Sacra Liturgia 2016

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3400
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Sacra Liturgia 2016

Message non lu par Héraclius » mer. 06 juil. 2016, 9:50

Cette année, Sacra Liturgia, le grand congrès des méchants qui complotent dans l'ombre pour le retour du sacré dans la liturgie, s'est réuni à Londres, avec en guest-star Son Eminence le Cardinal Sarah, préfet de la congrégation pour le culte divin. La délégation française était menée par Mgr Rey, de Fréjus-Toulon.

Moi qui vit à Londres la majorité de l'année, je suis extrêment frustré de ne pas y être. :p

Image

http://www.catholicherald.co.uk/news/20 ... is-advent/

Le Cardinal a appellé à un retour massif à l'ad orientem, c'est à dire de l'orientation liturgique de toute l'assemblée et du prêtre dans le même sens. Il a rappellé qu'il s'agissait d'une pratique parfaitement valable, conforme à Vatican II, et qu'elle serait un grand pas en avant pour remettre Dieu au centre de la liturgie de l'Eglise. Il a également déclaré que Sa Sainteté le Pape François lui avait expréssément demandé d'étudier la question d'une "réforme de la réforme" liturgique.

Ces paroles font écho aux propos qu'il avait tenu un peu plus tôt cette année dans sa langue natale (le français !) dans Famille chrétienne :

http://www.famillechretienne.fr/vie-chr ... gie-194987

A noter que Mgr Rey a déclaré qu'il allait faire son possible pour implanter lui-même l'ad orientem dans sa cathédrale et son diocèse.


Héraclius -
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 838
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique de Rit latin.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Discours de S.E. le cardinal Sarah à la conférence Sacra Liturgia, Londres, le 5 juillet

Message non lu par Théodore » jeu. 07 juil. 2016, 14:51

Dans ce discours, le cardinal Sarah, Préfet de la Congrégation pour le Culte Divin, montre une analyse fine de la crise liturgique, et fait deux annonces choc :
- Il lance un appel à tous les prêtres (à relayer !!) : qu'ils célèbrent ad orientem le 1er dimanche de l'Avent, après une catéchèse appropriée... pour réintroduire cette pratique ;
- il révèle que le pape lui aurait demandé d'étudier la question d'une Réforme de la réforme liturgique.

-
Sarah Sacra Liturgia 05-07-2016.pdf
(89.74 Kio) Téléchargé 83 fois
Réaction complète de Mgr Rey : http://www.riposte-catholique.fr/en-une ... u-liturgie
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3400
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Sacra Liturgia 2016

Message non lu par Héraclius » lun. 11 juil. 2016, 13:39

''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2898
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Sacra Liturgia 2016

Message non lu par AdoramusTe » ven. 26 août 2016, 13:57

Héraclius a écrit : Le Cardinal a appellé à un retour massif à l'ad orientem, c'est à dire de l'orientation liturgique de toute l'assemblée et du prêtre dans le même sens. Il a rappellé qu'il s'agissait d'une pratique parfaitement valable, conforme à Vatican II, et qu'elle serait un grand pas en avant pour remettre Dieu au centre de la liturgie de l'Eglise. Il a également déclaré que Sa Sainteté le Pape François lui avait expréssément demandé d'étudier la question d'une "réforme de la réforme" liturgique.
Que pensez-vous de la mise au point de la salle de presse du Vatican qui en a suivi ?
Cela ne semble pas aller dans la direction d'un réforme de la réforme.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3400
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Sacra Liturgia 2016

Message non lu par Héraclius » ven. 26 août 2016, 15:31

AdoramusTe a écrit :
Héraclius a écrit : Le Cardinal a appellé à un retour massif à l'ad orientem, c'est à dire de l'orientation liturgique de toute l'assemblée et du prêtre dans le même sens. Il a rappellé qu'il s'agissait d'une pratique parfaitement valable, conforme à Vatican II, et qu'elle serait un grand pas en avant pour remettre Dieu au centre de la liturgie de l'Eglise. Il a également déclaré que Sa Sainteté le Pape François lui avait expréssément demandé d'étudier la question d'une "réforme de la réforme" liturgique.
Que pensez-vous de la mise au point de la salle de presse du Vatican qui en a suivi ?
Cela ne semble pas aller dans la direction d'un réforme de la réforme.
J'en pense (1) que les explications du Père Lombardi, basés sur une "exégèse" de PGMR 299 ancré dans de mauvaises traductions (je crois qu'il s'est contenté de reprendre l'argument du Cardinal-Archevêque de Westmister, qui citait la traduction anglaise prétant à confusion) étaient insuffisantes et que (2) la position de S. S. François, dans sa pratique et ses porte-paroles, est assez difficile à discerner. Je doute que le Cardinal Sarah ait menti (et puis il a été nommé à son poste par François, tout de même) mais en même temps on voit mal François prendre à bras de corps la question liturgique.

Par contre, je pense que tout cela a eu un impact positif extrêment important au niveau des médias catholiques de tendance conservatrice qui ont clairement pris la défense de l'ad orientem, particulièrement dans le monde anglophone mais aussi en France (on peut songer à Famille chrétienne, Aleteia, etc...). Or il y a 10 ans, ce genre de questions ne se seraient pas du tout posés pour la ligne des "conservateurs modérés classiques". La question liturgique perd, petit à petit, son aura de "problème traditionnaliste", ce qui est extrêmement positif parce que tout cela met petit à petit fin aux préjugés progressiste très ancrés dans les générations précédentes (le prêtre tourne le dos aux fidèles, etc...) et que la génération à venir sera sans doute beaucoup plus ouverte à la fameuse "réforme de la réforme".


Bref, sur le plan pratique, il ne va rien de passer de très concret, mais cette polémique d'été aura fait connaître les enjeux du "problème liturgique" sous un angle très favorable à beaucoup de gens traditionnelement peu concernés, tout en renforçant le convictions de beaucoup de gens qui pensent comme Son Eminence.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2898
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Sacra Liturgia 2016

Message non lu par AdoramusTe » sam. 27 août 2016, 11:55

Héraclius a écrit : J'en pense (1) que les explications du Père Lombardi, basés sur une "exégèse" de PGMR 299 ancré dans de mauvaises traductions (je crois qu'il s'est contenté de reprendre l'argument du Cardinal-Archevêque de Westmister, qui citait la traduction anglaise prétant à confusion) étaient insuffisantes et que (2) la position de S. S. François, dans sa pratique et ses porte-paroles, est assez difficile à discerner. Je doute que le Cardinal Sarah ait menti (et puis il a été nommé à son poste par François, tout de même) mais en même temps on voit mal François prendre à bras de corps la question liturgique.
Etant donné que j'ai foi en la parole du cardinal Sarah, tout cela me donne l'impression qu'il y a deux discours : un discours traditionnel en privé et un discours libéral en public. Mais aujourd'hui, c'est peut-être le camp libéral qui a les manettes à la Curie.
Par contre, je pense que tout cela a eu un impact positif extrêment important au niveau des médias catholiques de tendance conservatrice qui ont clairement pris la défense de l'ad orientem, particulièrement dans le monde anglophone mais aussi en France (on peut songer à Famille chrétienne, Aleteia, etc...). Or il y a 10 ans, ce genre de questions ne se seraient pas du tout posés pour la ligne des "conservateurs modérés classiques". La question liturgique perd, petit à petit, son aura de "problème traditionnaliste", ce qui est extrêmement positif parce que tout cela met petit à petit fin aux préjugés progressiste très ancrés dans les générations précédentes (le prêtre tourne le dos aux fidèles, etc...) et que la génération à venir sera sans doute beaucoup plus ouverte à la fameuse "réforme de la réforme".

Bref, sur le plan pratique, il ne va rien de passer de très concret, mais cette polémique d'été aura fait connaître les enjeux du "problème liturgique" sous un angle très favorable à beaucoup de gens traditionnelement peu concernés, tout en renforçant le convictions de beaucoup de gens qui pensent comme Son Eminence.
C'est certain. Il faut peut-être gagner la bataille idéologique avant de gagner la bataille politique. De ce point de vue, c'est à force de répétitions médiatiques et d'interventions régulières que les idées progresseront.
Espérons que le bon Cardinal restera longtemps à sa place.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10635
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Sacra Liturgia 2016

Message non lu par Fée Violine » sam. 27 août 2016, 21:25

Héraclius a écrit : Le Cardinal a appelé à un retour massif à l'ad orientem, c'est à dire de l'orientation liturgique de toute l'assemblée et du prêtre dans le même sens. Il a rappelé qu'il s'agissait d'une pratique parfaitement valable, conforme à Vatican II, et qu'elle serait un grand pas en avant pour remettre Dieu au centre de la liturgie de l'Eglise.
Dieu étant partout, je n'arrive pas à comprendre l'importance de cette orientation.
Quand le prêtre est derrière l'autel et le peuple devant, nous sommes bien tous tournés vers Dieu, puisqu'Il est sur l'autel.
Et d'ailleurs, vu que beaucoup de prêtres ne parlent pas assez fort et que beaucoup de fidèles sont âgés et parfois durs d'oreilles, si en plus le prêtre tourne le dos, on n'entendra plus rien...
Vous me direz qu'avant on faisait comme ça et que ça allait bien. Mais avant, c'était en latin et de toute façon on ne comprenait rien. Faut-il vraiment revenir à ça? (oui, diront les amateurs de FORM. Mais ce n'est pas mon avis !)

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2898
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Sacra Liturgia 2016

Message non lu par AdoramusTe » sam. 27 août 2016, 21:40

Fée Violine a écrit : Quand le prêtre est derrière l'autel et le peuple devant, nous sommes bien tous tournés vers Dieu, puisqu'Il est sur l'autel.
En général, une position tournée vers une assemblée est celle d'un one-man-show. On est forcément obligé de regarder le prêtre et c'est lui qui devient le centre de l'action liturgique. Avec toutes les dérives que l'on connait.

L'orientation est une symbolique qui fait que tout le monde est tourné dans la même direction, le prêtre n'étant que le médiateur.
De même Moïse qui conduit le peuple hébreux ne lui fait pas face mais marche devant lui.
Et d'ailleurs, vu que beaucoup de prêtres ne parlent pas assez fort et que beaucoup de fidèles sont âgés et parfois durs d'oreilles, si en plus le prêtre tourne le dos, on n'entendra plus rien...
Vous me direz qu'avant on faisait comme ça et que ça allait bien. Mais avant, c'était en latin et de toute façon on ne comprenait rien. Faut-il vraiment revenir à ça? (oui, diront les amateurs de FORM. Mais ce n'est pas mon avis !)
On a fait ça depuis le début du christianisme et dans toutes les traditions liturgiques. J'aimerais plutôt être convaincu de la raison pour laquelle il faut désormais changer. Vatican II n'a même pas demandé que cela soit changé, alors au nom de quoi ?
Et puis on dispose de micros, alors on n'a encore moins d'excuses.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10635
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Sacra Liturgia 2016

Message non lu par Fée Violine » sam. 27 août 2016, 21:43

Si le prêtre tourne le dos, on le regarde aussi, je ne vois pas ce que ça change.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2898
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Sacra Liturgia 2016

Message non lu par AdoramusTe » sam. 27 août 2016, 21:52

Fée Violine a écrit :Si le prêtre tourne le dos, on le regarde aussi, je ne vois pas ce que ça change.
Je constate que vous n'en faites pas l'expérience.
Je fréquente les deux formes et je constate une véritable différence. Regarder quelqu'un de dos et de face est totalement différent.
Dans le premier cas, on expérimente un véritable effacement du prêtre.

Je sens chez vous comme une résistance conservatrice :p
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3400
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Sacra Liturgia 2016

Message non lu par Héraclius » sam. 27 août 2016, 23:31

Lorsque le prêtre fait face au peuple, il se présente en interface entre le divin et l'humain. Il est le centre de l'action liturgique, et Dieu, jadis symbolisé dans l'absurdité du vide d'un prêtre faisant face à un mur, n'est plus "visiblement présent" comme le centre du culte.


Lorsque "le prêtre est dos aux fidèles", il se présentre comme un médiateur vers le centre de l'action, vers laquelle il nous conduit, centre constitué par la triple réalité autel-crucifix-tarbernacle.


Le problème, c'est celui d'un théocentrisme rituel. La messe est un rituel, et sa vocation théocentrique doit être signifiée. Rien ne dit avec plus de force "la messe n'est pas à propos des hommes, elle est à propos de Dieu" que l'ad orientem. Et nous avons terriblement besoin de ce message.


Cela dit, dire cela n'est pas désirer le retour de toutes les aberrations de "l'ancien ad orientem", comme ces sanctuaires de 15 kilomètres de long qui excluent les fidèles de la célébration en laissant le prêtre seul avec Dieu, produisant l'exact contraire de la vrai vocation de l'ad orientem.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 10635
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Sacra Liturgia 2016

Message non lu par Fée Violine » dim. 28 août 2016, 12:24

Dieu, jadis symbolisé dans l'absurdité du vide d'un prêtre faisant face à un mur, n'est plus "visiblement présent" comme le centre du culte.
Mais Dieu est visiblement présent sur l'autel. Pas toute la Trinité, certes, mais du moins la partie visible de Dieu, le Fils.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité