Confession et refus d'absolution

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5867
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar coeurderoy » sam. 25 sept. 2010, 18:50

Il m'est arrivé d'avoir un écho d'une personne qui était très surprise et impressionnée : elle s'était confessée, pleine de bonne volonté m'a-t-elle dit, à un prêtre sédévacantiste déclaré (homme de prière, apprécié de ceux qui le connaissaient, d'allure assez austère) de fautes relativement banales (mais relevant du péché mortel). Ce prêtre, aujourd'hui décédé, ne lui avait donné l'absolution qu'avec beaucoup de réticence, lui disant que ce sacrement n'était pas automatique, que si elle retombait cela offenserait encore davantage le Seigneur.
J'ai été très étonné de ce type de comportement et de discours qui n'a fait qu'angoisser davantage cet ami et l'a poussé dans les scrupules avant qu'un autre confesseur lui donne les encouragements et enseignements les plus solides et traditionnels concernant ce sacrement.
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1116
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar nad » sam. 25 sept. 2010, 23:52

Merci à tous pour vos réponses et soutien;
depuis quelques années à force de déménagement pour mutation professionnelle je ne me sentais plus vraiment faire partie de la communauté. parfois un peu un pied dedans le dimanche, souvent l'autre dehors (plus le temps trop de travail manque de courage ...)avec tellement d'arguments faciles justifiant ma tiédeur et mon comportement ou plutôt ma chute ...

et puis est venue cette conversation avec ce prêtre , maintenant je ne peux plus me contenter de me persuader que finalement je ne suis qu'un enfant qui fait une bêtise va demander pardon et c'est fini. ce sont de trop grosses bêtises, je le savais intellectuellement mais au vu de tout ce que m'a dit le prêtre, de ce que j'ai lu dans vos réponses, de ce que me dicte mon coeur je ne peux plus me dissimuler la Vérité et je ne peux plus m'approcher de la Sainte Table sans avoir avoué, sans avoir demandé pardon, sans avoir trouvé en Jésus la force d'abandonner, de m'abandonner au Père, sans m'être repentie, sans avoir avoir fait pénitence, 'sans avoir reçu son pardon.

Le prêtre me disait que sans absolution alors qu'il y a eu péché grave communier était une faute encore plus grave, alors je vais me mettre en retrait, un peu comme le fils prodigue et je vais attendre avec impatience de pouvoir vivre ce merveilleux sacrement avec beaucoup de peur mais une quasi certitude je peux ne pas être damnée définitivement et s'il faut attendre prier et veiller jusqu'à autorisation de communier , qu'il en soit ainsi. je vais essayer de vivre ce sacrement de pénitence comme un don merveilleux et non plus comme une condamnation. je ne cacherai pas ma honte ni ma peur je sais que cela va être très difficile à vivre, mais si je veux renouer avec le Père j'ai bien compris que il n'y a qu'un seul chemin mais qu'il va être dur à traverser. je suis morte de peur dans l'attente et par moment trop rare pleine d'espérance
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar Griffon » dim. 26 sept. 2010, 4:28

Chère nad,

Ne vous laissez pas impressionnée par Satan.
Le maître du mensonge se plait à exciter votre imagination pour lui présenter la démarche comme une grande chose pratiquement insurmontable.
C'est faux.

En sortant de la confession, vous verrez, vous vous direz " c'était si facile, pourquoi ai-je tant tardé ? "
Et surtout, que votre décision ne soit pas un motif de rater une messe.
Votre âme a besoin de son sauveur.

Précipitez-vous !

Courage,
Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.
[/color]

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8004
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar PaxetBonum » lun. 27 sept. 2010, 8:27

Je le répète Jésus vous a parlé directement : "N'ayez pas peur (...) Venez à moi vous qui peinez sous le fardeau (…) Je suis lent à la colère et plein d'amour"

Après votre confession vous vous sentirez tellement légère que vous craindrez de vous envoler si le vent souffle un peu !
Que Dieu vous accorde sa Miséricorde !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1116
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar nad » lun. 27 sept. 2010, 21:49

Merci à tous deux, vous avez probablement je fais une montagne infranchissable d'une petite dune d'autant que je ne suis pas seule pour parcourir cette étape.
je vais donc essayer de me précipiter dès que j'aurai la confirmation du rendez-vous . dans la semaine j'espère avoir pu déposé le fardeau
bonne semaine à tous
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12287
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar etienne lorant » mar. 28 sept. 2010, 9:15

Oui, courrez-y, volez-y, et puisse le Seigneur vous accordez une onde de joie de pure dès l'absolution ! Dieu vous bénisse et vous garde !

Etienne
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

nad
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1116
Inscription : ven. 24 sept. 2010, 23:09

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar nad » sam. 06 nov. 2010, 1:26

bonsoir, juste envie de partager avec vous un moment de paix.

j'ai pu enfin déposer mon fardeau. ma retraite et ma conversion sont en marche. Le chemin est long et douloureux pour goûter pleinement à l'Amour du Père. mais qu'il est doux, de sentir dans son âme qu'on est attendu malgré tout et que la guérison est proche si nous acceptons de laisser entrer Jésus en nous dans nos vies là où nous sommes.
Ma vie change et celle de ma famille aussi même les "bébés" participent aux moments de prières. je ressens Sa Présence et ce n'est plus d'ordre intellectuel uniquement. je me sens renaître et appelé à servir au-delà ma famille, tout un chemin à parcourir. je n'ai plus de guide spirituel depuis des années. Mais je me replonge dans "l'étude des textes avec les psaumes pour commencer. je sens que ce n'est qu'une introduction à je ne sais quoi
Mes enfants aiment commencer le petit moment de partage avec Dieu par le chant "claq des mains" "Répands l'Amour de Jésus tout autour de toi! que Cet Amour rayonne en toi!".

ce soir j'avais juste envie de tous vous remercier de faire rayonner l'Amour de Jésus autour de vous pour qu'il rayonne en nous tous afin que même les ténèbres qui nous habitent ne nous empêchent pas de gouter à Son Amour à Son Esprit et à sa Lumière. et en ce qui me concerne pour que cette lumière me conduise de nouveau aussi dignement que ma condition d'Homme le permettra à Sa Sainte Table.
"Reste avec nous, car le soir vient et déjà le jour baisse". Et Il resta avec eux. Luc 24, 29
« La parole de Dieu est première dans la mission, non seulement elle est antérieure au sacrement, mais il nous faut croire qu'elle est antérieure à l'annonce proprement dite faite par le disciple qui lui-même est d'ordre sacramentel. » p Christian de Chergé

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8004
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar PaxetBonum » sam. 06 nov. 2010, 9:04

Deo Gratias !
C'est la fête au Ciel, la brebis qui était égarée est revenue dans la bergerie
Sous la houlette du berger elle ne manquera de rien !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar Griffon » sam. 06 nov. 2010, 9:45

Bonjour nad,

Merci pour ces bonnes nouvelles.

Le chemin est long et douloureux, dites-vous.
Ben... c'est comme de faire entrer un bloc carré dans un rond. Seul Dieu peut y arriver, et pour cela il nous transforme.
Cela prend un peu de temps car nous avons " la tête dure ".

Il est doux... c'est bon...
Votre âme profite à fond de ces moments que vous lui donnez.
Elle s'abreuve, elle qui était altérée et sans eau.

Pour ce qui est de vous approcher "dignement" de sa sainte table...
N'attendez pas trop d'être digne.
Dès ce we, cessez de faire attendre Jésus.
Si Jésus vous a conduit à ce point, c'est pour vous amenez à la communion d'amour.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.
[/color]

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 12287
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar etienne lorant » lun. 15 nov. 2010, 18:05

Oui, c'est vraiment très doux, très bon, très joyeux de vous lire. C'est aussi lumineux au début de l'hiver. C'est espérant au milieu d'un temps qui désespère. C'est unique tant nous sommes nombreux. C'est beau lorsqu'il y a tant de laideur. C'est l'ouverture devant ce qui est fermé. C'est de la joie en perspective, quand l'objectif était sombre. Je voudrais bien revivre ma conversion encore et encore... je suis jaloux !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Céline
Censor
Censor
Messages : 111
Inscription : mer. 25 févr. 2009, 0:27
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar Céline » lun. 06 déc. 2010, 13:54

Bonjour nad,
laissez moi vous raconter ce que j'ai vécu il y a quelques jours . Le Seigneur m'a fait la grande grâce de me faire reconnaitre que mon mari et moi étions en état d'adultére (il est divorcé remarié). La révélation a été trés rude car jamais je n'avais perçu notre situation comme telle. J'ai de suite vu mon directeur spirituel qui m'a rassuré et qui m'a demandé de ne pas m'éloigner de la table eucharistique. .... J'ai eu une petite discussion avec une personne de la paroisse qui elle est divorcée et non remariée. C'est elle qui m'a appris que dans mon cas je ne pouvais plus avoir accés au sacrement de réconciliation. .... Pourquoi me demandait-il de continuer à communier?? et là ça m'a paru plus que clair! Le péché existe en tant que tel quand on est pleinement conscient de ce que l'on fait, or j'avais vécu jusqu'alors sans savoir . Mon directeur était là lorsque j'en ai pris conscience et comme il m'a dit: les larmes versées ce jour là ont un prix inestimable aux yeux de Dieu et que ça valait toutes les confessions du monde.
Je ne comprend pas très bien votre histoire, êtes vous, vous-même à nouveau en couple avec quelqu'un d'autre que votre mari ou est-ce juste votre mari qui est en situation d'adultère?
Car selon ce que je connais il n'y a pas de possibilité de communier si vous êtes en couple avec quelqu'un d'autre. Je voudrais donc savoir sur quelle base votre directeur spirituel vous a demandé de continuer à communier?

Merci beaucoup,

Céline
"La foi est le moyen de posséder déjà ce qu'on espère, et de connaître des réalités qu'on ne voit pas"
Lettre aux Hébreux 11.1


http://celine.5002.be

Avatar de l’utilisateur
MAELYS
Quæstor
Quæstor
Messages : 247
Inscription : ven. 05 sept. 2008, 14:11

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar MAELYS » lun. 06 déc. 2010, 23:02

Bonsoir,
mon mari a été marié par le passé. Je l'ai rencontré quelques années aprés son divorce et j'étais au tout début de ma conversion. De ce fait la question du mariage n'était pas ma priorité. Nous nous sommes mariés (pour moi 1er mariage uniquement civil) sans mesurer la réalité de ce que nous faisions.
Mon directeur spirituel m'a demandé de continuer à communier car selon lui nous n'avions pas conscience d'avoir vécu en adultére et de ce fait ça ne pouvait s'assimiler à un péché.
Quand je lui ai dit que je ne pouvais plus faire comme si de rien n'était et que je m'abstiendrais donc à l'avenir de m'approcher de la Sainte Table il m'a dit de faire en mon âme et conscience non sans une certaine gêne en ce qui le concerne. Mon jeûne eucharistique a duré plusieurs semaines, à vrai dire deux mois un peu passé, deux mois de souffrance mais qui m'ont apporté de grandes grâces et consolations.

J'ai pu à nouveau recevoir Jésus aprés m'être confessée et aprés que nous ayons décidé mon mari et moi de vivre fraternellement.

Bien à vous

virginie

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3176
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar Griffon » mar. 07 déc. 2010, 5:28

Merci Virginie, pour votre beau témoignage.
Et aussi pour vos efforts d'accorder votre vie à votre foi.
Vous le racontez simplement, mais cela n'a pas dû se faire tout seul.

Que Dieu vous bénisse vous et votre frère en Jésus,
Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.
[/color]

Avatar de l’utilisateur
MAELYS
Quæstor
Quæstor
Messages : 247
Inscription : ven. 05 sept. 2008, 14:11

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar MAELYS » mar. 07 déc. 2010, 20:36

Je n'ai aucun mérite Griffon. J'ai décidé de suivre Jésus , je ne peux donc que m'accorder à Sa volonté et je le désire vivement. J'ai été plus blessée par le fait de mon ignorance que par le reste.Je manque d e temps pour étayer ma réponse, peut être un autre jour...

Fraternellement en Jésus Christ
virginie

Avatar de l’utilisateur
Céline
Censor
Censor
Messages : 111
Inscription : mer. 25 févr. 2009, 0:27
Localisation : Belgique
Contact :

Re: Confession et refus d'absolution

Message non lupar Céline » ven. 10 déc. 2010, 20:51

Merci beaucoup Virginie pour votre éclaircissement. Je n'avais effectivement pas compris votre histoire dans le bon sens!

Merci pour votre magnifique témoignage et beaucoup de bonheur à vous et votre compagnon.

:coeur:
"La foi est le moyen de posséder déjà ce qu'on espère, et de connaître des réalités qu'on ne voit pas"
Lettre aux Hébreux 11.1


http://celine.5002.be


Revenir vers « Les sacramentaux »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité