Abus de "soins"?

Psychologie - Psychanalyse - Psychiatrie - Psychologie sociale - Pathologies psychiques
antoine75
Senator
Senator
Messages : 997
Inscription : sam. 04 oct. 2014, 20:52

Abus de "soins"?

Message non lupar antoine75 » jeu. 05 juil. 2018, 2:45

Internement psychiatrique : A-t-on le droit de détenir une personne sans son consentement ?

Dans les droits de l'homme, est-il possible de détenir une personne sans son consentement ou obliger une personne à recevoir des "soins"?
Toute personne est libre tant qu'il respecte la loi. C'est la seule condition pour moi et une personne respectant la loi n'a pas à subir des soins contre sa volonté et encore moins à être enfermé en hôpital psychiatrique sans son consentement. C'est des situations que j'ai rencontré personnellement. J'aimerai avoir votre opinion sur ce cas de violation aux droits inaliénables de l'homme.
Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.
Médicaments psy :

Celui qui peut faire périr l'âme et le corps n'est-il pas l'Antéchrist ? Et l'Antéchrist a un nom : la psychiatrie. Je sais de quoi je parle. C'est caché au public mais les médicaments sont dangereux et rendent les gens comme des zombies sans âme. Il faut se renseigner. Et c'est pas pour rien que le médicament que je prends ne doit en aucun cas être pris par des femmes enceintes. Ces médicaments retirent simplement le souffle de vie en nous. Je défie quiconque de me dire le contraire quant à l'analyse du verset que j'ai fait. Ces médicaments sont un vrai poison.

Pour savoir comment la psychiatrie change une personne, merci de regarder ce court extrait tiré du film "Elle s'appelle Sabine" :



A noter que des personnes ravagées par les médicaments comme Sabine sont monnaie courante en psychiatrie. Et quand on voit ce qu'elle était avant, même si elle avait sûrement des troubles, il fallait laisser la vie faire son travail ...

Avatar de l’utilisateur
Dominus vobiscum
Censor
Censor
Messages : 150
Inscription : jeu. 02 mars 2017, 17:58
Conviction : Catholique

Re: Abus de "soins"?

Message non lupar Dominus vobiscum » jeu. 05 juil. 2018, 20:23

Bonjour,

Oui, on peut enfermer une personne sans son consentement, si elle est dangereuse pour elle-même ou/et les autres.

Les médicaments et hôpitaux psychiatriques visent à soigner les personnes. Cela na rien de diabolique. Seulement parfois il y a des personnes qui ont une médication lourde du fait de leur maladie et cela leur est nécessaire. Les personnes qui ont ces maladies ont besoin et doivent prendre ces médicaments qui les stabilise et leur permettent de vivre un peu. Et au contraire ce sont ces médicaments qui permettent a ces personnes d'avoir un souffle de vie. Antoine 75 pour parler de la depakine?
"l' amour ne se paie que par l amour." St jean de la croix

Avatar de l’utilisateur
JCNDA
Quæstor
Quæstor
Messages : 349
Inscription : lun. 15 mai 2017, 17:43
Conviction : baptisé
Localisation : Loiret

Re: Abus de "soins"?

Message non lupar JCNDA » jeu. 05 juil. 2018, 21:35

Bonsoir antoine,
Internement psychiatrique : A-t-on le droit de détenir une personne sans son consentement ?
Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.
Médicaments psy :

Celui qui peut faire périr l'âme et le corps n'est-il pas l'Antéchrist ? Et l'Antéchrist a un nom : la psychiatrie. Je sais de quoi je parle. C'est caché au public mais les médicaments sont dangereux et rendent les gens comme des zombies sans âme. Il faut se renseigner. Et c'est pas pour rien que le médicament que je prends ne doit en aucun cas être pris par des femmes enceintes. Ces médicaments retirent simplement le souffle de vie en nous. Je défie quiconque de me dire le contraire quant à l'analyse du verset que j'ai fait. Ces médicaments sont un vrai poison.

Pour savoir comment la psychiatrie change une personne, merci de regarder ce court extrait tiré du film "Elle s'appelle Sabine" :
Les troubles psychologiques changent une personne, celle-ci observe le monde différemment du nôtre.
En effet, si la personne n'est pas capable d'être autonome, les médicaments sont prescrits d'office, ou bien elle est hospitalisée afin de suivre un traitement. Je pense que la personne qui a une "pathologie" doit accepter cette citation qui est valable pour tous :
Je reste raisonnable. Moi, si on me dit de mettre un transistor dans le cerveau d’un humain, je suis un imbécile, donc je le fais. Par contre, je ne me l’implanterais pas.
Le transistor peut être assimilé à une maladie. Voilà, Il faut suivre ce conseil. Je crois.
Dernière édition par JCNDA le jeu. 05 juil. 2018, 21:38, édité 1 fois.
"Car Yahweh connait la voie du juste, mais la voie des pécheurs mène à la ruine."
L’abbé Augustin Crampon


Revenir vers « Psychologie »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités