Désacralisation d'une église

Benji9612
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : sam. 13 juin 2009, 17:22

Désacralisation d'une église

Message non lupar Benji9612 » sam. 13 juin 2009, 17:28

Bonjour,

Je suis étudiant en architecture et je travaille actuellement sur les édifices cultuels reconvertis. J'aimerais savoir s'il existe une procédure particulière pour désacraliser une église en France avant de la destiner à un usage autre que le culte. Y-a-t-il un protocole officiel sous la direction d'un évêque ou autre? Existe-t-il ou existait-t-il dans le passé un "rituel" de désacralisation?

Merci beaucoup d'avance pour vos réponses.

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Désacralisation d'une église

Message non lupar coeurderoy » sam. 13 juin 2009, 21:51

Question intéressante puisqu'il existe un rituel pour rendre au culte une église qui a été "profanée", dans toutes les acceptions du terme. On peut espérer par exemple, lorsqu'une église est vendue, que les éléments liturgiques liés au Saint-Sacrifice (pierre d'autel consacrée, reliques enchâssées dans cet autel, croix de consécration qui ont été bénites, etc soient effectivement retirés (pas possible d'ailleurs si lesdites croix sont simplement peintes sur les colonnes...)... J'avoue ne m'être jamais posé la question mais tant d'églises ont été bradées ou abandonnées qu'il doit bien y avoir des spécialistes diocésains connaissant cette (triste !) procédure. Le sort pitoyable de certains tabernacles ou objets litutgiques passés en vente me laisse pourtant craindre le pire : les années noires ne faisaient guère dans la dentelle....
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Diahloquèt
Persona
Persona
Messages : 44
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:40

Re: Désacralisation d'une église

Message non lupar Diahloquèt » lun. 15 juin 2009, 15:57

Commencement de réponse... mais il est bien difficile de trouver des éléments plus précis... ?!
Il me semblait pourtant qu'il y avait un rituel particulier concernant la pierre d'autel...
???...


Église Saint-Denys-du-Plateau: dernière messe avant la désacralisation

(Québec) C'est aujourd'hui à 15h que sera célébrée la dernière messe à l'église Saint-Denys-du-Plateau de Sainte-Foy, qui sera ensuite fermée en raison de la pratique religieuse à la baisse dans la paroisse Notre-Dame-de-Foy.

«Suite au regroupement des paroisses il y a quatre ans, nous avions un surplus et nous devions fermer l'une de nos cinq églises. Saint-Denys-du-Plateau est une très grande église avec ses 800 places et nous en avions déjà deux autres de cette envergure. De plus, elle est située dans un secteur dont la vocation est maintenant davantage commerciale», explique l'abbé Gaétan Proulx, curé de la paroisse.

Le vicaire épiscopal de la Rive-Nord, l'abbé Denis Bélanger, présidera cette dernière célébration qui aura un caractère particulier, puisqu'elle sera suivie de la désacralisation de l'église, soit l'habilitation d'un lieu religieux à l'état profane.

«On apprend la procédure en même temps que tout le monde, car ce n'est pas le genre d'événement qui survient souvent. Ce sera une première pour moi, alors il devrait y avoir beaucoup d'émotion», explique l'abbé Proulx.

Signes religieux

Une fois la messe complétée, tous les signes religieux seront donc retirés de l'intérieur de l'église. L'autel sera dévêtu, la lampe du sanctuaire sera éteinte, le tabernacle sera vidé et son contenu réparti entre les quatre églises encore en activité dans la paroisse.

«Les églises Notre-Dame-de-Foy, Saint-Jean-Baptiste-De La Salle, Saint-Mathieu et Sainte-Geneviève recevront donc chacune un ciboire et une partie de la réserve eucharistique de l'église Saint-Denys-du-Plateau», poursuit le prêtre.

Ce dernier aura d'ailleurs sa part du patrimoine de l'ancien lieu de culte, puisqu'on lui remettra la pierre d'autel après la cérémonie. Le cierge pascal sera ensuite éteint, puis on lira le décret du cardinal Marc
Ouellet indiquant la fermeture de l'église au culte religieux.

Comme le veut la tradition, l'abbé Bélanger sera la dernière personne à quitter l'église, dont il verrouillera la porte à clé. Le bâtiment sera ensuite rénové pour accueillir d'ici 2011 la bibliothèque Monique-Corriveau.


Publié le 17 mai 2009 -- Ian Bussières

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/act ... sation.php


Droit canon

Can. 1212 - Les lieux sacrés perdent leur dédicace ou leur bénédiction si la plus grande partie en est détruite, ou s'ils sont réduits à des usages profanes de façon permanente, soit par décret de l'Ordinaire compétent, soit de fait.

Can. 1222 - § 1. Si une église ne peut en aucune manière servir au culte divin et qu'il n'est pas possible de la réparer, elle peut être réduite par l'Évêque diocésain à un usage profane qui ne soit pas inconvenant.

§ 2. Là où d'autres causes graves conseillent qu'une église ne serve plus au culte divin, l'Évêque diocésain, après avoir entendu le conseil presbytéral, avec le consentement de ceux qui revendiquent légitimement leurs droits sur cette église et pourvu que le bien des âmes n'en subisse aucune dommage, peut la réduire à un usage profane qui ne soit pas inconvenant.



Can. 1237 - § 1. Les autels fixes doivent être dédicacés, et les autels mobiles dédicacés ou bénis, selon les rites prescrits dans les livres liturgiques.


Can. 1238 - § 1. Un autel perd sa dédicace ou sa bénédiction selon le ⇒ can. 1212.

§ 2. Du fait de la réduction de l'église ou d'un autre lieu sacré à des usages profanes, les autels fixes ou mobiles ne perdent ni leur dédicace, ni leur bénédiction.


http://www.vatican.va/archive/FRA0037/__P4H.HTM

Emanuel
Barbarus
Barbarus

Re: Désacralisation d'une église

Message non lupar Emanuel » mer. 01 juil. 2009, 0:04

On doit également en marteler les pierres consacrées. En retirer le dépôt de fondation.
et,si elle en contient, les dépouilles de religieux réguliers ou de prêtres qui y sont enterrés.

Pour info une importante obédience maçonnique française a son siège national dans un ancien couvent de Franciscains. Nul lieu de cet immeuble (classé) n'y est plus respecté que l'ancienne chapelle, devenue grand temple (par sa taille).

Il m'est arrivé de me réunir dans une ancienne chapelle templière achetée à l'évêché du lieu et restaurée, sous la conduite de l'ingénieur des bâtiments de France, par les maçons qui en ont fait l'acquisition à leurs frais. La restauration a permis de retrouver les restes du dépôt de fondation ainsi que divers objets religieux et militaires.

Dans les deux cas cités et comme on dit "l'esprit souffle où il veut".

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Désacralisation d'une église

Message non lupar coeurderoy » mer. 01 juil. 2009, 9:34


Dans les deux cas cités et comme on dit "l'esprit souffle où il veut".
Mais les "petits malins" qui acquièrent des lieux saints pour les profaner volontairement doivent exister aussi je pense.... Tiens, il me souvient qu'à Bordeaux la DRAC s'est également installée dans un ancien couvent... J'ai eu maille à partir vers 92 avec le Directeur Régional en personne, espèce de doctrinaire amer et haineux dès qu'on abordait le "fait religieux" et j'imagine que ce choix a été rien moins qu'anodin... Je commence, avec l'âge, à les connaître ces zozos !
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Emanuel
Barbarus
Barbarus

Re: Désacralisation d'une église

Message non lupar Emanuel » mer. 01 juil. 2009, 9:51

Pas besoin de petits malins pour ça. Les cathos s'en chargent aussi très bien. Au cours de mon cheminement vers Compostelle je suis entré dans l'église fort délabrée d'un village pyrénéen. dans ce qui avait servi de sacristie, au milieu des crottes de pigeons et gravats de toutes sortes, j'ai trouvé des restes d'ornements et surtout un très beau et très ancien livre d'autel. Très ému à la pensée des dizaines de générations ayant prié grâce à ce livre, ne pouvant l'emporter et ne sachant qu'en faire, je l'ai remis à deux dames en leur demandant de le remettre à la cure la plus proche. Ce qu'elles me promirent. Qu'est devenu ce livre???? Quant à l'église elle-même???

Et j'ai qq autres exemples de la même eau.

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5865
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Désacralisation d'une église

Message non lupar coeurderoy » mer. 01 juil. 2009, 11:05

Et j'ai qq autres exemples de la même eau.
Je voulais distinguer l'abandon (mépris, indifférence...) pour ces lieux de culte (voir l'histoire de François d'Assise et les visites pastorales relatant l'état affligeant de certains lieux de culte ruraux du temps du curé d'Ars par ex.) et l'utilisation perverse et volontairement profanatoire de chapelles ou d'anciens couvents subtilement reconvertis en présentoirs de la culture de mort... et là j'ai pas mal d'exemples moi-aussi.
Ceci dit, comme vous, je suis très ému de trouver, dans une église perdue du Lochois, ornements liturgiques, missels anciens, pourrissant dans le coin humide d'une église abandonnée : certains "anciens catholiques" (?) tentent littéralement le diable (et les antiquaires) en affichant autant d'oubli ou de mépris pour leur patrimoine spirituel...
Quant "aux petits malins", Zola, à Médan, utilisait une pixyde comme bonbonnière, d'autres trouvent très drôle d'avoir une cave à liqueur dans un tabernacle baroque : futilité et profanation : Seigneur pardonne leur ! ils ne savent pas (???) ce qu'ils font !
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Archi Culte
Barbarus
Barbarus

Eglises désacralisées

Message non lupar Archi Culte » lun. 11 nov. 2013, 13:23

Bonjour,

Je suis en dernière année d'architecture d'intérieur et je fais un reportage sur les édifices désacralisés. Je voudrais savoir leur localisation en région Parisienne, leur histoire et surtout leur futur. Peut-on recycler un ancien édifice de culte en un espace public ou privé?

Merci beaucoup d'avance pour vos réponses.

nicolas95200
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : ven. 30 mai 2014, 17:56
Conviction : catholique traditionnel
Localisation : Sarcelles

Re: Eglise désacralisée

Message non lupar nicolas95200 » ven. 13 févr. 2015, 20:58

Pour leur histoire et leur localisation, je ne sais pas, mais en général il sont vendus à des privés du fait que tous les bâtiment religieux de France avant 1905 appartiennent à l'état et de ce fait c'est à l'état (par la mairie) de payer, or s'il s'en débarrasse pour cause financière il me semble logique que ce ne soit pour les privés?

Fraternellement
Et Verbum caro factum est, et habitavit in nobis.

Michel Rousseau
Barbarus
Barbarus

Re: Désacralisation d'une église

Message non lupar Michel Rousseau » sam. 02 sept. 2017, 12:18

Bonjour,

Je profite de ce forum très intéressante pour formuler une question précise :
Est-ce qu'un arrêté de péril pris par la mairie sur une chapelle de sa commune entraine automatiquement sa désacralisation ?
Ou faut-il, sur la base de cet arrêté de péril d'une part, et l'absence de projet de réparation d'autre part, engager d'autres procédures auprès du diocèse concerné ?
Pour info, il s'agit de la chapelle d'ELZE située sur la commune de MALONS-et-ELZE 30450
Merci
Michel


Revenir vers « Les sacramentaux »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité