Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 961
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lupar VexillumRegis » lun. 29 janv. 2018, 11:34

Le 14 janvier dernier, un nouvel autel - avec son ambon - a été consacré par Mgr Pascal Delannoy à la Basilique royale de Saint-Denis.

Voici trois photos du nouveau mobilier (vous pouvez en trouver d'autres ici).

1.Image2.Image3.Image

Le socle de l’autel est en travertin d’Arménie, une pierre sédimentaire qui a plusieurs centaines de millions d’années. Plus claire vers le bas, la roche est striée de brun. Elle représente "l'humanité du Christ". Elle est surmontée d’une épaisse dalle en verre optique, qui irradie la lumière et évoque "la pureté du Christ". L'alliance du verre et de la pierre a été voulue pour s'accorder avec la basilique elle-même, merveille de pierre et de verre conçue par l'abbé Suger (1080/81-1151), et qui est à l'origine de l'art gothique.

La croix incrustée dans l'autel (3.), avec les reflets des vitraux sur la dalle de verre, est d'un bel effet. Mais il ne semble pas que les fidèles, de leur place, puisse en profiter.

Voici, à titre de comparaison, à quoi ressemblait l'ancien autel de la basilique tel qu'il était disposé vers 1500. On le trouve représenté à cette date dans le tableau de la Messe de Saint Gilles, peint par un anonyme. Cet autel a été démembré et ses parties d'orfèvrerie précieuses fondues par les vandales jacobins en 1793.

4.Image5.Image6.Image7.Image

L'autel était surmonté, bien mise en évidence, par la grande croix de Saint-Éloi (7.), mesurant environ deux mètres de hauteur, en or cloisonné et chargée de joyaux. Elle aurait été réalisée par saint Éloi pour Dagobert Ier, fondateur de l'abbaye.

Le panneau d'or rectangulaire rehaussé d'énormes gemmes constituait à l'origine le devant - antépandium - du maître-autel. Mais dès la fin de l'époque gothique, il sera placé en retable sur le même autel. C'est comme cela qu'il est représenté sur le tableau de la messe de saint Gilles (6.). Il a été offert à l'abbaye par Charles le Chauve (823-877). Suger compléta cet antépandium par trois autres tables, pour les trois autres côtés libres de l'autel. Les deux tables latérales furent faites sur place. Elles étaient divisées comme la table de Charles chauves, par trois grands arcs, qui étaient eux-mêmes surmontés de trois cercles. Sur l'une des tables étaient figurées dans les cercles la visitation, la nativité et l'annonciation, sous les arcs, la vierge à l'enfant entre les prophètes Ézéchiel et Isaïe. Sur l'autre, l'agneau de dieu était entouré de deux anges thuriféraires dans les cercles ; sous les arcs, les saint Rustiques, Denis et Éleuthère. Le roi, placé près de saint Denis, était sans doute Louis VI ou Louis VII. La table postérieure, oeuvre d'orfèvres étrangers, représentait six scènes typologiques : à l'entrée de Jérusalem, en haut, correspondait au-dessous la promesse de dieu à Abraham ; à la Cène, l'offrande de Melchisédech ; au portement de la croix, le portement de la grappe de raisin.

Le tout devait former un ensemble d'un splendeur équivalente au célèbre autel d'or de saint Ambroise à la cathédrale de Milan (voir ici). Si, faute de ressources suffisantes, on ne pouvait rehausser l'autel de tels joyaux d'orfèvrerie, on pouvait le décorer de panneaux peints (voir un exemple ici). Dans tous les cas, que ce soit l'autel lui-même ou le retable le surplomblant, il y avait toujours quelque scène figurative illustrant l'histoire du salut ou l'histoire des saints, pour rehausser la beauté du culte et édifier les fidèles.

- VR -
Dernière édition par VexillumRegis le mar. 30 janv. 2018, 18:35, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2607
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lupar AdoramusTe » lun. 29 janv. 2018, 12:07

Le 14 janvier dernier, un nouvel autel - avec son ambon - a été consacré par Mgr Pascal Delannoy à la Basilique royale de Saint-Denis.
Et combien a couté au diocèse cet aquarium ?
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6884
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lupar Anne » mar. 30 janv. 2018, 6:37

Miracle ! Je remarque que ce bon Suger est mort tout rajeuni! :-D

Pour le reste: une autre "bébelle lette* pas rap" dans une cathédrale médiévale... :mal:

S'cusez-la...



*Lette: laide au superlatif en bon :qc:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Avatar de l’utilisateur
Théodore
Prætor
Prætor
Messages : 744
Inscription : jeu. 07 mars 2013, 23:43
Conviction : Catholique.
Localisation : Berlin, Allemagne.

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lupar Théodore » mar. 30 janv. 2018, 16:20

Et une basilique défigurée de plus, une...
Unam peti a Domino, hanc requiram,
Ut inhabitem in domo Domini omnibus diebus vitae meae.
Ut videam voluptatem Domini, et visitem templum eius.


Psaume XXVI, verset 7-8.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3089
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lupar Héraclius » mar. 30 janv. 2018, 18:21

Au-delà du mauvais goût, la position surélevée du choeur et donc du clergé me semble scandaleuse. D’un cléricalisme symbolique terrifiant. L’autel n’est plus le point le plus élevé de l’église, la figure de la montagne sainte, mais est surblombée par les prêtres.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Altior
Senator
Senator
Messages : 980
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionnaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lupar Altior » mar. 30 janv. 2018, 19:34

L’autel n’est plus le point le plus élevé de l’église, la figure de la montagne sainte, mais est surblombée par les prêtres.
Moi, je vois une table en style post-moderniste devant. L'autel est bien à sa place, derrière les prêtres. Il attend leurs prières au bas de l'autel.

Introibo ad altare Dei,
A.

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3089
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lupar Héraclius » mar. 30 janv. 2018, 19:45

...ad Deum laetitiae exsultationis meae. :-D (Nova Vulgata powaaaa)

Epagnez-nous votre mauvais esprit. :p
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2607
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Le nouvel autel de la Basilique Saint-Denis comparé à l'ancien

Message non lupar AdoramusTe » mar. 30 janv. 2018, 21:03

Au-delà du mauvais goût, la position surélevée du choeur et donc du clergé me semble scandaleuse. D’un cléricalisme symbolique terrifiant. L’autel n’est plus le point le plus élevé de l’église, la figure de la montagne sainte, mais est surblombée par les prêtres.
En dehors du mauvais goût, ce qui m'inquiète le plus dans ce type d'affaire est le comportement des évêques qui engagent leurs diocèses dans des dépenses ruineuses et inutiles (souvent plusieurs centaines de milliers d'euros) jusqu'à les mettre en grave difficulté, à la manière d'un PDG du CAC 40 ferait une acquisition au-dessus des moyens de son entreprise.
Nous savons aujourd'hui que les diocèses sont quasi tous en difficulté et tout ceci parait complètement déconnecté de la réalité.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est


Revenir vers « Paramentique, arts, décorations »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité