Religieux : aube et coule

Marco Polo
Censor
Censor
Messages : 65
Inscription : mar. 24 févr. 2009, 7:39

Religieux : aube et coule

Message non lu par Marco Polo » mar. 24 févr. 2009, 7:33

Bonjour,

Que signifie l'aube ou la coule pour les moniales où pour les religieuses ?
Les religieuses peuvent t-elles porter une coule ou est ce réservé aux moniales ?

Marco Polo
Censor
Censor
Messages : 65
Inscription : mar. 24 févr. 2009, 7:39

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Marco Polo » ven. 27 févr. 2009, 8:55

Je me rend compte que j'ai mal posé ma question :

Quelle est la différence entre une aube ou une coule (je ne parle pas de la coupe bien sûr mais du symbolisme)
:?:

Virgile
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1133
Inscription : mer. 14 janv. 2009, 10:33

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Virgile » mar. 03 mars 2009, 8:28

Marco Polo a écrit : Je me rend compte que j'ai mal posé ma question :
Quelle est la différence entre une aube ou une coule (je ne parle pas de la coupe bien sûr mais du symbolisme)
1) Qu'est-ce qu'une aube?

L'aube est un vêtement liturgique.
L'origine du mot "aube" est latine: "alba" en latin signifie "blanc" (= symbole de pureté).
Dans le Ceremoniale Episcoporum (Cérémonial de évêques) de 1984, on peut lire, au numéro 65:

"Le vêtement sacré pour tous les ministres quel que soit leur grade commun est l'aube, serrée autour des reins par le cordon, sauf si elle est faite selon le mode de la soutane, afin qu'elle épouse le corps sans cordon. Avant de revêtir l'aube, si elle n'entoure pas parfaitement le col de l'habit commun, on revêtira l'amict. L'aube ne peut pas être remplacée par le surplis lorsque la chasuble ou la dalmatique sont revêtues ou quand on emploie l'étole au lieu de la chasuble ou de la dalmatique. Le surplis est toujours revêtu sur la soutane. (...)"

Les ministres ordonnés (diacre, prêtres, évêques) portent l'aube avec l'étole, ou sous la dalmatique, ou encore sous la chape ou la chasuble.
Les ministres institués, (acolytes, lecteurs et les personnes qui en tiennent tenant lieu) portent seulement l'aube.

2) Qu'est-ce qu'une coule?

La coule n'est pas un vêtement liturgique.
Il s'agit d'un vêtement monastique.
Le mot "coule" vient du latin "cuculla" (une "cape", un "capuchon"). En français, il existe aussi, me semble-t-il, le mot "cuculle".

Les romains portaient un manteau pour s'abriter des intempéries qu'ils appelaient "casula" (petite maison") et qui consistait en une vaste pièce de drap qui couvrait entièrement le corps et qui était munie d'un trou pour la tête. Ce manteau est devenue la "chasuble" liturgique. La coule n'est rien d'autre, à l'origine, que le capuchon de la chasuble liturgique. Le mot a finit par désigner le vêtement de chœur des moines.

Les moines doivent porter la coule à l'office, mais aussi au chapitre de la communauté, au réfectoire et dans diverses activités communautaires (il y a des différences selon les ordres, les congrégations et les monastères). C'est aussi le vêtement "d'extérieur" des moines qu'ils ne quittent donc que pour travailler.

La coule est l'habit monastique "par excellence" parce qu'elle est le signe de la consécration monastique. C'est elle que revêt le novice au moment de la profession solennelle. On pourrait dire aussi, qu'elle le signe de l'unité d'un ordre ou d'une congrégation monastique.

A l'origine, le vêtement des moines, selon la Règle de saint Benoît, ne se distinguait pas de celui des paysans locaux, des pauvres voire même des esclaves. Autrement dit la coule était un vêtement porté par les gens simples de la société de son temps. En fait, saint Benoît ne donne aucune explication symbolique à la coule.

Règle de saint Benoit - 55 - Les vêtements et les chaussures des frères.
... Pourtant, nous croyons que dans les régions tempérées une coule et une tunique suffisent pour chaque moine, avec un scapulaire pour le travail. Pendant l'hiver, la coule est en tissu épais. Pendant l'été, c'est une coule légère ou usée...
... ils prennent ce qu'on peut trouver dans le pays où ils vivent, ou ce qu'on peut acheter de moins cher...
... En effet, pour un moine, deux tuniques et deux coules suffisent pour en changer la nuit et pour les laver...
... Pour ceux qui voyagent, les coules et les tuniques sont un peu meilleures que celles qu'ils ont d'habitude. Ils les reçoivent du vestiaire quand ils partent et ils les rendent au retour...
... Pour arracher jusqu'à la racine cette, tendance mauvaise à posséder égoïstement, l'abbé donnera tout ce qu'il faut, c'est-à-dire : coule, tunique, chaussettes, chaussures, ceinture, couteau, crayon, aiguille, mouchoirs, cahiers...

Pour le "symbolisme" du vêtement monastique, pourquoi ne pas aller lire Cassien (Institutions, chapitre 1 - du vêtement des religieux)?
C'est ici:
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saint ... c103504073

Amicalement.
Virgile.

Marco Polo
Censor
Censor
Messages : 65
Inscription : mar. 24 févr. 2009, 7:39

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Marco Polo » mar. 03 mars 2009, 19:26

Merci beaucoup ! :oui: :wow:
Dernière modification par Christophe le mar. 03 mars 2009, 21:45, modifié 1 fois.
Raison : Inutile de citer intégralement un message si vous répondez juste après...

Avatar de l’utilisateur
steph
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 653
Inscription : mar. 28 août 2007, 1:28
Localisation : Belgique

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par steph » ven. 16 oct. 2009, 22:18

Notez que, même avec une aube taillée selon le mode de la soutane, le cordon reste agréable à voir... si celui qui revêt une telle aube ne porte ni chasuble ni dalmatique. De plus, le cordon est toujours intéressant pour bien tenir l'étole en place...
Stat Crux dum volvitur orbis!
Dic animae meae: “ Salus tua ego sum ” Ps XXXIV 3

Solange
Censor
Censor
Messages : 149
Inscription : lun. 29 juin 2009, 10:08

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Solange » dim. 08 nov. 2009, 17:16

Bonjour ou Bonsoir,

Je me suis toujours demandée comment on nomme la partie du vêtement que portent certaines moniales sous le voile.Cet empiècement est toujours blanc et il recouvre le front,les

joues et le menton.

Pourquoi n'est-il pas utilisé dans tous les ordres féminins?Il y a beaucoup de religieuses qui portent seulement le voile.

Est-ce qu'il a une signification symbolique différente du voile?

Merci pour la réponse!

Gandulf
Censor
Censor
Messages : 108
Inscription : mer. 14 mai 2008, 13:28

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Gandulf » dim. 08 nov. 2009, 21:53

Il s'agit de la guimpe (dite aussi barbette).

Littré:
Toile dont les religieuses se couvrent la gorge. "Les voilà avec la guimpe et le voile, et aussi religieuses à l'extérieur qu'elles le sont dans l'âme". [Maintenon, Lettres]

Ce que j'ai remarqué, c'est que les communautés les plus "traditionnelles" ou "classiques" la portent. Il y a fort à parier qu'autrefois tous les ordres de religieuses portaient la guimpe.
Quant à sa signification, j'imagine sans en être sûr qu'il s'agit de protéger la pudeur de celles qui ont choisies d'épouser l'Époux.

Gandulf

Pierre-Antoine
Censor
Censor
Messages : 113
Inscription : sam. 30 mai 2009, 18:14

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Pierre-Antoine » dim. 08 nov. 2009, 22:49

Il me semble que vous confondez coule et habit.

La coule est l'habit de choeur des moines ayant fait profession solennelle et ne remplissant pas de ministère dans la liturgie qui est célébrée (ceux-là sont en aube).
Il sert au choeur pour la messe et les grands offices (pas de coule pour les complies par exemple). C'est un vêtement qui a une forme d'aube très ample avec une capuche liée au vêtement.

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Anne » lun. 09 nov. 2009, 6:44

Hein?
:sonne:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Virgile
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1133
Inscription : mer. 14 janv. 2009, 10:33

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Virgile » lun. 09 nov. 2009, 8:07

Il me semble que vous confondez coule et habit.
Non.

Amicalement.
Virgile.

Solange
Censor
Censor
Messages : 149
Inscription : lun. 29 juin 2009, 10:08

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Solange » lun. 09 nov. 2009, 19:49

Gandulf a écrit :Il s'agit de la guimpe (dite aussi barbette).

Littré:
Toile dont les religieuses se couvrent la gorge. "Les voilà avec la guimpe et le voile, et aussi religieuses à l'extérieur qu'elles le sont dans l'âme". [Maintenon, Lettres]

Ce que j'ai remarqué, c'est que les communautés les plus "traditionnelles" ou "classiques" la portent. Il y a fort à parier qu'autrefois tous les ordres de religieuses portaient la guimpe.
Quant à sa signification, j'imagine sans en être sûr qu'il s'agit de protéger la pudeur de celles qui ont choisies d'épouser l'Époux.

Gandulf
Je vous remercie pour la réponse.Je suppose que c'est en coton.Je me demande combien de fois elles le changent.Comme c'est blanc,c'est salissant.Cela ne doit pas être évident
pendant les repas pour les religieuses ayant un certain âge.Toutes les moniales avec qui j'ai eu des contacts n'en portaient pas.

Gandulf
Censor
Censor
Messages : 108
Inscription : mer. 14 mai 2008, 13:28

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Gandulf » lun. 09 nov. 2009, 21:40

En voilà qui n'ont pas l'air gênée par leur guimpe :


Si vous passez par Draguignan (près de Toulon), je vous conseille d'aller les voir. Elles sont extra ces petites sœurs.

Gandulf!

Solange
Censor
Censor
Messages : 149
Inscription : lun. 29 juin 2009, 10:08

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Solange » lun. 09 nov. 2009, 22:21

Je suis allée passer quelques jours (il y a longtemps maintenant ! ) dans des monastères où elles sont soit en noir,soit en marron.

Je pense que pendant leur temps de prière,les machines à laver n'arrêtent pas de tourner..

Je sais bien qu'elles "se changent" quotidiennement pour la prière ou pour le travail manuel

Mais chacune a un habit pour l'hiver et un autre pour l'été...

Pas évident de vivre tout le temps en blanc

ce genre de détail serait un obstacle à ma vocation..si j'en avais eu une

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 7144
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Religieux : aube et coule

Message non lu par Anne » lun. 09 nov. 2009, 22:30

Durant mon séjour en Italie, j'ai trouvé très agréable de voir toutes ces religieuses dans leurs beaux habits!

Ça a un je ne sais quoi...
Image
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités