Signum pacis (la paix du Christ)

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Une question à propos de la messe

Message non lu par Peccator » ven. 21 mars 2014, 18:38

Didymos a écrit :Un temps, sous Benoît XVI, il fut question de déplacer ce rite de la paix au moment de l'offertoire (juste avant l'orate fratres, je suppose), à la fois pour éviter la coïncidence malheureuse de ce remue-ménage avec le silence recueilli de la liturgie eucharistique, et pour mieux correspondre à l'injonction de Jésus :
"Lorsque tu vas présenter ton offrande sur l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande."
Le soucis, c'est que le rituel de la paix n'est pas une réconciliation avec notre frère, mais le partage de la Paix que nous recevons en Jésus. Ce geste n'a donc son sens qu'en tant qu'il est placé dans la liturgie eucharistique, et pas avant.



Pour le reste, je confirme que les deux autres moyens d'échanger la paix existent bel et bien. L'objet présenté aux fidèles s'appelle un osculatoire ou un baiser de paix. La façon de recevoir et de transmettre la paix chacun son tour une seule fois, depuis le diacre et les clercs jusqu'au dernier des fidèles est pleine de sens et je l'ai déjà vue pratiquée, c'était à la cathédrale du Puy.
Je ne connaissais pas l'osculatoire. Mais il me semble qu'un geste simple, rapide, et échangé uniquement avec ses voisins immédiats, suffirait largement. Surtout si le geste part du sanctuaire et de là se propage dans l'église, comme quand on allume les cierges à la veillée pascale.
L'idée étant de se donner la paix, pas de partir dans tous les sens : un geste reçu de son voisin de devant, un geste à ses voisins de gauche et de droite, un geste avec son voisin de derrière, et on n'a pas besoin de bouger de sa place.

J'aime que ce geste soit un peu différent des petits gestes du quotidien : je prends la main (ou les deux) de mon voisin dans mes deux mains, au lieu d'une simple poignée de main. C'est d'ailleurs beaucoup plus doux pour les personnes âgées, puisqu'on ne risque pas d'écraser une main rhumatisante.



Pour faire évoluer la pratique sur ce genre de chose, il faut que ça vienne du curé, qui explique le pourquoi du changement avec une catéchèse expliquant le sens du rituel, et en proposant une façon de faire qui explicite ce sens. Si le curé aime faire le tour de la nef pour serrer la main de tout le monde à ce moment là, on ne peut rien y faire.

Je n'oublie pas d'ailleurs que ce geste du célébrant (aller porter lui-même la paix au plus de gens possible) est lui aussi très porteur de sens : il agit bien in persona Christi, et c'est donc le Christ qui vient porter la paix aux fidèles. C'est très beau aussi. Mais malheureusement, tout le monde se croit alors autorisé à faire aussi le tour de la nef, et on perd le sens du sacré.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13267
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: une question dans la messe

Message non lu par etienne lorant » sam. 28 juin 2014, 16:04

deniserp a écrit :Tout à fait. Pour ma part, c'est ce que je fais. Mais c'est un moment de la messe qui est important et qu'il ne faut pas négliger. C'est là que l'on se rend compte que la personne qui est à côté de nous est notre frère/sœur en Christ. Or, souvent, nous oublions de regarder les personnes à qui nous donnons ce signe de paix et de joie. C'est ce que je faisais encore il n'y a pas si longtemps et il a suffi d'une fois où j'ai regardé la personne dans les yeux pendant ce signe de paix pour voir un sourire, une paix sur le visage de celle-ci. Tentez l'expérience et je vous assure que vous ne serez pas déçu.
Depuis quelques mois déjà, je me pose des questions sur ce thème. En ville, cela fait plusieurs années que je satisfais à ce rite ... et j'en suis arrivé à me dire que c'est bien dommage que ce geste ne demeure finalement qu'un signe.

Lorsque je serra le main des voisins à l'invitation du prêtre, je le fais avec coeur et un sourire, mais je n'ai toujours pas vu que ce qu'a vu"deniserp". Chacun y va de son sourire, ou bien d'un petit geste de la main, c'est gent, cela fait du bien sur le moment. Mais au fil des ans, j'ai compris - et ça me fait toujours mal au coeur - de croiser mes voisins de la messe à l'extérieur de l'église. Car, chez nous, dans mon coin, attention ! Le signe de paix, le voeu de paix, de la part du Christ, eh bien cela ne vaut qu'au cours de la messe et dans l'église ! Nous sommes bien frères et soeurs dans le Christ AU MOMENT DU SIGNE DE PAIX, mais une fois la messe terminée, eh bien, la règle est : ce qui s'est passé à la messe reste à la messe. Autrement dit, dans la rue, nous sommes redevenus de parfaits étrangers les uns pour les autres.

Quant à moi, ça me choque. J'ai le sentiment que c'est du pharisianisme : devant les autres dans le Temple de Jérusalem, tu es mon frère juif. Mais une fois sorti du temple, gare à toi si tu m'enquiquines !

Qu'en pensez-vous ?

Etienne
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Peccator
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2234
Inscription : mar. 10 sept. 2013, 21:38
Localisation : Près de Paris

Re: Donnez-vous la paix du Christ

Message non lu par Peccator » sam. 28 juin 2014, 16:12

J'en pense que nous sommes faibles, et qu'effectivement, bien souvent, cette paix que Jésus nous donne à la messe, nous avons bien du mal à la conserver au coeur, ne serait-ce que jusqu'à l'envoi. Parfois même, il est difficile de conserver cette paix ne serait-ce que le temps de la procession de communion... Alors une fois passée la porte de l'église !

Je pense aussi que la paix que nous recevons à la messe, et que nous échangeons par ce signe, c'est d'abord la paix intérieure, la paix du coeur. Ce n'est pas une réconciliation avec ses voisins : ça, c'est avant l'offertoire qu'il faut s'en occuper. C'est avant de célébrer l'eucharistie qu'il faut se réconcilier avec ceux envers qui nous avons grief.


Ne nous laissons pas troubler par le manque de paix de nos voisins : efforçons-nous de garder l'amour, la paix et la joie dans notre coeur, en se consacrant pleinement à Jésus, en s'abandonnant à Lui.
Non pas ce que je veux, mais ce que Tu veux. Mc 14, 36

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9120
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: une question dans la messe

Message non lu par PaxetBonum » lun. 30 juin 2014, 7:55

etienne lorant a écrit : Depuis quelques mois déjà, je me pose des questions sur ce thème. En ville, cela fait plusieurs années que je satisfais à ce rite ... et j'en suis arrivé à me dire que c'est bien dommage que ce geste ne demeure finalement qu'un signe.
Cher Etienne Lorant,

Comme je l'ai déjà exprimé plus haut, je ne partage pas ce signe durant les messes car c'est un geste qui brise toute la liturgie à un moment essentiel où le Christ vient de revivre pour nous son sacrifice de la Croix.
Le brouhaha engendré est délétère.
Et comme vous je n'y vois qu'un signe, une pose dans le sérieux de la liturgie.
Pourquoi cette paix ne s'exprime pas en dehors ?
Parce que la Paix du Christ ce n'est pas nous qui nous la donnons, mais c'est Lui qui l'accorde.
Ce n'est pas notre poignée de main qui la transmet, même si cette poignée de main peut en être un signe mais pas plus pas moins qu'un signe.
Et en dehors de l'église cette Paix devrait être visible avec ou sans ce temps d'embrassade en pleine liturgie.

A vous Etienne Lorant je vous souhaite de recevoir la Paix et la Joie du Christ !
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13267
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: une question dans la messe

Message non lu par etienne lorant » lun. 30 juin 2014, 14:20

PaxetBonum a écrit :A vous Etienne Lorant je vous souhaite de recevoir la Paix et la Joie du Christ !
Merci et puisse le Seigneur vous accorder à vous aussi, sa Paix et sa Joie en abondance !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8541
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: La paix du Christ

Message non lu par jean_droit » ven. 12 juin 2015, 10:00

Où l'on reparle du geste de paix :

Le Vatican vient de préciser l'utilisation du "geste de paix".

Je ne sais si c'est votre cas mais il me semble de moins en moins utilisé.

Et pourtant c'est un moment important de la messe où nous nous reconnaissons frères et soeurs dans le Christ.

Le fait est qu'il est très mal placé et donne lieu à des débordements.

Pour ma part je regrette que le Saint Siège ne l'ait pas déplacé avant l'offertoire.

Mais les nouvelles instructions du Vatican permettent d'encadrer les débordements.

http://www.riposte-catholique.fr/perepi ... te-de-paix

Extrait :
Pour favoriser la qualité des célébrations eucharistiques dominicales, il me paraît important de mettre en pratique sans délai les recommandations suivantes, formulées dans la lettre circulaire : « de toute manière, il sera nécessaire que, au moment du signe de la paix, on veille à proscrire définitivement certains abus comme : l’introduction d’un « chant pour la paix », qui n’est pas prévu dans le Missel Romain ; pour les fidèles, le fait de se déplacer pour échanger entre eux le signe de la paix ; pour le prêtre, le fait de quitter l’autel pour donner la paix à quelques fidèles ; le fait que le geste de la paix soit l’occasion d’exprimer des congratulations, des vœux de bonheur ou des condoléances aux personnes présentes, dans certaines circonstances, comme par exemple, à l’occasion des solennités de Pâques et de Noël, ou durant des célébrations de rites, comme le baptême, la première communion, la confirmation, le mariage, les sacrées ordinations, les professions religieuses, les obsèques »(n° 6, c).


Profitons-en pour demander à nos curés de rétablir le "geste de paix" quand il a été supprimé et de l'étendre à tout type de messe, je pense aux messes basses.

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Donnez-vous la paix du Christ

Message non lu par Géraldine » ven. 19 juin 2015, 1:57

La Paix du Christ en s'auto congratulant,c'est ce qu'on fait dans notre petite paroisse mais je suis assez d'accord avec Adoramus Te'
pourquoi ça ne commencerait pas par le prêtre qui bien que demandant aux fidèles de se donner la paix,viendrait aussi par la donner lui même.
Certains viennent vers nous,d'autres, non.
Et aussi que cet échange continue à la sortie.... Les gens partent
parfois à toute vitesse!!!!!!
Enfin, ce que j'en dis.
Il me reste de beaux,si beaux souvenirs.... :coeur:

En Christ
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13267
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Donnez-vous la paix du Christ

Message non lu par etienne lorant » ven. 19 juin 2015, 19:06

Relief a écrit : La messe est exclusivement pour Dieu (on peut tout de même Lui consacrer une heure rien qu'à lui par semaine, non ?
Je suis désolé de devoir vous contredire. A la vérité, la messe est "exclusivement" pour nous. Car il est évident que c'est nous qui avons besoin de l'Eucharistie, et c'est encore nous qui avons besoin d'apprendre à donner des signes de Paix à nos frères et nos sœurs. Oh, je sais bien : pour la plupart des fidèles, ce geste n'a qu'un caractère symbolique, mais pas pour moi. Chaque fois que je donne un signe de paix à mon voisin au cours de la messe, je me heurte à mon propre égoïsme, cela me contraint à l'humilité, cela m'oblige à reconnaître combien je suis encore loin du vrai culte à rendre à Dieu...

A la vérité, le commandement : "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toutes tes forces" n'est pleinement accompli et vérifié que par l'obéissance à l'injonction "Tu aimeras ton prochain comme toi-même".

Et il est même des circonstances où il est préférable de reporter sa participation à l'Eucharistie en raison du prochain. Jésus est tout à fait clair là-dessus : " Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande". (St Matthieu 5,23)

La messe exclusivement pour Dieu ? Eh quoi, reproduisons-nous le sacrifice du Christ parce que la croix n'a pas suffi à Dieu ? Mais c'est nous, chaque fois que nous repoussons nos frères, qui renvoyons le Christ sur la croix !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9120
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Donnez-vous la paix du Christ

Message non lu par PaxetBonum » ven. 19 juin 2015, 20:33

Géraldine a écrit : pourquoi ça ne commencerait pas par le prêtre qui bien que demandant aux fidèles de se donner la paix,viendrait aussi par la donner lui même.
J'ai connu une paroisse où le curé descendait serrer la main à tout le monde, d'un bout à l'autre de l'église avec ses enfant(e)s de chœur. Et bien c'est la démultiplication du brouhaha, le chaos au moment même où Jésus est sur la patène auquel le prêtre tourne le dos en déambulant dans la nef…
Une contre liturgie flagrante.

Alors que le baiser de Paix partant de l'autel, transmis par le prêtre à l'acolyte a du sens (même si je trouve que c'est le pire moment pour cela si cela doit s'étendre au-delà).
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1020
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Donnez-vous la paix du Christ

Message non lu par Jeremy43 » ven. 19 juin 2015, 21:50

Bonsoir,

Dans les Monastères Bénédictins la Paix part de l'Autel et constitue en un "salut monastique" (on se salut par la tête, je ne sais pas comment l'expliquer mais vous devez savoir de quoi je parle), je trouve ce geste très beau et emprunt d'une grande noblesse, alors que se serrer la main c'est quand même assez vulgaire (en plus de mettre le bazar dans l'Eglise).

Comme vous le dites PaxetBonum, si la Paix ne part pas de l'Autel (où on immole de façon non sanglante mais bien réel l'Agneau de Dieu pour recevoir les fruits de son Sacrifice), elle perd tout son sens spirituel car la Paix c'est celle donnée au monde par le Sang de Jésus versé sur la Croix qui nous réconcilie avec Dieu, ce qui nous permet ensuite de nous tourner vers les autres en appliquant les Commandements Divins.

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Donnez-vous la paix du Christ

Message non lu par Géraldine » sam. 20 juin 2015, 0:15

Oui Jérémy 43
Je cite l'exemple des moines Bénédictins de l'abbaye de Scourlont que je connais fort bien et qui agissent ainsi. Le Pere Abbé s'est rendu à Thibirine. La liturgie est magnifique .
Pour répondre à l'autre citation, point de désordre dans ma petite église.
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

Avatar de l’utilisateur
loupus
Barbarus
Barbarus

Re: Donnez-vous la paix du Christ

Message non lu par loupus » sam. 05 sept. 2015, 1:58

Personnellement, je me sens extrêmement gênée lorsqu'il faut se donner le signe de paix. Il me semble que ce n'était pas comme ça avant. Le fait qu'il y ait beaucoup moins de monde aux messes et de devoir célébrer cela m'empêche d'aller à l'église.

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Donnez-vous la paix du Christ

Message non lu par Géraldine » sam. 05 sept. 2015, 12:29

Je vous comprends. C'est un signe extérieur. Ce qui compte pour moi ce sont les réelles relations bien au-delà de ce geste représentatif.
Paxetbonum, je suis d'accord avec vous car ce désordre au moment de l'Eucharistie, je m'en passerai. Avant, rien de tout cela. Il m'est arrivé de rester sur ma chaise en souriant aux gens!
Et ici le prêtre (on en change sans arrêt) ne donne aucun signe et pas d'acolytes en ce moment!
Donc...
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9120
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Donnez-vous la paix du Christ

Message non lu par PaxetBonum » sam. 05 sept. 2015, 13:30

loupus a écrit :Personnellement, je me sens extrêmement gênée lorsqu'il faut se donner le signe de paix. Il me semble que ce n'était pas comme ça avant. Le fait qu'il y ait beaucoup moins de monde aux messes et de devoir célébrer cela m'empêche d'aller à l'église.
Cher Loupus,

Ne vous laissez pas éloigner du Christ par le brouhaha de l'assemblée.
Si il y a moins de monde, réfugiez vous au fond de l'église et comme cela vous échapperez à ce signe de "paix" et pourrez vous concentrer sur l'agneau de Dieu qui nous est offert à ce moment là.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1063
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Mise au ban de signum pacis ?

Message non lu par Altior » dim. 31 déc. 2017, 13:51

Bonjour,

Aujourd'hui il m'est arrivé, pour la deuxième fois dans le même mois, d'aller à une Sainte Messe en Novus Ordo. La première fois, le prêtre n'a pas dit «offrez-vous la paix». Sachant que c'est une rubrique optionnelle, je pensai que c'est une option personnelle du célébrant. Mais aujourd'hui j'ai été dans un autre endroit (mais dans la même diocèse). Eh bien, pareil.
Avez-vous constaté que signum pacis devient plus rare ? Y aurait-il des instructions dans ce sens ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités