La "réforme de la réforme" ?

Avatar de l’utilisateur
Socrate d'Aquin
Censor
Censor
Messages : 157
Inscription : mar. 27 déc. 2016, 21:00
Conviction : Catholique romain, "philosophe"
Localisation : Paris
Contact :

Re: La "réforme de la réforme" ?

Message non lupar Socrate d'Aquin » mer. 25 janv. 2017, 19:28

"Authentiquement" veut dire que je ne doute pas de la piété sincère et de la ferveur de ceux qui vivent de cette liturgie.

C'est pourquoi il faudra en rester longtemps à la juxtaposition des formes pour qu'un nouveau mouvement provienne du désir des fidèles seulement et pas imposé d'en haut.
Oui bien sur, mais ce désir doit bien naître quelque part, d'où la nécessité de réintroduire la tradition latine et l'orientation dans la forme ordinaire (comme le fait par exemple la Communauté Saint-Martin). Alors, un désir sincère d'enrichissement mutuel peut naître, et de là, un nouveau mouvement liturgique.
C'est pourquoi il me semble que la juxtaposition des formes, s'il faut compter avec elle pour le moment, et qu'elle est là pour durer, ne pourra pas être satisfaisante à long terme.

D'où, comme je le disais plus haut, ma position résolument en faveur d'une "réforme de la réforme".
Tu es Petrus, et super hanc petram aedificabo Ecclesiam meam, et portae inferi non praevalebunt adversus eam. Et tibi dabo claves Regni coelorum. Quodcumque ligaveris super terram, erit ligatum et in coelis. Et quodcumque solveris super terram erit solutum et in coelis.

Avatar de l’utilisateur
Socrate d'Aquin
Censor
Censor
Messages : 157
Inscription : mar. 27 déc. 2016, 21:00
Conviction : Catholique romain, "philosophe"
Localisation : Paris
Contact :

Re: La "réforme de la réforme" ?

Message non lupar Socrate d'Aquin » mer. 25 janv. 2017, 19:50

Quelle est la différence entre les missels de 1962, 1965 et 1969?
Oulala ! La question que vous posez mériterait des pages et des pages de réponses. Mais je vais essayer d'être concis :rire:

Le Missel de 1962 correspond à la dernière édition du Missel romain promulgué par Pie V en 1570. Ce Missel a évolué à travers le temps, mais celui-ci correspond en gros, à quelques changements près, au missel de S. Pie V. On l'appelle aussi "Missel de Jean XXIII", le Pape qui en a assuré la dernière édition en 1962. On l'appelle également "forme extraordinaire du rit romain".

Le Missel de 1965 est celui de 1962 corrigé selon les vœux du Concile Vatican II. Il supprime une partie des prières au bas de l'autel (le psaume 42 dans le Missel de 1962), admet la concélébration (inexistante dans l'ancien missel, à l'exception des ordinations presbytérales et épiscopales), supprime le "dernier évangile" (Prologue de l’Évangile de S. Jean) et donne une place plus grande aux langues vernaculaires. En un sens, il est un premier pas vers la révision qui aboutira au Missel de 1969. Ce Missel est utilisé par certaines communautés traditionalistes (je pense en particulier aux Abbayes du Barroux et de Fontgombault, ainsi que les filles de cette dernière, qui utilisent ce Missel pour les messes conventuelles).

Le Missel de 1969 enfin, naît du souhait du Concile Vatican II de réviser entièrement le rite de la messe:
Le rituel de la messe sera révisé de telle sorte que se manifestent plus clairement le rôle propre ainsi que la connexion mutuelle de chacune de ses parties, et que soit facilitée la participation pieuse et active des fidèles.

Aussi, en gardant fidèlement la substance des rites, on les simplifiera, on omettra ce qui, au cours des âges, a été redoublé ou a été ajouté sans grande utilité ; on rétablira, selon l’ancienne norme des saints Pères, certaines choses qui ont disparu sous les atteintes du temps, dans la mesure où cela apparaîtra opportun ou nécessaire.
Ou encore:
4. Enfin, obéissant fidèlement à la Tradition, le saint Concile déclare que la sainte Mère l’Église considère comme égaux en droit et en dignité tous les rites légitimement reconnus, et qu’elle veut, à l’avenir, les conserver et les favoriser de toutes manières ; et il souhaite que, là où il en est besoin, on les révise entièrement avec prudence dans l’esprit d’une saine tradition et qu’on leur rende une nouvelle vigueur en accord avec les circonstances et les nécessités d’aujourd’hui.
Le Missel de 1969 permet que la messe soit célébrée intégralement en langue vernaculaire (même si l'édition originale est en latin et qu'il est possible et légitime de célébrer en latin), simplifie certaines parties de la messe, suit un calendrier et un lectionnaire différent, a des prières d'offertoire différentes, dispose de trois nouveaux canons (tout en conservant l'antique canon romain), prévoit une "oratio fidelium" (prières universelles ou prière des fidèles), un rite de paix étendu à toute l'assemblée, différentes "options" (le rite pénitentiel peut s'accomplir de trois façons différentes) et une acclamation (anamnèse) après la consécration du Pain et du Vin. La messe selon ce missel est la plus répandue dans l'Eglise latine. Allez dans à peu près n'importe quelle paroisse de France, vous trouverez une messe à peu près célébrée selon ce Missel.
On l'appelle également "Missel de Paul VI", "Novus Ordo missae" (expression devenue péjorative chez de nombreux traditionalistes), "forme ordinaire du rit romain" ou encore "liturgie romaine restaurée".
Tu es Petrus, et super hanc petram aedificabo Ecclesiam meam, et portae inferi non praevalebunt adversus eam. Et tibi dabo claves Regni coelorum. Quodcumque ligaveris super terram, erit ligatum et in coelis. Et quodcumque solveris super terram erit solutum et in coelis.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2581
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: La "réforme de la réforme" ?

Message non lupar AdoramusTe » mer. 25 janv. 2017, 21:17

Oui bien sur, mais ce désir doit bien naître quelque part, d'où la nécessité de réintroduire la tradition latine et l'orientation dans la forme ordinaire (comme le fait par exemple la Communauté Saint-Martin).
La Communauté Saint Martin (que j'aime bien) est un mauvais exemple. Elle ne pratique guère le latin ni l'orientation dans ses paroisses, sauf quelques exceptions. Il faut fréquenter leur séminaire pour voir cela.
C'est bien dommage, car aujourd'hui ils sont en position de force pour imposer leur identité : beaucoup de diocèses font appel à eux pour pallier le manque de vocations et ils ont les moyens de poser leurs conditions.
S'ils n'ont pas plus de volonté, on ne voit pas qui en aura. :(
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Socrate d'Aquin
Censor
Censor
Messages : 157
Inscription : mar. 27 déc. 2016, 21:00
Conviction : Catholique romain, "philosophe"
Localisation : Paris
Contact :

Re: La "réforme de la réforme" ?

Message non lupar Socrate d'Aquin » mer. 25 janv. 2017, 22:33

S'ils n'ont pas plus de volonté, on ne voit pas qui en aura. :(
Eh bien il y aura toujours moi :p
Tu es Petrus, et super hanc petram aedificabo Ecclesiam meam, et portae inferi non praevalebunt adversus eam. Et tibi dabo claves Regni coelorum. Quodcumque ligaveris super terram, erit ligatum et in coelis. Et quodcumque solveris super terram erit solutum et in coelis.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2581
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: La "réforme de la réforme" ?

Message non lupar AdoramusTe » mer. 25 janv. 2017, 23:33

S'ils n'ont pas plus de volonté, on ne voit pas qui en aura. :(
Eh bien il y aura toujours moi :p
Tenez, pour vous : http://www.revue-resurrection.org/Des-p ... e-la-forme
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Socrate d'Aquin
Censor
Censor
Messages : 157
Inscription : mar. 27 déc. 2016, 21:00
Conviction : Catholique romain, "philosophe"
Localisation : Paris
Contact :

Re: La "réforme de la réforme" ?

Message non lupar Socrate d'Aquin » jeu. 26 janv. 2017, 0:41

Tenez, pour vous : http://www.revue-resurrection.org/Des-p ... e-la-forme
Merci ! J'approuve totalement la démarche de ces prêtres. :clap:
Tu es Petrus, et super hanc petram aedificabo Ecclesiam meam, et portae inferi non praevalebunt adversus eam. Et tibi dabo claves Regni coelorum. Quodcumque ligaveris super terram, erit ligatum et in coelis. Et quodcumque solveris super terram erit solutum et in coelis.

saperlipopette
Censor
Censor
Messages : 174
Inscription : dim. 29 mai 2016, 18:30
Conviction : catholique

Re: La "réforme de la réforme" ?

Message non lupar saperlipopette » ven. 27 janv. 2017, 22:16

Merci pour l'explication
Ad Majorem Dei Gloriam


Revenir vers « La forme ordinaire du rite romain »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités