Objets bénits par le Pape

françois de Québec
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 06 janv. 2005, 22:14
Localisation : Québec

Objets bénits par le Pape

Message non lupar françois de Québec » sam. 08 janv. 2005, 14:31

Bonjour,

Pourrait-on préciser la signification de la bénédiction papale d’un objet ? On trouve souvent des objets (religieux) bénits par le Pape. Chapelets offert lors d’une communion, croix ou crucifix, . . . Ces objets sont-ils à considérer comme « portant bonheur » ou l’Eglise Catholique romaine leur accorde-t-elle une signification autre ?

bdetarade
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : ven. 19 nov. 2004, 10:00

Message non lupar bdetarade » lun. 10 janv. 2005, 14:42

C'est une question bien épineuse...L'engouement de certains pour de tel objet, est parfois proche du gri-gri idolâtre. Il suffit d'assister à une messe des rameaux pour voir apparaître des comportements irraisonnés. Des "fidèles" qui demandent au prêtre de bénir deux fois une branche, ou d'autres se précipitant pour s'arracher les branches déposées au pied de l'autel.

Il est donc bon de rappeler la position de l'église catholique romaine à ce sujet, et à ce propos, ta question nous offre un début de réponse; "l’Eglise Catholique romaine leur accorde-t-elle une signification autre ?"

Le miracle est étymologiquement un signe. En ce sens, porter ouvertement une croix est miraculeux à notre époque. L'église n'accorde pas de signification "autre", mais accorde simplement une signification. "Etre un porte-bonheur" n'est pas "signification" mais "action". Or ce n'est pas l'objet qui agit, ni même notre foi. C'est Dieu qui agit et la foi nous ouvre à son action. L'objet est un signe présent pour nous rappeler à Dieu. Une sorte d'aide mémoire, un nœud au mouchoir de notre âme.
Conférer une quelconque action divine à un objet, c'est faire acte d'idolâtrie. En ceci réside une grande différence de point de vue entre protestant et catholique. Les protestants refusent les représentations pour deux raisons:
- Certains estiment que le risque d'idolâtrie étant trop grand, il n'est pas recommandé d'agir de la sorte. Un principe de précaution en quelque sorte.
- D'autres estiment que l'idolâtrie commence dès la création d'une représentation quel qu'elle soit. Ce basant généralement sur le passage du veau d'or.

Ceci répond à ta question?
Il faut mieux être chrétien sans le dire, que se dire chrétien sans l'être.

françois de Québec
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 06 janv. 2005, 22:14
Localisation : Québec

Message non lupar françois de Québec » lun. 10 janv. 2005, 20:33

bonjour bdetarade,

Merci pour ces précisions.

Elles ne répondent pas entièrement à la question mais elles font avancer.
C'est Dieu qui agit et la foi nous ouvre à son action. L'objet est un signe présent pour nous rappeler à Dieu. Une sorte d'aide mémoire, un nœud au mouchoir de notre âme.
J'aime beaucoup cette définition que je partage entièrement.
Le miracle est étymologiquement un signe. En ce sens, porter ouvertement une croix est miraculeux à notre époque. L'église n'accorde pas de signification "autre", mais accorde simplement une signification.
L'objet est un signe, mais quelle est l'utilité de le bénir si cela n'apporte pas une "autre" signification ?

bdetarade
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : ven. 19 nov. 2004, 10:00

Message non lupar bdetarade » mar. 11 janv. 2005, 22:34

La bénédiction est un témoignage. Bénir en quelque sort est comme passer un témoin dans une course de relais.
Attribuer un "plus" à une bénédiction papale va à l'encontre de Dieu qui se place en dehors de tel jugement humain. Le christ lui même n'a-t-il pas lavé les pieds des disciples? Boulversant ainsi leurs idées, nos idées, sur les notions de "plus" et de "moins".
Une bénédiction est une rencontre. Une rencontre en "l'autre" et "soi", le Christ touchant notre coeur. Une alchimie mystérieuse dans laquelle tous les ingrédients sont indispensable. Un manque, et tous deviennent inutiles.
Il faut mieux être chrétien sans le dire, que se dire chrétien sans l'être.

françois de Québec
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 06 janv. 2005, 22:14
Localisation : Québec

Message non lupar françois de Québec » mer. 12 janv. 2005, 10:54

La bénédiction est un témoignage. Bénir en quelque sort est comme passer un témoin dans une course de relais.
Attribuer un "plus" à une bénédiction papale va à l'encontre de Dieu qui se place en dehors de tel jugement humain. Le Christ lui même n'a-t-il pas lavé les pieds des disciples? Boulversant ainsi leurs idées, nos idées, sur les notions de "plus" et de "moins".
Une bénédiction est une rencontre. Une rencontre en "l'autre" et "soi", le Christ touchant notre coeur. Une alchimie mystérieuse dans laquelle tous les ingrédients sont indispensable. Un manque, et tous deviennent inutiles.
J'ai bien peur de ne pas comprendre, au risque de ne pas avoir l'air très futé !

françois de Québec
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 06 janv. 2005, 22:14
Localisation : Québec

Message non lupar françois de Québec » mer. 12 janv. 2005, 10:59

L'objet est un signe, mais quelle est l'utilité de le bénir si cela n'apporte pas une "autre" signification ?
Quelle utilité des paroles et chants de louange, de dire du bien, de s'émerveiller, d'être touché par la beauté ?
Bien le bonjor,

Toutes ces choses ont quand même un but une valeur bien précise.

Faut-il comprendre ton intervention dans le sens qu'il ne faut pas chercher de signification à la bénédiction d'un objet ?

françois de Québec
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 06 janv. 2005, 22:14
Localisation : Québec

Message non lupar françois de Québec » mer. 12 janv. 2005, 11:04

Au-delà de la bénédiction d'objets religieux qui peuvent constituer un signe, un témoignage, il y a aussi la bénédiction d'objets utilitaires comme les sacs d'école et de lunch des enfants en début d'année scolaire, les automobiles à la St Christophe, . . .

Il ne s'agit plus là d'un signe ?

Quelle est la profondeur réelle d'un tel acte ? Dans l'absolu et pour celui qui demande la bénédiction.

bdetarade
Ædilis
Ædilis
Messages : 31
Inscription : ven. 19 nov. 2004, 10:00

Message non lupar bdetarade » jeu. 13 janv. 2005, 22:45

Pour faire simple :P
La bénédiction n'a d'éffet que si l'on a la foi. La foi est "confiance respectueuse". Ce n'est pas l'objet en soi qui deviens "miraculeux", ce n'est pas la bénédictions qui rend miraculeux l'objet, ce n'est pas la foi seul qui fait des miracles.

La bénédictions, le témoin (objet ou autre) et la foi témoignent ensemble de la présence de Dieu.

C'est comme la lumière. Pour avoir rendre visible le blanc il faut méler le vert, le bleu et le rouge.

Le problème que tu soulève est celui dont je parlais au début. La limite entre la foi et l'idolâtrie est ténue. Cependant le seul à pouvoir juger de cette limite est DIe"u. En conséquence de quoi l'église continue à offrire des bénédictions. Car la refuser serait comme retirer le vert de la lumière.
Il faut mieux être chrétien sans le dire, que se dire chrétien sans l'être.

françois de Québec
Ædilis
Ædilis
Messages : 38
Inscription : jeu. 06 janv. 2005, 22:14
Localisation : Québec

Message non lupar françois de Québec » jeu. 13 janv. 2005, 23:07

OK, merci pour ces précisions ! :unsure:

Avatar de l’utilisateur
thomasthomas
Ex Civitate
Ex Civitate
Messages : 179
Inscription : dim. 12 févr. 2006, 4:49

Message non lupar thomasthomas » dim. 19 févr. 2006, 6:11

Bonjour à tous , je viens vous donner ma contribution à ce sujet délicat.
Dans ma famille , et donc moi aussi , nous faisons benir tous nos objets religieux.
A mon sens , ce n'est pas de l'idolatrie , car d'une , nous ne faisons pas benir une voiture ou une fourchette , mais seulement des crucifix , chapelets , vierges , etc...
Et de deux , nous avons la foi en Dieu.
Je m'explique , quelqu'un qui ne croit pas en Dieu mais va faire benir une croix pour la porter en espérant que cela va lui porter chance ou autre , c'est de l'idolatrie ou plus simplement de la supersticion.
Mais pour quelqu'un qui croit en Dieu , le fait de porter une croix , ou autre signifie le témoignage de sa foi aux autres humains .
De plus , en portant une croix ou une vierge ou autre , la personne qui croit a l'impression d'etre plus proche de Dieu , et dans les moments ou il aurait tendance à l' "oublier" , l'objet lui rapelle les devoirs qu'il a envers son Dieu.
Benir ces objets par un pretre donne tout simplement l'impression que le crucufix (ou autre) crééra un lien encore plus fort avec Dieu et le témoignage de sa foi ne sera que plus grand.
Du moins , c'est ainsi que moi je le ressens lorsque je fais bénir un objet religieux.

De plus , un objet religieux n'est à la base qu'un vulgaire objet .
Je m'explique , un crucifix peut avoir été fabriqué par une personne qui ne croit pas en Jésus (par exemple beaucoup de boijoutiers).Pour cette personne , le crucifix qu'il a conçu ne signifie rien d'autre qu'un objet commercial .
La personne qui l'achète , en le faisant bénir , montre à Jesus que pour lui ce crucufix ne représente pas seulement un objet , mais les souffrances du Christ , et ainsi témoigne sa foi.
Aussi on peut faire bénir un objet religieux que l'on a eu et qui avant d'etre en notre possession a appartenu à quelqu'un qui n'avait pas la foi.
Par exemple , dans ma famille , on fait benir la maison dans laquelle on habite , afin de faire fuir le malin et de la préserver des disputes ,etc...
Je connais meme des patrons de bar qui ont fait bénir le commerce par le pretre du village.

En résumé ,pour les gens qui pensent comme moi , c'est une sorte de nous préserver et de faire fuir le malin , et une façon de plus de témoigner de sa foi.
Mais d'autres personnes nous trouvent dépassés , et pensent que cela relève plus de la superstition que de la foi.

J'espère que j'aurais pu vous éclairer un peu plus sur la signification de bénir un objet.

Que Dieu vous benisse

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1701
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Message non lupar Charles » dim. 19 févr. 2006, 16:51

Bénir, c'est un peu différent de la louange qui constate le bien dans une chose. Bénir est souhaiter du bien pour la chose, et bénir au nom de Dieu est lier la chose à la bonté qu'on souhaite pour elle. C'est comme prendre une résolution.

Si par exemple je fais bénir mon entreprise, cela me lie d'une certaine façon à l'usage que j'en ferai. Je la fais entrer dans le plan de Dieu.

Bien évidemment, le lien n'est pas nécessaire, il est moral. Si je fais bénir mon appartement, et que par la suite je l'utilise à des fins contraires à la volonté de Dieu, je serai plus mal que s'il n'avait pas été béni. Mais la bénédiction m'aide à demeurer dans la volonté de Dieu.

Et si je bénis moi-même quelqu'un, c'est purement et simplement un prière pour lui.

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 2000
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Message non lupar Théophane » mar. 07 mars 2006, 13:45

En utilisant un objet béni par le Pape on peut obtenir l'indulgence plénière.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8542
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lupar jean_droit » mar. 07 mars 2006, 14:20

Personnellement, je m'en confesse, mes frères, je suis assez "gri-gri".
Dans toutes les pièces il y a un crucifix ou une vierge ....
Je fais bénir, quand je le peux, les objets religieux.
Mais je n'ai pas la mentalité "gri-gri".
Les objets sont là simpement pour me rappeler que je suis croyant ...

Avatar de l’utilisateur
thomasthomas
Ex Civitate
Ex Civitate
Messages : 179
Inscription : dim. 12 févr. 2006, 4:49

Message non lupar thomasthomas » mar. 07 mars 2006, 20:12

Bonjour Jean droit ,
vous n'avez pas besoin de vous excuser , je ne vois pas du tout d'incompatibilité avec notre religion.
Je suis exactement pareil que vous pour ma part .

Que Dieu vous benisse

Avatar de l’utilisateur
DeLesdiguieres
Censor
Censor
Messages : 65
Inscription : mar. 29 nov. 2005, 1:13
Contact :

Message non lupar DeLesdiguieres » mar. 07 mars 2006, 20:58

Je suis allé à une audience papale en février, le saint père a béni les objets religieux durant la bénidiction ! j'avais un chapelet ce jour là, je l'ai tout le temps sur moi, ce n'est pas pour çà que je prie plus souvent, il me rappelle seulement ce jour là qui fut un jour magnifique en l'occurence !
Margaritas ante porcos


Revenir vers « Les sacramentaux »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit