Merci pour la belle rencontre

« Je louerai le Seigneur de tout mon cœur, je raconterai toutes tes merveilles. » (Ps 9.1)
Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7344
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Merci pour la belle rencontre

Message non lupar Cinci » mar. 28 avr. 2015, 23:06

Je voudrais remercier Jésus pour ma rencontre de dimanche dernier. Je parle de ce bel après-midi de rencontre avec ces frères et soeurs qui sont tous des chercheurs de Dieu, tous et toutes, toutes de belles personnes que le Père aime, j'en suis sûr.

Donc

Pour la joie d'avoir pu faire connaissance avec le frère (j'aimerais rester discret ici) qui est déjà tout donné et tout engagé sur la voie de Saint François, pour Caroline (jeune femme grandement sympathique, toute menue, qui traîne un handicap à la jambe, un coeur d'or) que j'avais déjà croisée quelque part dans la grande ville sans la connaître, alors ma joie profonde de la retrouver assise à ma table, à côté de moi, croyante, catholique, désireuse de progresser sur la voie ... pour la découverte de Lucie, une soeur au parcours si semblable au mien, pour Myriam qui a fait l'Arche et qui nourrit maintenant certains projets ... pour Marcel qui transpire la bonté, pour Johanne dont la «présence» avec une "P" majuscule rayonne à son insu ... pour plusieurs autres petits détails, etc. Je veux dire que je suis ému en rétrospective, sensible à l'existence d'un pareil groupe. Je suis très touché d'apercevoir ce que Dieu peut avoir réalisé déjà au travers des autres, ce travail qui s'accomplit dans les coeurs ...

Pour tout ceci, je dis «Amen!»; «Merci, Seigneur Jésus!»; «C'est toi qui nous délivre, c'est toi qui me sauve!» et «Je reconnais bien ta signature derrière ça»

Merci pour le cadeau que sont ces frères et soeurs.

«Joie!»

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1124
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar nad » mer. 29 avr. 2015, 15:07

:fleur: :coeur: merci Cinci!
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

SergeA
Senator
Senator
Messages : 687
Inscription : ven. 03 oct. 2014, 15:29
Conviction : Catholique
Localisation : Lyon région

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar SergeA » mer. 29 avr. 2015, 19:35

Merci Cinci pour ce beau témoignage qui, non seulement cadre tout à fait avec les œuvres de l'Esprit Saint, mais sans doute aussi, doit revêtir pour vous un sens particulier.
:coeur:
"Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée."

"Le sens de la vie sur terre, c’est de se préparer à la vie dans l’éternité et aider les autres dans leur préparation. Je t’emporterai quand tu auras atteint la limite de tes possibilités et quand ton service sera accompli." Alice Lenczewska

Avatar de l’utilisateur
Teano
Prætor
Prætor
Messages : 2274
Inscription : sam. 30 avr. 2011, 18:07
Conviction : Catholique romaine

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar Teano » mer. 29 avr. 2015, 19:37

Amen !
"« Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve, mais de tous les dangers, délivre-nous, Vierge glorieuse et bénie »"


Messages dans cette couleur (ou à peu près...) : modération du forum

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6768
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar Anne » sam. 02 mai 2015, 6:18

Alléluia ! :coeur:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1490
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar Christophe67 » sam. 02 mai 2015, 11:54

Merci Cinci.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin

axou
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1672
Inscription : lun. 15 sept. 2014, 3:23
Conviction : catholique
Localisation : Région parisienne et Bretagne

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar axou » mar. 05 mai 2015, 22:20

Merci cher Cinci !

Axou

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7344
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar Cinci » dim. 04 oct. 2015, 13:43

Merci pour l'intérêt! Je pense aux messages ci-dessus et datant du printemps dernier.



Alors


… 3 octobre … fête de saint François d'Assise


Une autre belle rencontre hier avec la «rentrée», c.à.d. le début du calendrier de rencontres régulières pour les mois à venir.

Les affaires vont plutôt bien pour les frères en Afrique. J'ai pu avoir des nouvelles sur la mission au Cameroun. Cette communauté franciscaine que nos frères du Québec auront semé sur place il y a un peu plus de dix ans (sur invitation; un évêque du Cameroun avait lu des articles sur la communauté) entre dans une phase de consolidation, avec trois des jeunes frères africains qui vont prononcer leurs vœux définitifs cette année. Ils sont déjà plus d'une centaine de frères ou de sœurs externes. La mission est en passe de devenir aussi un lieu de ressourcement pour tous les évêques de l'Afrique francophone qui pourront s'y rendre à tour de rôle. La mission se développe, reçoit du support de l'Aide à l'Église en détresse notamment (des sous pour aménager les espaces de vie communautaire). En 2016, il est prévu qu'au moins deux des trois frères africains qui auront prononcés leurs vœux définitifs viendront séjourner dans la communauté à Montréal. Ce sera une première pour eux. Ils n'ont jamais pris l'avion ni sorti du Cameroun jusqu'ici. Je vais avoir l'occasion de les rencontrer.

Et il y a ce que j'attendais aussi soit la biographie du frère François-Marie. Une première édition de mille copies est disponible. Le lancement officiel est prévu pour le 24 octobre prochain.

http://www.novalis.ca/Product.aspx?ids=7623176



http://www.franciscains-emmanuel.org/fr ... resse.html

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7344
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar Cinci » dim. 25 oct. 2015, 18:32

Ce fut une belle journée de ressourcement, hier, pour les amis des Franciscains. Et avec le lancement officiel de la biographie du frère François. Plus de 125 personnes dans un sous-sol d'église, un samedi après-midi ...

Le responsable des éditions Novalis qui était sur place aura confié à tout le monde que c'était la première fois qu'il assistait à un lancement aussi émouvant. Il faut dire que les témoignages étaient particulièrement «poignants». L'impact que la présence du frère aura pu exercer en bien dans la vie de tel et tels (l'ancien jeune adulte en révolte contre tout, aigri, colérique, plein de haine et qui aura appris pour la première fois de sa vie le sens de ce que le mot amour voulait dire, parce qu'au contact du frère, à voir le comportement remarquable du frère, sa patience, sa bienveillance, son exemple, ses enseignements, etc. Le père qu'il n'aura jamais eu ...) C'était de toute beauté. Plusieurs auront eu la larme à l'oeil, votre humble serviteur n'aura pas fait exception.

Il y avait des membres de la famille du frère François qui étaient présents sur place. La maman aurait bien voulu y être mais actuellement en fin de vie, trop malade, elle n'aura pas pu se déplacer.

Le frère François-Marie 1958-2012. 53 ANS ...

Quelques extraits ...

Les obsèques en Afrique :
Spoiler!
«... la journée de la levée du corps, la réalité allait nous rattraper. Le départ du cortège, l'entrée au village où tous les enfants des écoles avaient pris soin d'arroser la route afin d'éviter la poussière, en allant tour à tour puiser de l'eau ... cette haie d'honneur s'étendant sur près d'un kilomètre. Je n'oublierai jamais cette veillée de prière à la chapelle où, durant toute la nuit, les messes se sont succédé à travers le recueillement, les chants et la danse. Je peux vous dire qu'ils ont tous aimé ce frère précieusement. Le lendemain matin, la messe pour les funérailles était un événement sans précédent pour ce petit village de Melong II. Une centaine de prêtres, une soixantaine de religieuses, l'administrateur diocésain et Mgr Watio allaient se faire présents afin de lui rendre hommage, sans oublier un village entier et des centaines de personnes d'un peu partout. En tout, plus d'un millier. »
Témoignage du frère ministre :
Spoiler!
«Sa vie est un témoignage en soi, et j'ai vu et entendu le très fort impact qu'il a eu dans tout le pays du Cameroun comme ici au Québec [...] J'affirme qu'il a été un bon fils de saint François et un honneur pour nous, les Franciscains de l'Emmanuel.

De partout les gens sont venu témoigner de ce que fut pour eux le frère François-Marie. Le nonce apostolique, Mgr Piero Pioppo a appelé pour donner ses condoléances. Le président de la Conférence épiscopale des évêques de Centrafrique a fait de même au nom des évêques. Tous les évêques du Cameroun réunis en session ont célébré une messe en mémoire du frère ... même les jeunes de la rue de Douala (150 km) ont mandaté un des leurs pour venir aux funérailles et montrer leur attachement au frère.

Les enfants de la rue, lors de son décès, disaient :«Qui va encore nous accepter, nous écouter, nous aimer comme frère François-Marie ?»
Funérailles le 19 janvier 2012, au Cameroun
Spoiler!
«... la messe d"inhumation, présidée par Mgr Watio débute à 9hr en ce jeudi 19 janvier, dans l'église paroissiale Saint-Raphaël de Melong II. Outre le curé Jean-Paul, sont également présents Mgr Abraham Komé, administrateur diocésain de Nkongsamba, des vicaires épiscopaux, plus de 80 prêtres, plusieurs religieuses, le sous-préfet, le maire de Baré (localité voisine), diverses autorités politiques, administratives, militaires et traditionnelles, des pasteurs de l'Église évangélique, un délégué des jeunes de la rue de Douala et, bien sûr, toute la communauté franciscaine, les villageois et amis

[...] tous les villageois l'ont escorté du chemin jusqu'à l'église, en chantant et en balançant des feuilles de palmier. Tous les petits enfants se tenaient par la main de chaque côté du chemin. C'était très touchant.

Le lendemain, après le service et l'inhumation, c'était le repas des officiels : une centaine de prêtres, l'évêque, les maires, les représentants locaux, etc. On n'avait jamais vu autant de beau monde se déplacer pour un petit frère très humble !

Source : Anne Garon, Comme une flûte de roseau. Sur les traces de frère François-Marie, Canada, Éditions Novalis, 2015, 188 p. (pp. 19-25)
  • Que seulement je fasse de ma vie
    une chose simple et droite,
    pareille à une flûte de roseau
    que tu puisse emplir de musique

    Rabindranath Tagore
«Hélène (soeur) se souvient que ses amis disaient qu'il y avait toujours de la musique à la maison. Nicolas avec son piano et François qui répétait sa flûte dans sa chambre. [...] Un certain Noël, sur le lutrin qu'il vient de recevoir en cadeau, François appose cet extrait de L'Offrande lyrique de Tagore :«Que seulement je fasse de ma vie une chose simple et droite, pareille à une flûte de roseau ...» François n'a que quinze ans, mais il est déjà féru de poésie et tout autant de philosophie.» (p.34)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7344
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar Cinci » dim. 25 oct. 2015, 19:10

Luc Adrian

C'est Luc Adrian qui écrit à Anne Garon :
Spoiler!
«Luc Adrian, reporter à l'hebdomadaire catholique français Famille chrétienne ... Luc Adrian m'a récemment fait parvenir ce touchant témoignage :

après avoir appris le décès de François-Marie, j'ai rouvert Des fleurs en enfer. C'est un livre que j'ai publié grâce à lui, en l'an 2000. Un long reportage, découpé en brefs chapitres et ponctué de photos noir et blanc, contant les fiorettis d'une fraternité de Franciscains installés dans le Bronx de New-York. Durant deux mois, François-Marie y fut mon translator, l'anglais que je baragouinais étant insuffisant pour réaliser ce travail. Il fut un ange gardien plein de délicatesse pour le «mauvais cousin» que j'étais. Un ange pacifique, à la silouhette maigre et longiligne - presque efflanquée - flottant un peu dans sa bure grise, une barbiche noire sur un visage émacié plein de sourires.

J'ai rouvert donc Des fleurs en enfer, et détaillé les photos qui le jalonnent. On y voit François-Marie prier pour un toxicomane sous les arches sales de l'avenue Riverside qui longe Harlem; rire avec Antonio, un Porto-ricain légèrement handicapé qui faisait la queue devant le couvent Saint-Crispin pour recevoir sa dinde de Thanksgiving; pleurer avec la petite Chanty, six ans, qui avait un gros chagrin ce jour-là, dans cet appartement misérable que sa mère épuisée essayait de tenir propre; accompagner la vieille Amanda, croisée dans la rue, la main sur son épaule décharnée; tenir celle d'Amelia, quatre-vingt ans et échanger avec elle un regard qui fait croire à l'amour éternel.

Sur aucune de ces photos, François-Marie ne se met en avant ou ne se met en scène. Sa discrétion était le signe d'une humilité profonde. Elle s'exprimait par l'agenouillement devant les personnes - pour ne pas les écraser de sa taille, pour se mettre à leur hauteur. Je l'ai vu rire avec ceux qui riaient, je l'ai vu pleurer avec ceux qui pleuraient. Je l'ai vu communier avec les petits et les plus pauvres. Ils étaient son pain quotidien de Franciscain. Pas un Franciscain de «salon», comme dirait le pape François. Je suis sûr que François-Marie a fait beaucoup, du haut du ciel, pour son élection ! [/i]

Anne Garon, Comme une flûte de roseau, p. 106

Luc Adrian

https://www.youtube.com/watch?v=3Bb5YQbyv20

(pour le présenter ... ici dans une émission de la chaîne KTO en 2013)

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7344
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar Cinci » lun. 02 nov. 2015, 22:08

Voici quelques photographies du frère François-Marie ... elles sont tirées du livre Des fleurs en enfer .


Image

Image

Image


Image

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1490
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar Christophe67 » mar. 03 nov. 2015, 10:46

bonjour Cinci,

Les petits témoignages à propos de ce frère franciscain étaient très jolis.
Il est beau de voir la main de Dieu au travers des actions d'un de ses enfants.

Je connais peu les franciscains, mais j'avais été touché par leur action suite à un reportage sur les franciscains du Bronx.



Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 7344
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar Cinci » mar. 03 nov. 2015, 23:44

Christophe ...

Oui, je me souviens que vous aviez fait état d'un reportage ... que je n'aurai pas pu voir au final malheureusement.

Un concours de circonstance m'aura mis sur la route du frère François au début des années 2000. Et puis j'avais été très frappé par sa personnalité. En le sens qu'il m'avait rarement été donné de voir un gars aussi ouvert, bienveillant, pacifique, désarmant ... le genre avec qui l'on n'eût pas hésité trois secondes à se confesser, comme sûr aussi de ne pas être jugé.

Enfin ...

J'aurai ensuite perdu de vue cette petite communauté ... jusqu'à ce que je la retrouve installée pas très loin de chez moi l'an dernier (!)

Je serai devenu ami-associé du groupe. J'en suis bien heureux. C'est plutôt bon pour le moral. Il s'y trouve là nombre de personnes qu'on ne voit plus dans les églises : des gens relativement jeunes, des chercheurs de Dieu, des célibataires, des jeunes couples.

La maison est comme une plaque tournante, un lieu de passage et d'appartenance pour des jeunes adultes aussi (étudiants) et puis des pauvres. C'est là-bas que j'obtiens des nouvelles de première main au sujet de la mission en Afrique. C'est vraiment étonnant de constater comment les frères ont confiance dans la prière.

J'y suis arrivé l'automne dernier, en tant qu'ami associé. J'y suis arrivé au moment où la participation d'amis de l'extérieur aura explosé, si je puis dire. Le groupe s'y maintenait autour de six personnes depuis des années. Et, là, d'un coup -crac ! - le groupe est passé de six-sept à une quinzaine. «La prière ...» , dit le frère ministre et fondateur de la communauté. Il paraît que les frères auront prié pour obtenir de nouveaux frères.


J'avoue que pour moi c'est touchant d'avoir l'opportunité de palper d'aussi près ou par la bande des témoignages vivants comme ceux du frère François, ou du frère Denis son comparse et pouvant raconter la fois où ils auront pu échanger avec la mère Thérèsa tout juste avant sa mort. Comment la mère avait promis de leur écrire. Et comment apprenant son décès dans les jours suivants, après être revenu au Québec, les amis n'attendaient plus rien. Comment ils auront pu recevoir quand même une lettre de la mère, une lettre antidatée de deux-trois jours avant sa disparition, une lettre dans laquelle la mère Thérèsa leur disait d'enraciner la petite communauté des frères franciscains de l'Emmanuel dans cette province de Québec.

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1490
Inscription : dim. 08 juil. 2012, 11:56
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Alsace

Re: Merci pour la belle rencontre

Message non lupar Christophe67 » mer. 04 nov. 2015, 11:55

Oui, je me souviens que vous aviez fait état d'un reportage ... que je n'aurai pas pu voir au final malheureusement.
Pour une fois je peux me rendre utile :> :



Cordialement.
"Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. 2Tim 4:3-4

« La compréhension est la récompense de la foi. Ne cherche donc pas à comprendre pour croire, mais crois afin de comprendre, parce que si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas. » St Augustin


Revenir vers « Fioretti et louanges »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités