal » jeu. 30 août 2018, 9:57

Merci sator pour ce message.
L'intérêt de la pensée de René Girard pour ce sujet (alors qu'il ne se préoccupe pas spécialement de l'homosexualité) c'est qu'elle montre comment le désir peut prendre telle ou telle orientation sans qu'il y ait à présupposer forcément une sorte de déterminisme inné.
Il arrive donc qu'on devienne homosexuel non pas parce que c'était programmé génétiquement, mais en raison d'une histoire complexe, qui peut donc (je ne dis pas qu'elle le doive) être étudiée avec recul, en particulier en ayant recours à un psychiatre (à condition d'en connaître un bon). Je redis ici ce qu'a dit gerardh, à cette nuance près que je ne parle pas de traumatisme, le modèle girardien explique en effet comment l'on en vient à se fixer sur tel ou tel objet de désir sans qu'il faille faire intervenir un traumatisme particulier.
Il n'est donc pas exclu du tout que le pourcentage de personnes homosexuelles augmente significativement dans la population sans la moindre mutation génétique. Est-ce que c'est ce qui est en train de se passer? Je l'ignore.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Archidiacre
Censor
Censor
Messages : 174
Inscription : sam. 29 juil. 2017, 14:45
Conviction : Catholique.

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar Archidiacre » jeu. 30 août 2018, 14:45

Il me semble que Girard n'est pas non plus fermé à des prédisposition génétiques. Néanmoins, je trouve que son modèle explique bien la "féminité" de certains hommes homosexuels et inversement pour les femmes. Si un homme prend sa mère pour modèle, il reproduira les tendances liées à son genre (bien qu'il y ait des contre-exemples à tout).
Chaîne Youtube: https://www.youtube.com/c/Archidiacre

Avatar de l’utilisateur
Archidiacre
Censor
Censor
Messages : 174
Inscription : sam. 29 juil. 2017, 14:45
Conviction : Catholique.

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar Archidiacre » sam. 01 sept. 2018, 12:53

Pourquoi autant de scepticisme pour la recherche scientifique mais pas pour les théories de René Girard? Et pourquoi cette hostilité à l'hypothèse (certes non tranchée) que l'homosexualité serait prédisposée? Je n'ai jamais vu ça comme une atteinte à la foi catholique.
Chaîne Youtube: https://www.youtube.com/c/Archidiacre

nevermind7
Censor
Censor
Messages : 164
Inscription : mar. 24 avr. 2018, 16:15
Conviction : Déiste

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar nevermind7 » sam. 01 sept. 2018, 14:31

Entièrement d'accord Archidiacre. Il existe plusieurs publications scientifiques sur les origines partiellement génétiques de l'homosexualité. Le génome gay porte même un nom et a fait l'objet d'une publication sur publmed un site commandité par le gouvernement.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1173
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar prodigal » sam. 01 sept. 2018, 14:44

Notons bien cependant que "partiellement génétique" ne signifie pas "déterminé par la génétique" (de telle sorte qu'avant la naissance on pourrait savoir si l'enfant à venir sera ou ne sera pas homosexuel) mais qu'il existe des facteurs prédisposant à l'homosexualité, qui en augmentent la probabilité.
La science peut nous renseigner, bien entendu, mais pas nous dire ce que nous devons penser de l'homosexualité. Ce principe est d'ailleurs valable pour toutes les questions éthiques.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8743
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar PaxetBonum » sam. 01 sept. 2018, 14:45

Bonjour Nervermind7

Auriez-vous la référence de cette publication pubmed ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8743
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar PaxetBonum » sam. 01 sept. 2018, 14:47

La science peut nous renseigner, bien entendu, mais pas nous dire ce que nous devons penser de l'homosexualité. Ce principe est d'ailleurs valable pour toutes les questions éthiques.
Pas certains que la science puisse répondre car l'anathème est lancé : l'homosexualité ne peut être une pathologie.
La loi interdit d'aller dans ce sens et coupe donc court à toute possibilité de progresser scientifiquement et donc de pouvoir un jour proposer un remède.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

nevermind7
Censor
Censor
Messages : 164
Inscription : mar. 24 avr. 2018, 16:15
Conviction : Déiste

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar nevermind7 » sam. 01 sept. 2018, 16:57

Bonjour Nervermind7

Auriez-vous la référence de cette publication pubmed ?
Bien entendu, je ne l'ai pas posté car j'étais sur mon téléphone, veillez m'en excuser. Là voici:
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7794104

Il existe d'autres publications du même type mais celle-ci à le mérite d'être explicite.

En effet, le mot partiellement, est à concevoir comme un facteur favorisant, une influence et non une loi immuable.
pouvoir un jour proposer un remède.
Il n'y a de remède que pour ce qui relève de la maladie. Si certains homo vivent très mal leur penchant, il convient de ne pas tous les mettre dans le même panier. En effet, rien qu'avoir le choix serait une avancée scientifique intéressante, c'est tout.

SergeA
Senator
Senator
Messages : 873
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar SergeA » dim. 02 sept. 2018, 7:17

"prédisposition génétique ou hormonale" ?
Et pourquoi ne pas prendre en compte l'influence potentielle de l'environnement et de l'alimentation ?
Les hormones naturelles ou de synthèse présentes en grande quantité ne peuvent-elles pas influencer le spectre hormonal des individus et donc leur psychisme ? Et dans la foulée, la dispersion du genre ne peut-elle pas être considérée comme l’œuvre de satan puisque le profit est à l'origine de la mal bouffe et de la pollution ?
.........................................................................................................................................................................................

"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

Avatar de l’utilisateur
jerome
Quæstor
Quæstor
Messages : 321
Inscription : sam. 09 janv. 2016, 17:05
Conviction : Catholique

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar jerome » dim. 02 sept. 2018, 14:27

Je n'aurais qu'une seule réflexion : comment aurait réagi notre Seigneur Jésus Christ confronté à ce qui vient d'être écrit ?

Je prie pour vous.

« Je vous donne un commandement nouveau: c'est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples: si vous avez de l'amour les uns pour les autres » (Jean, 13:34-35)
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10112
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar Fée Violine » dim. 02 sept. 2018, 14:36

ce qui vient d'être écrit
À quoi faites-vous allusion ?
Au dernier message, qui évoque l'influence de la nourriture et de l'environnement ? C'est pourtant une hypothèse à étudier.
À l'ensemble du fil, qui mêle homosexualité et psychiatrie ? Il a été dit que les personnes homosexuelles ont souvent des troubles affectifs.
Vous parlez d'amour, mais aimer les autres empêche-t-il de réfléchir ?

Avatar de l’utilisateur
jerome
Quæstor
Quæstor
Messages : 321
Inscription : sam. 09 janv. 2016, 17:05
Conviction : Catholique

Re: Homosexualité et psychiatrie

Message non lupar jerome » dim. 02 sept. 2018, 14:51

Il n'est pas interdit de réfléchir.

Il n'est pas non plus interdit de se taire quand l'on ne sait pas.

Le silence vaut mieux que des assertions sans fondement scientifique.

Le silence vaut mieux que des paroles de haine et de rejet.

Pour mémoire, si les relations sexuelles homosexuelles pourraient s'apparenter au péché, l'homophobie est, sans aucun doute, un péché.

Enfin, rappelons que les maladies psychiatriques sont référencées dans des recueils scientifiques comme le DSM. L'homosexualité n'appartient à aucun de ses recueils.
Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.


Revenir vers « Psychologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité