Tenue des séminaristes

sigmar
Civis
Civis
Messages : 9
Inscription : lun. 09 janv. 2012, 17:59

Tenue des séminaristes

Message non lupar sigmar » lun. 09 janv. 2012, 22:49

Bonjour,

J'aurais aimé poser l'une ou l'autre question quand à la tenue à adopter par les séminaristes.

Tout d'abord qu'en est il de la tenue de choeur? Car avant et encore aujourd'hui dans des pays comme Italie, Pologne, ect... ils sont en soutane noire avec le surplis blanc. Alors qu'en Belgique ils portent seulement l'aube.

Ainsi que pour le col romain, car parfois il est porté dès l'entrée au séminaire, parfois en première année de théologie et parfois seulement au diaconat.

Que dit clairement l'Église là-dessus?
Res non verba

Saint-Paul
Barbarus
Barbarus

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar Saint-Paul » sam. 14 janv. 2012, 13:49

Il est vrai que l'aube est de mise maintenant dans certains pays.
Concernant les séminaristes, bonne question. En Belgique, est-ce que la soutane et le col romain se porte encore pour dans les séminaires ?

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1428
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar Harfang » sam. 14 janv. 2012, 16:42

L'abandon quasi généralisé de la soutane, y compris par les prêtres, est en tous cas regrettable : aurait-on honte de son sacerdoce ?
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

sigmar
Civis
Civis
Messages : 9
Inscription : lun. 09 janv. 2012, 17:59

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar sigmar » sam. 14 janv. 2012, 17:16

En Belgique c'est particulier,

Pour les séminaristes la soutane est interdite par les formateurs et les évêques.

Pour le col romain ben le séminaire Redemptoris Mater de Bruxelles permet le port pour tout les séminaristes et les autres séminaires Redemptoris Mate juste pour les célébrations comme le Lectorat, Acolytat ect.
Les autres séminaires ne le permettent qu'à partir du Diaconat.

Mais voila, que dit exactement le Vatican ou le droit canon concernant la tenue des séminaristes?

Car c'est pas les séminaristes qui ne veulent pas, se sont les formateurs.
Res non verba

Avatar de l’utilisateur
Grégoire123
Censor
Censor
Messages : 51
Inscription : sam. 24 déc. 2011, 1:25

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar Grégoire123 » sam. 14 janv. 2012, 18:00

Tout à fait, et je trouve beaucoup de charme, (surtout la robe de bure pour les moines)

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1428
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar Harfang » sam. 14 janv. 2012, 18:34

Pour les séminaristes la soutane est interdite par les formateurs et les évêques.
Ah bah bravo ! :(
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

Saint-Paul
Barbarus
Barbarus

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar Saint-Paul » sam. 14 janv. 2012, 19:46

C'est regrettable. Pourtant, la soutane n'est en aucun cas interdite.

Cette vidéo est très bonne à ce sujet :

http://www.youtube.com/watch?v=tRklnUQ-hA8

Et pourtant, ce prêtre n'est pas traditionaliste.

salésienne05
Senator
Senator
Messages : 681
Inscription : lun. 06 juin 2011, 19:51
Localisation : Alpes-Maritimes/Hautes-Alpes

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar salésienne05 » dim. 15 janv. 2012, 9:33

Chers tous,

Le col romain semble au contraire se généraliser (du moins autour de moi, et dans des milieux ni tradi ni progressistes). Par contre, je ne suis pas contre une soutane mais est-elle obligée d'être noire et aussi "laide", comparée aux habits monastiques ?
Par ailleurs, pour des hommes qui évoluent au sein de la société, sans doute est-il plus "pratique" de circuler en pantalon, avec un col romain, non ?

Fraternellement.

Cécile

Avatar de l’utilisateur
archi
Prætor
Prætor
Messages : 1699
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar archi » dim. 15 janv. 2012, 14:31

Il faut savoir que selon le droit canon actuel, un séminariste est un laïc jusqu'à son ordination diaconale, et ce depuis le motu proprio Ministeriam Quaedam de Paul VI qui a supprimé les ordres mineurs et la tonsure, auparavant signes d'entrée dans l'état clérical.

Sans nier que dans certains séminaires, arborer des "signes extérieurs de traditionnalisme" comme la soutane ou le col romain soit le meilleur moyen d'être mis à la porte (certains témoignages en ce sens peuvent difficilement être remis en question), le fait est que le laïc, à la base, n'a aucun droit particulier à porter l'habit clérical. Donc l'évêque a canoniquement le droit de l'interdire. Après, il y a une tension entre ce qui relève du droit et ce qui relève de la coutume légitime... (tension que les réformes totalement "positivistes" de Paul VI ont exacerbé dans l'Eglise). En même temps, l'ancien droit canon laissait déjà l'obligation de port de l'habit ecclésiastique au pouvoir des Ordinaires, ce qui réduit ici la valeur de l'argument de la coutume.

D'un autre côté, si l'on envisage ce qui se passe dans les séminaires traditionnels, qui conservent ce qui se faisait avant la réforme de Paul VI, si je ne m'abuse, les séminaristes portent la soutane dès la 2e année, alors qu'ils n'ont pas encore reçu la tonsure et les ordres mineurs. Sans compter le port de la soutane par les laïcs servants d'autel... On pourrait donc considérer que sans être clerc, le séminariste tient un rôle clérical...

Il y a donc une différence de perspective selon que l'on considère le port de la soutane:
- comme une marque de l'état clérical, un laïc n'a pas à se déguiser en prêtre
- comme une marque de ce à quoi le séminariste se destine.

On peut aussi distinguer entre les divers lieux de port de l'habit ecclésiastique:
- dans la liturgie (où l'on voit souvent les laïcs tenir un rôle clérical)
- au séminaire, en-dehors de la liturgie
- dans le monde (où l'état de la personne me paraît être le critère essentiel).

Enfin, le séminariste étant censé se former à l'obéissance, outre le fait de "passer par les fourches caudines de la direction du séminaire" s'il veut être ordonné un jour, il est légitime qu'il se plie aux directives de l'évêque, selon qu'il décide que le séminariste n'a pas à porter d'habit ecclésiastique avant d'être lui-même clerc (1ere perspective) ou qu'il doit le porter (2e perspective) ou qu'il laisse une certaine liberté entre ces 2 positions.

Pour finir, il est vrai que l'on constate facilement que l'absence de port d'une tenue ecclésiastique visible chez la plupart des prêtres post-conciliaires (surtout dans les pays comme la France où le port de la soutane a pris un rôle essentiel dans la "guerre" entre "modernes" et "anciens", le choix de la soutane, du clergyman ou du complet-veston étant un marqueur de son positionnement idéologique, dimension qu'on ne retrouve que dans certains pays), est un obstacle au témoignage chrétien dans le monde.

Cela ne doit cependant pas nous amener à considérer le port permanent de la soutane comme la seule option compatible avec la Tradition de l'Eglise. Il faut savoir que le costume ecclésiastique n'a pas arrêté de changer au cours des derniers siècles (auparavant, je ne connais pas l'historique de la question...). Il me semble même (à vérifier) qu'au début du XIXe, le port de la soutane était un signe de "modernisme" ecclésial... Bref, au-delà de la question du témoignage n'absolutisons pas ce qui n'a jamais été qu'une coutume changeante.

Pour finir, je ne suis pas insensible à la remarque de salésienne05: esthétiquement, la soutane noire n'est pas forcément ce qu'il y a de plus réussi. Pourtant, j'ai déjà vu de belles soutanes noires chez des orthodoxes et des anglicans (ou pour rester chez les catholiques, sur des photos de la Communauté St Martin). Sans vouloir transformer nos clercs en mannequins :oops: , il y a une question de détails esthétiques à laquelle on aurait tort de ne pas prêter un minimum attention: si c'est une vêtement marquant le sacré, il se doit d'être beau. Après, je ne suis pas spécialiste des divers modèles de soutane...

(Le complet-veston typique de l'ecclésiastique post-conciliaire avec la trop discrète croix au revers n'a absolument rien d'esthétique lui non plus, soyons francs...)

Bon, après toutes ces considérations, pour en revenir à la question de départ, si j'étais séminariste, question vêtement, je pense que je me plierais sans difficulté à la discipline du séminaire. Il y a d'autres questions plus importantes.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar Géraldine » dim. 15 janv. 2012, 15:25

Oui, Cécile,je partage votre avis.Quant au port de la soutane, son évolution....il y a rélexion...et il est vrai que le port de la petite croix tend à disoaraître comme le col romain, ici mais je
ne sais pas ailleurs.
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

sigmar
Civis
Civis
Messages : 9
Inscription : lun. 09 janv. 2012, 17:59

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar sigmar » dim. 15 janv. 2012, 17:51

Concernant le veston avec une croix sur le revers, il ne faut pas oublier que la Vatican a bien préciser qu'un pins n'est pas un habit.
Et l'habit ecclésiastique est quand à lui obligatoire pour les membres du clergé.
Res non verba

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar Géraldine » dim. 22 janv. 2012, 16:54

Saint-Paul, je trouve ce prêtre courageux et quel enthousiasme!
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar Théophane » lun. 23 janv. 2012, 15:33

Ne pensez-vous pas que cela dépend des pays et de la sensibilité des différents mouvements de l'Eglise ? Je me rappelle qu'en Israël, un séminariste du Chemin néo-catéchuménal nous avait fait visiter la Domus Galilææ, centre international construit par le mouvement. Il nous a dit qu'il n'était pas encore prêtre, mais il portait le col romain.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 749
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar Anonymus » lun. 23 janv. 2012, 21:42

Pour les séminaristes la soutane est interdite par les formateurs et les évêques.
Ah bah bravo ! :(
Il faudrait connaître les motivations des évêques avant de juger, comme l'a dit Archi, certains faisaient peut être une confusion regrettable entre prêtres et séminaristes avec le port de la soutane.

Avatar de l’utilisateur
Géraldine
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2117
Inscription : lun. 21 nov. 2011, 15:08
Localisation : Province du Hainaut Occidental Belgique.

Re: Tenue des séminaristes

Message non lupar Géraldine » sam. 12 juil. 2014, 21:17

en tous cas,ici, à part....l'hôtel Évêque du Diocèse, AUCUN des prêtres que je connais ne porte le col.romain!!!!
Seul.un vieil ami de mon défunt mari est.en clergymen
C'est bien le seul
Comment voulez vous reconnaître un prêtre ? A une croix en bois? Quid du vêtement ? Est ce une honte? Tommy Scholtes est bien en clergyman.....évidemment il est.connu des médias, etc.
Je me souviens de mon curé en 1967: en clergymen.et celui qui a suivi,disparu trop.tôt, un.Allemand en veste blanche..... et noeud papillon.
Évidemment, la soutane est moins pratique pour les déplacements mais le clergymen non.....à réfléchir....
Sans doute ces valeurs reviendront elles....
Dirigátur, Domine, orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo.


Revenir vers « Paramentique, arts, décorations »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité