La vie des saints, une inconnue éblouissante

« Je louerai le Seigneur de tout mon cœur, je raconterai toutes tes merveilles. » (Ps 9.1)
Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1597
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

La vie des saints, une inconnue éblouissante

Message non lu par zelie » mar. 19 mars 2019, 9:20

Bonjour,
je vous propose un nouveau fil aujourd'hui, fête de Saint Joseph, saint silencieux mais qui a mérité de veiller sur Dieu fait homme et sur la Mère de Dieu. Il s'agit de partager des fiorettis, trouvés au fil de nos lectures, ou nous nous avons été témoins.
Dans une optique d'édification commune voire d'évangélisation, le fioretti tient une place privilégiée, qui nous fait parfois toucher au merveilleux, mais qui peut aussi nous être une simple leçon de catéchisme, de bonne conduite, de ressenti spirituel.
Je rappelle que le "fioretti" est une histoire courte, souvent merveilleuse du moins édifiante, illustrant la vie des saints.

C'est un moyen simple de pouvoir faire toucher du doigt toute la beauté de l'Amour de Dieu, de Sa Paix, à nos frères en besoin de conversion ou de soutien moral, c'est pourquoi j'initie ce fil, pour que l'un après l'autre, comme un effet domino, nous témoignons ou rapportons nos lectures, nos trouvailles sur le net, qui seront de nature à mettre du baume sur les désespérances, à relever, encourager, éblouir la foi de tous, et qui relèvent de la vie des saints connus ou totalement inconnus.
Il ne s'agit pas de faire que du spectaculaire, il s'agit de témoigner de ce que peut la Miséricorde de Dieu dans nos vies quand elle est intimement liée à l'Amour de l'autre.
Merci de citer vos sources.

Je commence donc par un article concernant Jean-Paul II, apôtre de la Miséricorde justement, lui qui a fait connaître Sainte Faustine et instauré la dévotion et le dimanche de la Miséricorde, une semaine après le dimanche de Pâques:

Un prêtre rencontre par hasard un copain de séminaire devenu mendiant après avoir abandonné le sacerdoce. Désespéré devant la misère de ce prêtre défroqué, il le signale au Pape qui l'envoie le chercher sur le champ:
Arrivés juste à temps au Vatican, les deux prêtres sont conduits dans les appartements privés de Jean-Paul II et dînent avec le Souverain Pontife. À la fin du repas, le Pape demande à l’ami (...) de le laisser seul avec le mendiant et d’attendre dans le hall.
Le Saint-Père se tourne alors vers le prêtre mendiant, et lui dit : « Père, voulez-vous bien entendre ma confession ? ».
Le prêtre mendiant bégaye qu’il n’est plus prêtre.
Le Pape réplique : « Un prêtre l’est pour l’éternité ».
Le mendiant objecte alors qu’il est défroqué et qu’il n’a plus le droit d’exercer son ministère.
Le Saint-Père répond qu’il est Pape et qu’il peut le rétablir immédiatement dans ses fonctions.

À bout d’arguments, le prêtre défroqué ne peut faire autrement que de s’exécuter et entend la confession de Jean-Paul II. Tout de suite après, il tombe aux pieds du Pape, et en sanglotant, lui demande d’entendre à son tour sa propre confession.
En le renvoyant, le Saint-Père lui signifie qu’il le désigne dès à présent au service d’une paroisse, lui confiant un ministère spécial auprès des mendiants !


l'article complet, bien plus intéressant que mon résumé, est à lire ici: https://fr.aleteia.org/2016/03/04/le-jo ... -defroque/

J'imagine tellement le Saint-Père priant l'Esprit-Saint de l'inspirer en attendant cette rencontre pour que la Volonté de Dieu s'exprime pleinement dans ce qui allait se passer!
Deo gratias!
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1597
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La vie des saints, une inconnue éblouissante

Message non lu par zelie » dim. 12 mai 2019, 14:58

une très grande âme dans une toute petite fille, Anne de Guigné, originaire de Haute-Savoie, morte à 10 ans en 1922 :
https://www.annedeguigne.fr/fr/biograph ... e-ame.html
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2992
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: La vie des saints, une inconnue éblouissante

Message non lu par Jean-Mic » dim. 12 mai 2019, 16:28

Jean Vanier est de ceux-là !

Il ne te dit pas continuellement qu'il faut aimer son prochain comme soi-même. Il te regarde et te dit "je t'aime".
Je sais ; on ne devrait garder de telles phrases que pour Dieu lui-même, mais Jean Vanier était à mes yeux le plus transparent des hommes à la tendresse de Dieu. Ne vous lassez pas d'écouter ses interviews, de lire ses livres ! Santo subito !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité