Pénombre et luminosité dans les églises

Pierre Carhaix
Barbarus
Barbarus

Pénombre et luminosité dans les églises

Message non lupar Pierre Carhaix » dim. 23 avr. 2017, 15:21

Chers condisciples.

Que préférez vous entre une église plongée dans la pénombre, éclairée par d'étroits vitraux filtrant puissamment la lumière au travers de leurs verrières teintées d'un bleu ou d'un rouge profond et intense, lumière entravée par de nombreux et massifs piliers, derrière lesquels vous pouvez vous tenir tapis dans l'ombre, invisibles aux yeux des mortels,

ou alors dans une basilique tellement vaste que son espace béant vous permet de vous perdre dans le lointain et d'échapper à la vue de toute ombre errantes dans cette nef immense,

ou bien dans une église de taille ramassée, presque intime, à la lumière crue jetée, sans fard, par des néons ou des lampes modernes à l'éclairage implacable, débusquant de l'ombre le moindre recoin, mettant en déroute toute tentative de repli, révélant au grand jour votre visage et toute votre personne, dont chaque mouvement, chaque remuement, chaque frémissement, chaque expression, se trouvera amplifié comme en écho se ricochant sans fin et rayonnant au beau milieu de la place publique, tandis que le célébrant vous invite à vous rapprocher car il y a des places libres devant ?

Dans lequel de ces trois lieux vous sentez-vous le mieux (suivant peut-être votre humeur) ?

Alizee
Quæstor
Quæstor
Messages : 279
Inscription : lun. 09 mai 2016, 12:19

Re: Pénombre et luminosité dans les églises

Message non lupar Alizee » dim. 23 avr. 2017, 15:29

Sans hésitation la première. Style dépouillé roman.
Éventuellement la deuxième, si la largeur semble réduite par rapport à la hauteur style Basilique supérieure à Assise. Être comme comprimé horizontalement pour mieux être élevé.
Aucunement la troisième.

Avatar de l’utilisateur
Cendrine
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 340
Inscription : mar. 04 avr. 2017, 19:50
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Pénombre et luminosité dans les églises

Message non lupar Cendrine » dim. 23 avr. 2017, 16:10

Alizee :
Être comme comprimé horizontalement pour mieux être élevé.
C'est merveilleusement dit Alizee. Cette sensation, que je ne connais pas encore, je peux déjà la saisir grâce à vous, et je crois que cela saurait me porter aussi.

Sinon la première description est pour moi aussi la plus fertile spirituellement. On sent tous les frères vivre et prier autour de nous, et on est avec eux sous le regard du Seigneur sans qu'une lumière crue soit nécessaire ; la pénombre de ces lieux nous aide à ressentir le continuum qu'il y entre le secret de notre cœur où nous rejoignons Dieu et ce lieu sacré où nous nous recueillons dans l'espace clos et pourtant si large.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1015
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Pénombre et luminosité dans les églises

Message non lupar Altior » sam. 29 avr. 2017, 23:15

J'ai vu pas mal de jeux de lumière remarquable et je me suis rendu compte que l'ingéniosité des architectes éclairés par L'Esprit Saint n'a pas de limite concernant...l'éclairage. Pourtant, si je serais obligé de faire un choix, la plus formidable manière d'éclairer je l'ai vu dans la basilique Saint Pierre à Rome. Il s'agit de la fenêtre juste derrière la chaire de Pierre, avec le bienconnu pigeon plongeant en bas. Il est éclairé par un puits de lumière, de façon qu'il semble éclairé toute la journée et même s'il pleut. Cette œuvre de Michel-Ange est vraiment géniale et je me suis rendu compte qu'il est un tout aussi grand architecte que sculpteur et peintre.

Voilà, plus bas, de quoi je parle et remarquez, par les fenêtres en latéral, que le temps est assez nuageux:

Image

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 3868
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Pénombre et luminosité dans les églises

Message non lupar Kerniou » dim. 30 avr. 2017, 2:22

De toute évidence, pour moi la pénombre invite au recueillement et à la prière ... de plus, la pénombre met en valeur la beauté des vitraux. Mais dès qu'il me faut lire, l'âge venant, j'ai besoin de la lumière ... et de plus en plus ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
papounet
Ædilis
Ædilis
Messages : 46
Inscription : lun. 01 mai 2017, 14:59
Conviction : Catholique proche de notre Pape François
Localisation : yvelines & finistère
Contact :

Re: Pénombre et luminosité dans les églises

Message non lupar papounet » mar. 02 mai 2017, 15:19

Je partage l'opinion de Kerniou et rajouterai que cela favorise les petites lumières des bougies allumées sous les statues, notamment de St Antoine. :oui:
http://jean-paul.vefblog.net

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8754
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Pénombre et luminosité dans les églises

Message non lupar PaxetBonum » mar. 02 mai 2017, 16:16

Éventuellement la deuxième, si la largeur semble réduite par rapport à la hauteur style Basilique supérieure à Assise. Être comme comprimé horizontalement pour mieux être élevé.
La Basilique inférieur d'Assise me correspond mieux : sombre, aux odeurs de pierres humides, quasi une grotte, là ou la Basilique supérieur brille de lumière et me fait plus penser à une salle d'exposition.
Encore mieux : l'Eglise de la Portioncule dans son écrin.

Image
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Alizee
Quæstor
Quæstor
Messages : 279
Inscription : lun. 09 mai 2016, 12:19

Re: Pénombre et luminosité dans les églises

Message non lupar Alizee » mer. 03 mai 2017, 11:14

Portioncule - ah oui, 100% d'accord. La mise en abyme. Une expérience forte.

Vous devriez du coup aussi aimer les vieilles églises en bois toutes peintes en Roumanie profonde


Revenir vers « Paramentique, arts, décorations »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit