Génuflexion ?? Abus

BJLP
Quæstor
Quæstor
Messages : 334
Inscription : mar. 18 mars 2008, 8:57

Génuflexion ?? Abus

Message non lu par BJLP » dim. 10 août 2008, 10:28

Le prêtre qui célèbre une messe le dos au tabernacle doit-il passer sons temps à chaque déplacement à faire une génuflexion ? Durant la messe, même au moment de la consécration ?

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2475
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Génuflextion ?? Abus

Message non lu par Boris » mer. 13 août 2008, 15:16

Pendant la Messe, la priorité va à l'Autel :
- inclination profonde avant la consécration et après la purification
- génuflexion entre la consécration et la purification

Le sens de la génuflexion est l'humilité devant le Seigneur, donc dans la Messe devant la présence réelle.

Par contre, si le tabernacle est sur l'Autel (sur lequel est célébrée la Messe, pas un autre), alors génuflexion systématique.

C'est pour éviter ce genre de problèmes qu'il vaut mieux :
- célébrer sur le maître Autel
- mettre le Tabernacle ailleurs que sur l'Autel, le mieux étant dans une chapelle dédiée.
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Arzur
Seminarius
Seminarius
Messages : 901
Inscription : jeu. 18 oct. 2007, 17:11
Localisation : Breiz / Bretagne

Re: Génuflextion ?? Abus

Message non lu par Arzur » lun. 18 août 2008, 15:49

Présentation Générale du Missel Romain (PGMR) a écrit : 274. La génuflexion, en fléchissant le genou droit jusqu’à terre, signifie l’adoration ; elle est donc réservée au Saint-Sacrement, et à la sainte Croix depuis l’adoration solennelle faite au cours de l’action liturgique du Vendredi saint jusqu’au début de la Veillée pascale.

Au cours de la messe, le prêtre célébrant fait trois génuflexions : après l’élévation de l´hostie, après l’élévation du calice, et avant la communion. On a noté en leur lieu les normes particulières à observer aux messes concélébrées (cf. nn. 210-251).

Si le tabernacle avec le Saint-Sacrement est dans le sanctuaire, le prêtre, le diacre et les autres ministres font la génuflexion quand ils arrivent à l’autel et s’en retirent, mais non pendant la célébration de la messe.

Autrement, tous ceux qui passent devant le Saint-Sacrement font la génuflexion sauf s’ils s’avancent en procession.

Les ministres qui portent la croix de procession ou les cierges font une inclination de la tête à la place de la génuflexion.
J'espère que la réponse est claire ! :)

+Arzur
Ar brezoneg hag ar feiz a zo breur ha c'hoar e Breiz !
La langue Bretonne et la foi sont frère et soeur en Bretagne !

Avatar de l’utilisateur
Olivier JC
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : mer. 16 avr. 2008, 23:57
Localisation : Bordeaux

Re: Génuflextion ?? Abus

Message non lu par Olivier JC » lun. 18 août 2008, 18:55

Bonsoir,

C'est effectivement très clair : ce passage de la PGMR vise le cas où le tabernacle, bien que ne se situant pas sur l'autel, se situe tout de même dans le sanctuaire, et non dans une chapelle latérale. Il faut savoir en effet qu'il fut de mode, et cela reste encore ancré, de voir une sorte de "contradiction symbolique" à mettre le tabernacle sur l'autel, ce dont il résulte qu'il était conseillé de mettre le tabernacle dans une chapelle latérale, comme cela était d'ailleurs prescrit dans les cathédrales (pour des motifs tout à fait pratique liés à l'Office divin des chanoines).

Donc, en principe, à l'heure actuelle, le tabernacle est censé être à l'extérieur du sanctuaire. Mais s'il est tout de même dans le sanctuaire, alors on fait la génuflexion en entrant dans le sanctuaire et en sortant dans le sanctuaire.

Mais il reste bien certain que si le tabernacle se trouve sur l'autel (cas d'école désormais, pour une large part), alors la génuflexion remplace bien évidemment l'inclinaison (sauf si le tabernacle est vide, naturellement...), même pendant la messe.

+
Propter nomen tuum, Domine, vivificabis me !
(Ps 143, 11)

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2867
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Génuflextion ?? Abus

Message non lu par AdoramusTe » lun. 18 août 2008, 19:35

Olivier JC a écrit : Il faut savoir en effet qu'il fut de mode, et cela reste encore ancré, de voir une sorte de "contradiction symbolique" à mettre le tabernacle sur l'autel, ce dont il résulte qu'il était conseillé de mettre le tabernacle dans une chapelle latérale, comme cela était d'ailleurs prescrit dans les cathédrales (pour des motifs tout à fait pratique liés à l'Office divin des chanoines).
C'est encore la faute de l'hérésie protestante. On a mis le tabernacle sur l'autel par réaction,
pour contrer les doutes sur la présence réelle dans les Saintes Espèces.

Je trouve dommage qu'il se produise l'effet inverse à l'heure actuelle, celui de mettre
le tabernacle dans un endroit non visible d'emblée. Si l'on croit à la présence réelle,
je pense que le moindre honneur que l'on doit au Seigneur est de le mettre à une
place centrale dans l'eglise, le sanctuaire.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2867
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Génuflexion ?? Abus

Message non lu par AdoramusTe » lun. 18 août 2008, 21:19

Ca me fait penser à cet article

http://thenewliturgicalmovement.blogspo ... -with.html

On y apprend que Mgr Ranjith génuflecte aussi avant les deux élévations, dans la forme ordinaire.
Est-ce que l'adoption d'un pratique de la forme extraordinaire de cette manière est acceptable ?
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Olivier JC
Senator
Senator
Messages : 684
Inscription : mer. 16 avr. 2008, 23:57
Localisation : Bordeaux

Re: Génuflexion ?? Abus

Message non lu par Olivier JC » lun. 18 août 2008, 21:58

Bonsoir,

Il me semble qu'à partir du moment où ce n'est pas interdit par les nouvelles normes contenues dans la PGMR, ainsi que dans les divers documents et avis émanant de la Congrégation du Culte divin et autres autorités compétentes, l'ars celebrandi se maintient.

Un exemple : l'encensement des oblats. Avant la réforme, il y avait un dessin dans le Missel qui expliquait comment faire, avec une prière d'accompagnement. Le missel rénové se contente de prescrire l'encensement des oblats, sans donner plus de détails. Donc, vu qu'il convient de tenir compte de la pratique léguée du rite romain, il y a lieu de continuer à encenser les oblats comme autrefois.

A noter également que nous parlons, tout de même, du Secrétaire de la Congrégation du culte divin... Pas d'un obscur curé de paroisse ou monsignori de Curie...

+
Propter nomen tuum, Domine, vivificabis me !
(Ps 143, 11)

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1603
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Génuflexion ?? Abus

Message non lu par Hélène » sam. 06 sept. 2008, 16:31

10/4 Roger ! :D
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités