Pédagogie religieuse, catéchèse catholique et Montessori

Avatar de l’utilisateur
erminig
Censor
Censor
Messages : 98
Inscription : sam. 28 juil. 2007, 22:45

Pédagogie religieuse, catéchèse catholique et Montessori

Message non lu par erminig » lun. 09 sept. 2019, 3:56

bonjour tout le monde!

Après un long silence, je reviens sur le forum, pour annoncer à ceux qui ne le sauraient pas encore, qu'un livre sort mercredi prochain, 11 septembre, chez Artège.
Il inaugure une série d'ouvrages sur la pédagogie religieuse de Maria Montessori.
Je tenais depuis des années, à ce qu'un opuscule quasi inconnu aujourd'hui, transmettant les notes de 10 conférences tenues à Londres chez les religieuses de l'Assomption, soit enfin publié et transmis au grand public: c'est une excellente introduction sur le sujet, avant d'étudier plus avant ses ouvrages sur la Messe et l'année liturgique.
Chaque volume présentera une grande figure parmi les pédagogues Montessori catholiques, qui furent les disciples de la première heure et développèrent ses idées pour accompagner les enfants dans leur vie spirituelle et leur éducation à la foi. Ici, ce sera Mère Isabel Eugenie, qui dirigea le Centre de formation de Kensington.
En France, la laïcisation dans la société, et la laïcité des écoles suscitaient de nombreuses questions sur les positions réelles de Maria Montessori dans le domaine religieux. La publication de ces ouvrages répondra à nombre de questions.
A chaque fois, il y aura une présentation et un préambule permettant de resituer les textes d'un point de vue historique, et leur contenu pédagogique.
Après l'avoir lu, un ami, membre du CA d'une école, m'a immédiatement appelée pour en commander un exemplaire pour chaque enseignant, et un autre pour chaque famille, en cadeau de rentrée.
c'est exactement ce que nous souhaitions: diffuser, pour que tout le monde connaisse et puisse réfléchir à l'accompagnement liturgique et spirituel des enfants.
C'est aussi pour cela que le format est modeste : un vrai livre de poche. Et le prix aussi (9,90 euros).
Si vous le voulez, vous pouvez même me le commander directement!
Voilà.
Partager des bonnes nouvelles, c'est toujours une joie.
Cordialement,
erminig
Le Christ ne gardait rien en propre,
mais livrait à tous universellement tout ce qu'il avait,
corps et âme, mère et disciples, manteau et tunique

Ruysbroeck

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1595
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Pédagogie religieuse, catéchèse catholique et Montessori

Message non lu par zelie » lun. 09 sept. 2019, 21:20

En France, la laïcisation dans la société, et la laïcité des écoles suscitaient de nombreuses questions sur les positions réelles e Maria Montessori dans le domaine religieux.
Maria Montessori était italienne, avait vécu en Italie où elle avait reçu une excellente éducation religieuse, empreinte de ferveur et du vrai sens des la religion, elle était donc une fervente catholique qui devait taire sa pratique en France, laïcisation et communisme de l'éducation nationale obligent.
Par contre, et c'est là tout l'intérêt de lire sur elle et ses disciples, elle avait développé une réflexion sur comment révéler Dieu aux enfants d'âge pré-scolaire très particulière, très personnelle... et très de son époque. Mais tout cela, ce sera le bonheur de vous lire ou de lire vos références!

PS: je trouve le Jésus de votre avatar splendide! Vous n'auriez pas les références de cette oeuvre?
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
erminig
Censor
Censor
Messages : 98
Inscription : sam. 28 juil. 2007, 22:45

Re: Pédagogie religieuse, catéchèse catholique et Montessori

Message non lu par erminig » ven. 06 déc. 2019, 10:29

Bonjour Zélie!
Ce Christ est une oeuvre de Rouault.


Sinon, Maria Montessori a écrit peu d'ouvrages mais les sujets traités y sont denses, pour la pédagogie religieuse;
LA messe vécue pour les enfants et La vie en Jésus-Christ en sont les principaux.
Avez-vous lu l'ouvrage dont j'annonçais la parution ?
Et qu'en pensez vous?
Le Christ ne gardait rien en propre,
mais livrait à tous universellement tout ce qu'il avait,
corps et âme, mère et disciples, manteau et tunique

Ruysbroeck

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1595
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Pédagogie religieuse, catéchèse catholique et Montessori

Message non lu par zelie » sam. 07 déc. 2019, 11:21

Bonjour Erminig,
Merci pour la référence, pour l'avatar. Je trouve que ce portrait respire quelque chose.

Pour Maria Montessori, non, je n'ai pas lu le livre dont vous parlez, mais qui a l'air très intéressant.
Je connais Maria Montessori par mes cours, et aussi par le fait qu'aujourd'hui, dans les écoles (maternelles), et suite aux travaux de Celine Alvarez, la pédagogie Montessori a été remise à l'honneur dans beaucoup d'endroits.
Ce qui m'interpelle, ce sont deux obervations à la portée de toute maman :

-les disciples de Maria Montessori, d'après sa fille elle-même, l'ont hissée au rang d'icône et sa pédagogie au rand d'aboutissement au grand désespoir de Maria elle-même, qui répétait à la fin de sa vie : "ils n'ont rien compris, ils n'ont rien compris..." pour dénoncer cette façon de l'aduler. Maria, toujours, avait mis en avant qu'elle s'était interrogée, qu'elle avait cherché à comprendre et à transmettre, et qu'une fois vieille elle passait le relais pour qu'après elle on continue à chercher, à comprendre... Le problème, c'est que si une pédagogue-pédiatre est animée d'une foi, elle a devant elle un infini champ de recherche pour continuer, petit à petit, à se rapprocher de Dieu, plus exactement à faire que ses élèves expérimentent dans leur quotidien la nature même du lien social : l'amour. Ou autrement dit, l'altruisme, la solidarité, la patience, l'aide, etc, tout cela relié au fait que les enfants portent ces valeurs en eux, et qu'ils doivent les découvrir pour ensuite, continuer, ailleurs, leur chemin vers la Lumière (divine pour elle)... ET c'est cela qu'elle suivait comme but, parce que pour elle, c'était aux enfants d'aider les enfants, pas à un adulte seul d'aider 25 enfants pour peu de résultats. Les enseignants qui l'ont suivie ont été des adeptes inconditionnels, des fans, mais pas des chercheurs, pas des continuateurs, et selon Maria, c'était la pire attitude face à l'exploration de la manière d'apprendre naturelle des enfants, exploration qui n'en était qu'à ses balbutiements.

Le drame de Maria Montessori s'est aussi noué dans le fait de devoir taire sa foi : en France, elle a pu développer ses travaux parce que les esprits étaient épris de nouveautés pédagogiques, de recherches en ce sens, plus qu'ailleurs, plus qu'en Italie. Mais en France, depuis le 19ème siècle, l'éducation était aux mains Francs-maçonnes, ou aux hussards de la République. Un anticléricalisme profond animait bon nombre de décideurs, et les professeurs étaient récrutés dans les rangs les plus laïcards et communistes de la société. Maria pouvait à loisir expérimenter, enseigner autrement, mais en passant sous silence son lien fort et beau à Dieu qui a donné naissance à ce grand élan de partir à la découverte de comment les enfants apprennent (c'est à dire entre eux selon elle). Toute sa vie, en France, elle a dû cacher le pourquoi de son trait de génie : sa foi. Toute sa vie, en France, elle a tremblé qu'on découvre cette partie de son enseignement, car sinon elle perdait tout : classe et droit d'enseigner, car en France, on ne lésigne pas avec la neutralité religieuse des enseignants; le moindre clin d'oeil est immédiatement sanctionné par la destitution de l'enseignant.
Tout cela parce que l'homme, qui a cherché à s'approprier le brin de lumière venu de Dieu à travers une Maria Montessori a soigneusement pris soin d'étouffer toute lumière divine là où il aurait fallu remonter jusqu'à la source de l'inspiration de Mme Montessori. Encore une fois, il y a du rejet de Dieu dans l'attitude de l'homme depuis un siècle...



-Deuxièmement, en France depuis sept ans, depuis les travaux de Mme Alvarez donc, on redécouvre sa pédagogie, mais cette pédagogie est à nouveau mise sur un piédestal : du coup, l'enseignant, qui devrait être un chef de projet continuellement aux aguets des comportements des ses élèves et continuellement en mutation pour répondre aux besoins naissants des élèves, applique quelque chose avec plus ou moins de bonheur, shuntant trop souvent l'interrogation constante qui devrait l'animer, ou de façon un peu parallèle, en appliquant quelque chose qui ne vient pas de lui, essaie de s'approprier un questionnement qui n'est pas le sien, et qui de ce fait se perd sans déboucher sur de l'efficient.
A coté de cet effet de mode dans les classes où Montessori, vous vous en doutez bien, est tellement défigurée que finalement on fait de tout sauf du Montessori, l'effet commercial de la mode pédagogique répand ses effets dévastateurs; des entreprises misent des millions d'euros sur cette manne et on voit alors des parents d'enfants de trois ans arriver dans les écoles ravis d'expliquer à une maîtresse qu'ils viennent de faire installer, à coté du lavabo familial de la salle de bain, un lavabo plus petit et plus bas estampillé Montessori, sans même imaginer qu'un simple tabouret pour le lavabo familial aurait suffit à l'épanouissement de leur bout de chou, et que partis dans une telle spirale, il faudra qu'ils fassent remonter le lavabo tous les deux ans!!
En outre, le matériel scolaire ou éducatif estampillé Montessori par les éditions autorisées (Nathan en tête) est jusqu'à 10 fois plus cher qu'exactement le même matériel, mais d'une autre couleur, qui existe depuis des décennies dans toutes les classes de maternelle, mais qui hélas n'apparait pas sur les vidéos à la mode... C'est une emprise par la dernière mode qui se joue, et ça se chiffre à des millions d'euros... La rapacité libérale est sans loi et sans limite... Et nous nous retrouvons aujourd'hui, sous des apparences de mode, d'intelligence et d'adaptabilité à notre société à entériner un vaste n'importe quoi.

Et dans les classes, la même gabegie se rejoue! Là où au contraire il faudrait savoir garder un esprit très critique et ne pas oublier les fondamentaux, on voit aujourd'hui des enfants qui à quelques mois à peine du CP n'ont jamais tenu un stylo... juste parce qu'ils n'en avaient pas envie, et qu'ils avaient "autre chose à explorer", en particuliers des jeux (je n'ai rien contre les jeux, mais si vous vous jouez au même jeu tous les jours pendant un an, ça s'appelle de l'addiction, et oui, on peut être addict à un seul puzzle...) . Alors que, si vous avez trente ans et plus, ne vous rappelez-vous pas combien la maîtresse, à la maternelle, vous faisait faire des jolis dessins, des jolis graphismes, vous faisait écrire votre prénom "en attaché" et combien, après avoir enfilé moult perles et aplatis moult boudins de pâte à modeler, votre main trouvait ultra-naturel d'enchaîner sur les pages d'écriture hyper-appliquées du CP , faites à la main par le nouveau maître, aussi déterminé à vous apprendre à bien écrire que gentil et patient pour que vous y arriviez?



La pédagogie Maria Montessori est à replacer dans un cortèges de travaux du vingtième siècle, elle ne détient aucune ultimité, elle n'est qu'une parmi tant d'autres et ne peut à elle seule répondre à la multiplicité des situations d'apprentissages de la multiplicité des enfants. N'avez-vous jamais vu, au boulot, en famille, comment untel percute si on lui explique, et combien un autre ne percute que si on lui montre, et comment un autre encore ne percute que si on lui met la farine entre les mains et qu'on lui dit "expérimente et construit seul ton propre savoir"?
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité