A propos des messes de funérailles

Avatar de l’utilisateur
astre
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1128
Inscription : lun. 24 juin 2013, 19:47
Localisation : Bretagne

Re: Les funérailles chrétiennes

Message non lupar astre » ven. 13 juin 2014, 15:11

Tout à fait d'accord aussi ! Centrer les funérailles sur la prière est très important...

Dans les paroisses avoisinantes, les laïcs s'occupent des obsèques... ça me choque beaucoup, même si je ne remets pas en cause leur compétence... Je comprends aussi que les prêtres ayant à charge plusieurs paroisses ne peuvent être partout à la fois... Je n'aime pas non plus que l'on retrace la vie du défunt... ne serait il pas une occasion d'évangéliser les personnes qui n'entrent que très rarement dans une Eglise ?

Dans notre paroisse, au début et à la fin de la cérémonie, il est coutume de mettre un CD apprécié par le défunt... Perso, j'ai du mal à écouter Johnny Halliday dans une Eglise...

Oui, c'est sûr, il faut recentrer les funérailles sur la prière, mais n'est ce pas le rôle du prêtre avant tout ? J'ai un exemple récent : Un monsieur, originaire de ma paroisse, est décédé récemment en Région Parisienne... Toute sa famille était de Bretagne, et sa femme voulait que ses obsèques y soient célébrés, mais faire rapatrier le corps était beaucoup trop onéreux ... sa femme a préféré le faire incinérer et aurait souhaiter qu'une messe soit célébrée en Bretagne avec bénédiction des cendres entouré de toute la famille... Le prêtre a refusé ! Cette femme avait besoin d'être écoutée et soutenue plutôt que d'être renvoyée hors de l'Eglise...

Au décès de mon papa, c'était à la famille de choisir les lectures, les cantiques et d'être lecteur... Désolée, peut être que des personnes se sentent capables, mais personnellement, la douleur était trop présente, je ne pouvais pas... c'était impossible !

Dans ces moments douloureux, on a besoin d'un accueil, d'un soutien, de paroles gentilles, pas d'une porte fermée !
L'amitié nous fait partager de grands moments de bonheur, mais aussi d'immenses peines. L'important est de partager, de s'écouter, de se soutenir.
Abbé Pierre

Elise 76
Barbarus
Barbarus

Messe funérailles

Message non lupar Elise 76 » jeu. 10 sept. 2015, 11:50

Bonjour,
Ma grand-mère est décédée ce lundi, et dans ses dernières volontés elle souhaitait qu'une messe ait lieu lors de ses funérailles. La cérémonie est prévue mercredi 16 septembre à 11h en l'église de Mont-Saint-Aignan (76), mais il nous a été dit qu'aucun prêtre ne pourra être présent et que la messe ne pourra donc pas avoir lieu. Nous sommes très tristes pour ma grand-mère qui était très attachée à l'Eglise, et pour qui cette cérémonie était de la plus grande importance. Pensez-vous qu'il y ait une solution pour trouver un prêtre et que ce souhait si cher pour elle puisse être respecté ?

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10085
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Messe funérailles

Message non lupar Fée Violine » jeu. 10 sept. 2015, 11:59

Si vous insistez, peut-être un prêtre pourra-t-il se libérer au jour prévu?
Je sais que dans certains diocèses, il a été décidé qu'aucune messe de funérailles ne serait plus célébrée, car il n'y a pas assez de prêtres pour tout le monde et ainsi il n'y a pas de jaloux ! (c'est dommage). Mais je ne sais pas si c'est le cas chez vous.

Si c'est vraiment impossible d'avoir un prêtre, vous pouvez quand même avoir une célébration religieuse, animée par un laïc formé par le diocèse. Mais bien sûr, ce n'est pas une messe.

Avec mes condoléances pour la mort de votre grand-mère :coeur:

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Messe funérailles

Message non lupar PaxetBonum » jeu. 10 sept. 2015, 15:44

Bonjour

Toutes mes condoléances.
Malheureusement la situation que vous décrivez est devenue la norme.
J'ai vu des cérémonies funéraires plus recueillies dans les crématorium que dans les églises juste avant.
Un prêtre me disait que bon nombre de chrétiens rencontraient un prêtre 3 fois par vie : baptême, mariage et funérailles.
Désormais ce n'est plus que 2 fois…

Il est dommage et dommageable que les prêtres aient abandonnés les enterrements aux laïcs.
C'est dés lors la suppression de toute messe pour le défunt à son enterrement.

La solution ?
Adressez-vous à une paroisse traditionnelle, ils ne laisseront pas votre grand-mère sans messe de Requiem.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

saperlipopette
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Liturgie de la messe des morts

Message non lupar saperlipopette » mer. 06 juin 2018, 22:10

Bonjour,

Comment se déroule une messe de funérailles dans le rite ordinaire romain svp?
Ad Majorem Dei Gloriam

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2129
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Messes de funérailles

Message non lupar Nanimo » ven. 08 juin 2018, 12:30

Je pensais que la réponse serait longue à venir et pour cause, le souci actuel est simplement d'obtenir un prêtre pour les messes de funérailles! Alors comment se déroule une messe de funérailles dans la forme ordinaire du rite romain!
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

Carhaix
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 485
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: A propos des messes de funérailles

Message non lupar Carhaix » ven. 08 juin 2018, 21:59

Est-ce qu'il n'est pas injuste que seules des célébrités, notables, gens bien en vue, obtiennent des messes de funérailles, parfois avec toute une palanquée de prêtres, tandis que le simple quidam doit se contenter d'une vague cérémonie animée par des laïcs et sans prêtres ? Même les grands criminels mafieux, lorsqu'ils sont connus et entourés par un clan puissant, ont droit à une messe avec prêtres (je pense à plusieurs affaires récentes).

Et tout cela est clairement annoncé le plus simplement du monde ici :
https://montligeon.org/obseques-messe

Si vous êtes seul et inconnu, vous n'aurez pas de messe.
Si vous êtes connu et entouré, alors vous aurez droit à une messe.

Les premiers seront les premiers, et les derniers seront les derniers. En somme.

Pourtant dans l'Évangile, on peut lire : Dieu ne fait pas acception des personnes.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8731
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Messes de funérailles

Message non lupar PaxetBonum » sam. 09 juin 2018, 8:58

Alors comment se déroule une messe de funérailles dans la forme ordinaire du rite romain! Je vous recommande ce fil :
- Messes de funérailles sans prêtre : http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... les#p78961
Désolé mais une messe qu'elle soit de funéraille ou de mariage, ne peut être célébrée sans prêtre… C'est là le drame : on ne célèbre plus de messe, on fait une "célébration" qui est une sorte d'hommage au défunt…
A l'heure de sa mort ce dernier a bien plus besoin de nos prières et de l'intercession la plus puissante qui soit (le sacrifice de Notre Seigneur dans la messe) que d'une éloge funèbre. L'Eglise par peur d'évoquer le jugement final, l'enfer, préfère 'accompagner' le défunt et sa famille…

Au jour de mon enterrement, il faudra prier, beaucoup prier pour mon salut et non passer mes musiques préférées dans l'église (bien que le Dies Iræ soit l'un de mes morceaux préféré)
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Nanimo
Prætor
Prætor
Messages : 2129
Inscription : sam. 15 avr. 2006, 16:21
Conviction : Catholique
Localisation : CANADA
Contact :

Re: Messes de funérailles

Message non lupar Nanimo » sam. 09 juin 2018, 15:48

Désolé mais une messe qu'elle soit de funéraille ou de mariage, ne peut être célébrée sans prêtre…
C'est là le drame : on ne célèbre plus de messe, on fait une "célébration" qui est une sorte d'hommage au défunt…
A leur de sa mort ce dernier a bien plus besoin de nos prières et de l'intercession la plus puissante qui soit (le sacrifice de Notre Seigneur dans la messe) que d'une éloge funèbre.
L'Eglise par peur d'évoquer le jugement final, l'enfer, préfère 'accompagner' le défunt et sa famille…(...)
Je ne vous contredis pas, PaxetBonum, bien au contraire, je vais tout à fait dans votre sens. Il n'y a pratiquement plus de messe pour les funérailles.

[Fil fusionné avec Funérailles chrétiennes sans prêtre pour éviter les redites]
Lest we boast
[couleur de la modératrice]

saperlipopette
Quæstor
Quæstor
Messages : 227
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Re: A propos des messes de funérailles

Message non lupar saperlipopette » sam. 09 juin 2018, 18:15

Certes.

Mais alors personne n'a jamais assisté à une messe de funéraille dans le rite ordinaire?!!
Ad Majorem Dei Gloriam

Carhaix
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 485
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: A propos des messes de funérailles

Message non lupar Carhaix » sam. 09 juin 2018, 20:13

Certes.

Mais alors personne n'a jamais assisté à une messe de funéraille dans le rite ordinaire?!!
Bonjour.
Il existe une messe pour les défunts que vous trouverez dans un missel. Le tout est de mettre la main sur le bon missel. Dans mon missel de semaine chez Desclée p. 2183, je trouve une section Messe pour les défunts, mais il s'agit d'une commémoration pour des défunts au cours de l'année. Il y a un renvoi, pour la Messe de funérailles proprement dite, vers le missel du dimanche, toujours chez Desclée, p. 1120 où l'on trouve la Liturgie des défunts. Malheureusement, je n'ai pas ce missel des dimanches de Desclée, mais le missel des dimanches Emmaüs, lequel n'a pas de table de matières, et qui ne semble pas contenir cette messe de funérailles.

Voilà, donc il vous faut le missel des dimanches chez Desclée, p. 1120.

Et si vous voulez écouter une messe des défunts, vous pouvez aller à Notre Dame du Bon secours qui dessert le Père Lachaise à Paris.

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: A propos des messes de funérailles

Message non lupar Suliko » jeu. 14 juin 2018, 10:16

Mais alors personne n'a jamais assisté à une messe de funéraille dans le rite ordinaire?!!
Oui, j'y ai assisté plusieurs fois. Je n'ai même jamais connu autre chose, hélas. Mais que dire ? La vérité, c'est qu'il n'y avait là ni liturgie ni catholicité. Le prêtre fait comme si le défunt était au Ciel et que les funérailles étaient une cérémonie ayant pour but de lui dire au revoir et de se soutenir dans l'épreuve... Quant aux chants, un tout petit peu de latin (généralement assez bien chanté et beau) et beaucoup de vernaculaire. Evidemment, il y a les inévitables témoignages des membres de la famille, qui soulignent à quel point le défunt était un brave type (ce qui n'est pas forcément faux, mais n'a pas lieu d'être pendant une messe !). Cette perte de la foi est très visible à la lecture des avis mortuaires : tout le monde semble faire comme si tout le monde allait au Paradis. Les proches décrivent le défunt comme étant auprès du Père, on parle même d'"enciellement" ! Je peux vous dire que lorsque vous êtes catholique et devez subir une telle messe, c'est dur ! Surtout lorsque le défunt était un proche parent pas ou peu pratiquant, que vous avez prié dans les larmes la moitié de la nuit pour son salut et que le lendemain, aux funérailles, le prêtre déclare que "X est à présent auprès du Père dans la joie !". Votre cœur ne peut alors que se briser...
Morale de l'histoire : il ne doit pas exister beaucoup de funérailles NOM pleinement catholiques et liturgiques sous nos latitudes...
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3226
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: A propos des messes de funérailles

Message non lupar Héraclius » ven. 15 juin 2018, 19:46

Et bien moi j'ai servi des messe de requiem dans la forme ordinaire célébrée avec le propre chanté en grégorien, les ornements noirs et une prédication axée sur l'éspérance - et non la certitude - du salut du défunt. :)


Mais il est vrai que souvent la cérémonie tourne à une sorte de canonisation du défunt... :incertain:
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3226
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: A propos des messes de funérailles

Message non lupar Héraclius » ven. 15 juin 2018, 19:52

A noter que le Concile avait demandé la formation et l'institution de ministères de Lecteurs et d'Acolytes dans toutes les paroisses qui auraient pu justement remplir ce genre de fonction rituelles ; un acolyte institué en soutane et surplis - voir, pourquoi pas, en chape - pourrait célébrer les rites avec le clair mandat de l'Eglise, et accomplir tous les rituels non-sacerdotaux de la cérémonie à l'Eglise et de l'absoute avec dignité.

Mais bon, ce qu'a demandé le Concile, ça n'a jamais intéressé grand' monde...
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2360
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: A propos des messes de funérailles

Message non lupar Suliko » ven. 15 juin 2018, 22:24

Mais il est vrai que souvent la cérémonie tourne à une sorte de canonisation du défunt... :incertain:
Je ne dirais pas souvent, je dirais presque tout le temps...Hélas ! Et ne parlons même pas de la manière dont est aujourd'hui appliqué le code de droit canon de 1917 :
p.1 Sont privés de la sépulture ecclésiastique, à moins qu'ils n'aient donné quelque signe de pénitence avant leur mort :
n1) Ceux qui ont fait apostasie notoire de la foi chrétienne, ou sont attachés notoirement à une secte hérétique, ou schismatique, ou à la secte maçonnique, ou aux sociétés du même genre.
n2) Les excommuniés ou interdits après une sentence condamnatoire ;
n3) Ceux qui se sont donnés la mort délibérément ;
n4) Ceux qui meurent en duel, ou d'une blessure qu'ils y ont reçue ;
n5) Ceux qui ont ordonné que leur corps soit livré à la crémation ;
n6) Les autres pécheurs publics et manifestes.
Par exemple, en repensant à l'enterrement de Johnny, je n'ai pu m'empêcher de mettre en parallèle sa situation avec celle d'Edith Piaf, interdite de funérailles catholiques en raison de sa vie dissolue. La doctrine prêchée à seulement quelques décennies d'intervalle n'est vraiment plus la même, c'est indéniable.
L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait:"N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi." Mais l'autre, le reprenant, déclara:"Tu n'as même pas crainte de Dieu, alors que tu subis la même peine! Pour nous, c'est justice, nous payons nos actes; mais lui n'a rien fait de mal." Et il disait:"Jésus, souviens-toi de moi, lorsque tu viendras avec ton royaume." Et il lui dit:"En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis."


Revenir vers « La forme ordinaire du rite romain »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité